toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le Washington Post accusé de mener une campagne insidieuse contre l’Egypte en se mettant au service des Frères musulmans


Le Washington Post accusé de mener une campagne insidieuse contre l’Egypte en se mettant au service des Frères musulmans

Dans un article intitulé « Pamphlets politiques dans un journal américain », le rédacteur en chef du quotidien gouvernemental égyptien Al-Ahram, Mohammad Abd Al-Hadi Allam, a reproché au Washington Post ses fréquentes attaques contre le régime égyptien depuis l’éviction de l’ancien président égyptien Mohammad Morsi.

Selon Allam, le Washington Post mène une « campagne insidieuse » et publie des « appels à la violence » contre l’Égypte, se mettant ainsi au service d’organisations terroristes telles que les Frères musulmans. Ceci, tout en s’abstenant de critiquer les violations des droits de l’homme ou l’absence de liberté de la presse dans des pays tels que la Turquie et le Qatar.[1] 

Extraits de son article : [2]  

« Aucun pays dans le monde [autre que l’Égypte] ne fait l’objet d’une telle attention de la part des éditoriaux du Washington Post, qui sont pleins d’une étrange et pathétique colère au sujet des affaires intérieures du pays – à un point qui démontre l’existence d’un vaste lobby derrière ces articles, dont le nombre a battu tous les records ces derniers mois. La presse, en Égypte et ailleurs, a le droit de publier ce qu’elle veut, et nous avons le droit d’exprimer nos critiques, pour dire que la force et la réputation d’un grand pays, qui traverse un processus de redressement économique, ne sont pas un ‘jouet’ entre les mains de groupes d’intérêts qui assènent chaque matin aux lecteurs des éditoriaux constitutifs d’une campagne insidieuse.

[Cette campagne] porte tout d’abord atteinte à la foi dans les changements qui ont actuellement lieu en Égypte et dans sa croissance économique, à la veille de l’ouverture du nouveau Canal de Suez, dans moins de deux mois. L’utilisation courante et répandue d’expressions telles que « État oppressif » ou « tyrannie » dans les éditoriaux de ce grand journal américain [au sujet de l’Égypte] constitue un appel explicite à la violence contre l’État égyptien et contre son pouvoir judiciaire, présenté comme un [simple] outil entre les mains du régime. [Ces critiques] s’inscrivent dans le cadre des tentatives actuelles de certains médias occidentaux de supprimer l’état de droit [en Égypte], en faveur d’organisations terroristes qui sont devenues des maîtres en matière de tromperie et d’assassinats au nom de la religion [à savoir les Frères musulmans].

Au cours de cette période, nous n’avons pas trouvé un seul article d’enquête, dans ce journal américain à grand tirage, au sujet des racines idéologiques de la culture qui [promeut] la violence et s’oppose à l’État nation. [Il s’agit de la culture] de groupes au sein de l’islam politique, qui sont les alliés des États-Unis et de la Grande-Bretagne depuis 1920. Nous n’avons jamais vu [dans ce journal] une seule information sur les violences meurtrières à l’encontre des civils, des officiers de police et des militaires égyptiens.

Dans le même temps, une grande sympathie pour les Frères musulmans et leurs dirigeants, qui ont fui les pays arabes et étrangers afin de répandre leur poison, s’y exprime. Il s’agit des mêmes dirigeants contre lesquels des millions [d’Égyptiens] en colère sont descendus dans les rues, lors de la révolution du 30 juin. La population égyptienne a laissé gérer cette question par la police et l’armée, et les a laissé s’occuper de ce groupe qui porte atteinte aux capacités des États-nations. [A ce jour], nous n’avons pas vu se réaliser aucune des prévisions fantasmatiques concernant la chute imminente de l’État [égyptien] et l’ébranlement de ses fondements.

Les efforts de ce journal pour diffuser [ces croyances] font partie d’un plan manifeste, que la plupart des Égyptiens considèrent avec un sourire sarcastique et un sentiment de pitié envers les reporters étrangers et leurs collaborateurs égyptiens, qui ne voient que ce qu’ils veulent voir, et ignorent la réalité. Ce journal américain fait preuve d’une hostilité flagrante envers l’Égypte dans ses éditoriaux, mais il n’ose pas diriger ses critiques contre les pays qui n’ont jamais pratiqué la démocratie…

Ceci, par considération pour les intérêts américains et afin d’éviter d’entrer en conflit avec des groupes d’intérêts à l’intérieur [des États-Unis] qui sont proches de ces pays. Si le journal était équitable, il aurait abordé la question des droits de l’homme et de la liberté de la presse en Turquie, [ou] la question des travailleurs étrangers au Qatar, de la même manière qu’il traite de la situation en Égypte. La réponse concrète des Égyptiens aux arguments de ce journal, au cours des derniers jours, concernant les promesses vides [du Président Al-Sissi], viendra lorsque nous inviterons les journaux du monde entier à assister à la cérémonie d’inauguration du nouveau Canal de Suez et des vastes projets associés.

Alors, nous verrons se réaliser les promesses que le président aura faites dans l’intérêt de son peuple – tandis que les autres justifient les crimes des terroristes entre les lignes et qu’ils souhaitent voir s’étendre le bain de sang. La réponse de l’État et du peuple [égyptiens], au cours des prochains mois, révélera au grand jour la campagne mensongère qui a été menée à Washington par des repris de justice égyptiens et par les agents [de différents partis].

Cette campagne est menée dans des sites Internet et des journaux à leur solde et dans des journaux étrangers, qui sont plus concernés par la destruction des capacités de l’État égyptien que par la promotion des intérêts de leurs pays. La presse des ‘pamphlets politiques’ tombera, même si elle émane des capitales de ces mêmes pays qui ont donné naissance à l’idée de démocratie et ont transformé l’Orient arabe en enfer. Et pour le cas où vous l’auriez oublié, laissez-nous vous rappeler votre silence criminel concernant la guerre en Irak et ce que votre peuple a fait dans la prison d’Abou Ghraib, ou les désastres qui ont assailli depuis le monde arabe ! »

Notes

[1] Dans un article publié dans Al-Ahram le 22 juin, l’éditorialiste Ahmad Abd Al-Tawwab avait lui aussi attaqué « certains grands journaux dans le monde qui inclinent en faveur des Frères musulmans » et qui se sont dernièrement montrés très critiques envers le régime d’Al-Sissi, le qualifiant de « régime usurpateur ». Selon Abd Al-Tawwab, ces journaux portent délibérément atteinte à la réputation du régime d’Al-Sissi et lui reprochent des choses dont il est innocent, dans le but de susciter la sympathie pour les Frères musulmans.

Il ajoutait que ces journaux s’en prenaient à l’Égypte du fait que certains pays « hostiles à l’Égypte » avaient récemment acquis des actions dans leur capital, et aussi parce qu’ils étaient soumis à l’influence du lobby international des Frères musulmans. Il accusait ces journaux de « commettre des crimes honteux » et appelait à les en tenir responsables. Il ajoutait qu’il pouvait comprendre pourquoi l’Égypte traitait cette affaire avec tant de légèreté et qu’il l’appelait à affronter « l’attaque délibérée et les inventions ».  

[2] Al-Ahram (Egypt), 18 juin 2015,

MEMRI





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap