toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Pourquoi le boycott d’Israël est inacceptable par Ivan Rioufol


Pourquoi le boycott d’Israël est inacceptable par Ivan Rioufol

Le Louvre et la Sainte Chapelle interdits aux Juifs ? Les Israéliens, en tout cas, ne semblent pas les bienvenus, au vu du refus des deux établissements de recevoir une petite délégation d’étudiants en histoire de l’art de l’université de Tel Aviv. Une même demande, reformulée par leur professeur au nom de l’Abu Dhabi Art History College – un établissement fictif – et d’un institut de Florence, a été immédiatement acceptée.

L’AFP précisait, mardi, que cette « possible discrimination a été signalée au parquet de Paris par le préfet d’Ile-de-France ».
Après les attentats antisémites dont la France a été la cible, l’indifférence portée à cet autre signal témoigne de l’influence qu’exerce la cause islamo-palestinienne sur le monde politique et médiatique, et sans doute chez certains fonctionnaires du ministère de la Culture. Ce rejet est justifié par ceux qui, parmi les « progressistes », appellent au boycott d’Israël, dans un parallèle suggérant l’Afrique du sud du temps de l’apartheid. Or cette accusation d’apartheid est une désinformation.
Quiconque est allé en Israël a pu constater que ce pays partageait entre tous ses citoyens, juifs ou musulmans, son parlement, ses transports en commun, ses transfusions sanguines, etc. En revanche, la criminalisation permanente de cette démocratie en guerre permet à bon compte au totalitarisme islamiste de se présenter sous le faux masque de la vertu.
Faut-il rappeler, par exemple, l’article 28 de la Charte du Hamas (août 1988) : « Israël, parce qu’il est juif et a une population juive, défie l’islam et les musulmans ».
Israël est le seul Etat au monde qui est menacé d’anéantissement par le nazislamisme. Celui-ci dénonce le « complot sioniste »  aussi souvent que l’hitlérisme dénonçait le « complot juif ». Et c’est ainsi que le Louvre et la Sainte Chapelle en viennent à fermer leurs portes à une poignée d’étudiants de Tel Aviv.
La somnolence qui gagne la France officielle dès qu’Israël est mis sur la sellette par les islamo-gauchistes met en lumière la fragilité du lien qui unit désormais ces deux plus vieilles nations du monde, dont l’une se bat courageusement pour sa survie tandis que l’autre se laisse mollement manœuvrer par la propagande « antisioniste », qui cache mal sa haine de l’Occident.
Il est navrant, par exemple, d’avoir observé dernièrement la société Orange répondre aux appels des mouvements pro-palestiniens, qui la pressaient de couper ses liens avec l’Etat hébreu. Même si le patron d’Orange, Stéphane Richard, a tenté par la suite de démentir toute volonté de boycott de sa part, en se rendant en Israël pour y rencontrer le premier ministre,Benyamin Netanyahou, vendredi dernier, il n’en a pas moins avalisé la rupture exigée avec l’opérateur israélien Partner qui représentait la marque française.
D’autre part, il est tout aussi significatif de constater le silence des consciences indignées devant le désastre humanitaire causé, au Yemen, par les bombardements aveugles de la coalition menée par l’Arabie saoudite.
Depuis le 19 mars, date du début de l’offensive contre les rebelles chiites du Yemen, plus de 500 personnes ont été officiellement tuées, dont 74 enfants, par l’armée arabe. Mais là encore, curieusement, regards et caméras de télévision, braqués uniquement sur les comportements de Tsahal, se détournent aimablement.
Seul l’Etat hébreu doit être coupable, forcément coupable. Et les Juifs aussi, même en France. Voilà pourquoi le boycott d’Israël, qui pue les années trente et leurs apprentis collabos, est inacceptable.




Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Pourquoi le boycott d’Israël est inacceptable par Ivan Rioufol

    1. Marcel

      Bonjour,
      Ivan, vous avez entièrement raison, hélas! 🙁
      Je partage entièrement votre point de vue.
      Je dis et redis à tous ceux et à toutes celles qui veulent bien entendre qu’ Israël n’est pas un pays apartheid !!!!!! Loin de là….arrêtez d’écouter les propagandes mensongères de certains mé..di..as pro-islamistes !
      Tous ceux que je connais et qui y sont allés le disent et le confirment.
      Israël au contraire est une véritable Nation, peut-être même une des rares démocraties de type occidental géographiquement entourée de plus en plus de « Républiques » Islamistes !
      Le « rêve » de beaucoup de ses ennemis dans le fond, c’est le retour d’un grand Califat ou plus exactement la reconstitution de ce qui jadis a été l’empire Ottoman dans le bassin Méditerranéen.
      Israël , si vous observez bien … est comme une « écharde » pour « cet empire qui ne dit pas son nom, en phase de se reconstituer.
      Aussi, parallèlement la reconstitution de l’empire Germano-Romain est en route.
      Sachant qu’une alliance « Eurarabia » avait été conclue depuis le 1er choc pétrolier en 1973.
      Concrétisée par  » l’Union pour la Méditerranée », à l’initiative d’un certain Nicolas Sarkozy alors Président de la « République » Française le 13 Juillet 2008. Composée de 43 états dont 10 « monarchies » constitutionnelles, 32 « Républiques » et…une « ENTITÉ gouvernementale nommée « la palestine »!?
      On comprend mieux sa position « ambiguë » et très contradictoire vis à vis d’Israël.
      D’autant plus que ce matin je le vois serrer la main au pire ennemi d’Israël à savoir Mamhoud Abbas, lui souhaitant même le bonjour de la part de sa compagne Carla Bruni.
      Après on nous dira pourquoi vous ne votez pas ou plus Sarkozy?
      C’est sur qu’avoir un « ami » comme lui , on n’a pas besoin d’ avoir des ennemis!
      Malheureusement, pour Israël, c’est plutôt le système politique interne qu’il faudrait réformer afin que le gouvernement de Benjamin Netanyahou puisse mener à bien la politique nécessaire et vitale pour ce Pays.
      L’actuelle constitution rappelle étrangement ce qu’a été en territoire occupé de France la IV République.
      Bon j’arrête là pour pas trop envahir l’espace 😉

    2. moka

      Libre à chacun d acheter ou pas les produits israéliens. Comme moi, quand je vais au carrefour je ne prendrai jamais pas du hallal c est tout.De quel droit se permettent ils de faire pression sur les grands distributeurs pour boycotter les produits israéliens. J en ai rien à foutre des palestiniens (sauf les chrétiens palestiniens )si je veux acheter des produits israéliens, j achète.

    3. Marcel

      Bonjour,

      Je vous envoie une petite vidéo toute récente, simplement pour confirmer qu’Israël n’est pas un pays apartheid !
      Je vais la faire à la manière de l’émission sur la chaîne franco-allemande Arte, « Karambolage »: Observez bien,cette vidéo, ça y est ?
      D’après vous où a-t-elle été tournée en France ou en Israël ? Cherchez bien, il y a plusieurs indices…J’invite et remercie d’avance cher(e)s lecteurs (trices), tous ceux et celles qui veulent donner la bonne réponse et les indices. 😉
      la voici:
      https://www.youtube.com/watch?v=EbYopiz6sLg

      Shalom.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *