toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Attaque du Thalys, un journaliste belge avec une arme factice teste la sécurité mise en place dans les gares


Attaque du Thalys, un journaliste belge avec une arme factice teste la sécurité mise en place dans les gares

L’homme a voulu vérifier ce lundi les systèmes de sécurité mis en place dans les gares après l’attaque menée vendredi dans un train Thalys. Et selon son témoignage, la sécurité n’a pas été renforcée et connaît encore de nombreuses failles.

Voilà une histoire qui fait couler beaucoup d’encre et montre bien les problèmes de sécurité dans les trains. Quatre jours après l’attaque du Thalys, reliant Amsterdam à Paris, ce vendredi, un journaliste belge a embarqué dans un train Bruxelles-Lille avec une arme factice. Il n’a été ni contrôlé ni inquiété. En Belgique, les réactions se mutlplient. Ainsi, un quotidien raconte : « l’homme raconte être monté à bord d’un TGV hier vers midi en gare de Bruxelles, direction Lille. Il portait dans son sac un faux fusil ».

 Cette expérience a de quoi choquer et tombe mal. En effet, les autorités avaient annoncé une « intensification des mesures de sécurité dans le Thalys et les grandes lignes ferroviaires internationales ». Pourtant, ni le canon de sa mitraillette qui « dépassait légèrement du sac à dos », ni le même sac laissé sur un siège le temps d’aller à la voiture bar. Les passages effectués devant trois militaires en gare de Lille-Europe n’auront eux non plus éveillé la curiosité des passants et du personnel. Le journaiste de raconter : « On a beau traverser la gare en long et en large, aucun employé SNCF ne tique. »

 Le journaliste dresse un constat accablant : « Nous sommes entrés dans un train comme on entre dans un moulin, 72 heures après un attentat déjoué ». Il conclut ainsi, alarmiste et dépité : « Est-il responsable qu’aucun citoyen n’ait décelé une once d’attitude louche ? La sécurité commence dans le regard, responsable et pas malsain, de chacun. Quant aux contrôles renforcés promis par le gouvernement, on imagine qu’ils sont restés bloqués en gare. »

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Attaque du Thalys, un journaliste belge avec une arme factice teste la sécurité mise en place dans les gares

    1. Roland

      Journaux Belges ce jour: Ce terroriste n’était pas SDF mais habitait chez sa sœur. OU ? A Molenbeek, une commune Bruxelloise de 6 Km2 ou séjournent plus de 95;000 personnes sur ces 6 Km2 pour la plupart musulmans. Pendant plus de 25 ans, c’est Moureaux un P.S qui a été bourgmestre de cette commune, il a autorisé la construction de 20 mosquées sur ces 6 Km,2 ! Le terroriste à traversé tout Bruxelles, avec ses armes…Vive la sécurité au Belgistan…

    2. Alauda

      Me Mani Ayadi, le nouvel avocat du « suspect » – même pris en flagrant délit, la présomption d’innocence subsiste – se plaint du « traitement inhumain et dégradant », selon lui, infligé à son client, parce que ce dernier a refusé une paires de chaussures !
      http://www.20minutes.fr/societe/1672795-20150826-avocat-terroriste-presume-denonce-traitement-subi-client

      Apprendre à mesurer ses propos ne fait-il pas partie du cursus d’un avocat ? Celui-ci surfe sur une hyperbole si excessive, si exagérée, qu’elle en devient extravagante.
      Et le Monde d’en faire, c’est le cas de le dire, un monde en titrant : « Les photos du terroriste présumé du Thalys menotté peuvent-elles être diffusées ? » Qui se souvient des Unes américaines lors de l’affaire du Sofitel ?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap