toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Les émeutiers palestiniens se procuraient l’explosif dans un magasin de jouet


Les émeutiers palestiniens se procuraient l’explosif dans un magasin de jouet

Des descentes de police dimanche matin dans un magasin du village palestinien de Barta’a, qui présentait des allures de magasin de jouets, ont permis la saisie de feux d’artifice, de poudre explosive et de pistolets à plombs qui servent d’armes aux émeutiers palestiniens.

Les jeunes Arabes, lors de leurs manifestations violentes, comme celle de Ticha Be Av sur le Mont du Temple, lancent des feux d’artifice sur les forces de sécurité israéliennes – des soldats de Tsahal et des agents de la police des frontières – et utilisent de la poudre explosive pour confectionner des bombes de fortune. Les policiers ont saisi des marchandises d’une valeur de 150 000 shekels.

La police a arrêté trois Palestiniens soupçonnés d’avoir vendu des centaines de boîtes de feux d’artifice aux émeutiers. Ils ont aussi confisqué 150 boîtes d’une valeur de plus de 150 000 shekels. « Ces feux d’artifice sont devenus des armes contre les forces de sécurité sur le Mont du Temple, à Jérusalem-Est et à travers la Judée-Samarie », a déclaré un détective de la police du district de la région.

saisi d une quinzaine de boites

Saisi dans un “magasin de jouets”

Les enquêteurs ont déclaré que la poudre trouvée dans les feux d’artifice était utilisée comme explosifs dans des bombes de fortune. « Au début, on ne voyait ces feux d’artifice que dans les mariages, mais au cours de la dernière année, ils les ont transformés en armes contre les soldats et les policiers, » a déclaré un fonctionnaire de police. « Nous avons reçu des ordres pour faire respecter l’interdiction (contre les feux d’artifice). Et en effet, après enquête, nous avons trouvé un fournisseur principal dans le village de Barta’a. »

Le fonctionnaire de police a déclaré « qu’à l’intérieur du magasin, il y avait seulement quelques boîtes de feux d’artifice, car ceux qui en demandaient des quantités importantes devaient les commander, et ils finissaient par les obtenir après un court délai. Chaque boîte coûte 1 000 shekels et les clients, la plupart d’entre eux Arabes palestiniens, en achetait 20 boîtes et plus. »

Les détectives de l’Unité centrale de la police ont simulé plusieurs achats, et ont obtenu les preuves dont ils avaient besoin. Suite à cette enquête, les forces de police des frontières, les détectives de l’unité centrale et les troupes de Tsahal ont cerné la boutique dans le village et ont saisi toutes les marchandises.


Pistolet à plombs saisi

Les forces de sécurité ont également saisi des armes qui sont utilisées pour tirer des balles de plomb. « Les tirs de feux d’artifice et autres explosifs sur les forces de sécurité au cours des émeutes, en particulier à Jérusalem et dans les villages de Judée-Samarie, constituent une menace mortelle pour les policiers et les soldats qui sont confrontés aux émeutiers, c’est pour cette raison que nous avons agi rapidement, » a déclaré l’investigateur de la police Shai Kovnator, qui est à la tête de l’unité centrale.

Coolamnews







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap