toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’ancien Président tunisien, Marzouki, expulsé d’Israël comme un malfrat : une gifle bien méritée


L’ancien Président tunisien, Marzouki, expulsé d’Israël comme un malfrat :  une gifle bien méritée

marzouki-gaza

Le mois de juin 2015, marquera une grande déception dans le parcours de l’ancien Président tunisien, grand admirateur du Hamas. Dans le silence de la majorité des médias tunisiens, pour éviter le scandale, Moncef Marzouki a été expulsé comme un petit malfrat du territoire israélien. Il a passé la nuit à l’ambassade de France à Tel-Aviv après un bref interrogatoire par la police des frontières, au port d’Ashdod.

 

Plutôt que d’être aux côtés de son peuple en ces heures tragiques, cet ancien président de la transition politique tunisienne de l’après-Ben Ali, n’a rien trouvé de mieux que d’embarquer à bord de la flottille partie pour briser un blocus légal sur Gaza et cela pour une énième opération de propagande en faveur des islamistes du Hamas.

 

Les autorités israéliennes ont expulsé ce mardi 30 juin 2015, l’ex-président tunisien et la députée européenne Ana Miranda, après avoir appréhendé le bateau à bord duquel ils entendaient briser le blocus israélien sur Gaza.

L’ex président tunisien avait tenté de violer la loi internationale et amarrer à Gaza. Néanmoins la Marine israélienne mérite d’être remerciée pour avoir stoppé cette flottille en conformité avec le droit international.

 

Des dizaines de militants pro-palestiniens avaient tenté de forcer par la mer le blocus légal israélien sur Gaza alors qu’ils savaient qu’ils n’iraient pas à destination (Israël avait prévenu). Un de leurs navires, le « Marianne de Göteborg » , a été intercepté lundi par la marine israélienne qui l’a escorté vers le port d’Ashdod, au nord de l’enclave. Les trois autres navires de la Flottille de la liberté III sont, eux, retournés vers des ports grecs.

 

Le premier Président de la Tunisie post-Révolution, a décidé de se joindre aux 70 activistes pro-palestiniens, qui ont tenté de briser le blocus légal israélien de Gaza. Il avait reçu dans son bureau, en avril 2015, le collectif de la «flottille de la liberté» pour leur manifester son soutien et il avait promis qu’il affronterait les Israéliens et que la flottille arriverait à Gaza coûte que coûte.

 

Cette opération a été, pour l’essentiel, une gifle bien méritée pour Marzouki et sa clique. Elle a montré comment les Israéliens, et surtout leur gouvernement et l’armée, n’accepteront plus toutes ces comédies en mer en faveur des nazis islamistes du Hamas.

Le chef terroriste de Gaza , Ismaïl Haniyeh, avait pourtant salué  »le courage » de l’ancien président tunisien pour qui cette tentative a été un échec cuisant selon le compte tweeter d’Al Aqsa Tv (en arabe ci-dessous). Les médias palestiniens rapportent aussi la colère et la déception des habitants de la bande de Gaza après l’interception de la flottille.

al aksa tv marzouki

Au lieu de s’occuper de son pays qui va droit dans le mur, Gaza semble être pour Marzouki une cause plus noble et mieux rétribuée (l’opération est couverte en directe par le réseau Al-Jazirra). Ce personnage qui a bradé la Tunisie aux islamistes, veut aujourd’hui revenir au-devant de la scène arabe en se refaisant une santé sur le dos des Israéliens.

Il s’agit pour pour cet imposteur des droits de l’homme et premier mercenaire du Qatar, d’apparaître comme le défenseur des  Palestiniens de Gaza. Mais à présent, il a démontré qu’il agit comme un pyromane en cautionnant le régime islamique de Gaza, car il donne des arguments aux fondamentalistes de Tunisie à l’origine de la  catastrophe de Sousse, du 26 juin 2015, où 39 touristes ont été tués, hypothéquant la saison touristique et portant un coup fatal à l’économie chancelante du pays.

 

D’ailleurs l’auteur de ce carnage contre les Occidentaux en Tunisie, qui a été identifié comme Seifeddine Rezgui, est un supporter du mouvement islamiste palestinien du Hamas qui règne à Gaza.

 

Au lieu d’aller prêter main-forte au Hamas et de parader sur un des navires de la flottille anti-israélienne, Marzouki ferait mieux de rester dans son pays pour l’aider à se battre contre le terrorisme islamiste qui veut la fin du seul État démocratique du monde arabe.

Il est peut-être temps de faire preuve de réalisme, mettre un terme à l’obsession anti-israélienne dont on nourrit les cerveaux des jeunes.

 

Un grand dirigeant arabe, le Président égyptien Abdel Fattah Al Sissi, a compris qu’il valait mieux s’allier à Israël pour combattre l’État islamique et autres djihadistes que de ranimer les vieilles haines.

Reproduction autorisée avec la mention suivante :

© Souhail Ftouh pour Europe Israël





Avocat tunisien, auteur de nombreux articles et spécialiste des questions du Proche-Orient.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 12 thoughts on “L’ancien Président tunisien, Marzouki, expulsé d’Israël comme un malfrat : une gifle bien méritée

    1. Laurence

      Merci pour cette info
      Marzouki 1er mercenare du quatar

      C’est encore plus grave que ce que je pouvais pensée

    2. Tamara

      Bravo Israel. Décidément ce gouvernement légitime se montre plus entreprenant et décide a clamer ses Verites et ses droits légitimes. Bravooooooo

    3. pio pio l amertume

      qu il s occupe de sa merde de pays avec des Gaza a tout coin de rues
      des gourbils chomage et corruption ,l enfoire marzouki el menyouky

    4. Alauda

      @Zaza,

      Réponse dans une vidéo postée sur Youtube :
      « La femme de Marzouki est une chretienne de nationalité française. Comme tout les tunisiens marié aux etranger, notre president de la republique tunisienne beneficie donc de la nationalité française automatiquement. Avant ca il etait marié avec une francaise, donc la aussi il beneficie de la nationalité »

      Orthographe d’origine.

    5. michel boissonneault

      Ma chère Alauda , merci de cette précieuse information et cela prouve qu’il profite de tout les avantages de l’occident

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap