toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Russie: 2000 musulmans du Caucase rallient l’Etat Islamique


Russie: 2000 musulmans du Caucase rallient l’Etat Islamique

« Pour les jihadistes russophones, la Syrie n’est qu’un entraînement avant la grande bataille dans leur pays »

Que sait-on de ces jihadistes venus de l’Est ?
Moscou ne dissimule pas le fait que, actuellement, ses préoccupations principales dans la situation de crise au Moyen-Orient sont directement liées à ces ressortissants russophones qui ont rejoint les jihadistes en Syrie et en Irak. Pendant les deux dernières années, le nombre de ces personnes a augmenté au fur et à mesure. Si, début 2013, il y avait environ 200 ou 250 combattants russophones en Syrie, en 2015 ce chiffre a drastiquement augmenté. En somme, en 2015, ils seraient environ 1 500 ou 2 000 ressortissants russophones du Caucase du Nord, de Russie, de la communauté tchétchène de Géorgie, de Turquie et de l’UE ayant rejoint des groupes islamistes divers (comme l’organisation État islamique, le Front al-Nosra, Ahrar el-Cham et d’autres) en Irak et en Syrie.
Une autre préoccupation de Moscou est liée cette fois au nombre croissant de jihadistes étrangers du sud du Caucase et d’Asie centrale postsoviétique qui s’engagent volontairement auprès des jihadistes en Syrie et en Irak. En 2015, il y aurait jusqu’à 500 Ouzbeks, 360 Turkmènes, 100 Kirghizes et 190 Tadjiks en Syrie. Selon le gouvernement, des Kazakhs combattraient également aux côtés des insurgés en Syrie.

Qu’est-ce qui pousse ces étrangers à venir combattre sur le front syrien ou irakien ?
Il y a plusieurs raisons qui poussent des musulmans russophones à partir en Syrie et en Irak. Jusqu’à un certain degré, la situation est semblable à celle des pays européens, dont certains ressortissants ont essayé de rejoindre l’EI et d’autres groupes radicaux pour fuir les problèmes d’ordre socioéconomique, politique ou personnel. Ainsi, le conflit civil en Syrie a créé des occasions multiples pour l’accomplissement social permettant à de simples citoyens sans perspectives de devenir « quelqu’un », en devenant membres de haut rang dans un mouvement jihadiste. Quelques combattants rejoignent aussi la lutte en raison de leurs croyances « romantiques » quant à une possibilité de changer le monde, en protégeant les opprimés et en créant une société nouvelle.

Représentent-ils une menace sérieuse pour Moscou ?
Des combattants russes sont bien représentés, tant aux côtés d’al-Nosra (branche syrienne d’el-Qaëda) qu’aux côtés de son rival, l’EI. Ils se sont avérés être très efficaces sur les champs de bataille et ont même formé leurs propres unités. Cependant, les experts russes sont unanimes dans leur croyance que ces russophones ne voient pas la cause de l’EI ou d’al-Nosra comme la leur. Pour eux, cette lutte est juste une étape préparatoire avant leur retour en Russie où ils pourront déclencher leur propre bataille. En 2013, sur certains bâtiments ravagés en zone de guerre, en Syrie, il était gravé « Mort à la Russie » ou « Aujourd’hui la Syrie, demain la Russie ».
En 2014, Abou Omar al-Chichani (le jihadiste géorgien, chef militaire de l’EI) avait déjà menacé de libérer le Caucase. Prétendument, la trace syrienne a été trouvée par les autorités russes lors de leur enquête sur l’attaque terroriste à Grozny en décembre 2014.

Lire la suite





Journaliste franco-israélien spécialisé dans la psychologie et la communication politique depuis 2003.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Russie: 2000 musulmans du Caucase rallient l’Etat Islamique

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *