toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Gill Rosenberg, la « Peshmerga israélienne » aux côtés des forces Kurdes contre l’Etat islamique


Gill Rosenberg, la « Peshmerga israélienne » aux côtés des forces Kurdes contre l’Etat islamique

Gill Rosenberg, la « Peshmerga israélienne » de 31 ans rentrée d’Irak à Tel Aviv, s’est confiée à i24news

Gill Rosenberg est de retour. Il y a quelques jours encore, elle combattait arme à la main, l’Etat islamique aux côtés des forces Kurdes en Syrie puis en Irak. Il y a 9 mois, cette israélienne née au Canada, a rejoint ces femmes et ces hommes qui se battent pour leur liberté contre l’organisation terroriste qui souhaite voir le Kurdistan se transformer en califat.

C’est même la première femme occidentale à avoir franchi le pas.

A l’aéroport Ben Gourion de Tel Aviv, pas de comité d’accueil pour cette ancienne soldate de Tsahal, mais deux heures passées à l’émigration pour réguler sa situation.

« J’ai servi dans l’armée israélienne il y a quelques années. J’y ai reçu une formation de base et puis là-bas (en Irak, NDLR) j’ai été entraînée au maniement de toutes les armes avec lesquelles je n’étais pas encore familière », a confié Gill Rosenberg à Maël Benoliel pour i24news.

« Mon quotidien, c’était d’être sur la ligne de front à combattre l’Etat islamique (…) à tenir les lignes et à empêcher leur progression dans des combats intensifs », a poursuivi la jeune femme de 31 ans.

Photos et vidéos à l’appui, cette « mercenaire » a livré à i24news ses premières impressions après ces longues semaines à combattre l’Etat islamique.

« Au départ, j’ai combattu avec les unités de protection du peuple en Syrie mais après, j’ai changé pour une autre unité en Irak qui combattait au côté des Peshmergas », raconte encore Gill avant de se dire heureuse d’être rentrée à la maison.

La jeune femme a alors expliqué avoir décidé de s’engager pour des raisons humanitaires et idéologiques aux côtés de « ses frères » qui luttent contre l’Etat islamique.

« Je suis partie là-bas car je ne pouvais pas supporter de voir toutes ces femmes et ces enfants être violés, mutilés ou torturés, tués ou vendus en tant qu’esclaves sexuels. Je ne pouvais plus continuer à ne rien faire, j’ai senti que je pouvais faire quelque chose, que je devais y aller et aider comme je pouvais », a-t-elle ajouté.

C’est comme cela que Gill a décidé de quitter Tel Aviv et de se rendre via Amman (Jordanie) à Erbil en Novembre 2014.

Maël Benoliel

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “Gill Rosenberg, la « Peshmerga israélienne » aux côtés des forces Kurdes contre l’Etat islamique

    1. michel boissonneault

      tu est fantastique et merci d’avoir lutter contre cette pourriture , tu est un exemple a suivre

    2. Alauda

      Un personnage, cette combattante israélienne née au Canada… Pour un portrait plus détaillé : http://www.francetvinfo.fr/monde/proche-orient/offensive-jihadiste-en-irak/qui-est-gill-rosenberg-l-israelo-canadienne-qui-combat-l-etat-islamique-avec-les-kurdes_762573.html

      Un parcours atypique, intéressant à suivre sur le terrain :
      1. a « combattu avec les unités de protection du peuple en Syrie » : si quelqu’un comprend l’expression, une explication serait bienvenue !
      2. a « décidé de s’engager [contre daech] aux côtés de « ses frères » : les Peshmergas, combattants kurdes, admettent dans leurs rangs des femmes.

      Le peuple kurde compte au moins 40 millions de personnes, répartis sur 4 nations (Turquie, Syrie, Irak, Iran). Oublié du partage après la Première Guerre mondiale, il n’a pas dit son dernier mot.

    3. Judéo-Chrétien

      Bravo à cette lucide, courageuse, et magnifique jeune femme ! Une fois de plus, Israël et son peuple valeureux nous donnent une pertinente leçon de courage et de justice.

      « Je suis partie là-bas car je ne pouvais pas supporter de voir toutes ces femmes et ces enfants être violés, mutilés ou torturés, tués ou vendus en tant qu’esclaves sexuels. Je ne pouvais plus continuer à ne rien faire, j’ai senti que je pouvais faire quelque chose, que je devais y aller et aider comme je pouvais ».

      J’approuve totalement. Ce n’est pas avec des discours pacifistes et ramollis que l’on viendra à bout de la peste islamique qui envahit l’Europe et la France, mais avec une détermination à toute épreuve. Il faut exterminer ces monstres, immédiatement et sans état d’âme. C’est écrit dans les Psaumes : que les malfaisants disparaissent de la terre !

      Bravo à Gill Rosenberg ! Ici en Europe malheureusement décadente, c’est de telles personnes que nous avons un urgent besoin, au plus haut niveau des États, et non de dirigeants collabos, traîtres, et corrompus, qui de toutes façons seront balayés par l’Histoire, mais après tant d’épreuves et de souffrances pourtant évitables.

      Européennes, Européens, réveillez-vous. Ensemble, jetons à terre les pourris qui nous gouvernent. Reprenons le pouvoir, et sauvons notre Civilisation Judéo-Chrétienne, notre plus grand bien commun.

      Honneur aux Braves et aux Résistants !

      Judéo-Chrétien.

    4. moka

      Bravo mademoiselle, au moins vous avez beaucoup plus de courage que moi qui reste derrière son ecran à critiquer. Toute mon admiration.

    5. moka

      L islam est un fléau pire que la peste et le choléra réunis. C est la pire des maladies que le monde puisse connaître, un désastre pour l humanité, un poison pour ceux qui le subissent. Je hais l islam.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap