toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Les sites Internet du Hamas et du Djihad islamique : « les attaques pendant le Ramadan ont un goût spécial de sacrifice, de djihad et de victoire »


Les sites Internet du Hamas et du Djihad islamique : « les attaques pendant le Ramadan ont un goût spécial de sacrifice, de djihad et de victoire »

Les attaques terroristes des dernières semaines, perpétrées depuis le début du Ramadan à Jérusalem et en Cisjordanie, sont décrites par les sites Internet du Hamas et du Djihad islamique comme des actes de courage et d’héroïsme. Leurs sites Internet soulignent le lien entre le Ramadan et la recrudescence des attaques en Cisjordanie, notamment à Jérusalem, expliquant qu’au cours de ce mois, il y a une volonté plus grande de se sacrifier et de risquer sa vie, et appelant à des actions de résistance et de djihad.

Les sites Internet citent des experts et des chefs religieux qui ont défini le Ramadan comme le mois des victoires et du djihad dans l’islam, un mois où la résistance aux tentations et aux pulsions prépare les combattants à affronter l’ennemi. 

Certains articles soulignent que la guerre de l’été dernier à Gaza, qui a connu les « actes d’héroïsme les plus notoires de l’histoire de la Palestine », a eu lieu pendant le Ramadan. Un article examine le déploiement des combattants du Djihad islamique sur le front de Gaza au cours du mois dernier. 

Loading...

Extraits :

Un site affilié au Hamas : les attaques perpétrées pendant le Ramadan ont une saveur et un caractère uniques

Le site Internet Palinfo.com, affilié au Hamas, a publié un article intitulé « Résistance pendant le Ramadan – un nouveau départ et une saveur différente », qui explique : « Pendant le Ramadan, les Palestiniens saluent la résistance à l’occupation, qu’ils mènent avec une saveur différente, reflétant le courage, l’investissement [d’efforts] et un empressement naturel au sacrifice durant ce mois, qui est le plus important pour tous les musulmans. Depuis la première Intifada, les opérations de martyre, les attaques au couteau et à l’arme à feu ont toujours revêtu un caractère spécial pendant le mois de Ramadan…

Au cours de la récente guerre à Gaza, la résistance a écrit un chapitre important de l’histoire du conflit, faisant preuve de courage et de créativité. Ainsi, le Ramadan reste le mois où les Palestiniens sont encouragés à revendiquer leurs droits contre l’occupation. Au début de ce mois de Ramadan, l’opération dans la colonie de Dolev a eu lieu, au cours de laquelle un colon a été tué et un autre blessé. Deux jours après, un jeune a poignardé un soldat des gardes-frontières dans la Jérusalem occupée, rappelant les opérations de sacrifice menées pendant le Ramadan, qui revêtent un caractère unique. »

Cet article cite le prisonnier libéré Mohammed Al-Qaram, impliqué dans un attentat à la bombe contre un autobus de Haïfa en 2001, qui avait fait 15 morts et des dizaines de blessés. Al-Qaram affirme : « Lorsque j’ai offert des aliments délicieux au martyr Maher Habesha, qui a mené l’attaque contre le bus de Haïfa en 2001, au cours duquel des dizaines de personnes ont été tuées et blessées, il a refusé et affirmé qu’il n’interromprait son jeûne qu’une fois au Paradis. Ma tâche était de planifier l’opération, de préparer [Habesha] et de le conduire [sur les lieux de l’attentat] le 17e jour du Ramadan. » Al-Qaram mentionne l’atmosphère propre au Ramadan, reflétée dans le courage des commandants de la résistance qu’il accompagnait, en particulier avant de mener des opérations-suicides et des attentats à la bombe. « Pendant le Ramadan », ajoute-t-il, « il règne une atmosphère spéciale d’empressement au sacrifice par tous les moyens, fondée sur les influences religieuses et émotionnelles [qui affectent] les musulmans et les détenteurs des droits justes et les incitent à risquer leurs vies. » 

Selon des experts et des religieux musulmans : le Ramadan est un mois de djihad, de victoires et de résistance

Learn Hebrew online

L’article cite aussi des experts et religieux musulmans sur le lien entre le Ramadan et la multiplication des actions de résistance et de djihad. Le Dr Dardah Al-Shaer, professeur de sciences sociales à l’Université islamique de Gaza, affirme : « Le Ramadan influence la volonté d’une personne, tant au niveau psychologique qu’émotionnel, et l’aide à tenir bon, parce qu’elle se trouve dans un état de confrontation face aux tentations éphémères de la vie. Cela s’exprime automatiquement par la résistance. Si [les gens] parviennent à résister à eux-mêmes et à leur désir, ils peuvent résister à leurs ennemis. La portée de la résistance augmente de manière significative pendant le Ramadan. En outre, le Ramadan a [toujours] été un mois de victoires pour les musulmans et il continue de l’être. Pendant ce mois, les gens sont plus proches de leur créateur. Lorsqu’ils ressentent cette proximité, ils deviennent plus obéissants. »

Al-Shaer ajoute : « Au cours de la récente guerre de Gaza, c’est pendant le Ramadan que [nous] avons assisté aux actes d’héroïsme les plus notoires de l’histoire de la Palestine et du conflit avec l’occupation. Les combattants de la résistance se trouvent dans une situation complexe de pression émotionnelle, jeûnant de manière clandestine, vivant de restes et d’eau, [tout en] gardant leur calme et en faisant preuve d’un [niveau élevé] d’endurance. »

Maher Al-Houli, professeur de droit islamique, affirme : « Dans l’islam, le Ramadan est le mois du djihad, de la résistance et des victoires. Au cours de ce mois, les gens sont prêts au sacrifice, et lorsque les musulmans font preuve d’ardeur pour leur patrie, leur force et leurs énergies s’éveillent. La foi augmente, et [les gens] se préparent aux actions de résistance méticuleusement et loyalement, par amour du djihad. La bataille de Badr [1] en est le meilleur exemple. Les membres des mouvements islamiques en Palestine saluent la résistance pendant le Ramadan. Durant ce mois, leur résistance et leur foi sont plus fortes. Dans l’histoire de la Palestine, de nombreuses campagnes ont été gagnées et de nombreux actes de sacrifice ont été accomplis pendant le Ramadan. »

Loading...

Dr Khaled Safi, expert des mouvements islamiques, affirme que « la résistance des mouvements islamiques provient d’un réflexe religieux. Leur histoire a témoigné d’une résistance intense pendant le Ramadan, en particulier à Jérusalem. Même pendant la première Intifada, notre résistance avait une saveur spéciale pendant le Ramadan, [la période où] elle a publié des tracts et recruté au sein de la population. La guerre de l’année dernière [à Gaza] a connu la résistance la plus forte pendant le Ramadan. » [2]

« Ramadan – Mois de djihad » (Photo : Saraya.ps, 17 juin 2015) 

Les sites Internet affiliés au Hamas et au Djihad islamique : « Le Ramadan est le mois de la résistance en Cisjordanie » ; Jérusalem a un passé de djihad et de victoires pendant le Ramadan  

Le site Omamh.com, affilié au Hamas, a publié un article intitulé « Ramadan – Le mois de la résistance en Cisjordanie », glorifiant les dernières attaques du Ramadan, les qualifiant « d’opérations de qualité menées par des combattants en jeûne », qui puisent leur inspiration de la dernière guerre à Gaza. Selon l’article, lors du dernier Ramadan, durant la guerre à Gaza, les combattants de la résistance ont affronté les soldats israéliens « à bout portant », ont également combattu à l’intérieur d’Israël, « derrière les lignes de l’ennemi », et font la même chose en ce Ramadan « à Jérusalem et en Cisjordanie occupées ». [3]

Le site Internet de la branche militaire du Djihad islamique, les brigades Al-Qods, a publié un article intitulé « Opérations sacrifice – Une étincelle allumée par le Ramadan ». [4]

Dans l’article de Palinfo.com, le Dr Jamal Amr, spécialiste de Jérusalem, écrit : « La résistance a une perception très particulière de Jérusalem. Le mois du Ramadan dans l’histoire de la ville sainte est un mois de djihad et de victoires, et ceux qui aiment Jérusalem sont dans un état de pureté et de propreté durant ce mois. Les visiteurs qui se sont rendus à Jérusalem ces dernières semaines lui ont donné le sentiment qu’elle n’était plus seule. L’esprit de la résistance est revenu à la vie, et il y a plusieurs jours, une attaque a eu lieu, qui a renouvelé la foi des résidents en eux-mêmes, après l’état de frustration devant le processus politique… Cette frustration s’est récemment exprimée par des actes de résistance. » [5] 

Un article sur le site Internet des brigades Al-Qods : durant le Ramadan, nos combattants jeûnent tout en risquant leurs vies sur le front

Un autre article sur le site Internet des Brigades d’Al-Qods décrit l’activité des brigades pendant le Ramadan et leur déploiement sur le front à Gaza. L’article affirme que « le Ramadan n’est pas seulement le mois des prières et de l’obéissance, mais aussi celui des victoires… » Abu Hamza, commandant des brigades Al-Qods à Rafah, déclare : « Une foi intense et une conviction profonde sont les raisons du succès, comme Allah l’a voulu, et la clé du pouvoir, de la liberté et du retour. Seul Allah accorde la victoire et le pouvoir. Le sang répandu à Gaza sur l’autel de l’islam est le carburant pour la libération de Jérusalem. Ceux qui combinent le jeûne et le sacrifice de leur vie ne laisseront pas la cause palestinienne se perdre, après le grand nombre de sacrifices [déjà] faits par notre peuple héroïque… Pendant le Ramadan, nous nous efforçons de passer les nuits sur le front. Les combattants respectent cette pratique religieuse à tour de rôle et lisent des versets du Coran, ce qui ne les détourne pas de leur vigilance et de leur préparation à réagir à toute infiltration des forces spéciales sionistes et à surveiller les mouvements des véhicules ennemis. Nous puisons nos forces du Coran et plus notre connexion est forte avec lui, plus nous nous sentons en sécurité. Notre vie est entre ses mains, et notre réussite dépend de lui seul. Etre sur le front pendant le Ramadan est différent des autres mois. Il y a un fort sentiment de prestige et de mérite d’une très grande récompense d’Allah ». [6]

MEMRI

Notes :

[1] Une bataille a eu lieu le 17 du Ramadan 624 entre les musulmans, conduits par Mahomet, et la tribu de Quraysh et ses alliés. Cette bataille, considérée comme la première bataille de l’islam, a eu lieu dans la région de Badr entre la Mecque et Médine, et s’est achevée par la victoire des musulmans.

[2] Palinfo.com, 24 juin 2015.

[3] Omamh.com, 23 juin 2015.

[4] Saraya.ps, 23 juin 2015.

[5] Palinfo.com, 24 juin 2015.

[6] Saraya.ps, 23 juin 2015.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *