toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Interview audio: La femme du terroriste explique qu’elle serait sous le choc


Interview audio: La femme du terroriste explique qu’elle serait sous le choc

Europe 1 a pu joindre en exclusivité la compagne de l’homme interpellé vendredi après l’attentat contre une usine de Saint-Quentin-Fallavier, dans l’Isère.

TEMOIGNAGE EXCLUSIF – C’est un chauffeur-livreur d’une trentaine d’années, père de trois enfants. Vendredi matin, Yassin Salhi est suspecté d’avoir projeté une camionnette contre les bonbonnes de gaz d’une usine AirProducts, classée Seveso, à Saint-Quentin-Fallavier, dans l’Isère,décapité et un homme et causé deux blessés légers.

Un homme qui a été suivi par les services de renseignements pour sa radicalisation : il a fait l’objet d’une fiche « S » en 2006, finalement non-prolongée en 2008. Interpellé vendredi, il a été placé en gardé à vue.


Attentat en Isère : la femme du suspect réagit by Europe1fr

« J’ai le cœur qui va s’arrêter ». « Je ne sais ce qui se passe ? Ils l’ont arrêtés ? », demande-t-elle. « Il est parti au travail ce matin à 7 heures. Il fait des livraisons. Il n’est pas rentré entre midi et deux, moi je l’attends pour l’après-midi. Ma belle-sœur m’a dit ‘allume la télé, il y a le journal. Et là, elle est en train de pleurer. Moi j’ai le cœur qui va s’arrêter », confie la jeune femme. « Moi je le connais c’est mon mari. On a une vie de famille normale. Il part au travail, il rentre », explique-t-elle. « Là il n’y a même pas de connexion, il est sur messagerie », s’inquiète la mère de famille.

« Nous sommes des musulmans normaux ».« Nous sommes des musulmans normaux. On fait le ramadan. On a trois enfants et une vie de famille normale », assure la compagne du suspect. « Qui je peux appeler pour qu’il me donne plus de renseignements parce que là je ne comprends rien », demande-t-elle paniquée, avant de confier : « j’ai peur de faire quoi que ce soit ».

Source

EN DIRECT. Attentat terroriste en Isère: la victime identifiée

Challenges.fr
 – Publié le 26-06-2015 à 11h15Mis à jour à 17h02

On dénombre un mort par décapitation après l’attentat qui s’est produit dans l’usine de gaz industriels Air Products à Saint-Quentin-Fallavier (Isère). Il s’agit de l’employeur du suspect.

Le lieu où s'est déroulé l'attentat ce matin en Isère est désormais ultra-sécurisé. (c) AFP
Le lieu où s’est déroulé l’attentat ce matin en Isère est désormais ultra-sécurisé. (c) AFP

Suivez en direct les événements

16h58: François Hollande appelle à l’unité

François Hollande a appelé à « l’unité » face au « terrorisme » et à ne pas se « laisser détourner par de vaines querelles », après l’attentat qui s’est produit dans la matinée en Isère, faisant un mort.

Il ne faut pas « nous laisser détourner par de vaines querelles. Dans ces moments-là, face à ces épreuves, face à ces risques, face à ces menaces, c’est l’unité, le rassemblement et la capacité de la Nation à faire face qui permettront de lutter contre le terrorisme avec la plus grande efficacité », a déclaré le chef de l’État, qui s’exprimait à l’issue d’un Conseil restreint à l’Élysée.

16h48: le plan Vigipirate porté « en alerte maximum » en Rhône-Alpes pour 3 jours

François Hollande a annoncé que le plan Vigipirate était porté « en alerte maximum » pendant trois jours dans la région Rhône-Alpes, à la suite de l’attentat qui s’est produit dans la matinée en Isère, faisant un mort.

« J’ai voulu que soient tirées des conclusions et que nous portions le plan Vigipirate alerte maximum dans la région Rhône-Alpes pour trois jours », a dit le chef de l’État, qui s’exprimait à l’issue d’un conseil restreint à l’Élysée.

16h11: ce que l’on sait de la victime

La dépouille de l’homme retrouvé décapité sur les lieux de l’attentat contre un site de gaz industriels, en Isère, est celle d’un chef d’entreprise de la banlieue de Lyon, a-t-on appris de sources proches du dossier. Il était l’employeur du suspect. Selon les premiers éléments de l’enquête fournis par une de ces sources, l’entreprise de transport de cet homme, qui serait âgé d’environ 45 ans, disposait d’une habilitation pour entrer sur le site de la société américaine Air Products, située à Saint-Quentin-Fallavier, entre Lyon et Bourgoin-Jallieu, non loin de l’aéroport.

Selon l’analyse des images de vidéosurveillance, sa tête a été mise sur un grillage par son assassin présumé, a indiqué une source proche du dossier. L’auteur présumé de l’attentat, Yassin Salhi, 35 ans, a ensuite percuté des bouteilles de gaz avec la camionnette de la société de la victime, provoquant une explosion. Puis, il est sorti du véhicule pour se rendre dans un bâtiment proche et manipuler d’autres bouteilles.

15h37: L’épouse de Yassin Salhi interpellée près de Lyon

D’après une source judiciaire citée par l’AFP, l’épouse de Yassin Salhi a été interpellée près de Lyon. Il s’agit de la troisième interpellation, après celles de Yassin Salhi et d’un autre homme, qui avait été repéré en train de faire des allers-retours suspects aux abords du site de gaz industriels où a été commis l’attentat.

« J’ai le coeur qui va s’arrêter », « je ne sais pas ce qui se passe »: interrogée parEurope 1 avant son interpellation par la police, l’épouse de Yassin (BIEN Yassin) Salhi, arrêté pour l’attentat commis vendredi contre une usine en Isère, a dit son incompréhension, décrivant « une vie de famille normale ».

« Je sais pas ce qui se passe là, j’allume la télé, qu’est-ce qui se passe? Il a été arrêté? », s’affole son épouse qui a été interpellée près de Lyon, selon une source judiciaire. « Il est parti au travail ce matin à 07H00 », raconte-t-elle, ajoutant que son mari « fait de la livraison (…) livre des cartons, des commandes, des choses comme ça ».

« Hier (jeudi), il était au travail, il est rentré, normal. On a passé une nuit normale et puis le matin, comme d’habitude, il est parti au travail », explique-t-elle.

« On est des musulmans normaux, on fait le ramadan. Normal. On a trois enfants, une vie de famille normale », résume-t-elle, ne voyant « pas l’intérêt ou pourquoi » il aurait fait ça.

15h12: la réaction de Florian Philippot

Terrorisme islamiste : marre des « « , les Français attendent des « Je Fais » !

15h10: est-ce que les services de renseignement français sont en mesure de faire face à la menace terroriste?

Pour Jean-Pierre Sueur, sénateur PS et rapporteur d’une commission d’enquête sur les filières djihadiste interrogé par Challenges, « si 900 millions d’euros ont été dépensés depuis les attentats de janvier dernier pour améliorer la surveillance du territoire français, au niveau territorial, les services n’ont pas été assez dotés en moyens pour lutter efficacement contre le terrorisme. De plus, il y a un réel problème de coordination entre la DGSI et les services territoriaux de police et de gendarmerie. »

Ce constat est partagé par Sébastian Roché, chercheur au CNRS et spécialiste des questions de sécurité intérieure. « La réforme de Nicolas Sarkozy qui a conduit à la fusion de la Direction de la Surveillance du territoire (DST) et des Renseignements généraux (RG) a précipité le départ de seniors expérimentés. Cela a affaibli les capacités de la SDIG (sous-direction de l’information générale) au sein de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI)  – l’entité née du regroupement – à pouvoir analyser les informations collectées sur le terrain local en France. »

C’est peut-être pour pallier ces ratés que la Direction centrale de la sécurité intérieure (DGSI) va recruter dans les cinq ans à venir 430 analystes. Pour rappel, le budget du ministère de l’Intérieur est un des seuls à avoir été sanctuarisé. En 2014, il est même en très légère augmentation, passant de 12,1 à 12,2 milliards d’euros.

15h00: deux notes de 2013 et 2014 s’alarmaient de la radicalisation de Yassin Salhi

D’après RTL, ses deux notes rédigées en 2013 et 2014 par les services d’informations générales du Doubs faisaient état d’une certaine radicalisation de Yassin Salhi, l’auteur présumé de l’attentat à Saint-Quentin-Fallavier. Yassin Salhi et deux de ses amis étaient classés comme des « musulmans durs ». Ils voulaient créé un institut musulman à Besançon. Par ailleurs, plusieurs absences de 2 à 3 mois avaient été remarquées « sans qu’il soit possible de dire où il se rend ».

14h59: la personne décapitée est un chef d’entreprise du Rhône

La dépouille de la personne retrouvée décapitée sur les lieux de l’attentat contre un site de gaz industriels, en Isère, est celle d’un chef d’entreprise de la banlieue de Lyon, a-t-on appris de sources proches du dossier.

Aucun autre détail sur l’identité de cette victime n’a été donné par ces sources mais d’après Le Dauphiné Libéré, il s’agit du gérant d’une entreprise de transport vivant à Chassieu (Rhône). Il était sur le site attaquée pour une livraison.

14h43: Valls dénonce le « scénario abject » de l’attaque

« Le terrorisme islamiste a frappé une nouvelle fois en France », a déclaré le Premier ministre. Manuel Valls va participer, depuis les bureaux de l’ambassade de France en Colombie et via une conférence téléphonique, au Conseil restreint convoqué à 15h30 par François Hollande. Il rentrera immédiatement après à Paris, écourtant ainsi son voyage en Amérique du Sud, et, a précisé Matignon, devrait arriver tôt samedi matin.

« Cette attaque au scénario abject, exposition d’une tête décapitée, puis percutage d’une bouteille de gaz avec un véhicule, avec la volonté de faire mal, de tuer, démontre que la menace jihadiste demeure toujours extrêmement élevée. Elle pèse lourdement sur notre pays. Nous ne cessons de le répéter avec le président de la République et le ministre de l’Intérieur. Face à ce défi majeur, nous ne devons à aucun moment baisser la garde », a poursuivi le chef du gouvernement, rappelant la mobilisation de « tous les services de l’Etat », le renforcement des moyens de sécurité ou encore l’adoption toute récente de la loi sur le renseignement.

« La France est une nation forte et solidaire et elle ne cèdera jamais à la peur », a martelé Manuel Valls. « Il ne peut y avoir la moindre faiblesse. Nous sommes engagés dans une lutte et une lutte de longue haleine, contre le terrorisme, sur notre sol et à l’extérieur », a-t-il ajouté.

14h10: Au moins une interpellation supplémentaire

Au moins une personne supplémentaire a été interpellée dans le cadre de l’enquête sur l’attentat perpétré dans une usine de gaz industriels à Saint-Quentin-Fallavier (Isère).

« Un véhicule a été repéré en train de faire des allers-retours suspects en périphérie de l’enceinte, son numéro d’immatriculation a été relevé et son propriétaire a été identifié. Il a été arrêté », a détaillé une source proche du dossier. Aucun lien formel n’a toutefois été établi à ce stade entre l’attaque et cet homme.

13h50: Qu’est-ce qu’une fiche S ?

Bernard Cazeneuve a annoncé que le suspect figurait dans le fichier S en 2006, avant d’en être enlevé en 2008. Explications avec Gilles Sacaze, ancien du service action de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE).

  • De quoi s’agit-il ? « Lorsque les services du renseignement détectent une activité suspecte d’une personne (visites de sites web, voyages, rencontres avec tel ou tel individu), ils la placent sous surveillance et créent donc un fichier S. Cette surveillance prend fin quand la personne retrouve une activité normale ».
  • Est-il normal d’avoir enlevé le suspect de ce fichier en 2008?« C’est courant, la personne devait donner des signes rassurants. Il faut surtout dire que les services de renseignements ne peuvent pas surveiller tout le monde, tout le temps. Il faut du personnel, des analystes et la loi sur le renseignement devrait permettre d’être plus efficace à ce sujet. »

13h15: L’auteur présumé « en lien avec la mouvance salafiste »

L’auteur présumé de l’attentat a été fiché en 2006 par les services de renseignements pour « radicalisation » et était « en lien avec la mouvance salafiste », a annoncé le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve.

La fiche S n’a pas été renouvelée en 2008, a ajouté le ministre, qui a précisé que l’auteur présumé, Yassine Salhi (orthographe non confirmée), âgé de 35 ans, n’avait pas de casier judiciaire.

« Il y a des interpellations qui sont encore en cours », a ajouté le ministre qui refuse d’en dire plus.

12h55: Sarkozy réclame un « niveau de vigilance réhaussé »

Le président des Républicains, Nicolas Sarkozy, a réclamé vendredi « solennellement » au gouvernement « de faire toute la lumière » sur les circonstances de l’attentat en Isère et que le niveau de vigilance soit « rehaussé ».

« Nous demandons donc solennellement au gouvernement de faire toute la lumière sur les circonstances exactes de cette attaque et de tirer impérativement toutes les leçons de ce nouvel attentat, en rehaussant notre niveau de vigilance », a demandé l’ancien chef de l’Etat dans un communiqué.

12h47: Hollande s’exprime en direct de Bruxelles

Le président a indiqué que l’attentat est « une attaque de nature terroriste dès lors qu’il a été retrouvé un cadavre décapité avec des inscriptions » et qu’il y a un auteur « peut-être » deux. « Au moment où je parle il y aurait un mort et deux blessés. L’interpellé a été identifié ».

François Hollande a aussi appelé les Français à « ne pas céder à la peur » et promis d' »éradiquer les groupes et les individus qui sont responsables de tels actes ».

12h44: Cambadélis met en garde contre les amalgames

Le Parti socialiste a fait part de sa « grande émotion » après l’attentat commis dans une usine en Isère, mais a appelé à rester « unis », ne pas céder aux « amalgames » et ne pas jouer « sur les peurs ».

12h20. Un conseil de défense convoqué en urgence

Le président François Hollande va réunir à 15h00 un Conseil de défense après l’attentat commis en Isère, a annoncé le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, en écourtant une visite sur un site industriel, à Bordes, dans les Pyrénées-Atlantiques.

« Malheureusement, un nouvel attentat terroriste vient de se produire, je suis donc obligé d’écourter ma visite », a expliqué le ministre aux salariés de l’usine Turbomeca (motorisation d’hélicoptères), peu avant midi. « A 15h00, le président de la République réunit un Conseil de défense, je le rejoins », a-t-il ajouté, se refusant à toute déclaration aux journalistes présents pour suivre sa visite.

12h17. Le GIGN envoyé sur place pour sécuriser la zone de l’attentat

12h12. Marine Le Pen demande des mesures fortes 

La présidente du Front national, Marine Le Pen, a demandé qu' »immédiatement » soient prises des « mesures fermes et fortes » pour « terrasser l’islamisme ».

« Les grandes déclarations doivent maintenant cesser. Les marches, les slogans et la communication émotionnelle doivent enfin laisser la place à l’action. Rien n’a été fait depuis des années contre le fondamentalisme islamiste (…) (Je) demande que des mesures fermes et fortes soient prises immédiatement pour terrasser l’islamisme », écrit la présidente du FN dans un communiqué.

12h10. Hollande rentre en France

Le président français François Hollande qui participait ce vendredi à un sommet européen à Bruxelles rentrera « en tout debut d’après-midi » à Paris après l’attentat commis en Isère, a-t-on appris auprès de son entourage.

« Il rentrera en tout début d’après-midi et est en contact permanent avec le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve et les services de l’Etat », a-t-on déclaré de même source, précisant qu’il s’exprimera « avant 13 heures » (11H00 GMT) devant la presse à Bruxelles.

12h05. Les abords de l’entreprise Air Products filmé par Le Dauphiné Libéré

11h51. Un véhicule recherché

D’après les informations du Dauphiné Libéré, un véhicule qui aurait fait des allers et venues autour de la société ciblée ce matin est activement recherché.

11h50. L’individu interpellé était connu de la DGSI

L’individu interpellé aurait une trentaine d’années et serait connu des services de la DGSI. « Rien de fiable ne peut être dit sur l’identité de l’homme interpellé, qui refuse de parler et n’avait pas de papiers d’identité », a souligné une source judiciaire, cité par l’AFP.

11h45. Le parquet antiterroriste se saisit de l’enquête

Manuel Valls a donné l’ordre aux préfets de « mobiliser immédiatement » les forces de l’ordre pour assurer « une vigilance renforcée » sur « tous les sites sensibles » en Rhône-Alpes.

Le préfet de l’Isère est sur les lieux. Bernard Cazeneuve, le ministre de l’Intérieur est en route et doit arriver dans la matinée.

11h38. Valls ordonne une « vigilance renforcée »11h10. Un des auteurs aurait brandi un drapeau islamiste

11h25. Un corps décapité retrouvé à proximité de l’usine

Un corps décapité a été retrouvé à proximité de l’usine. Ce serait une personne extérieure à l’usine.

La tête de l’homme retrouvée décapitée était accrochée à un grillage extérieur et recouverte d’inscriptions en arabe, selon une source proche du dossier.

11h12. Il s’agirait de deux hommes

Un des auteurs de l’attentat est entré dans l’usine Air Products un drapeau islamiste à la main et y a fait sauter plusieurs bonbonnes de gaz. Selon leDauphiné Libéré, l’attaque s’est produite vers 10H00.

11h. Un mort et plusieurs blessés dans une usine en Isère

Une personne est morte et plusieurs ont été blessées dans un attentat commis vendredi matin contre l’usine de gaz industriels Air Products à Saint-Quentin-Fallavier (nord de l’Isère).

« Selon les premiers éléments de l’enquête, un ou plusieurs individus, à bord d’un véhicule, ont foncé sur l’usine. Une explosion s’est alors produite », a précisé une source proche du dossier.

 





Journaliste pigiste Franco-israelien, titulaire d'un master d'histoire du Moyen-Orient à l'université de Jérusalem



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 13 thoughts on “Interview audio: La femme du terroriste explique qu’elle serait sous le choc

    1. Laurence

      Ils demandent tous des mesures draconniennes , mais les pouvoirs publiques sont au maximum

      C’est tres grave , c’est trop tard !

    2. capucine

      elle est sous le choc d’être marié à un terroriste qui a décapité son patron ? il était connu par la DGSI depuis 2006 , et toujours en liberté ………………
      et pas suivit par services de polices ! TOUS les terroristes devraient avoir une puce GPS sous la peau pour être surveillé partout en France par la police et la DGSI …

    3. Alauda

      C’est fou comme elle a l’air « sous le choc »… La voix est… normale !
      Juste avec une pointe d’énervement vers la fin.

    4. Marcel

      Bonsoir,
      Et les familles des victimes et surtout celle de ce patron décapité, pas un mot…!
      les mé.dias semblent se préoccuper davantage du suspect et de son épouse que des victimes…comme d’habitude !

    5. FONTES

      Je pense qu’il reste peu de temps pour que la France soit gouvernee par les musulmans, si le gouvernement francais ne prenne pas des mesures necessaires, pour renvoyer les musulamans dans leurs pays.
      Pauvre de la France ! Francais, reveillez vous, qu’est-ce que vous attendez?

    6. Pinhas

      Si il s’agissait d’un Français de confession Juive des milliers de personnes seraient déjà dans la rue en criant  » Dehors les Juifs  » mais la SILENCE .

      Ils ont tous la trouille car les muzz intégristes ne sont pas de gentilles personnes mais des barbares .

    7. Églantine

      Bonsoir
      Cette pauvre femme du suspect elte itait pas au courant….?
      Bien sûr que si elle itait au co.rant
      elle est musulmane…normale
      Églantine

    8. MisterClaivoyant

      S’il y a trois jours, vous aurez accusé ce type et à des milliers d’autres qu’il y a en France de terroristes potentiels, on vous aurai fait un procès comme à Eric Zemour qui a osé le dire. Car la dangerosité de l’islam, n’est pas toujours visible, (même pas le 10% comme la partie visible de l’iceberg). Alors, j’ai plus d’empathie en vers la famille du patron exécuté que pour celle de son assassin.

    9. Yan

      Il semble bien que les cafards defonces au crack de l’Entite Terroriste syro-irakienne ait opte pour la strategie du franc-tireur pseudo-isole, telecommande a des milliers de kilometres par de pseudos lieutnants « inspires », sachant pertinemment qu’ils sont tres difficiles a serrer de pres sans que les principes des pays democratiques soient distordus sur le « droit a la vie privee », et qu’ils sont d’une imprevisibilite proprement hallucinante dans leur modus operandi!!…Si il y avait eu une explosion en chaine des citernes de l’usine, un AZF 2 se serait produit en Isere, avec tout un quartier rase…ca peut paraitre cynique, mais ca aurait peut-etre pu secouer les consciences collectives de leur torpeur de plomb…Une guerre civile est entrain de mijoter a feu doux…

    10. Mathieu

      Ben voilà, on y arrive enfin car elle l’AVOUE elle-même :

      « Nous sommes des musulmans normaux. On fait le ramadan. On a trois enfants et une vie de famille normale »

      Pourquoi feindre l’étonnement ou crier son indignation, il y a 250 versets du coran qui appellent directement à la violence contre les non mahométans. Meurtres, vols, viols, tel est le triptyque diabolique de l’islam.

      Ces individus au Q. I. de dégénérés sont idéologiquement conditionnés pour nous haïr en sourdine et pour convoiter nos biens depuis qu’ils sont en bas âge.

      L’idéologie islamique provoquera une guerre civile en occident, ce n’est plus qu’une affaire de temps avant qu’elle n’éclate au grand jour. Si vous tenez à sauvez vos vies, préparez-vous.

      Les occidentaux qui ne seront pas en mesure de se défendre eux-mêmes seront massacrés comme des moutons.

      L’islam est poison et une abjection politique totalitaire

    11. Cathy

      La plupart des femmes musulmanes mariées à des musulmans ou des converties-musulmanes ne connaissent pas systématiquement l’emploi du temps de leur maris. C’est un fait que j’ai déjà constaté. Que font-ils de leur temps libre ? RTT, jours fériés, etc….

    12. sarah

      Nous ne ferons pas d’amalgame entre un Islam radical et un Islam paisible. Parce qu’il n’existe qu’un seul Islam : il est conquérant et violent.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap