toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Reem Sahwil, en larmes devant Angela Merkel lors d’un débat télévisé, souhaite la destruction d’Israël


Reem Sahwil, en larmes devant Angela Merkel lors d’un débat télévisé, souhaite la destruction d’Israël

«J’espère qu’à un certain moment il n’y aura plus d’Israël ici, seulement la Palestine», a dit Reem Sahwil au journal allemand Die Welt am Sonntag. «Ce pays ne doit plus être appelé Israël mais Palestine».

À la question «Est-ce que l’Allemagne est ta maison», Sahwil a répondu «Non», en ajoutant que sa maison est la Palestine. «J’y vivrai [en Palestine] à un moment», a-t-elle dit.

Le journaliste de Die Welt lui a demandé si elle était au courant de l’«histoire spéciale» entre Israël et l’Allemagne.

«Oui, nous avons la liberté d’expression», a dit Reem, «Ici, je peux me permettre de le dire. Je suis prête à discuter de tout».

[embedTweet URL= »623054198607888384″]

Sahwil a fait les manchettes plus tôt ce mois quand elle a fondu en larmes durant sa discussion avec la chancelière allemande Angela Merkel. Elle a dit à la dirigeante allemande que sa famille avait été informée qu’ils auront à revenir dans un camp au Liban.  Cependant Sahwil est déterminée à poursuivre ses études en Allemagne.

L’échange a eu lieu pendant un débat télévisé concernant la politique d’asile dans la ville de Rostock dans le nord du pays.

«Vous vous tenez debout devant moi et vous êtes une personne très, très gentille, mais vous savez, dans les camps de réfugiés au Liban il y a des milliers des gens et si nous disons que vous pouvez tous venir… Nous ne pouvons pas le permettre», a répondu Merkel à Sahwil.

[embedTweet URL= »626078915790934017″]

À la suite de la réponse de Merkel, la fille a commencé à pleurer, ce qui a pris la chancelière au dépourvu. Elle a donc essayé de consoler Reem de manière maladroite, s’est approchée d’elle et a caressé son dos alors que la fille continuait à pleurer.

Sahwil, qui est partiellement paralysée à cause d’un problème au cerveau, est née en 2000 dans un camp de réfugiés dans la ville de Baalbek, au Liban. Sa famille a fui en Allemagne en 2011. La fille parle couramment allemand et a le désir de devenir interprète pour les réfugiés.

En réaction, Roland Methling, le maire de Rostock, où Sahwil réside pour le moment avec sa famille, a dit à Die Welt que les autorités de la ville «feront tout pour s’assurer que Reem puisse faire ses études en Allemagne».

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 8 thoughts on “Reem Sahwil, en larmes devant Angela Merkel lors d’un débat télévisé, souhaite la destruction d’Israël

    1. michel boissonneault

      c’est triste que cette jeune fille a de sérieux problème de santé + quelle soit obliger elle et sa famille de retourner au liban mais c’est la vie car si dans le passé les arabes auraient été du coté des alliées au lieu d’être avec les nazies alors les palos ne vivraient pas dans des camps donc au lieu de critiquer a la télévision Israel elle devrait critiquer le moufti de Jérusalem + le hezbollah + le hamas car plus il y a de la violence plus ont s’éloigne de la paix

    2. Armand Maruani

      C’est insupportable ce cirque permanent .

      Qu’ils aillent bosser comme l’ont fait les Juifs qui n’ont trouvé qu’un désert quand la plupart d’entr’eux revenaient de l’enfer des camps .

      Mendier , pleurnicher et la haine des Juifs , voilà ce que l’on apprend aux nouvelles générations .
      Tout leur est dù et l’Occident dont la France entretient ces chimères à coup de milliards .

    3. sarah

      L’hypocrisie se lit sur son visage. Elle devrait plutôt se diriger bers la comédie.
      Et si elle aime tant la Palestine, qu’elle y retourne.

    4. Jacques

      Le lavage de cerveau antijuif a de beaux jours devant lui, il n’y a pas à dire. En cela au moins les Arabes palos traitent leurs femmes en égales, dès le berceau elles y ont droit !

      Maintenant la Merkel va être associée à cette revendication de la destruction d’Israël, c’est du propre ! En même temps, à force de faire de la démagogie à outrance, voilà ou nos politicards en arrivent.

    5. annie

      Ca fait plus de 50 ans qu’ils sont dans des camps dans des pays « frères » et ils ne sont pas intégrés. En Europe, en France après 5 ans ils peuvent avoir la nationalité française…. Il n’y a pas un problème quelque part ??????

    6. Roland

      Je n’arrive pas a comprendre la mentalité arabe, ils ont une démographie hors normes, même quand ils savent très bien que leurs enfants auront de grandes difficultés à vivre bien. De plus, endoctriner des enfants dés le plus jeune âge, je trouve cela un manque de respect total pour l’enfant. Cette gamine a bien été endoctrinée, honteux ses parents.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap