toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La « Journée de Jérusalem », Hassan Nasrallah se cache dans un bunker et réitère son soutien inconditionnel à l’Iran


La « Journée de Jérusalem », Hassan Nasrallah se cache dans un bunker et réitère son soutien inconditionnel à l’Iran

Le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah a affirmé que l’Iran était « le seul espoir qui reste pour libérer la Palestine et Jérusalem », lors d’un discours prononcé vendredi à l’occasion de la traditionnelle « Journée de Jérusalem ».

Des milliers d’Iraniens manifestent pour la « Journée de Jérusalem » et condamnent Israël

« Un ennemi de l’Iran est un ennemi de la Palestine et de Jérusalem », a-t-il martelé dans un discours, filmé dans le bunker où il reste caché, et retransmis sur écran géant devant des centaines de ses partisans, dans la banlieue de la capitale libanaise.

Il a également déclaré que l’Iran « pervertirait sa propre religion » s’il acceptait les demandes du Premier ministre Benyamin Netanyahou de reconnaitre Israël comme Etat juif.

Dans son discours, le chef du Hezbollah a également abordé la situation chez le voisin syrien.

« Si la Syrie va en l’enfer, la Palestine ira aussi en enfer », a-t-il lancé.​

« Mort à Israël, mort à l’Amérique »

Des dizaines de milliers d’Iraniens ont manifesté vendredi pour la traditionnelle « Journée de Jérusalem » en soutien aux Palestiniens, tout en condamnant cette année la campagne militaire saoudienne contre les rebelles au Yémen.

A Téhéran et dans plusieurs autres villes d’Iran, la foule a lancé les habituels slogans « Mort à Israël » et « Mort à l’Amérique ».

Les organisateurs ont érigé un barrage tenu par des faux militaires israéliens, criant sur les passants et les menaçant avec des matraques.

Mais la foule a aussi étendu sa colère contre l’Arabie saoudite, à la tête depuis fin mars d’une campagne aérienne contre les rebelles chiites Houthis qui contrôlent une partie du Yémen, selon les images de la télévision d’Etat.

« Mort à la maison des Saoud » et « la famille Saoud tombera », hurlaient les manifestants en référence à la dynastie au pouvoir à Ryad, en allusion à la famille régnante des Al-Saoud.

Le principal slogan de la manifestation organisée par les autorités était « contre l’ignorance moderne qui tue les enfants de Gaza au Yémen », alors que la foule était invitée à lancer des pierres sur les drapeaux israélien, américain et britannique.

Un groupe de manifestants a mis le feu à une grande effigie représentant le groupe djihadiste Etat islamique (EI), estampillé « marionnette des Saoudiens ».

Les manifestants pouvaient également faire des dons en soutien à la population yéménite, alors que l’ONU a annoncé une trêve de six jours à partir de vendredi en fin de soirée dans les combats pour permettre aux secours d’atteindre des millions de Yéménites en détresse.

Les relations entre le royaume saoudien sunnite et la puissance iranienne chiite sont extrêmement tendues depuis le début des raids aériens saoudiens destinés à empêcher les rebelles de prendre le contrôle total du pays.

« Ce que le gouvernement saoudien fait au Yémen ressemble à ce que fait le régime sioniste à Gaza », a fustigé en avril le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, dénonçant « un massacre, un génocide ».

L’Iran, qui ne reconnaît pas l’existence d’Israël, soutient militairement et financièrement les groupes terroristes palestiniens dans leur lutte contre l’Etat hébreu.

Téhéran fournit au Hamas et au Djihad islamique la technologie pour fabriquer des missiles d’une portée de 75 km, capables de frapper les villes israéliennes.

Le général Yahya Rahim Safavi, un conseiller militaire du guide suprême, a justifié le ton différent de la marche par les conflits en Syrie, en Irak et au Yémen.

« Daech soutenu par les sionistes »

« Les terroristes de Daech et d’Al-Nosra (branche syrienne d’Al-Qaïda), qui sont soutenus par les sionistes, de même que la guerre cruelle des Saoudiens contre le peuple opprimé du Yémen, ont créé une nouvelle situation », a-t-il dit, cité par l’agence officielle Irna.

En Irak, plusieurs milliers de personnes ont également défilé, notamment des centaines de combattants en uniformes militaires à Bagdad. La foule a piétiné des drapeaux israéliens avec l’inscription Daech (un acronyme en arabe du groupe Etat islamique) peinte sur le sol.

De nombreux Irakiens accusent les Etats-Unis, Israël et les monarchies arabes du Golfe d’avoir créé l’organisation jihadiste qui s’est emparée de larges territoires en Syrie et en Irak.

A Beyrouth, le chef du Hezbollah libanais Hassan Nasrallah a réitéré son soutien inconditionnel à l’Iran, qui représente « le seul espoir, après Dieu, de libérer la Palestine et Jérusalem ».

Cette année, la manifestation a lieu au moment où les négociateurs de l’Iran et du groupe 5+1 (Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne) peinent à parvenir à un accord final à Vienne sur le programme nucléaire controversé de Téhéran. Ces discussions ont été prolongées jusqu’à lundi dans l’espoir de surmonter les obstacles qui compromettent la conclusion d’un accord historique.

Pour Fereshteh Ashouri, une Téhéranaise de 23 ans, un possible accord à Vienne ne doit certainement pas entraîner un rapprochement avec Israël ou les Etats-Unis, avec qui l’Iran n’a plus de relations diplomatiques depuis 1980.

« Il est hors de question que ces négociations assurent la sécurité d’Israël, dit-elle à l’AFP. Israël et les Etats-Unis devraient savoir qu’ils restent nos ennemis ».

En Iran, la « Journée d’Al-Qods » (Jérusalem en arabe) est célébrée tous les ans depuis la révolution islamique de 1979, lors du dernier vendredi du ramadan. Cette année, la manifestation a toutefois été avancée d’une semaine en raison de la proximité de l’Aïd el-Fitr, la fête qui conclut le mois de jeûne du Ramadan.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “La « Journée de Jérusalem », Hassan Nasrallah se cache dans un bunker et réitère son soutien inconditionnel à l’Iran

    1. michel boissonneault

      les bunkers et les tunnels …. seul les rats vivent ainsi…..hitler , saddam , les membres du hamas bref les pauvres gens ont pas fini d’être pris comme bouclier humain

    2. Simonai Ongué

      Le message s’adresse à qui ,à M. Obama celui qui est entrain de fabriquer sa propre son propre accord de paix.

      Des personnes normales ne peuvent pas s’élever et tendre la main à un Iranien pour lui féliciter la signature de l’accord . vraiment les vraies personne s ne peuvent pas tendre la main à Satan..Je sais que l’entreprise d’Obama en Iran contre Israel sera dévoilé car je sais ,Obama ne criera jamais victoire.
      ATTENDEZ ET VOUS ALLEZ VOIR COMMENT DIEU VA DÉCHIRER CET ENTENTE CAR MON PÈRE PRÉPARE UNE RÉPLIQUE À OBAMA.Je SUIS DE CEUX QUI CROIENT QUE ,OBAMA SOUHAITE VOIR L’IRAN OBTENIR LA BOMBE ATOMIQUE..DERRIÈRE CET ACCORD, L’IRAN CONTINUERA À FABRIQUER SA MACHINE À TUER .IL FAUT ÊTRE AVEC SATAN POUR CROIRE QUE L’IRAN VA ARRÊTER SON PROGRAMME IL FAUT VRAIMENT ÊTRE NAÏVE POUR CROIRE QUE , L’IRAN RESPECTERA UNE SEULE SIGNATURE DE SOIT DISANT ACCORD.QUEL IRAN QUI VA ABANDONNER SON INVESTISSEMENT?

      Le président Obama se moque de ceux qui acceptent ces moqueries.
      Je sais que le père céleste ne tardera pas à répondre à ce groupe de 5+1 c,est ce qui me donne la joie ..Mon père ne tardera pas à répondre aux mercenaires du diable!

    3. Laurence

      La population Iranienne est pour la mort d’Israel et des USA et obama s’obstine a signer un accord avec son propre ennemi qui veut sa mort

      obama est un ASSASSIN !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap