toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

[Vidéo] Reims: Les jeunes femmes soupçonnées de cette agression doivent répondre devant le tribunal correctionnel


[Vidéo] Reims: Les jeunes femmes soupçonnées de cette agression doivent répondre devant le tribunal correctionnel

On sait peu de choses sur ce qui s’est passé mercredi au parc Léo-Lagrange à Reims (Marne). Pourtant, l’agression d’une jeune femme, révélée samedi 25 juillet par la presse locale, suscite une importante vague d’indignation et de propos racistes sur les réseaux sociaux. Un petit rassemblement a également été organisé dimanche sur les lieux de l’altercation, mais il n’a pas rencontré de franc succès.

Francetv info revient sur cette affaire et l’emballement qu’elle a suscité.

Ce que l’on sait

Une altercation dans un parc. Alors qu’elle bronzait en maillot de bain avec des amies, une jeune femme de 21 ans a été agressée dans le parc Léo-Lagrange à Reims, mercredi 22 juillet. Frappée à plusieurs reprises par un groupe de jeunes filles, elle a été transportée à l’hôpital. Ses blessures lui valent une incapacité temporaire de travail de 4 jours, explique L’Union.

Trois personnes poursuivies. Cinq jeunes femmes sont arrêtées, soupçonnées d’avoir commis cette agression. Selon le journal local, deux sont mineures et les trois autres, âgées de 18, 19 et 24 ans, doivent répondre de leurs actes devant le tribunal correctionnel de Reims le 24 septembre. Elles sont poursuivies pour violences en réunion, explique le parquet. L’auteure présumée des coups, âgée de 17 ans, a été présentée à un juge des enfants, qui l’a placée sous le statut de témoin assisté, mais cette décision a été contestée par le parquet qui a fait appel.

Ce que l’on ne sait pas

Le motif de l’agression. Difficile de savoir ce qui s’est réellement passé mercredi. Samedi, L’Union donne une première version des circonstances de l’altercation. Le journal local affirme, sans préciser la source de ses informations, que l’une des jeunes femmes a reproché à la victime « sa tenue légère jugée indécente en pareil endroit » et que cette dernière s’est vivement rebellée, « effarée par un tel discours aux relents de police religieuse ».

Dimanche matin, le journal local revient néanmoins sur ces affirmations : « On ignore quels sont les propos tenus par les jeunes filles qui ont molesté la victime », indique une mise à jour du premier article. L’Union reconnaît que les motivations précises de l’agression ne sont pas connues et qu’aucun lien ne peut être établi avec la religion.

Le maire de Reims Arnaud Robinet (Les Républicains) appelle sur Twitter à l’apaisement « car personne ne connaît le fond de cette histoire ». Au micro deFrance 3 Champagne-Ardenne, il explique « C’est une agression, il faut la condamner mais attendons que la justice fasse son travail pour en connaître exactement les causes », affirmant qu’il se « refuse à qualifier cette agression d’agression religieuse ».

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “[Vidéo] Reims: Les jeunes femmes soupçonnées de cette agression doivent répondre devant le tribunal correctionnel

    1. michel boissonneault

      restons la tête froide , non mais il est con ce maire mais c’est un véritable problème relier a la religion musulmane POINT , il veut que l’ont reste calme…mais si la victime serait sa fille ou la fille du chef de police…..
      Est-ce qu’il serait aussi calme , j’ai la certitude que non…
      Bravo a tout ceux qui supporte la victime

    2. Debout

      Compte FACEBOOK d’une des agresseuses :
      ZOUGATTA MOUAHH , à nette tendance islam avec mentions :  » islam, ma foi,
      grande mosquée de Reims, Palestine vaincra etc… »
      Prénoms évoqués des autres agresseuses : Chadia, Nasseira, Malika.

      Tout cela évoque la Bretagne ou l’Auvergne profonde !!

    3. MisterClairvoyant

      Dans les plages, les piscines, le sport, voir faire un footing, les tenues sont très légères. Est-il une raison pour agresser les personnes, parce qu’une autre religion interdit à ses fidèles; tels vêtements ou déshabillés? L’intolérance amène à l’intolérance et la justice en France doit trancher, quelque part dans les idées de l’extrémisme.
      Tout compte fait: je pense que la jalousie et les frustrations amènent certaines personnes à l’intolérance et à la violence religieuse, communautaire etc.

    4. Jacques

      Et ce n’est très probablement que le début…

      Dans les années 20 et au début des années 30, les nazis et autres militants d’extrême-droite, souvent para-militaires, paradaient régulièrement dans les rues d’Allemagne en chantant, en provoquant, en cherchant la bagarre (avec l’extrême gauche en l’occurrence).
      Au début du règne de Hiltler, les SA et SS ne se gênaient pas pour molester des Juifs ou autres en pleine rue, dans l’illégalité la plus parfaite, mais sans que personne ose dire quelque chose, sous peine d’être pris à partie.

      Ces militantes de l’islam (qu’on ne vienne pas nous raconter de bobards) font pareil : se sentant de plus en plus fortes et assurées – discours islamophile ambiant et sentiment d’impunité aidant – elles essaieront de plus en plus d’intimider les femmes et jeunes filles qui n’entrent pas dans les « canons » de leur secte moyenâgeuse et barbare.

      Il va être temps que les Français se réveillent !

    5. zanaroff

      Les français doivent se lever et dire STOP à l’oppression et la violence. La Foi c’est le respect de chaque individu. Tu aimeras ton Dieu par dessus tout et ton prochain comme toi même. Ce n’est pas faire du légalisme et enfermer les gens dans une prison spirituelle. Dieu a laissé à l’homme 6000 ans en toute LIBERTE. Arrêtons de vouloir prendre la place de Dieu et soyons juste et honnête. Se servir de la religion pour opprimer c’est offenser Dieu. Dieu a donné les 10 commandements. Cela suffit. Le reste cela vient du Malin. Cela ne vient pas de Dieu. Adam et Eve étaient nus et purs. Dieu les a crée ainsi. Quand la désobéissance et le péché sont venus, ils se sont cachés honteux, derrière leur habits. A méditer…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap