toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La branche militaire du Hamas recrute des jeunes enfants djihadistes dans ses camps d’été, dans l’indifférence totale des ONG pro-palestiniennes


La branche militaire du Hamas recrute des jeunes enfants djihadistes dans ses camps d’été, dans l’indifférence totale des ONG pro-palestiniennes

Les brigades Izz Al-Din Al-Qassam, branche militaire du Hamas, se préparent à ouvrir leurs colonies d’été, qui offrent un entraînement militaire aux adolescents et enfants. Ce sont les activistes des brigades Al-Qassam qui procèdent à l’inscription dans ces camps, appelés « Pionniers de la Libération », dans les mosquées et les  sites centraux des villes de Gaza.

Les brigades Al-Qassam consacrent beaucoup d’efforts à promouvoir leurs camps d’été et à encourager la jeunesse de Gaza à y participer. A cette fin, elles ont lancé une campagne d’envergure pour promouvoir ces camps sur les réseaux sociaux, les sites web du Hamas et des brigades Al-Qassam, lors d’événements collectifs sur des places publiques fréquentées par les jeunes, etc.

C’est la troisième session des camps des « Pionniers de la Libération ». La première s’était tenue après la guerre à Gaza, pendant l’été 2014, dans le cadre des efforts du Hamas visant à fournir un entraînement militaire à la population de Gaza, en particulier aux jeunes, et à les préparer à la prochaine série de combats contre Israël. 

Notons que la cérémonie de « remise des diplômes » de la première session des Pionniers de la Libération fut un événement de grande ampleur, intervenu en présence des dirigeants du Hamas. [1] 

Ce rapport examine la campagne du Hamas, tant sur le terrain que sur Internet :

Les camps d’été des brigades Al-Qassam : démonstration de courage et exercices de tirs à balles réelles

Le 12 juin 2015, le quotidien du Hamas Filastin a annoncé que l’inscription aux camps des Pionniers de la libération avait débuté : « Les brigades du martyr Izz Al-Din Al-Qassam, branche militaire du Hamas, ont ouvert les inscriptions aux camps militaires des Pionniers de la Libération à Gaza. Les brigades appellent à s’inscrire par le biais de bulletins d’affichage dans les mosquées et sur les places publiques à travers Gaza », indiquant que les inscriptions débuteraient le samedi 13 juin.

Les camps sont répartis en quatre groupes d’âge : de 15 à 17 ans, de 18 à 25 ans, de plus de 25 ans, et un groupe pour les anciens membres des précédentes sessions. Les brigades Al-Qassam soulignent que les camps visent à « créer un noyau pour le futur projet de libération », et qu’ils incluraient des « sermons, démonstrations de courage, entraînement aux aptitudes militaires, maniement des armes, entraînement sur le terrain, cours de défense civile et de premiers soins ».[2]

Des tracts diffusés par les brigades Al-Qassam annonçant l’ouverture des inscriptions aux camps reprenaient l’hymne des camps :

Les camps des Pionniers de la Libération, 
Sur la voie de la résistance nous marchons jusqu’à la libération
Nos yeux tournés vers la [mosquée] captive Al-Aqsa,
Nous n’avons pas oublié nos prisonniers, l’aube de leur libération approche,
Le retour dans notre pays est un droit que nous n’abandonnerons pas,
Nous [venons] de notre peuple et retournons à lui, notre sang est sacrifié pour les jeunes et les vieux ».

Tract des brigades Al-Qassam annonçant les camps d’été des Pionniers de la Libération (Source : Filastin.ps, 12 juin 2015)

 

Entraînement militaire pour les filles également 

Pour la première fois depuis que le Hamas a lancé les camps des Pionniers de la Libération, ses dirigeants ont promis qu’il y aurait également des camps spéciaux pour filles. Le porte-parole du Hamas, Mushir Al-Masri, a affirmé : « Cette année il y aura un entraînement militaire pour les filles, au cours duquel elles porteront des armes. Cela n’est pas limité uniquement aux garçons ». [3] Toutefois, le Hamas n’a pas encore publié de détails sur ces camps pour filles. Le mouvement anime aussi une page Facebook intitulée : « Camps des Pionniers de la Libération pour filles ». Au sommet de la page figure la promesse « Attends-nous », mais à ce jour, la page est consacrée uniquement à diffuser la propagande du Hamas. [4] 

Centres d’inscription aux camps d’été à travers Gaza – notamment dans les mosquées

Les centres d’inscription aux camps sont répartis dans toute la bande de Gaza, notamment dans les mosquées. Ils comportent en général une table d’inscription avec deux ou trois activistes, décorée de drapeaux et d’insignes du Hamas et de posters géants de dirigeants du mouvement et de commandants des brigades Al-Qassam qui ont été tués. Les activistes sont très visibles et sont vêtus de leurs uniformes militaires, le visage couvert. Ils arborent aussi leurs armes ou les posent à un endroit visible au cours des inscriptions. En plus des activistes armés qui procèdent aux inscriptions, d’autres se tiennent à proximité, vêtus de différents types d’uniformes militaires.

Les photos publiées dans les médias de Gaza et sur les réseaux sociaux montrent des jeunes affluant vers les centres d’inscription. Bien que le Hamas ait officiellement déclaré que les camps étaient ouverts aux jeunes âgés de 15 ans et plus, on note la présence visible d’enfants plus jeunes dans les centres et les mosquées où ont lieu les inscriptions.

Formulaire d’inscription aux camps d’été : « Les brigades Izz Al-Din Al-Qassam, les camps des Pionniers de la Libération. Nom. Numéro de téléphone portable. Veuillez présenter le présent récépissé lors de votre arrivée au camp d’entraînement ». (Source : Facebook.com/alresalahNet)

 

Des membres armés des brigades recrutant des jeunes pour les camps d’été dans une mosquée du quartier de Shajaiyya dans la ville de Gaza (Source : Facebook.com/estra7a.mo, 27 juin 2015)

 

Des enfants s’attroupent autour d’activistes armés dans un centre d’inscription ; la banderole en fond commémore les commandants de la branche militaire qui ont été tués dans la guerre (Source : Facebook.com/Jmahirirafah, 29 juin 2015)

 

Inscriptions à la mosquée Al-Sayyed Ali Al-Maghrebi de Shajaiyya (Source : Facebook.com/camps.gaza, 28 juin 2015)

 

Centre d’inscription dans une mosquée de Sajaiyya (Source : Facebook.com/ 7amas.ya.nour.3en, 27 juin 2015)

 

Centre d’inscription dans le quartier Al-Rimal (Source : Facebook.com/ 984588611574773, 2 juillet 2015)

 

Centre d’inscription à Rafah (Source : Facebook.com/camps.gaza, 30 juin 2015)

 

Centre d’inscription à Deir Al-Balah (Source : Facebook.com/GazaNews2011, 26 juin 2015)

 

Inscription d’enfants pour les camps à Al-Rimal (Source : Facebook.com/ 984588611574773, 28 juin 2015)

 

Des membres d’Izz Al-Din Al-Qassam déposent leurs armes sur le bureau alors que les adolescents attendent pour s’inscrire aux camps d’été (Source : Facebook.com/ camps.gaza, 4 juillet 2015.)

 

Critiques contre l’utilisation des mosquées 

Un site Internet affilié au Fatah a condamné l’utilisation de mosquées pour recruter des enfants, affirmant que « de nombreux Palestiniens à Gaza critiquent la transformation des mosquées en centres de recrutement pour les camps du Hamas, accusant le mouvement d’exploiter les lieux de culte pour attirer et recruter des jeunes et de profiter de la présence accrue [d’enfants] lors des prières du Ramadan. Depuis sa création, le Hamas utilise les mosquées comme points de contact avec les habitants : il a aussi emprisonné et torturé des habitants à l’intérieur des mosquées lors de sa prise du pouvoir à Gaza ».[5] 

Le Hamas fait la promotion des camps sur le terrain

Un autre élément de la campagne de promotion du Hamas, destinée à impressionner les jeunes et à les inciter à s’inscrire, est celui des spectacles organisés par les brigades Al-Qassam dans les lieux publics. Un événement s’est tenu sur la promenade de la plage de Gaza, comportant de la musique rythmée et des discours enflammés de dirigeants du Hamas retransmis par des haut-parleurs. Cet événement incluait aussi des enfants et des jeunes – apparemment des anciens participants de précédentes sessions des camps – faisant des démonstrations d’acrobaties, tandis que d’autres plus âgés défilaient dans une parade militaire, vêtus d’uniformes et le visage camouflé avec de la peinture. Ils se livraient aussi à des démonstrations d’arts martiaux, tandis qu’un 4X4 avec des activistes armés à bord longeait la promenade en faisant entendre de la musique son plein et en actionnant le klaxon.[6]

Démonstration d’arts martiaux sur la promenade à Gaza (Source : Alray.ps, 12 juin 2015)

 

Des combattants armés pendant un événement sur la promenade de Gaza (Source : Alray.ps, 12 juin 2015)


 

Des activistes armés du Hamas ont également mis en scène des spectacles publics bruyants pour promouvoir les camps d’été, ailleurs dans la bande de Gaza.

Des combattants armés à bord et autour d’un camion faisant la promotion des camps d’été au sud de la bande de Gaza (Source : Facebook.com/jmaherymedia1, 30 juin 2015)

 

Des jeunes participant à un rassemblement de rue pour promouvoir les camps d’été (Source : Facebook.com/camps.gaza, 15 juin 2015)

 

Affiche pour les camps d’été à Rafah (Source : Facebook.com/jmahirirafah, 29 juin 2015)

 

 Campagne en ligne de recrutement des jeunes

Les brigades Al-Qassam ont également mobilisé les réseaux sociaux, en particulier Facebook, pour faire la publicité de leurs camps d’été.

Vidéos

Parmi les matériels de promotion diffusés sur les médias sociaux, figurent des vidéos spéciales produites par les départements médias du Hamas pour recruter des jeunes pour les camps. Ces vidéos sont accompagnées de musique rythmée et d’images de bonne qualité. L’une d’elles montre des jeunes approchant un centre d’inscription, accueillis par des activistes du Hamas.[7] Une autre, intitulée « Retour », montre un groupe de jeunes déclarant, tour à tour, « Je viens de Ramla », « Je viens de Majdal [Ashkelon], « Je viens de Jérusalem », etc. La dernière annonce « Je viens de Palestine – de toute la Palestine ». Cette vidéo est accompagnée d’une bande musicale mélodramatique et s’achève sur l’image de jeunes s’entraînant dans les camps du Hamas, laissant entendre qu’ils se préparent à retourner dans les villes et territoires à l’intérieur d’Israël. [8]

Scène de la vidéo “Retour” : « Je viens de Jaffa »

 

Page Facebook 

La branche militaire du Hamas anime une page Facebook spéciale pour ses camps, qui récoltait, à la date de rédaction du présent rapport, plus de 13 000 « Like ». Cette page est mise à jour quotidiennement avec des informations sur l’emplacement des centres d’inscription, des photos des événements et des vidéos spécialement produites pour susciter l’enthousiasme et l’intérêt. [9]

La page Facebook des Pionniers de la Libération présente l’entraînement militaire comme une étape vers la libération de Jérusalem et de la Palestine (Facebook.com/camps.gaza, 14 juin 2015)

Page Facebook des camps des Pionniers de la Libération (Facebook.com/camps.gaza)

 

Affiche des brigades Izz Al-Din Al-Qassam louant les camps des Pionniers de la Libération avec une citation du Coran : (18:13) : « De fait, ce sont des jeunes gens qui croyaient en leur Seigneur, et nous leur avons accordé les meilleurs moyens de se diriger [dans la bonne voie]« . (Source : Qassam.ps)

Dans le même temps, les activistes des médias du Hamas et des institutions locales s’emploient aussi à faire la promotion des camps sur Internet. Les mosquées locales ont téléchargé des photos sur leurs pages Facebook, tandis que les partisans du Hamas publient des selfies pris par des jeunes avec des membres des brigades Al-Qassam aux centres d’inscription.

Des jeunes du Hamas prennent des selfies avec un membre des brigades Al-Qassam (Source : Facebook.com/ANASNASRFAH, 30 juin 2015)

 

Des partisans du Hamas à un centre d’inscription à Rafah (Source : Facebook.com/ahmed.nser, June 28, 2015)

 

Les camps sont aussi promus sur les comptes Instagram, Tumblr and Twitter affiliés au Hamas et à ses partisans (Source : Instagram.com/photos.from.gaza)

 

Photo stylisée d’un jeune du camp des Pionniers de la Libération (Source :Sultanbaker.tumblr.com/122885586902)

 

Notes :

[1] Voir Enquêtes et analyses de MEMRI Rapport n° 1152, Hamas Prepares For Next Military Confrontation With Israel, 13 avril 2015.

[2] Felesteen.ps, 12 juin 2015.

[3] Alresalah.ps, 2 mai 2015.

[4] Facebook.com/pages/%D9%85%D8%AE%D9%8A%D9%85%D8%A7%D8%AA-%D8%B7%D9%84%D8%A7%D8%A6%D8%B9-%D8%A7%D9%84%D8%AA%D8%AD%D8%B1%D9%8A%D8%B1-%D9%84%D9%84%D9%81%D8%AA%D9%8A%D8%A7%D8%AA/1494391404179686?fref=ts

[5] Karamapress.com, 30 juin 2015.

[6] Youtube.com/CHI20C9mCk4, 12 juin 2015.

[7] Youtube.com/yyMaFqusYq8, 2 juin 2015.

[8] Youtube.com/LeJ1PcVkQd8, 26 juin 2015.

[9] Facebook.com/camps.gaza

MEMRI





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “La branche militaire du Hamas recrute des jeunes enfants djihadistes dans ses camps d’été, dans l’indifférence totale des ONG pro-palestiniennes

    1. michel boissonneault

      Merci a MEMRI , Merci a Europe-Israel pour ce Topo plus que extraordinaire , ce Topo explique trop bien le danger du hamas dans l’indifférence général des médias étranger….. ce qui donne encore plus de sens pour moi le contrôle obligatoire de tout les flotilles de grèce , suède ou de peu importe sa provenence ….. et dire que le tribunal pénal international ferme sa gueule sur ce lavage de cerveau des enfants de gaza…..VIVE ISRAEL

    2. Laurence

      Une véritable machine de propagande à la guerre , des colonies de vacances guerrières
      C’est effrayant
      Mais vont ils ouvrir les yeux sur ce qui se prépare
      Heureusement qu’Israel a Tsahal

      Am Israel Hai

    3. David

      Ce sont des écoles militaires ? Oui .

      Ils ont désigné le pays qu’ils tenteront d’abattre : Israel

      Alors , qu’on les bombarde , enfants et formateurs

      Graine d’assassins

    4. Robert Davis

      Vous dites que, le hamas recrute des enfants pour faire la guerre dans… »l’indifférence » des ong! Avec leur APPUI plutôt! Cessons d’être dupes tous ceux qui soutiennent les usurpateurs dits « palestiniens » le FONT UNIQUEMENT DANS LE BUT DE FAIRE DISPARAITRE ISRAEL. Tout le monde se fout des arabes dits « palestiniens » s’il s’agissait des martiens ce serait…EXACTEMENT LA MEME CHOSE. Pour des raisons diverses et variées,la propagande de l’eglise de m.pendant 2.000 ans,la jalousie,la lâcheté, la couardise, la stupidité (croire que la France recevra plus de contrats des arabes si elle se proclame anti Israel) la peur des Juifs même (les crapules se doutent que ceux-ci se vengeront le jour venu…) la gloriole (je m’en prends au faible dont je ne risque rien pour montrer ma « force »…) etc. toute la racaille française de bas étage genre maquereau dégénéré besancenono et autres grandes gueules, les escrocs qui ramassent l’argent pour les « pauvres palestinoches » et leurs poches etc. veulent faire disparaitre Israel. Je soupçonne qu’il y en a même qui agissent ainsi sachant que de toutes manières ils ne peuvent même pas égratigner Israel en se remplissant les poches…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap