toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La ministre de la Justice, Ayelet Shaked, veut poursuivre ceux qui boycottent Israël


La ministre de la Justice, Ayelet Shaked, veut poursuivre ceux qui boycottent Israël

La ministre de la Justice, Ayelet Shaked, serait en train de passer à l’offensive contre les initiatives internationales visant à boycotter Israël et se préparerait à intenter des procès contre des militants qui appellent à mettre l’Etat juif sur liste noire.

Le ministère aurait décidé d’employer cette tactique après qu’un rapport du département international du ministère de la Justice a révélé que, en dépit du fait que de nombreux militants en faveur du boycott d’Israël aient fait appel à de nombreux tribunaux dans les pays occidentaux pour qu’ils imposent des sanctions contre Israël, ils n’ont jamais réussi à obtenir une décision en leur faveur, a révélé le site en hébreu NRG mercredi.

Les responsables du ministère estiment qu’il est possible d’intenter un procès aux militants, au civil et au pénal, sur la base du dommage causé au commerce israélien, de la discrimination et du racisme et sur la base des lois des différents pays, selon l’article de NRG.

800px-ayelet_shakedShaked aurait mis sur pied un plan d’action et aurait déjà demandé à ce que le nombre de postes dans le département international soit doublé afin que cette politique puisse démarrer le plus rapidement possible.

La campagne juridique devrait être intégrée à un plan plus large pour lutter contre la « délégitimation » d’Israël mis en place par le ministre de la Sécurité publique, Gilad Erdan, qui est aussi le ministre de l’Information.

La récente initiative de Shaked est en accord avec les déclarations faites plus tôt ce mois-ci par le ministre de l’Éducation Naftali Bennett, le leader de son parti – Habayit HaYehudi – qui a déclaré : « Que cela soit clair pour toute entreprise ou organisation qui compte nous boycotter : nous allons riposter. Nous allons attaquer nos attaquants. Nous allons boycotter nos boycotteurs. »

« L’arme du boycott est une épée à double tranchant. Si vous envisagez de boycotter Israël, gardez à l’esprit qu’il y a des dizaines de millions de partisans d’Israël à travers le monde – Juifs et non-Juifs – avec un pouvoir d’achat et un pouvoir de boycott considérable », a-t-il menacé. « Celui qui boycotte Israël sera boycotté. Celui qui frappe Israël sera frappé. Nous ne resterons plus silencieux. »

Les responsables israéliens ont décidé de se lancer à l’action après les récentes victoires des partisans du mouvement de boycott, de désinvestissement et de sanctions (BDS) contre Israël – dont les déclarations du directeur d’une grande entreprise de communication française qui a informé qu’il était désireux de sortir d’un partenariat avec Israël et un vote des étudiants britanniques favorable au boycott.

Lundi, une organisation de défense israélienne a menacé Coca-Cola de poursuites judiciaires si l’entreprise ne rompait pas ses liens avec sa filiale palestinienne, dont le gérant a exprimé son soutien au mouvement BDS.

Learn Hebrew online

Source





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 11 thoughts on “La ministre de la Justice, Ayelet Shaked, veut poursuivre ceux qui boycottent Israël

    1. Tamara

      Cette jeune ministre me plait bien . Elle est riche d’ initiatives et de justices Bravo mais il ne faudrait pas qu on la décourage. Bravo

    2. Jacques

      « Celui qui boycotte Israël sera boycotté. Celui qui frappe Israël sera frappé. Nous ne resterons plus silencieux. »

      Voilà le langage qu’il faut tenir face à ces rats de BDS : ces atrophiés du bulbe ne comprennent que lorsqu’on les frappe ; au portefeuille, ou en justice, ou par tout autre moyen à même de dissuader ces individus remplis de jalousie et de lâcheté.

    3. basri

      Dès qu’elle est apparue, j’ai su qu’elle serait un personnage important pour Israël. Elle indique le chemin. Et elle réussira, elle n’a pas peur de déplaire à qui que ce soit, elle suit la voie de la vérité.
      Elle aura la force de combattre pour gagner, et non pour se défendre seulement. Une guerrière biblique, le seul exemple possible désormais.

    4. Frank Adam

      Madame HaTovely sera bien avisee de faire passer un loi qui permet Israel a poursuivre les filieres du BDS et les ONG actifs en Israel selon les lois de leurs pays d’origine; soit le ONG soit les individu. Comme cela les pays sponsors n’auront pas de manivelle facile de reproches sur le droit Israelien, car les cours israelien s.en serviront des lois de droits humains, trahison, perturbation de l’ordre publique, et defamation des pays des poursuivis.

    5. sarah

      BRAVO, BRAVO ET ENCORE BRAVO.
      Le boycott d’un pays doit être considéré comme un acte de guerre, donc il faut traiter ceux qui poussent à le faire comme les soldats ennemis d’un pays contre lequel on est en guerre. Taper fort, très fort.

    6. BERNARD Gilbert

      La (Une) meilleure défense est l’attaque. Et il faut que la ministre y aille à fond. Il est temps (enfin ! ! !) que Bibi et son équipe montrent les dents et …..mordent un peu plus fort.
      Gilbert, évangélique français ami d’Israël, inconditionnellement

    7. steven L

      Procrastination gives the benefit to the enemies. It is high time for IL and Jews to fight back. « Pas de quartier ».
      For more than 68 years they have relentlessly tried to destroy Israel. Pay back time is now with NO concessions to an inexisting state.

    8. San Remo

      Il est plus que temps!!!!
      Mais question: comment pourra t-elle trouver les juristes compétents quand le recrutement par piston a pourri tout le terreau offensif ????

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *