toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Les jihadistes français au départ vers la Syrie « un aller simple vers la mort »


Les jihadistes français au départ vers la Syrie « un aller simple vers la mort »

126 morts depuis 2012, dont 59 depuis janvier, en Syrie et en Irak. Ce bilan macabre est en partie dû aux bombardements et à l’apparition de kamikazes français.

Ils quittent la France pour la Syrie et l’Irak, des rêves de califat et d’Allah plein la tête. Dans cet « Etat islamique » qu’ils aspirent à créer, des jihadistes français perdent la vie aussi.

Et même de plus en plus, à mesure qu’ils fondent leurs pas dans ceux de l’organisation terroriste. Selon nos informations, le nombre de ces combattants français tués en Irak et en Syrie a quasiment doublé depuis le début de l’année 2015.

D’après les services de renseignement, sur les 906 ressortissants tricolores qui se sont rendus (et se trouvent actuellement) sur ces terres explosives depuis 2012, 126 sont décédés. Cela signifie qu’en cette zone de guerre, un Français sur sept perd la vie, avec une moyenne de huit décès par mois. Mais c’est surtout l’évolution de ce bilan qui attire l’attention des services de renseignements tricolores. De trois victimes en 2012, le nombre de jihadistes français tués est passé à quinze en 2013. Puis le compteur macabre s’est enflammé. 49 Français ont péri l’année dernière. Et depuis janvier, ils sont 59 à avoir trouvé la mort.

Si les circonstances de nombre de ces décès sont difficiles à déterminer précisément, deux nouvelles tendances permettent d’expliquer cette hausse. « Il y a d’abord l’impact des bombardements menés par la coalition internationale dans laquelle environ quinze Français ont été tués. D’autre part, le premier semestre de l’année 2015 a été marqué par la recrudescence d’attentats suicides commis par des Français, notamment des convertis en particulier en Irak », analyse une source du renseignement.

Parmi ces victimes, la première Française morte sur place aussi. Agée d’une soixantaine d’année, cette convertie qui avait rejoint ses trois enfants devenus jihadistes en février dernier est décédée en juin d’une maladie du foie. Cinq combattants mineurs nés en France ont eux aussi perdu la vie. L’un d’eux avait douze ans, l’autre quatorze.

Des chiffres inquiétants qui mettent en évidence la difficulté des autorités à enrayer le phénomène des départs d’aspirants au jihad vers la Syrie même si 120 mesures d’interdictions de sortie du territoire ont été adoptées par Paris depuis février. Ces indicateurs alarmants démontrent aussi l’extrémisme des combattants bleu blan rouge qui n’hésitent pas à devenir des kamikazes pour acquérir le statut de martyre. « Ces éléments démontrent s’il le fallait que le départ vers la Syrie est un aller simple vers la mort », tranche-t-on dans l’entourage du ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve.

Propagande dans la langue de Molière

Pour grossir ses rangs, en 2012, le groupe Etat islamique a commencé à inonder la Toile de vidéos de propagande en arabe et en anglais. Mais depuis peu, l’organisation ultraviolente s’est mise à cibler son recrutement en réalisant des clips dans la langue de Molière, pour attirer des jihadistes venus de France.

Sur ses séquences audiovisuelles soignées, la vision d’une collectivité fière, combative et soudée est exaltée. Des mélodies entêtantes accompagnent ces images, ainsi que des paroles lancinantes, comme dans « Tends ta main pour l’allégeance ». Dans ce clip de propagande léché, les francophones repéreront même un clin d’oeil à « la Marseillaise » (« L’étendard où s’est élevé le califat est arrivé ») avant qu’un jihadiste français appelle les musulmans à émigrer vers la zone syro-irakienne.

Dans une autre vidéo récente, un autre jihadiste, Kévin Chassin, alias Abou Maryam al-Firansi, explique pour quelles raisons il est mort en martyr dans un attentat suicide survenu en mai. A l’écran, après son testament audiovisuel, apparaît alors la scène de son explosion.







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Les jihadistes français au départ vers la Syrie « un aller simple vers la mort »

    1. capucine

      Laisser les partir , en partant ils suivent leur idéologie de finir en martyre pour aller directement au paradis rejoindre les 72 vierges…
      au moins ils ne reviendrons plus en France pour y commettre des attentats meurtriers prémédités l’ont fait les mérah nemmouche kouachi Coulibaly et celui qui a coupé la tête de son patron .. les djihadistes sont capables du pire rien ne les arrête !!

    2. michel boissonneault

      j’encourage tout les muzz de l’Europe … pas uniquement Français a allez en syrie pour ne jamais revenir

    3. Slam

      Le jihad est le meilleur moyen trouver jusqu’ici pour débarrasser la France du cancer qui la ronge. S’ils restent en France les jihadistes tueront des français. Il ne faut pas les empêcher de partir, mais empêcher de revenir ceux qui n’ont pas la chance d’y rester. Les jihadistes sont des cellules cancéreuses qu’il faut impérativement détruire.

    4. Armand Maruani

      Je ne vois pas de différence entre l’E.I et le joueur de flûte .

      Les rats finiront tous par crever .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap