toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Judée-Samarie: Un nouveau dispositif de pistage, fabriqué par la firme israélienne Trackimo en cas d’enlèvement


Judée-Samarie: Un nouveau dispositif de pistage, fabriqué par la firme israélienne Trackimo en cas d’enlèvement

Un programme pilote a été instauré dans la communauté de Beit Aryeh en Samarie: 150 résidents sont équipés d’un nouveau dispositif de pistage, en cas d’enlèvement.

Un nouveau programme pilote dans la communauté de Beit Aryeh en Samarie verra 150 habitants, beaucoup d’entre eux des adolescents et jeunes adultes, équipés d’un nouveau dispositif de pistage. Les dispositifs, fabriqués par la firme israélienne Trackimo, garderont une trace de la localisation des utilisateurs afin qu’ils puissent être rapidement trouvé – en cas d’urgence.

La décision d’utiliser des trackers a été prise à la suite de l’enlèvement de trois adolescents israéliens – Eyal Yifrah, Naftali Frenkel, et Gilad Sha’ar – retrouvées assassinées par des terroristes du Hamas, après avoir été porté disparus pendant des jours. L’armée israélienne, les services de police et de secours, ainsi que de nombreuses équipes de bénévoles, ont passé de longues heures à les chercher, en trouvant finalement leurs corps enterrés dans un champ près de Hébron.

Si les adolescents avaient été en possession d’un tracker comme le dispositif Trackimo, ils auraient probablement été trouvés beaucoup plus rapidement. Le dispositif utilise le GPS et inclut la connexion à un réseau cellulaire à l’aide d’une carte SIM internationale, de sorte qu’il peut se connecter rapidement à un système de téléphone et contacter les services d’urgence immédiatement. Le dispositif signale l’emplacement et envoie des alertes d’urgence aux téléphones portables, aux ordinateurs ou à d’autres appareils.

Les services de localisation fonctionnent automatiquement et l’emplacement d’un utilisateur est traqué et enregistré, donc la dernière position connue de l’utilisateur est toujours disponible. Dans le cas d’une situation d’urgence, l’utilisateur appuie sur un bouton qui envoie des messages de détresse aux autorités, les alertant que l’utilisateur a des problèmes. Dans le cas de Beit Aryeh et d’autres communautés en Judée et Samarie, cela inclurait un message aux autorités de sécurité locales et à l’armée israélienne.

Avi Naim, chef du Conseil local de Beit Aryeh, a déclaré que le projet devrait être institué dans toute la Judée et la Samarie. «L’année dernière, la situation de sécurité dans la région a changé à la lumière du kidnapping des adolescents, et les choses sont restées tendues. Nous devons apprendre du passé et trouver les meilleures façons pour protéger nos citoyens « , a-t-il déclaré.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Judée-Samarie: Un nouveau dispositif de pistage, fabriqué par la firme israélienne Trackimo en cas d’enlèvement

    1. MisterClaivoyant

      On va vers « la puce électronique », qui existe déjà pour localiser les animaux, il serais plus judicieux de mettre la puce sur tous les palestiniens suspects de terrorisme.et leurs copains.

    2. capucine

      ils sont décidemment très très forts les inventeurs israéliens !! la sécurité avant tout …

      et je suis d’accord avec MisterClairvoyant , vous voyez moi je serais d’avis de pucer tous les djihadistes et les candidats au départ … et surtout ceux qui
      revienne de là-bas ….

    3. Paul

      Je me méfierais de ce genre de système. L’objectif affiché est recevable, mais au final cela viole le respect de la vie privée. Remettre sa liberté et des données à caractère personnel même à des membres de sa propre communauté n’a rien de rassurant.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap