Par ailleurs  les exécutions de captifs continuent de plus bel : d’ordinaire, les malheureux sont brûlés vifs, pendus sur des croix ou décapités. Mais l’Etat Islamique dans sa grande dépravation raffine les supplices.

Sous l’oeil d’une caméra, les prisonniers sont enfermés dans des cages et noyés;  ou bien la corde qui est passée autour de leur cou est reliée à un explosif et leur tête explose; ou encore enfermés dans une voiture, il vont exploser sous le feu d’une grenade lancée par un tortionnaire de l’EI.

Le site Intelligence Group, une organisation de chercheurs qui traque les activités djihadistes, a dit mardi qu’une nouvelle vidéo barbare a été publiée sur Ninewa du Groupe Islamique en Irak.  [a new video of the barbaric executions]. Les militants ont accusé ces hommes d’espionnage.

Loading...

Plus d’une douzaine d’hommes ont été exécutés avec ces méthodes encore jamais vues.

Dans un autre cas, la caméra est montée à l’intérieur de la cage: selon le Daily Mail [Britain’s Daily Mail], des sections de la vidéo ont été prises sous l’eau afin de montrer l’agonie finale des victimes dans la cage et les moments de terreur vécus par ces hommes tandis qu’ils sont plongés dans l’eau du bassin.

© Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif-