toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La Cour européenne des Droits de l’homme juge qu’Israël n’occupe ni la Cisjordanie ni Gaza


La Cour européenne des Droits de l’homme juge qu’Israël n’occupe ni la Cisjordanie ni Gaza

Le 16 juin, la Grande Chambre de la Cour européenne des Droits de l’homme a publié deux jugements dans deux dossiers importants dans les suites du conflit entre la République du Nagorno-Karabakh, l’Arménie et l’Azerbaïdjan : les affaires Chiragov et autres c. l’Arménie et Sargsyan c. Azerbaïdjan.

Richement détaillés, ces deux jugements soulèvent des points très importants de droit international.

L’un d’entre eux concerne d’une manière surprenante, Israël, la Cisjordanie et Gaza. La Cour a, en effet (implicitement), décidé qu’Israël n’était pas la force occupante de Gaza et que la Cisjordanie n’étant pas un État, il n’y a pas d’occupation.

Démonstration :

Dans les deux affaires, il s’agit de personnes déplacées qui n’ont pu avoir accès à leur propriété. Le cas Sargsyan concerne le refus du demandeur du droit au retour dans son village de Gulistan, situé sur le territoire de l’Azerbaïdjan, tout près de la zone de contact entre l’Azerbaïdjan et les forces séparatistes de la République de Nagorno-Karabakh.

Pour le gouvernement de l’Azerbaïdjan, le village n’est pas sous son contrôle. De plus, il est miné, et inaccessible à la population civile.

En fait, lorsqu’il a ratifié la Convention européenne, l’Azerbaïdjan a fait la déclaration suivante (paragraphe 93 du jugement) :

La République d’Azerbaïdjan déclare ne pas être en mesure de garantir l’application des règlementations de la Convention dans les territoires occupés par la République d’Arménie, tant que ces territoires ne seront pas libérés de cette occupation.

Suivent les observations de la Cour sur le « droit international applicable » (paragraphe 94) :

L’article 42 du Règlement concernant les lois et coutumes de la guerre sur terre (La Haye, 18 octobre 1907, ci-après « le Règlement de La Haye de 1907 ») définit l’occupation belligérante comme suit :

Il y a occupation au sens du Règlement de La Haye lorsqu’un État exerce de fait son autorité sur le territoire ou sur une partie du territoire d’un État ennemi :

« Un territoire est considéré comme occupé lorsqu’il se trouve placé de fait sous l’autorité de l’armée ennemie. L’occupation ne s’étend qu’aux territoires où cette autorité est établie et en mesure de s’exercer. »

Il y a donc occupation au sens du Règlement de La Haye de 1907 lorsqu’un État exerce de fait son autorité sur le territoire ou sur une partie du territoire d’un État ennemi.

La Cisjordanie, autrement dit la Judée-Samarie n’étant pas un État, toute référence à une occupation, et à la violation du droit international n’est que propagande.

La Cour poursuit :

On considère qu’un territoire ou une partie d’un territoire est sous occupation militaire lorsque l’on parvient à démontrer que des troupes étrangères y sont présentes et que ces troupes sont en mesure d’exercer un contrôle effectif, sans le consentement de l’autorité souveraine. La plupart des experts estiment que la présence physique de troupes étrangères est une condition sine qua non de l’occupation, autrement dit que l’occupation n’est pas concevable en l’absence de présence militaire sur le terrain : ainsi, l’exercice d’un contrôle naval ou aérien par des forces étrangères opérant un blocus ne suffit pas.

Gaza n’est donc pas non plus une zone occupée par Israël.

Dans ses appréciations, la Cour complète les raisons pour lesquelles la Cisjordanie n’est pas un territoire occupé :

144. La Cour note que d’après le droit international (en particulier l’article 42 du règlement de La Haye de 1907), un territoire est considéré comme occupé lorsqu’il se trouve placé de fait sous l’autorité d’une armée ennemie, et l’on considère communément que  « l’autorité de fait » se traduit par l’exercice d’un contrôle effectif et requiert des éléments tels que la présence de troupes étrangères en mesure d’exercer pareil contrôle sans le consentement de l’autorité souveraine.

« L’autorité de fait » est le gouvernement palestinien placé sous l’autorité du président Mahmoud Abbas qui « assure le contrôle effectif » de la région. La présence de l’armée israélienne est assurée « avec le consentement de l’autorité » palestinienne. Enfin, il n’existe pas « d’autorité souveraine ».

Pour la Cour européenne des Droits de l’homme, les conditions d’une occupation ne sont pas remplies concernant la Cisjordanie au regard de l’article 42 du règlement de La Haye.

Il semble évident que les juges de Strasbourg n’avaient pas à l’esprit que l’abondance de détails et de références au droit international de leur conclusions avaient des implications sur le statut légal de la Cisjordanie et Gaza, en dehors de toute la dialectique de propagande mentionnant les mots colons, colonies, occupation, dont les fondements juridiques volent ici en éclat.

 © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 28 thoughts on “La Cour européenne des Droits de l’homme juge qu’Israël n’occupe ni la Cisjordanie ni Gaza

    1. Pinhas

      A croire qu’ils sortent d’un très long sommeil .

      Ou alors comprennent-ils enfin la menace faite au monde par les nazislamistes .

    2. MK

      Forcément, le mot occupation est traduit du Coran pour les Arabes Pàlestiniens et autres Musulmans.
      Et par extension, toute partie du Monde qui n’est pas régie par la Loi Islamique et où vivent des non-Mulsulmans est « occupée » !

    3. Paul

      Super article !

      C’est là qu’on se rend compte que tous ces gugusses se fichent en réalité pas mal de leurs propres textes, puisqu’un jour ils s’en servent pour régler des conflits à droite à gauche, et le lendemain ils affirment exactement le contraire lorsqu’il s’agit de traiter du conflit judéo-musulman (allez savoir pourquoi…).
      Le diable n’a aucune logique, si ce n’est celle du mensonge permanent et de la destruction.

      Il y a juste un point qui me semble (mais je peux me tromper) inexact dans l’article:

       » 144. (…)
      « L’autorité de fait » est le gouvernement palestinien placé sous l’autorité du président Mahmoud Abbas qui « assure le contrôle effectif » de la région. La présence de l’armée israélienne est assurée « avec le consentement de l’autorité » palestinienne. Enfin, il n’existe pas « d’autorité souveraine ». »

      Je crois plutôt que dans cette affaire, c’est Israël qui exerce une autorité de fait (et non l’autorité palestinienne), car il y a bien des troupes israéliennes en Judée-Samarie, mais ce, comme dit à juste titre, sans la présence d’une quelconque autorité souveraine (à cause des accords d’Oslo qui limitent les autorités d’Israël d’une part et de l’AP d’autre part), ce qui fait que la présence de militaires israéliens en Judée-Samarie ne peut être qualifiée d’occupation.

    4. San Remo

      Chers Pinhas , Cathy et Paul,
      ce n’est pas eux qui sortent d’un grand sommeil, c’est plutôt nous qui nous réveillons à la faveur d’une bonne décision internationale. Pas besoin de pavoiser pour nous même si la décision est plus qu’importante:
      Pour autant, une question m’insupporte depuis bien longtemps maintenant: pourquoi menons nous si peu d’actions judiciaires sur le plan international alors que nous aurions beaucoup mais alors beaucoup à gagner à l’image de cette décision presque « par Hasard »?
      Peut-être qu’on a beaucoup de beaux parleurs mais si peu de courageux compétents pour aller sur les fronts judiciaires??? Peut–être que ceux qui sont aux commandes ne sont là que par piston et pour faire semblant même si au final, c’est tout Israel qui paie leurs échecs, soigneusement masqués…et bien sur leurs petits salaires d’incompétents! je dis ça juste comme ça, mais croyez moi, comme vous savez chez nous, la Vérité et le Tsédek sont les valeurs « motrices » de tout le reste!!! beaucoup pensent qu’il ne faut en parler que le Chabat à la Choul et que la semaine de travail s’organise sous un autre jour. Quelle misère!
      à l’heure actuelle, nous parlons beaucoup entre nous, un peu comme des berceuses mais nous sommes plutôt médiocres en actions multiples et efficaces sur les plans judiciaires et médiatiques. nous sommes de gros dormeurs, on peut vraiment faire mieux. Dans cette décision précise, vous en conviendrez, nous ne devons notre salut qu’à ceux qui ont intenté cette action, sauf erreur, ils ne sont pas juifs, ni israéliens.

    5. Ixiane

      C’est bien pour cela que l’ONU veut décréter arbitrairement, avec l’aide de tous les pays arabes , qu’un nouvel ETAT arabe doit être créé , pour pouvoir virer les juifs de leur JUdée Samarie

    6. Paul

      @San Remo
      Mon commentaire n’insinuait en aucun cas que les gens de la « cour européenne des droits de l’homme » se réveillaient d’un quelconque sommeil !
      Au contraire, j’ai affirmé et insinué que ces individus n’étaient que des gugusses œuvrant consciemment pour le malin, dans le sens où ils foulent aux pieds (« se fichent de ») leurs propres textes (enfin ceux du droit international, mais je les mets dans le même sac), et ce par leurs résolutions incohérentes et ouvertement orientées contre Israël. Ce genre d’attitude n’est pas typique de personnes somnolentes qui ne sont pas conscientes de ce qu’elles font ! Le diable et ses hauts agents sont très bien conscients de ce qu’ils font, et je n’ai jamais prétendu le contraire ! 🙂
      Quant à aller au front judiciaire, je vous en laisse le soin, si vous êtes bien motivé pour le faire. Pour ma part, je considère au mieux inutile, et au pire dangereux, qu’une poule aille se plaindre devant un tribunal de renards de ne pas avoir obtenu justice.

    7. Sandrine AARON

      Enfin la justice pour Israël. Israël a tous les droits de pouvoir construire en Judée Samarie et Gaza pour son peuple. Elle doit récupérer ses terres et quitter l’ONU

    8. michel boissonneault

      c’est payant d’envoyer des millions de muzz en Europe…..le réveil est brutal mais les juifs ont l’habitude car depuis 5000 ans qu’ils ont les arabes sur le dos et les européens que quelque années …. attender les attaques-béliers + les kamikazes dans les resto et metro……. OUI ils se réveillent finalement

    9. mimile

      Art. 42 du règlement de la Haye. 42 guématria Eloha (singulier d’Elohim qui est un pluriel) et Bam (kitsour-réduction de Bétokham- en Eux, ou, au milieu d’Eux)
      l’article 144 du jugement rendu : 144 représente deux fois (plutôt deux fois qu’une) le nom imprononçable de Dieu composé de 72 lettres, et il représente aussi Dieu dans le rang suivant : 70 Nations, Israël est le 71 et au-dessus Dieu 72
      pour comprendre ce rang, il faut se reporter à la Thora : « Ils arrivèrent à Elimah où se trouvaient 12 sources abreuvant 70 palmiers ». ceci est répété deux fois dans le Pentateuque.
      12 sources = 12 tribus et 70 palmiers, les 70 nations. mais ce n’est pas tout :
      Elimah est l’anagramme d’Elohim, les hébreux avaient rendez-vous avec Dieu.
      d’autre part : Amalec, le maudit, ayant mis la main sur le trône (fondement du monde pour la royauté divine) de Dieu en voulant tuer les Juifs, le mot trône est écrit sans l’alef, représentant Dieu, parce que Amalec n’en voulait pas et Dieu est écrit ‘Yod et Hé’ correspondant aux deux lettres du nom de Dieu remis à Haadam (Vayietser possédant deux Yod) et le Hé, la matrice, donnée à Hava. en Haut (Eden)
      si l’on déduit d’Elohim, le Yod et le Hé, il reste alef, lamed et mem, représentant le peuple d’Israël, en bas (sur terre) qui font 71
      voilà pourquoi, notre profession de foi est de clamer Yod.Hé.Vav.Hé éhad et son nom éhad, c’est à dire : réuni
      Am Israël ‘haï

    10. Yan

      Je dois avouer être scié par cette excellente et inattendue initiative venant de vassaux des Emirats arabes(je tiens à le souligner tout de même uniquement pour la partie Ouest de l’Europe, même si une longue culture judéophobe demeure enracinée en Europe de l’Est)!!…

      Maintenant Paul, la partialité des députés ouest-européens envers Israel peut s’expliquer par le fait que géopolitiquement ils ont toujours voulu constituer une alternative, une concurrence diplomatique face aux États-Unis, en faveur de leurs anciennes colonies et plus globalement des « pays émergents »…Et plus particulièrement dans les relations arabo-européennes, il ne faut pas oublier le pact officieux Eurabia dénoncé par Bat Yeor, qui livrera tous les pays d’Europe de l’Ouest au monde arabo-musulman d’ici à quelques décennies…Cette perspective aboutirait, si elle devait s’y produire en Europe de l’Est, à une vraie guerre civile, car leurs habitants de cette région sont plus fiers de leur identité et de leurs cultures que leurs confrères ouest-européens, et ont une sorte d’aversion instinctive envers les peuplades sémites arabe ou juive…

    11. Marcel

      Bonjour,

      @ Paul, j’ai bien aimé l’image que vous avez donnée:
       » Pour ma part, je considère au mieux inutile, et au pire dangereux, qu’une poule aille se plaindre devant un tribunal de renards de ne pas avoir obtenu justice !… »
      Aussi, pour moi, elle est ce qui représente le plus la réalité.

    12. Jacques

      Je suis d’accord avec San Remo, beaucoup de paroles et trop peu d’action me semble-t-il, pour défendre les intérêts et l’image d’Israël, image ô combien importante au XXIème siècle, à l’ère de l’information mondialisée.

      Même si le front judiciaire est effectivement à double tranchant, comme très bien imagé par Paul (le « tribunal des renards »).

    13. LARRETCH

      LE GROUPE ETATIQUE DE LA DICTATURE A LA FRANCAISE france tèlèvition la stabulation d’engraissement du contribuable francais n’a pas de flash info et dèveloppè le sujet ????? poutant ils ont une rubrique international et aussi un partenaire le courrier international pauvre france!!!!

    14. Paul

      Re: @SanRemo
      Je rajoute également qu’étant donné le contexte actuel où trop de gens sont désinformés par les médias en ce qui concerne Israël, des sites comme celui-ci ne peuvent être que bénéfiques car ils remettent bien les choses en place et permettent aux gens de se ré-informer, s’ils le veulent, sur la réalité de l’histoire et du terrain d’Israël. C’est bien beau d’accuser les gens d’être des beaux parleurs mais sans les défenseurs d’Israël, la désinformation et la haine n’en seraient que d’autant plus grandes.

    15. San Remo

      « C’est bien beau d’accuser les gens d’être des beaux parleurs mais sans les défenseurs d’Israël, la désinformation et la haine n’en seraient que d’autant plus grandes. »
      Non Paul, ce n’est pas particulièrement beau d’accuser, je ne tire ni fierté, ni tranquillité, bien au contraire, c’est juste un constat de lucidité dans notre intérêt.
      Pour le reste, je sais de quoi je parle ayant eu cet immense privilège de défendre des intérêts de cet ordre et qui plus est, privilège abouti mais « étonnamment » pas reconduit.
      Sachez que les fables d’Esope et de la Fontaine sont des piètres images de ce qu’est la justice internationale lorsqu’on se prévaut du Tsedek, comme valeur suprême. Ces fables sont des contes pour enfants pour les diriger progressivement vers certains sentiments de lucidité.
      Mais Israel n’est pas une poule et n’a que faire des instincts roublards de ceux qui veulent sa perte.
      A l’heure actuelle, il faut foncer vers les prétoires car la Justice est le chemin emprunté par grand nombres d’antisionistes. Si nous ne sommes pas là pour barrer la route avec des techniques juridiques offensives, nous seront bien autre chose que des poules.

    16. Tibou

      Peut-être serait-il opportun, suite à ce jugement, de prendre les décisions de qui permettront d’intenter des actions contre le « déversement » (bien plus que le versement) d’argent issu d’Europe envers des soi-disant ONG destinées uniquement à délégitimer Israel et à produire des actions diverses qui ne font qu’empoisonner la région un peu plus à chaque fois.

      D’un autre côté, ce jugement permettrait peut-être de contrecarrer les propos indécent de tous ceux qui se qualifient allègrement de journalistes et qui contribuent fortement à la vision tronquée qu’ils propagent en Europe ? Après tout, cette partialité n’est-elle pas une campagne diffamatoire ?

      A vos codes les juristes !!! Cette décision ne doit aucunement tombée dans un flot de décisions diverses et ne pas servir enfin à renverser la vapeur !!!

    17. michel m

      Arrêtons de nous faire aveugler par un tribunal qui ne nous concerne pas, même si ils nous donnent raison… Se rappeler que « la bénédiction des malfaisants est une malédiction »…

      Donc je cite ce tribunal : « Un territoire est considéré comme occupé lorsqu’il se trouve placé de fait sous l’autorité de l’armée ennemie (o_o)!
      L’occupation ne s’étend qu’aux territoires où cette autorité est établie et en mesure de s’exercer. »

      Il y a juste un tout petit problème; ce sont les palestiniens que vous, européens avaient créés, qui sont les ennemis d’Israel, car la cisjordanie n’existe pas, pas plus que la palestine!

      Et je souhaiterai que l’on nous rende tout notre territoire, celui qui se trouve à droite, c’est à dire à l’ Est du Jourdain, car il est occupé illégalement par des arabes soit disant jordaniens, mais qui sont à 50% Saoudiens et les autres 50% Égyptiens… le Jourdain est au milieu de notre pays Israel, et je veux rappeler aussi qu’il nous manque 28% de notre terre que les occidentaux complaisant de l’islam nous extorquent. Appliquez donc vos propres lois et faites droit aux accords de San-Rémo de 1920 qui disent que tout ce qui sera fait à l’encontre des dits accords sur le partage de la palestine (qui à mes yeux n’existe pas) à 50% de ce territoire remis à Israel. Donc cqfd, il nous manque 28%.
      Alors que l’Occident arrête de nous oxyder avec leur bla bla islamiste.

      Extrait: la légitimité d’Israël est liée à une décision internationale prise à San Remo

      A San Remo [25 avril 1920], ce qui était auparavant une approche exclusivement britannique a reçu le soutien sans réserves de la Communauté internationale. Ainsi, dans cette perspective, et pas uniquement à un caprice de la politique britannique….

      De tout façon Israel existe réellement depuis que Yéhochoua nous a fait traverser le Jourdain il y a 3300 … Le reste n’est qu’énervement, provocation, vexation, etc.

    18. San Remo

      « Extrait: la légitimité d’Israël est liée à une décision internationale prise à San Remo »
      Bien vu Michel!
      ces dates constituent les armatures de notre droit malmené par un mandataire britannique qui n’a pas mené son mandat à bonne fin, contrairement à la France pour la Syrie ( même si elle était contrainte!)

    19. Marcel

      Bonjour,

      voilà qui est bien parlé michel m !
      Oui la Nation Israël existe réellement, créée en 1 Jour, comme D. l’avait promis ! Que l’on y croit ou non, D. a dit et Il l’a fait !
      Et je n’oublie pas la promesse que D. a fait à Abram concernant la terre d’Israël…
      « Je ferai de toi une grande nation, et Je te bénirai. Je rendrai ton nom grand, et tu seras une source de bénédiction. Je bénirai ceux qui te béniront, et Je maudirai ceux qui te maudiront et toutes les familles de la terre seront bénies en toi! » Il a dit aussi à Abram, après que Lot se fut séparé de lui :
       » Lève les yeux, et, du lieu où tu es, regarde vers le nord et le midi, vers l’Orient et l’ Occident. Car tout le pays que tu vois, Je le donnerai à toi et à ta postérité pour toujours !  »
      D. fit aussi alliance avec Abram, et dit :«  JE DONNE CE PAYS à ta postérité,DEPUIS le fleuve d’Égypte JUSQU’AU grand fleuve, au fleuve d’Euphrate, le pays des Kéniens, des Keniziens, des Kadmoniens, des Héthiens, des Phéréziens, des Rephaïm, des Amoréens, des Cananéens, des Guirgasiens et des Jébusiens. »

    20. Paul

      @San Remo
      « Non Paul, ce n’est pas particulièrement beau d’accuser, je ne tire ni fierté, ni tranquillité, bien au contraire, c’est juste un constat de lucidité dans notre intérêt »
      Ce qui serait dans notre intérêt, c’est que vous exprimiez vos idées à ceux qui sont de votre camp sans les agresser, les accuser ou les culpabiliser.
      Le zèle amer et l’esprit de dispute qui ressortent de votre premier commentaire (qui ne me concernait nullement par ailleurs, mais je réagis sur le principe), ne sont pas dans notre intérêt.
      Pour le reste, Israël est bien une poule comparée aux renards qui ne sont autres que ses nombreux ennemis qui ont déjà envahi le milieu juridique dans la plupart des endroits du monde. Ce qui explique d’ailleurs pourquoi, comme vous l’avez dit, le privilège auquel vous avez abouti n’a pas été reconduit, et pourquoi la justice est une méthode très prisée par bon nombre d’antisionistes qui ont plus de chances d’obtenir gain de cause dans un tribunal qui leur est idéologiquement déjà acquis.
      « Si nous ne sommes pas là pour barrer la route avec des techniques juridiques offensives, nous seront bien autre chose que des poules. »
      Nous serons à la fois des poules ciblées par les renards par nature, et des brebis qui écoutent la voix de la sagesse:
      <>
      (Jérémie 17:7-10)
      Sur le fond, vous avez raison d’agir avec conviction et motivation pour la bonne cause. Je vous préviens juste que cela sera très probablement inutile et que vous risquez plus de perdre votre temps qu’autre chose compte tenu des circonstances. Et dans un milieu aussi hostile que celui-là, je ne peux que vous recommander de redoubler de prudence… la réaction des renards étant imprévisible.
      Sans rancune 🙂

    21. Paul

      Le texte biblique qui n’est pas passé:
      « Béni soit l’homme qui se confie dans l’Éternel, Et dont l’Éternel est Il est comme un arbre planté près des eaux, Et qui étend ses racines vers le courant ; Il n’aperçoit point la chaleur quand elle vient, Et son feuillage reste vert ; Dans l’année de la sécheresse, il n’a point de crainte, Et il ne cesse de porter du fruit.
      Le coeur est tortueux par-dessus tout, et il est méchant : Qui peut le connaître ?
      Moi, l’Éternel, j’éprouve le coeur, je sonde les reins, Pour rendre à chacun selon ses voies, Selon le fruit de ses oeuvres. »

    22. Jacques

      Paul,
      Je n’ai pas ressenti le premier commentaire de San Remo comme agressif, dans la mesure ou il s’incluait lui-même dans le « lot » des gens qu’il juge trop peu actifs, je cite : « nous sommes plutôt médiocres en actions multiples et efficaces »

      Sur le fond, difficile de se prononcer tant que la (les) tentative(s) n’a pas été faite… cela dit, je ne suis pas juriste et je ne dispose peut-être pas des informations dont vous disposez.

    23. San Remo

      Paul,
      si vous avez peur de vous remettre en question, ce n’est pas mon cas!
      Encore, une fois j’ai une idée bien plus haute d’Israel que je refuse de voir comme une poule.
      Les textes bibliques ne sont là que pour nous aider à réfléchir pour nos combats quotidiens et non pour se repaître de nos savoirs en toute inutilité.
      Je préférerais toujours me semble t-il, être aux cotés de ceux qui tentent que prés de ceux qui se cachent derrière les textes ( et ils sont nombreux, la tentation est assez forte), encore plus lorsqu’ils sont sacrés et précieux.
      Vous pouvez lire dans mes propos de l’agressivité, si vous êtes suffisamment fragile, vous pouvez y lire plus d’ambition pour notre peuple, dans le cas contraire, ce serait plus avantageux pour vous, car pour moi, ça l’est en tout état de cause. Concernant l’amertume et les disputes, ce sont des sentiments humains et bien normaux que pour ma part je ne souhaite pas cacher pendant ces périodes troubles, je préfère mieux me disputer avant pour construire des solutions, qu’être amer après quand le mal est fait et me soulager en verbes collectifs contre les antisémites!
      pour le reste, vous n’avez pas compris, j’ai gagné mes causes et j’en suis plutôt assez fier, c’est pour celà que je le dis: agir et encore agir, c’est ce qui manque chez nous. Enfin, je ne vois pas d’intérêt à cacher les problèmes sous le tapis même si je connais que trop bien ce réflexe dans notre communauté. c’est malheureux. Souffrez que nous n’ayons pas toutes les qualités du monde: c’est de notre intérêt de s’en rendre compte.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    4 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap