toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

[Vidéo] Liban: Beyrouth croule sous les poubelles


[Vidéo] Liban: Beyrouth croule sous les poubelles

Déjà écrasées par la moiteur, les ruelles de Beyrouth (Liban) sont assaillies par des effluves nauséabonds au fur et à mesure que s’y entassent poubelles et détritus depuis que des habitants bloquent la principale décharge de la ville.

Les déchets de Beyrouth (et ceux de la moitié du pays) sont habituellement entassés dans la décharge de Naameh, basée dans la montagne au sud-est de la ville. Mais il y a quelques jours, des Libanais vivant à côté de la décharge ont exprimé leur ras-le-bol. Après avoir fermé les portes du site, les habitants en colère ont prévenu qu’ils ne partiraient pas avant que le dépotoir ne soit définitivement fermé.

Un foulard sur le nez pour se protéger des odeurs

Depuis, dans les rues de la capitale, les piétons se fraient un chemin à travers les bennes débordant de détritus, un bout de chemise ou un foulard sur le nez pour se protéger des odeurs. Le Liban, une « République-poubelle », résume le quotidien francophone L’Orient Le Jour.

Et si les tas d’ordures ont été recouverts d’une poudre blanche afin de faire fuir les rats et les insectes, cela ne suffit pas à combattre la puanteur.

« A Beyrouth, cela fait seulement quatre ou cinq jours que les poubelles inondent les rues et les gens en ont assez, nous, ça fait dix-sept ans que nous supportons les poubelles de tout le Liban », enrage Youssef Halabi, un habitant du village de Aramoun situé près la décharge. « Nous ne pouvons pas ouvrir nos fenêtres à cause des odeurs », poursuit ce Libanais de 28 ans, sous le regard approbateur d’habitants rassemblés sous une tente montée sur la route qui mène à la décharge. « J’ai invité les ministres à venir chez moi pour voir s’ils peuvent supporter », lance encore Youssef.

Des poubelles fumantes dans une rue du nord de Beyrouth, le 23 juillet 2015 – Jospeh Eid/AFP

Conçue pour recevoir 2 millions de tonnes de déchets, elle en absorbe 15 millions

La décharge de Naameh, située à l’extérieur de Beyrouth au cœur d’une vallée verdoyante, a été ouverte en 1997. Conçue pour recevoir les détritus de la capitale et de la dense population des montagnes pendant quelques années seulement, en attendant qu’une solution globale soit trouvée, elle est toujours en activité dix-huit ans plus tard.

Le Parlement, divisé et paralysé, n’ayant jamais réussi à voter de loi adéquate, la vallée qui devait accueillir deux millions de tonnes de détritus en a finalement reçu quinze. Les habitants décrivent un quotidien insoutenable et soutiennent que les vapeurs produites par les détritus entraînent des problèmes sanitaires.


Beyrouth sous les poubelles après la fermeture…par 20Minutes

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “[Vidéo] Liban: Beyrouth croule sous les poubelles

    1. capucine

      c’est anti touristique et pas esthétique …en plus toutes ces ordures attirent les rats …rien que cette puanteur est asphyxiante ….

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap