toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Il est temps de dire ce que sont Obama et Kerry: des Traîtres


Il est temps de dire ce que sont Obama et Kerry: des Traîtres

La dernière fois que le dirigeant d’une nation affaiblie a lancé un slogan de ‘paix pour notre génération’, un homme de droite,  controversé et pugnace rétorqua: « Vous aviez le choix entre la guerre et le déshonneur. Vous avez choisi le déshonneur, et vous aurez la guerre. « 

Cet homme de droite a continuer le combat du Royaume-Uni contre Hitler.

Le dernier accord pitoyable avec une dictature meurtrière est brandi par John Kerry, un homme qui cherche instinctivement le déshonneur comme les porcs reniflent les racines pour dénicher les truffes.

John Kerry a trahi son uniforme et sa nation tant de fois qu’il s’en est fait une carrière. Il a rencontré illégalement les représentants de l’ennemi nord vietnamien à Paris, puis l’année suivante il est venu à Washington, DC, y fustiger les soldats américains assassinés par ses nouveaux amis pour les qualifier de violeurs et de meurtriers « rappelant Gengis Khan. »

Même avant d’être élu, Kerry vomissait déjà sa propagande communiste au Sénat.

Loading...

Une fois au Sénat, Kerry a volé au secours des tueurs sandinistes du Nicaragua marxiste. Le chef de file de l’Iran criant à « Mort à l’Amérique » n’a pas ralenti les ardeurs de Kerry, pas plus que les cris sandinistes de « Ici ou là, les Yankees vont mourir partout. »

Kerry révolta même les libéraux avec ses effusions sur la Syrie de Assad. Maintenant, il joue l’idiot utile pour les patrons d’Assad à Téhéran.
Pendant près de cinquante ans, John Kerry a vendu les intérêts américains à l’ennemi. L’Iran est son plus grand succès. Le sale accord nucléaire avec l’Iran, est l’aboutissement des nombreuses trahisons de sa vie.

Il transforme l’Amérique qui était l’adversaire de l’expansionnisme de l’Iran, du terrorisme et des armes nucléaires, en un soutien clé. La coalition internationale construite pour arrêter les armes nucléaires de l’Iran va au contraire protéger son programme.

Et rien de tout cela ne serait arrivé sans Obama.

Obama a commencé son ascension en se pliant devant les gauchistes radicaux sur le retrait de Saddam. Il les a exhortés à prendre l’Egypte à la place, et c’est ce qu’’il fit, une fois au pouvoir, orchestrant la prise de contrôle des Frères musulmans sur l’Egypte et toute la région. Les Frères musulmans ont été renversés par des soulèvements populaires en Egypte et en Tunisie, mais Obama avait protégé le régime iranien lors de sa confrontation avec la Révolution Verte. Maintenant, l’Iran est son dernier et meilleur espoir islamiste pour arrêter l’Amérique au Moyen-Orient.

Obama et Kerry alors qu’ils étaient au Sénat,  ont tous deux voté contre la désignation du CGR iranien (Gardiens de la Révolution Iranienne) comme organisation terroriste et meneur terroriste dans l’organisation de l’assassinat de soldats américains. Aujourd’hui, nos avions sont transformés en avions de l’Armée de l’Air des milices islamistes chiites du CGR en Irak.

Tout au long du processus, ils ont scandé: «Pas d’accord vaut mieux qu’un mauvais accord.» Mais leur accord est pire que mauvais. Il est une trahison.

Learn Hebrew online

Obama n’est pas Chamberlain. Il ne s’exprime pas bien. Kerry ne fait pas d’erreurs honnêtes. Ils ont négocié maladroitement avec l’Iran parce qu’ils lâchent la partie. Ils voulaient que l’Amérique perde d’un bout à l’autre.

Quand Obama négocie avec les républicains, il extrait le maximum de concessions pour le strict minimum. Kerry a fait la même chose avec Israël au cours de la tentative avortée de relancer les négociations de paix avec l’OLP. Voilà comment ils traitent ceux qu’ils considèrent comme leurs ennemis. Voilà comment ils traitent leurs amis.

Un mauvais accord était non seulement mieux que pas d’accord, il eût été mieux que ce ‘bon accord’.

Loading...

Obama n’a pas fait tout cela pour empêcher l’Iran de devenir une puissance nucléaire. Il l’a fait pour que l’Iran devienne l’axe du Moyen-Orient. Après ses échecs dans le reste de la région, c’est son dernier acte de dépit.

Avec la chute des Frères musulmans et le déclin des islamistes en Turquie, soutenir l’Iran est sa façon de bloquer la possibilité de ses successeurs à la Maison Blanche de mener une politique étrangère plus pro-américaine.

Obama a fait cet accord pour paralyser la puissance américaine au Moyen-Orient.

L’Iran arrive à garder ses installations nucléaires, ses réacteurs, y compris l’installation fortifiée, cachée et souterraine de Fordow à propos de laquelle Obama avait déclaré à plusieurs reprises qu’elle était « incompatible avec un programme pacifique. »

L’accord donne à l’Iran un programme nucléaire « pacifique » avec un programme de missiles balistiques tout aussi pacifique. Il met en place un régime d’inspection complexe qui peut être bloqué par l’Iran et ses bailleurs de fonds. Il fait de l’Iran la nouvelle Corée du Nord avec un nouveau Saddam Hussein, lui prodiguant de l’argent tandis que les administrations futures seront prises dans un jeu du chat et de la souris pour prouver les violations commises par le régime terroriste.

Et Obama a manoeuvré pour que  l’accord avec l’Iran soit rédigé de telle sorte que faire la preuve soit le plus difficile possible.

Cela n’a pas empêché Obama de mentir et d’affirmer que « les inspecteurs auront accès 24/7 aux installations nucléaires de l’Iran. » Pendant ce temps, le ministre des Affaires étrangères de la France, a dit en termes plus précis, « L’AIEA sera en mesure d’accéder à des sites militaires de l’Iran, si nécessaire, sous certaines conditions. « 

L’Iran pourra faire obstruction pendant presque un mois, offrir des alternatives, et ensuite soumettre la question au vote. Il le fera autant de fois qu’il le peut pour user les nerfs et l’attention des enquêteurs. Le processus pratique est acheminé à travers une feuille de route distincte qui fait référence à des dispositions distinctes et laisse les conséquences non déclarées. Il y a un trou de lapin bureaucratique avec du vide à l’autre extrémité.

Les bureaucrates se casseront la tête sur des cartes et des calendriers pour discuter des horaires d’inspection et pendant ce temps, l’Iran ira droit vers le nucléaire sous leur nez.

Les centrifugeuses continueront à tourner et l’Iran à recevoir une aide financière pour le développement de son programme nucléaire « pacifique ». Les allègements de sanctions offertes par Obama, fourniront $ 140 000 000 000  qui s’écouleront dans les programmes d’armement de l’Iran maintenant que l’ayatollah Khamenei a ordonné qu’ « au moins 5% du budget public » aille à l’armée avec un accent particulier sur « la technologie des missiles » pour l’Etat terroriste.

L’un des premiers postes sur la liste d’achats de l’Iran sera le système de missiles S300 de Russie afin d’empêcher Israël ou une future administration américaine d’éradiquer le programme nucléaire de l’Iran. Mais ce pays poursuit également [sa course aux missiles] ICBM qui peuvent frapper l’Europe et l’Amérique. La décision d’Obama d’éliminer les sanctions contre les missiles balistiques iraniens, aidera l’Iran à fabriquer des armes pouvant détruire les grandes villes américaines.

Et de l’argent frais donnera à l’Iran, les moyens de financer le terrorisme en Israël, en Amérique et partout dans le monde.

Obama prétend « avoir arrêté la propagation des armes nucléaires » en permettant à l’Iran de poursuivre l’amélioration de son programme nucléaire et en récompensant ses intentions «pacifiques», par des missiles balistiques. Il affirme avoir négocié « à partir d’une position de force et de principe » quand en fait il a succombé devant les Iraniens position après position. Téhéran a négocié à partir d’une position de force et de principe. Obama a bradé l’Amérique.

Comme l’a dit la représentante au Congrès Lleana Ros-Lehtinen, “cet accord met en place tous les éléments clés d’un programme nucléaire dont l’Iran a besoin pour développer une arme.

Obama a fait de l’Amérique le sponsor du programme nucléaire de l’Iran.

 “Quand j’étais chef de peloton en Irak, mes soldats et moi étions confrontés à des bombes mortelles, faites et fournies par l’Iran«  a dit le Sénateur Tom Cotton. J’essayais de les rassurer, mais je ne trouvais rien à leur dire que d’espérer que ce n’était pas notre heure de mourir sous les bombes iraniennes en bordure de route. Si l’Iran obtient une arme nucléaire, je crains que les Etats-Unis n’auront plus qu’à espérer, que ce n’est pas notre heure de mourir sous une bombe nucléaire iranienne. »

Obama et Kerry se sont refusé à soutenir les soldats américains sous le feu du terrorisme de l’Iran. Maintenant, leur trahison fera que l’Iran au lieu de viser les américains avec des bombes artisanales, les visera avec des bombes nucléaires.

Au lieu de barrer la route à un Iran nucléaire, Obama s’est donné pour mission d’être le courtier économique de l’Ayatollah, avec l’obligation selon les accords de faire pression sur les fonds municipaux de Californie et de New York pour qu’ils investissent en Iran.

Lorsque le sénateur Tom Cotton, un homme qui, contrairement à Obama a servi dans l’armée, a osé avertir Téhéran que les Etats-Unis était une démocratie dont les responsables élus demanderaient un vote sur l’accord avec l’Iran, les larbins de l’administration l’ont dénoncé lui et ses collègues sénateurs dans un hashtag comme les # 47 Traitres.

Le véritable traître est toujours à la Maison Blanche. Et il est temps que nous prenions sa politique étrangère pour ce qu’elle est.

Trahison.

Obama et Kerry n’ont pas fait cet accord en tant que représentants des États-Unis, mais comme représentants d’une idéologie toxique qui considère l’Amérique comme étant la cause de tout ce qui va mal dans le monde. Ce n’est pas un accord qui nous renforce et maintient notre sécurité, mais un accord qui nous affaiblit et nous met en danger, négocié par des hommes qui croient qu’un Iran fort est mieux qu’une Amérique forte.

Leur idéologie est celle du manifestant anti-guerre dénonçant à cors et à cris les forces américaines et la politique étrangère partout et en tout, et dont la vision du monde a peu changé depuis qu’il hurlait: « Ho! Ho! Ho Chi Minh. NLF va gagner « dans les rues. La seule différence est qu’il porte désormais un costume bon chic bon genre.

Leur idéologie n’est pas l’Amérique. Elle n’est pas américaine. C’est cette même haine toxique et gauchiste qui a conduit Kerry au Viet Cong, aux sandinistes et à Assad. C’est ce même ressentiment contre l’Amérique que Barack Obama a colporté au Caire, La Havane et Téhéran. Nous avons rencontré l’ennemi et il est à la Maison Blanche.

Image à la Une : Nous avons rencontré l’ennemi et il est à la Maison Blanche.

Daniel Greenfield

Traduction Europe Israël

© Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Il est temps de dire ce que sont Obama et Kerry: des Traîtres

    1. yoniii

      hi

      il y a aussi d autre traitres les juifs democrates sont des traitres

      les juifs de gauche pro obama dans le monde sont aussi des traitres

      et ils ont du sang juifs sur les mains
      par rapport au nouveau genocide nucleaire sur israel et une parti du peuple juifs

      salopard de juifs democrates
      allez en enfer

      by

    2. DAN

      Depuis Israël, tous ensemble, y compris les juifs qui sont resté en France, nous devons tous demander aux juifs américains de cesser toutes subventions a ce partis de lopette.Au va mal.
      Soutenons Bush !
      Il faut que les juifs Français soutiennent Marine aussi.

    3. michel boissonneault

      depuis 2008 que je dit qu’ils sont des traîtres …. depuis qu’ils ont tendu la main a l’association des frères musulmans

    4. Jacques

      Le discours de la gauche n’as pas changer ..toujours l’esprit de Munich bien vivant

      Années 30.. Adolf Hitler est un homme de bonne volonté et un homme de paix avec qui il faut discuter et s’entendre a tout prix

      Manifestonss pour la paix ,Hitler est un homme bon

      On connait la suite

      2014…Les mollahs iraniens sont des hommes de bonne volonté et de paix avec qui il faut s’entendre a tout prix

      Manifestons pour la paix et pour l’esprit de Munich encore …et qui est toujours ben vivant chez Obama

      L’histoire sera terriblement sévère pour ce Chamberlain de l’Islam qui as abdiquer ses responsabilités au profit de l’Islam politique ,des mollahs et des obscurantistes islamos facistes de l’islam

      Obama : l’avenir n’appartient pas as ceux qui calomnie le prophète ,une déclaration qui dit tout de l’idéologie crasseuse d’Obama

      Ce qui explique aussi pourquoi Obama as eu a peine un mot de symphatie forcé pour les 4 militaires américains qui viennent d’etre assassiner par un musulman au Tennesse car pour Obama c’est clair ..l’avenir n’appartient pas a ceux qui calomnie le prophete mais appartient as ceux qui assassinent les mécréants,les juifs ,les chrétiens et les occidentaux au nom de leur prophete maudit et de leur religion

      Bravo a la nouille Obama qui est digne de Neville Chamberlain qui s’écrasais lui aussi devant des facistes.au nom de la compromission

      Ce n’est pas le président de tous mais un président communautariste de la pire espèce qui se prosterne comme Neville Chamberlain se prosternait devant l’Allemeage socialiste de Hitler et pour Obama c’est la proternation et la collaboration active et de plein gré avec l’idéologie politico religieuse faciste de l’islam des mollahs Iraniens et qui seras désastreuse pour Israel ,l’occident et la liberté

      Avant longtemps vous entendrez Obama dire d’un terroriste islamiste qui se feras exploser au USA ..dommage ce musulman il aurait pu être mon fils

    5. Bentata

      A l’évidence les armes ne circulent pas aussi librement aux USA qu’on le dit ,sinon il y a longtemps qu’Hussein Obama aurait rejoint le prophète Mahomet

    6. Slam

      John Kerry est le cadeau envoyé aux mollahs d’Iran par Obama. Un paillasson sur lequel les autres s’essuient les pieds. Peut également servir de serpillère si on le retourne.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *