toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Amnesty demande un moratoire sur les exécutions basées sur la Charia (loi islamique) en Arabie Saoudite


Amnesty demande un moratoire sur les exécutions basées sur la Charia (loi islamique) en Arabie Saoudite

Amnesty International a dénoncé mardi les « imperfections » du système judiciaire en Arabie saoudite et demandé au royaume ultraconservateur de décréter un moratoire sur les exécutions de condamnés à mort.

En mai 2015, le gouvernement saoudien recrutait… huit bourreaux.

« Les procédures sont parfois sommaires, les prévenus n’ont pas toujours accès à des avocats et des audiences sont tenues à huis-clos« .

Loading...

Depuis le début de l’année, 123 personnes ont été exécutées pour différents crimes en Arabie saoudite, selon un décompte de l’AFP établi sur la base de communiqués officiels.

Dans un rapport sous le titre « Tuer au nom de la justice : la peine de mort en Arabie saoudite », l’organisation de défense des droits de l’homme Amnesty énumère ce qu’elle considère comme des « imperfections » du système judiciaire saoudien.

Ce système, basé sur la Charia (loi islamique), ne dispose pas d’un code criminel, ce qui soumet la définition des crimes et des peines à de larges interprétations, affirme-t-elle. Il donne aussi aux juges un pouvoir discrétionnaire, ce qui aboutit à certains jugements « arbitraires ».

Les procédures sont parfois sommaires, les prévenus n’ont pas toujours accès à des avocats et des audiences sont tenues à huis-clos, ajoute l’ONG basée à Londres. Des aveux sont obtenus « sous la torture », poursuit-elle en relevant que dans le cas d’étrangers, les prévenus n’ont pas toujours accès à des interprètes.

« Dire que les exécutions en Arabie saoudite sont pratiquées au nom de la justice et en conformité avec la loi internationale est loin de la réalité », écrit dans un communiqué Said Boumedouha, directeur actuellement en charge du programme d’Amnesty pour le Moyen-Orient et l’Afrique du nord.

« Les autorités saoudiennes doivent décréter d’urgence un moratoire officiel sur les exécutions et appliquer de justes critères internationaux à tous les procès criminels », demande-t-il.

Learn Hebrew online

Selon Amnesty, au moins 102 exécutions de condamnés à mort ont eu lieu au premier semestre de 2015 contre 90 pour la même période de 2014. Cela fait en moyenne une exécution tous les deux jours, la plupart par décapitation.

La majorité des personnes exécutées ces dernières années ont été condamnées pour des crimes non mortels, relève également l’organisation.

Au moins 2.208 personnes ont été exécutées en un peu plus de 30 ans -de janvier 1985 à juin 2015-, dont près de la moitié sont des étrangers. Des mineurs et des personnes souffrant de troubles mentaux figurent parmi les suppliciés, souligne l’ONG.

Loading...

Meurtre, viol, vol à main armée, apostasie et trafic de drogue sont passibles de la peine capitale dans le royaume. Le ministère de l’Intérieur invoque la dissuasion comme argument clé pour justifier les exécutions.

Selon Amnesty, l’Arabie saoudite figure parmi les pays qui exécutent le plus grand nombre de personnes dans le monde avec la Chine, l’Iran, l’Irak et les États-Unis.

Le gouvernement saoudien avait publié au mois de mai une offre d’emploi pour le recrutement de huit bourreaux pour exécuter, par décapitation, le grand nombre de condamnés à mort dans le royaume.

Aucune qualification particulière ni expérience ne sont requises pour ces emplois de bourreaux, dont la fonction sera d' »exécuter les condamnés à mort », selon l’offre d’emploi mise en ligne sur le site du ministère du Service public. Les futurs fonctionnaires seront aussi appelés à pratiquer « des amputations » sur des personnes condamnées pour vol.

Source





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Amnesty demande un moratoire sur les exécutions basées sur la Charia (loi islamique) en Arabie Saoudite

    1. Alauda

      Quels sont les moyens de pression d’Amnesty International en dehors d’alerter l’opinion publique ?
      Les saoudiens ont dépensé des fortunes pour véhiculer le wahhabisme qui est en train de contaminer des pans entiers de nos mœurs démocratiques.
      Un moratoire…

      A combien temps remonte leur demande internationale d’interdire toute parole critique envers leur satané prophète ?

    2. Marinel

      Une fois encore Amnesty ne comprend rien ! Crétins !
      Ils parlent a des animaux dénués de raison, si ils étaient raisonnable inutile besoin de les supplier de faire un moratoire !
      Ils sont tous débiles dans ces ONg !

    3. moka

      Et ce sont ces sales conn..ds d hypocrites qui veulent instaurer le délit de blasphème pour tout pays qui critiquent la secte musulmane..Occupez vous des dysfonctionnements chez vous avant de nous saouler avec l’islam. Le coran ce livre nauséabond ne critique t il pas les chrétiens et les juifs ,dont les juifs sont traités de cochon et de singe et doivent êtres exterminés. L islam est une immense hypocrisie, une plaie pour eux qui doivent le supporter. L islam est un fléau pour nous mécréants. A quand une plainte contre le coran pour insulte contre les chrétiens et surtout les juifs qualifiés de PORCS ET SINGES?Nous aussi juifs et chrétiens pourrions êtres offensés par les qualitatifs insultants envers nous car nous croyons pas à la parole d allah et son diabolique faux prophète.

    4. moka

      Au lieu de se focaliser sur des pecadis de blasphème sans importance sur le soit disant prophète et son livre satanique ,qu’ils s occupent de leurs terroristes qui mettent le monde à feu et à sang.Qu ils s occupent de construire des synagogues, église, temple hindous en chez eux, qu ils nous autorisent à pratiquer notre culte librement comme le pratique de millions de musulmans en Europe

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *