toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Flagrante désinformation anti-Israël dans l’Express


Flagrante désinformation anti-Israël dans l’Express


En ouvrant ce matin ma boîte mail, je découvre un message de L’Express intitulé : « L’info à ne pas manquer : Des soldats israéliens s’élèvent contre les injustices faites aux Palestiniens ». Sous ce titre racoleur, la photo d’un soldat au béret mauve, le visage crispé par la douleur… Cette photographie, sans la moindre légende, est accompagnée du texte suivant : « Une quarantaine de soldats de réserve de la plus prestigieuse unité de renseignement militaire israélien ont décidé de ne plus en endosser l’uniforme … »

Intrigué, je clique sur le lien et m’aperçois immédiatement de la supercherie : l’article en question, repris d’une dépêche de l’AFP, date du mois de septembre 2014 ! Quant à la photographie censée illustrer l’article, elle n’a carrément rien à voir avec le sujet, puisqu’il s’agit de soldats participant à l’enterrement d’un des leurs, à Holon, apparemment durant la dernière guerre à Gaza il y a un an.

Des soldats israéliens lors des funérailles à Holon, près de Tel Aviv en juillet dernier.

La photo détournée par L’Express : un procédé immoral

 

Face à ce cas flagrant de désinformation, plusieurs questions se posent : pourquoi L’Express a-t-il jugé utile de remettre en ligne cet article, en le faisant passer pour une information, « à ne pas manquer » selon les termes du message de L’Express ?

Loading...

La rédaction de l’hebdomadaire va-t-elle publier un rectificatif ? Qui est responsable de ce grossier mensonge ? S’agit-il d’un stagiaire incompétent (hypothèse optimiste), ou plus vraisemblablement d’un responsable de la rédaction ?

Au-delà du manquement aux règles de la déontologie journalistique les plus élémentaires, il y a là une atteinte à l’honneur de l’armée israélienne : l’utilisation de la photo de soldats participant à l’enterrement d’un camarade pour illustrer le phénomène minoritaire et monté en épingle par les médias occidentaux de l’objection de conscience, constitue un détournement illégal et immoral.

Un autre mensonge, très répandu depuis plusieurs années, consiste à qualifier de « refuznik » les objecteurs de conscience israéliens, alors que ce terme a une signification toute autre : il désigne les Juifs d’URSS auxquels le pouvoir soviétique refusait le droit d’émigrer en Israël. Là encore, il s’agit d’un détournement de sens mensonger, dans la pure tradition de l’antisémitisme occidental qui donne aux termes juifs une connotation négative (comme dans l’expression ‘monter une kabbale’, pour ne citer qu’un exemple).

 

Le recyclage d’informations périmées est en soi, un procédé condamnable, qui en dit long sur la déontologie d’un hebdomadaire, qui fut jadis un des fleurons de la presse française. Jean-Jacques Servan Schreiber doit se retourner dans sa tombe en voyant ce que L’Express est devenu…

 

On ne peut s’empêcher de rapprocher ce cas de désinformation de l’éditorial scandaleux publié par Christophe Barbier, rédacteur en chef de L’Express, il y a un an. Shmuel Trigano avait alors dénoncé cet éditorial dans une analyse cinglante *, sous le titre « L’Express criminalise les Juifs de France ». Cet édito antijuif n’était pas un cas isolé, on le voit bien aujourd’hui. L’Express ne recule aujourd’hui devant rien – mensonges, trucages, désinformation – pour s’en prendre aux Juifs de France et à Israël.

5112679-francoise-giroud-mise-a-nu1.jpg

Françoise Giroud, cofondatrice de L’Express
Christophe Barbier serait bien inspiré de relire ces lignes écrites en juin 2002 par la cofondatrice du journal, dont il assume aujourd’hui – bien mal – la direction, Françoise Giroud :

Learn Hebrew online

 

« Mais à Paris, les personnes de bon goût ne comptent que les morts palestiniens. Quand on arrive aux autres, on ne sait plus compter. D’ailleurs, ce sont des goujats … Les fils d’un peuple supplicié devraient savoir se tenir à table, je veux dire à la guerre, et prendre les coups sans les rendre, c’est à peu près ce qu’ici et là on entend et on lit. Prendre les coups sans les rendre paraît néanmoins une conduite sur laquelle on ne doit plus pouvoir compter de la part des juifs, en aucune circonstance ».

 

Pierre Lurçat

Source

Loading...






Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 17 thoughts on “Flagrante désinformation anti-Israël dans l’Express

    1. Patricia

      Israel devrait trainer en justice tout ceux qui salissent son image. Giroud a raison, on ne tendra plus l’autre joue pour se faire gifler. Et rétablir la vérité, ça ne fera pas de mal aux spécialistes de la désinformation.

    2. Alauda

      Vu que je zappe Barbier qui pèlerine, arborant son éternelle étole rouge à deux pans, pour prêcher la bonne parole sur les chaînes nationales, son édito de l’an dernier ne me dit rien. Un article m’en donne une idée :
      http://jssnews.com/2014/08/07/le-stupefiant-editorial-de-christophe-barbier-qui-fait-passer-les-juifs-pour/

      Comme rédacteur en chef de L’Express, il devrait être en mesure de justifier expressément cette nouvelle attaque contre Israël qui fait le lit de l’antisémitisme en pleine recrudescence en France.

    3. gilbert

      L Express appartient à Patrick Drahi,juif,franco isrealien propriétaire également de I 24
      Pétition doit lui être adressée!

    4. Jacques

      Alauda 3 : je me souviens très bien de cet édito, pour ma part, il m’avait frappé.

      J’avais écrit immédiatement un commentaire sur le site internet de l’Express, pour dénoncer point par point ce tissu de propos fielleux visant à rendre responsables, une fois de plus, les Juifs de l’antisémitisme ambiant.
      Ce commentaire est resté en ligne à peine quelques heures, supprimé par la « modération » de l’Express, lequel ne supporte manifestement pas la contradiction.
      Je dis cela avant d’autant plus de tranquillité que j’ai té abonné à ce journal il y a une dizaine d’années, du temps ou Barbier n’était que le second de Jeambar. Je me souviens d’un très bon journaliste en la personne d’Eric Conan (qui d’ailleurs a entre temps écrit un livre sur les enfants juifs déportés en 42 : « sans oublier les enfants »).

      Depuis l’été dernier et cet éditorial qui marque un tournant puisque assumant ouvertement l’hostilité antijuive de ce journal, je ne le lis plus et que je considère désormais comme un torchon.

    5. Alauda

      @Jacques,

      Si vous aviez gardé ce commentaire, vous auriez pu l’ajouter ici sans risquer d’être censuré par cet imbu qui sévit sur iTélé et que je voyais parfois – mais ça c’était avant – dans le cadre de débats sur LCP, entre autres avec son pote Jeambar.

      Donc je zappe avant de l’entendre, pour ne pas faire, en tant que simple spectatrice, comme cette journaliste (durée 1 minute) : http://videos.lexpress.fr/actualite/medias/video-vos-gueules-une-journaliste-de-lcp-enervee-par-ses-collegues-durant-un-match-de-foot_1552136.html
      😉

    6. capucine

      c’est exactement comme ça en France , les journaleux ne font que compter les morts arabes palestinien ! Madame F Giroud avait comprit ça depuis longtemps !!

    7. Jacques

      Alauda 7 : houhou, la journaliste en question a-t-elle oublié qu’elle parlait en direct ? En tout cas elle a du caractère 😉

    8. Jacques

      (sinon, à l’époque je postais sur JSS, je m’aperçois que j’y avais copié mon commentaire, qui il est vrai ne ménageait pas Barbier)

    9. Alauda

      @Jacques,

      Il ne vous reste plus qu’à glisser le lien ici, car je lirai volontiers votre texte, merci beaucoup.

    10. Jacques

      Voici mon commentaire posté sur l’Express et censuré, Alauda :

      « livrer les démocraties à l’antisémitisme, c’est promettre Israël à un destin de forteresse assiégée. »
      Que veut dire cette phrase ? Que les Juifs sont responsables de l’antisémitisme ? Qu’il est logique que des pays d’où les Juifs sont partis deviennent antisémites, puis fassent le siège d’Israël ? Ceux des Juifs qui, il y a plusieurs décennies, ont refusé de quitter l’Europe hitlérienne, France y compris, sous prétexte d’être intégrés, voire de n’avoir plus la foi judaïque, l’ont souvent payé de leur vie. Car l’antisémite hitlérien ne faisait pas la distinction, lui, entre membre du peuple juif et de confession judaïque, ce que semble ignorer M. Barbier. Et ceux qui ont quitté l’Arménie avant les massacres d’il y a un siècle, ont-ils été lâches ?
      Autre chose : ne pas renier, afficher son identité, ce serait prôner le communautarisme ? Ne lui déplaise, la République, ce n’est pas l’uniformité que M. Barbier semble appeler de ses voeux, c’est au contraire le respect de la différence.
      Quant à la situation au proche-Orient, une bien funeste erreur de jugement : les récentes manifestations de soutien ne l’ont pas été à M. Netanyahou qu’il semble être de bon ton de diaboliser, mais bien à un peuple agressé par une organisation terroriste.
      Enfin, « S’ils pensent qu’être français est un problème pour être juif, ils donnent raison à ceux qui estiment qu’être juif est un problème pour être français. » : voici la classique inversion des rôles, le Juif est donc responsable des agressions dont il est victime, CQFD.
      En ces temps troublés, M. Barbier ferait mieux de pointer les responsabilités et les responsables où ils sont, et d’éviter de chercher un bouc émissaire. Le billet a beau être bien écrit, le verbe haut comme à l’accoutumée, on a tout lieu de craindre que l’appel de M. Barbier à une France tolérante et respectueuse des différences en reste au stade de la vaine incantation ; si j’étais juif, je quitterais ce pays sans état d’âme.

    11. Alauda

      @Jacques,

      Votre commentaire courtois et justifié a donc subi la paire de ciseau expresse d’Anastasia. Plus rien ne m’étonne de la part de ceux qui tiennent le micro.

      J’ai enfin réussi à lire cet édito (5 août 2014) d’une violence sournoise annoncée par un titre aussi glauque qu’ambigu, d’une mauvaise foi mixant défi, chantage, leçon de morale, enfin d’une arrogance déplacée envers les membres d’une communauté qui sont des citoyens libres, adultes et vaccinés.

      Comment ce journaliste pourrait-il lui-même « se laver de l’accusation de lâcheté » consistant à s’en prendre aux mêmes ? Parce qu’on peut aussi lui retourner en miroir ses propres mots !

      J’ai découvert le penseur et écrivain, Raphaël Draï, qui vient de disparaître. Voici ce qu’il a vécu en 2010, lors d’une conférence rue d’Ulm :
      http://www.aschkel.info/article-vociferations-palestinistes-a-normale-sup-raphael-drai-50400103.html
      « Ce harcèlement, destiné à vous faire rentrer les mots dans la gorge, se produit actuellement en France dans bien d’autres endroits : réunions publiques, supermarchés, inaugurations de sites ou de rues ».

      Cinq ans plus tard, le constat de la montée du péril n’a jamais été aussi prégnant.

    12. Koiran Paula

      J’ai écrit dans face-book ce mensonge de l’Express,surtout que je venais de lire l’article dans l’Express, et j’ai penxé que c’étaient des soldais gauchistes, mais j’ai lu le soir dans un journal juif le détournage de la photo.
      Je l’ai donc immédiatement écrit dans Face-book et j’ai eu imméditement des réponses de gens scandalisés.
      Je trouve que le gouvernement israélien devrait déposer une plainte pour escroquerie et publication mensongère.

    13. DOUDOU

      il n’y a plus qu’à tirer les conséquences au niveau des abonnés ou de ceux qui seraient tenté de se réabonner.
      Trop d’est trop. BASTA !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *