toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Israël s’engage à apporter toute l’aide financière et sécuritaire à la Grèce


Israël s’engage à apporter toute l’aide financière et sécuritaire à la Grèce

Le Premier ministre Netanyahou s’est entretenu lundi avec le ministre grec des Affaires étrangères, Nikos Kotzias.

Les deux hommes ont évoqué la crise économique qui frappe la Grèce depuis de nombreux mois. « Votre visite dans le pays intervient à un moment critique de votre histoire et je tiens à l’apprécier à sa juste valeur », a déclaré le chef du gouvernement israélien.

M. Netanyahou a tenu à souligner la solidité des relations bilatérales qui unit les deux pays. « Cette visite vient confirmer la solidité des engagements pris entre nos deux pays. Nous sommes deux démocraties qui souhaitons vivre en paix et en sécurité. Israël s’engage ainsi à apporter toute l’aide dont vous avez besoin aussi bien financière que sécuritaire pour que nous parvenions ensemble à écarter la menace de l’islam militant du Moyen-Orient et de tous les pays du monde », a affirmé le Premier ministre israélien.

Le chef de la diplomatie d’Athènes s’est dit « heureux » d’être en Israël. « Nous savons qu’Israël est un ami proche du peuple grec », a-t-il ajouté.

E.A

IsraPresse







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 12 thoughts on “Israël s’engage à apporter toute l’aide financière et sécuritaire à la Grèce

    1. MisterClaivoyant

      Ce n’est pas le meilleur moment pour Israël, de se faire l’ami d’un gouvernement « gauchiste grec », plein de dettes, qui ne rembourse pas à ses créanciers européens, et qu’Israël aura encore plus du mal à se faire rembourser. Pour le reste, OK

    2. david

      Le gouvernement grec est un gouvernement d’extrême gauche : Israël devrait s’en méfier. Après, il y a beaucoup de realpolitik et en m^me temps, il n(y a qu’Iqraël qui peut vraiment aider un pays sur le plan sécuritaire. P

    3. david

      Le gouvernement grec est un gouvernement d’extrême gauche : Israël devrait beaucoup s’en méfier. Après, il y a beaucoup de realpolitik et en même temps, il n’y a qu’Israël qui peut vraiment aider un pays sur le plan sécuritaire. Parce que les autres pays se posent toujours les questions suivantes:
      Est’ce que je peux ou je ne peux pas ?
      Est-ce que je dois ou je ne dois pas ?
      Est-ce que je fais ou je ne fais pas?
      On appelle ça tourner en rond ou un pas en avant, deux pas en arrière. Résultat : on n’avance pas, on recule même.

      Remarque : La Grèce doit payer ses dettes comme je l’ai déjà dit ou sortir de la zone euro. Sinon ce serait une injustice encore plus grande envers le Portugal, l’Irlande, l’Espagne à qui les européens n’ont annulé aucune dette et qui ont réussi à force de réformes à sortir de la crise (l’Espagne n’est qu’au début : cinq mois que le chômage baisse)
      Si vous avez quatre frères et soeurs et que vous donnez des cadeaux qu’à un seul, c’est injuste, non

    4. MisterClaivoyant

      Les palestiniens qui sortent des drapeaux, quand la Grèce dit non à l’Europe, n’ont qu’a lui prêter de l’argent son Premier Ministre, qui joue le montre. Mais que lui prête Israël, ne me semble pas une bonne affaire. Point!

    5. Alauda

      Le niveau d’endettement de la Grèce : 177 % du PIB.

      J’ai vu un reportage au moment de la crise de l’immobilier : pour acquérir un bien, l’Européen intéressé devait arriver avec la moitié de la somme en cash pour le dessous de table ! Un passage montrait l’ouverture de la valise dans l’étude du notaire (ou de son équivalent). Sur la signature de l’acte, l’autre moitié du prix réglé avec une trace bancaire officielle. Tout ça pour faire baisser la facture des impôts.

      La danseuse grecque commence à coûter cher !

    6. david

      On n’a pas fait de cadeaux même tout petits aux Portugais, Irlandais, Espagnols. Et maintenant, on va demander aux contribuables de ces pays de participer au gros cadeau des Grecs. Parce que les créanciers sont les contribuables européens : le peuple Grecs à 51 % n’ont pas accepté leur plan donc ils sortent de la zone euro.
      Je reprends l’histoire des frères et soeurs : vous offrez de gros cadeaux qu’à une seule soeur et vous demander aux autres frères et soeurs en plus d’y participer. Vous croyez franchement que les autres voudront donner. Il faut être bon mais pas con.
      Il n’y a bien que l’extrême gauche et l’extrême droite naïves, rêveurs dans le sens très négatif, pourries par leur idéologie pour croire en cela.

      Alauda, la corruption en Grèce partait de la base jusqu’au sommet : il y avait une île aux aveugles, une île aux malades mentaux etc… En fait dans ces îles, on avait constaté un taux excessivement élevé de malades par rapport aux taux national, tout cela dans le but de toucher des allocations. Les employés de postes où ces grecs allaient chercher leur argent qui voyaient les soi-disant malvoyants repartir à scooter ne disaient rien non plus. Et des ophtalmomloguies étaient bien sûr da

    7. david

      Et des ophtalmologues étaient bien sûr dans la combine.

      …le peuple grec à 61 % n’a pas accepté le plan des contribuables européens (qui sont les créanciers) donc ils sortent de la zone euro sauf s’ils décident sérieusement de rembourser.

      L’extrême gauche et la l’aile gauche du PS qui sont toujours prêtes à pendre celui qui commet la plus petite corruption hurlent à présent pour que les français donnent des sommes d’argent énormes aux Grecs et qu’on efface leur dette.
      Dans ces conditions, Monsieur Thévenoud et tous les contribuables français qui fraudent n’auraient jamais dû payer leurs arriérés d’impôts : eux aussi, ça leur a mis sur la paille et certains sont devenus SDF. Qui les plaint ?.

    8. david

      Alauda, allez lire l’article parue en premier sur le Wall Street Journal puis repris par le Figaro : « Grèce : l’île aux aveugles, un récit de corruption ordinaire ».
      Parmi ces aveugles, il y avait un chauffeur de taxi et un chasseur d’oiseaux. Rien que ça.

    9. Alauda

      @David,

      Merci de vos infos supplémentaires. J’ai écouté Nicolas Sarkozy sur TF1. Il a donné le coût par foyer français du poids que leur dette fait peser sur NOS têtes. Pour moi, rien moins qu’un mois de salaire ! Une paille sur les 45 milliards d’euros au total, gagés sur nos banques. Le rééchelonnement va jusqu’en 2050, les Français ne le savent pas, ajoute-t-il. Je ne serai plus là.

      Je me souviens d’un détail lors de la crise du Portugal : la plupart des familles avaient des bijoux en or transmises de génération en génération dont elles ont du se séparer. Je me souviens d’un article sur une Espagnole qui n’ayant plus de quoi vivre projetait de vendre ses propres organes…

      En Grèce, les armateurs ne paient pas d’impôts ! En Grèce, la fortune de l’église orthodoxe est tabou : « personne ne connaît l’étendue de ses propriétés, car il n’y a pas de cadastre. », affirme Rhodes Polikarpos Karamouzis, professeur de sociologie religieuse à l’université égéenne (article du Monde du 20.09.2011). Pas de cadastre : un comble !
      Cette église est assez puissante pour faire entrer le mont Athos au patrimoine de l’humanité alors qu’il est interdit aux femmes !!! Qu’elle aille se faire voir… chez les Grecs.

      La Grèce a déjà coûté beaucoup d’argent lors de la crise. Mon assureur, un grand groupe, avait du se séparer d’une très grande surface immobilière en plein Paris. Après, on se plaint que le Qatar arrive avec ses milliards !

      La Grèce était une dictature militaire dans ma jeunesse. Elle a tendance aujourd’hui a considérer l’UE comme un portefeuille dont elle peut faire les poches. Je ne me réjouis pas du résultat du référendum, ni du soutien de la gauche et de ses extrêmes en faveur du doigt d’honneur lancé par Tsipras.

      Pour autant, sur le plan géostratégique, il serait désastreux qu’elle sorte de l’UE : des milliers de kilomètres de côtes déchiquetées, de criques ouvertes à tous les vents d’une immigration sauvage. Quant aux voisins, je ne fais pas le dessin…
      Cette situation préoccupante n’a pas échappé à M. Netanyahou. Mais je suppose qu’Israël demandera de solides garanties avant d’engager des billes dans ce panier percé et corrompu grec.
      Au plaisir, David.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap