toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Grande-Bretagne: Les professeurs ne dénoncent pas les activités djihadistes de leurs élèves par crainte d’être accusés d’islamophobie.


Grande-Bretagne: Les professeurs ne dénoncent pas les activités djihadistes de leurs élèves par crainte d’être accusés d’islamophobie.

Tandis que la société libre de Grande-Bretagne se meurt tous ces multiculturalistes éclairés peuvent se féliciter de n’avoir jamais été de près ou de loin « islamophobes ».

“Protéger les enfants du radicalisme n’est pas islamophobe,” dit Sara Khan, mais elle a tort. En réalité, quiconque ose dire ou faire quoi que ce soit d’efficace contre le terrorisme islamique est gratifié de ce qualificatif. L’accusation d’ “Islamophobie” est un instrument que les islamistes suprématistes et gauchistes utilisent pour intimider les gens et faire croire que s’opposer au terrorisme djihadiste est du sectarisme.

La phrase complète de Sara Khan était, “Protéger les enfants de l’extrémisme n’est pas de l’Islamophobie, mais vous devez être sûr de le faire d’une manière appropriée.” L’affreux petit secret dans toute cette affaire et qu’en ce qui concerne les suprématistes islamiques il n’y a pas de manière “appropriée”. Tout le monde franchit la ligne entre “inapproprié” et “islamophobie” — tout le monde, c’est-à-dire ceux qui ne se voilent pas la face devant ce problème. Aux Etats-Unis, CAIR proche du Hamas et d’autres pourvoyeurs du mythe de l’ “islamophobie” prétendent que tandis que des gens comme Pamela Geller et moi-même (et beaucoup d’autres comprenant essentiellement des gens qui n’ont jamais dit la moindre chose sur ces questions) sont “islamophobes,” il existe d’un autre côté, l’acceptable critique non-“islamophobe” du terrorisme du djihad et même de l’islam lui-même. Ils n’en fournissent aucun exemple cependant, parce qu’il n’y en a pas: l’affirmation qu’il existe des critiques acceptables est juste un écran de fumée pour masquer le fait qu’ils s’en prennent à tous ceux qui osent parler contre le terrorisme du djihad. Et c’est pourquoi, les professeurs britanniques sont terrifiés: ils savent ce qui va se passer s’ils prennent la moindre initiative pour rapporter les activités djihadistes de leurs étudiants. Ils seront dénoncés, diffamés, traînés dans la boue et probablement renvoyés comme “racistes” et “sectaires.”

Et ainsi, le djihad progresse, mais ces professeurs connaissent les priorités de la Grande-Bretagne. Résister au terrorisme du djihad n’est pas une priorité. Eviter l’apparence du “racisme” en es-t une.

Robert Spencer

Les professeurs britanniques: »Nous ne pouvons réagir à l’extrémisme islamique par crainte d’être taxés d’‘Islamophobes,’ » par Nick Hallett, Breitbart, 9 juin 2015:

Les professeurs en Grande – Bretagne ne rapportent pas qu’ils suspectent certains de leurs étudiants d’islamisme radical par crainte d’être qualifiés d’ ‘islamophobes’, a déclaré le dirigeant d’un groupe anti-radicalisation.

Depuis juillet de cette année, les enseignants britanniques ont l’obligation légale de faire un rapport sur les étudiants qu’ils croient être en danger de radicalisation. Mais Sara Khan du groupe anti-extrémiste ‘Inspire’ a dit au Guardian que beaucoup de professeurs auront trop peur de remplir leur nouvelle obligation – un fait que le journal a réservé au paragraphe 20 de son rapport de 26 paragraphes sur le suivi des élèves.

« Certains professeurs nous ont dit ‘nous craignons d’être accusés d’islamophobie’….et quand certains musulmans et organisations islamiques disent que ceci est de l’islamophobie ou que d’autres professeurs disent que c’est de l’espionnage sur des gamins musulmans, vous pouvez comprendre pourquoi certains ont ce sentiment. »

« Protéger les enfants de l’extrémisme n’est pas de l’islamophobie, mais vous devez vous assurer que la manière dont vous le faites est appropriée. Si des gens ne comprennent pas ce problème ou ne cherchent pas l’aide d’experts, ils auront tendance à commettre des erreurs. »

Khan dit qu’ “énormément ” d’écoles lui ont parlé d’élèves qui ont tenté de rejoindre l’Etat islamique et que ‘Inspire’ a été contacté par des « centaines” de professeurs qui ne savent pas comment traiter ces points de vue extrémistes.

Elle a également dit que beaucoup d’écoles contactaient l’organisation parce qu’elles craignaient des retours de bâton de la part de communautés locales et se sentaient « mal équipées » pour traiter ce problème.

Sara Khan dit que beaucoup ne peuvent comprendre comment des étudiants intelligents puissent être attirés par l’islamisme. « Ils ne comprennent pas ce qui dans ISIS attire des jeunes. Beaucoup d’entre eux sont d’excellents élèves », dit-elle.

Et oui, c’est un vrai mystère, que des musulmans très croyants puissent être entraînés vers une entité qui se définit comme l’unique et véritable manifestation de l’islam authentique.

Traduction Europe Israël

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Grande-Bretagne: Les professeurs ne dénoncent pas les activités djihadistes de leurs élèves par crainte d’être accusés d’islamophobie.

    1. Pinhas

      Et ce n’est pas fini , des milliers devraient déferler en GB dans les semaines qui viennent .

      Tant que l’Europe ne comprendra pas qu’elle est en train de se faire envahir par l’intérieur mais aussi par l’extérieur ses forces vitales déclineront au fur et à mesure .

    2. Laurence

      Les étudiants préfèrent l’EI à Israel , ils ont faient un appel au boycott d’Israel par contre ont dit approuver l’EI

    3. yoniii

      hi

      nous en guerre

      une guerre d extermination civilisationnelle

      et l islamofaschisme gagne , parce que nous somme dhimmiphié
      si israel et le peuple juifs n adopte pas la meme strategie
      ce sera terminer pour israel et le peuple juifs dieu ou pas dieu

      manger ou etre manger

      israel et le peuple juifs sont trop humain
      et plus ils seront humain plus ont les exterminera

      israel et le peupole juifs doivent adopter la emme strategie des muzz

      parce que c est cele la qui marche

      par contre mles trstageie des occcidentaux idem pour isreal et le peuple juifs
      de l humanité
      est perdante

      c est pour cela que nous perdont

      alors changeont de strategir

      l important ce n est pas d etre humain
      c est de vaincre cette guerre
      donc d y survivre

      et pour cela encore faut il ce battre avec des arme effficace contre les muzz

      by

      ont ce bat pour vaincre
      pas pour perdre

      h

    4. Pierre Régnier

      Bien des professeurs sont partiellement responsables de la situation difficile où ils se trouvent aujourd’hui face à leurs élèves islamistes parce que, comme beaucoup de journalistes et comme les deux derniers présidents de la Sarkhollandie, ils ont enseigné, fait accepter, popularisé, rendue même quasiment obligatoire LA DÉFINITION MENSONGÈRE DE L’ISLAMOPHOBIE.

      Il faut en finir avec l’odieuse tricherie qui fait de l’islamophobie une forme de racisme, de xénophobie, de haine de l’autre parce qu’il est différent.

      La phobie, la crainte de l’islam, est très saine et très JUSTIFIÉE. Ce sont des adeptes de cette religion qui le confirment chaque jour comme depuis quatorze siècles, et à nouveau de plus en plus souvent par la mise en pratique de la barbarie qu’a pratiquée le créateur de l’islam lui-même.

      J’ai développé récemment dans cet article : « Mes camarades de gauche vont-ils enfin s’indigner pour cette bonne raison, »

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap