toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Et si l’Etat Islamique gagnait la guerre jusqu’en Europe ?


Et si l’Etat Islamique gagnait la guerre jusqu’en Europe ?

Je peux résumer les cinq analyses ci-dessous comme ceci :
1- L’Etat Islamique (EI) a-t-il gagné la guerre ?
2- L’Europe islamophile ne combat pas l’EI.
3- La gauche européenne devient germanophobe.
4- L’UMPS favorise la progression du Front National.
5- L’extrême-gauche est aujourd’hui le vecteur principal de l’antisémitisme.
En dépit des apparences, ces cinq points sont intimement liés. En effet, si l’Etat Islamique (EI) gagnait la guerre en Syrie et en Irak, cela s’expliquerait notamment par le fait que l’Europe islamophile, soumise à Barack Hussein Obama, ne l’aurait pas véritablement combattu. Pour tout arranger, une partie de la gauche européenne et toute l’extrême gauche européenne sont devenues germanophones, de façon primaire, raciste et dangereuse. En France plus particulièrement, L’UMPS favorise la progression du Front National tout en feignant de le diaboliser, par médias interposés. Enfin, l’extrême-gauche est aujourd’hui le vecteur principal de l’antisémitisme et elle est donc mal placée pour critiquer le Front National.

L’Etat Islamique (EI) a-t-il gagné la guerre ?

Le géopolitologue Alexandre Del Valle estime (extraits adaptés ; voir premier lien en bas de page) que l’objectif de l’EI est d’être le champion du sunnisme et à ce titre, d’établir un Etat pour les sunnites, une espèce de « Sunnistan ». Leur objectif est en partie atteint puisque en Syrie comme en Irak, Da’ech (l’EI) réunit de plus en plus de territoires sunnites qu’il prétend libérer et qui, en effet souvent, l’accueillent allègrement comme un libérateur. La pire erreur a été commise lorsque les Américains sont partis d’Irak entre 2009 et 2011 en rompant subitement la stratégie du Surge et de l’alliance efficace avec des tribus sunnites retournées contre les jihadistes et qui se sont retrouvées seules et vulnérables dans le vide post-US face aux milices chiites revanchardes (Note de Michel Garroté – C’est Obama qui a ordonné le retrait prématuré des troupes américaines stationnées en Irak). l’EI gère en fait bien mieux son territoire national ou plutôt son Califat que bon nombre de pays africains et arabes ultra-corrompus… Il s’agit réellement d’un Etat en gestation dotés de cadres compétents, d’anciens fonctionnaires, précise Alexandre Del Valle.

L’Europe islamophile ne combat pas l’EI

La philosophe Alexandra Laignel-Lavastine estime (extraits adaptés ; voir deuxième lien en bas de page) que Par crainte d’alimenter « l’islamophobie » et pour cause de substantif amalgamant, l’Europe pensante s’est illustrée dans le déni et l’art de se crever mentalement les yeux face à l’émergence du nouveau totalitarisme : l’islamisme. Il ne s’agit plus de combattre l’islam radical ou l’antisystème des banlieues et leurs compagnons de route, mais le Front national, le « Parti de l’ordre » et les « islamophobes ». Il est suicidaire de continuer à ne pas prendre en charge les angoisses identitaires, l’insécurité culturelle et les inquiétudes qu’inspire l’islam à plus de la moitié des Européens. La vérité, c’est que la gauche a rompu avec elle-même en délaissant le combat pour la liberté et l’égalité des droits individuels au profit de la théologie multiculturaliste, du culte des particularismes et de la relativité des valeurs, ajoute Alexandra Laignel-Lavastine (Note de Michel Garroté – La gauche ferme en outre les yeux sur l’évident antisémitisme d’une partie des musulmans de France).

La gauche européenne devient germanophobe

Le philosophe Arno Münster écrit (extraits adaptés ; voir troisième lien en bas de page) : Quelle mouche a piqué Jean-Luc Mélenchon ? Certes, ce n’est pas pour la première fois que l’Allemagne dont la puissance et la stabilité économique sont assez souvent perçues comme une concurrence « dangereuse » par ses voisins, est critiquée sinon diabolisée en France. On se rappelle la campagne contre « L’Europe allemande » des chévénementistes et du PCF (sous Georges Marchais), déjà à la fin des années 1970. Mais les critiques qu’exprime M. Mélenchon et le ton avec lequel il aborde l’Allemagne sont si excessives et passionnées qu’on peut se poser la question de savoir si ici la ligne jaune n’a pas été délibérément dépassée (Note de Michel Garroté – Nul besoin de se poser la question, tant la réponse est évidente. En France, en Grèce, au Portugal et ailleurs en Europe, une partie de la gauche et toute l’extrême-gauche sont devenus germanophobes. C’est totalement irresponsable de leur part. Cela finira par agacer le peuple allemand, si ce n’est pas déjà fait. Les guerres naissent dans les mots. Un jour, Mélechon et Consorts devront rendre des comptes face à l’Histoire). Mélenchon ne frôle-t-il pas l’absurdité lorsqu’il affirme que « L’Europe parle allemand » et que l’Allemagne aurait « confisqué l’Union européenne » ?, s’interroge Arno Münster.

L’UMPS favorise la progression du Front National

L’UMP et le PS n’ont jamais rien fait de concret contre l’islamisation de la France et en cela ils sont entièrement responsables de la progression du Front National (FN). Dans ce contexte, le juriste et avocat François Teutsch écrit à propos du FN (extraits adaptés ; voir quatrième lien en bas de page) : L’influence de Florian Philippot au sein des instances dirigeantes du parti est évidente. Reste la « Petite », Marion Maréchal-Le Pen. Étoile montante du mouvement à laquelle Valeurs actuelles consacre son numéro de cette semaine, elle trace sa route sans se soucier des ennemis – nombreux – que lui valent ses convictions conservatrices, identitaires et libérales. Sa jeunesse et son sourire lui valent la sympathie de nombreux adversaires, et sa popularité (40 % de la population en a une bonne opinion) ne cesse de grimper. Elle a réussi jusque-là un sans-faute. Participant aux Manifs pour tous dont sa tante Marine était hélas absente, elle s’est imposée dans son département du Vaucluse comme le chef incontesté. Ouverte au dialogue avec tous, elle sera dans quelques années une interlocutrice incontestable pour tous ceux qui, de l’extérieur, voudront approcher un parti qui les fascine et les inquiète. Et si elle a jusque-là échappé au mouvement de purge, c’est sans doute – outre son nom – à cause de cette popularité qui rendrait dangereux de l’écarter, au risque d’éloigner nombre d’électeurs, conclut François Teutsch.

L’extrême-gauche, vecteur principal de l’antisémitisme

A propos de la gauche judéophobe, l’avocat et essayiste Gilles-William Goldnadel écrit (extraits adaptés ; voir cinquième lien en bas de page) : Aujourd’hui, l’antisionisme islamophile fait bon ménage avec la concupiscence avec laquelle les mouvements trotskistes regardent un lumpenprolétariat à embrigader dans les banlieues. Ces idiots utiles ne comprennent même pas qu’ils n’ont plus suffisamment de magistère intellectuel pour séduire les islamistes qui les utilisent. Cet antisémitisme est d’autant plus virulent qu’il ne fait l’objet d’aucune contestation morale, politique et médiatique véritable par une prétendue élite toujours sous influence gauchisante, qui demeure obsédée par une extrême droite qui a modéré sa judéophobie historique, au grand dam de ceux qui frissonnent avec nostalgie dans le souvenir des petits matins bruns.

G.-W. Goldnadel : Aujourd’hui, l’antisionisme islamophile fait bon ménage avec la concupiscence avec laquelle les mouvements trotskistes regardent un lumpenprolétariat à embrigader dans les banlieues. Ces idiots utiles ne comprennent même pas qu’ils n’ont plus suffisamment de magistère intellectuel pour séduire les islamistes qui les utilisent. Cet antisémitisme est d’autant plus virulent qu’il ne fait l’objet d’aucune contestation morale, politique et médiatique véritable par une prétendue élite toujours sous influence gauchisante, qui demeure obsédée par une extrême droite qui a modéré sa judéophobie historique, au grand dam de ceux qui frissonnent avec nostalgie dans le souvenir des petits matins bruns. Pour ne parler que du NPA, celui-ci n’a eu à encourir aucune sanction, en dépit du fait qu’il avait maintenu sa participation à des manifestations pro-palestiniennes radicales qui avaient débouché, comme prévu, sur des violences antijuives inédites.

G.-W. Goldnadel : Il faut savoir ce que l’on veut : si, comme Manuel Valls et Hollande le reconnaissent, l’antisémitisme actuel découle de la haine d’Israël, on en tire toutes les conséquences politiques et médiatiques. Je parle du dénigrement systématique, pathologique, obsessionnel, disproportionné. Cela n’a rien à voir avec la libre et légitime critique de la politique israélienne comme on feint de le croire. Mais ce dénigrement est tellement ancré profondément que je suis très pessimiste sur la capacité de beaucoup à seulement comprendre ce que je veux dire, conclut G.-W. Goldnadel.

Michel Garroté

Source: lesobservateurs.ch





Journaliste pigiste Franco-israelien, titulaire d'un master d'histoire du Moyen-Orient à l'université de Jérusalem



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Et si l’Etat Islamique gagnait la guerre jusqu’en Europe ?

    1. Laurence

      SI LA POLITIQUE DU FUTURE C’EST DE PACTISER AVEC UN SERPENT , IL N’EST PAS BIEN BEAU LE FUTURE DE LA FRANCE

    2. Pinhas

      Je reste tout de même très surpris car avec les armes très sophistiquées qui existent , les satellites espions qui peuvent voir une épingle au sol on ne peut éliminer ces nazis !

      Que l’on me raconte une histoire drôle pour me faire rire .

      ON SE FOUT DE NOTRE INTELLIGENCE .

      Il y a longtemps que tout aurait du être réglé bordel !

      ON NOUS PREND POUR DES CONS ENCORE .

      Je serai le premier à crier victoire et à danser lorsque le monde sera débarrassé de toute cette vermine naziislamique .

      Je prie ce soir pour qu’un grand miracle de l’Éternel exauce nos vœux dans les tous prochains jours .

    3. Mathieu

      J’étais sur oumma.com pour viser les insanités qu’ils déblatèrent et bien je suis pas déçu.
      J’ai trouvé une perle digne d’une Une, j’en peux plus. (http://oumma.com/Vers-la-reforme-islamique)

      Ils ont en effet copié un logiciel didactique effarant …

      Car selon ce site très docte – tenez-vous bien ! -,

      « Les négationnistes représentent une frange extrémiste voulant dissoudre l’islam et l’islamité dans l’acide fort d’une hyper-laïcité européenne. La haine et la bêtise comme constituant identitaires. »

      NEGATIONNISTES DE L’ISLAM ! Vous avez bien entendu !

      Il faut encore savoir que selon les révélations de Edouard Snoden ce site serait une antenne destinée à faire de la propagande pour un islam à masque modéré. Il est sonorisé par l’ambassade étasunienne qui répond à la stratégie de déstabilisation ourdie par la CIA.

      Les « Négationnistes » seraient donc les gens qui se permettraient de douter que la terre est plate, que le soleil se couche dans une eau boueuse, qu’il faille lapider les femmes, tuer les Juifs, chrétiens, athées, et autres « mécréants »…
      Bref, des gens qui auraient « La haine et la bêtise comme constituant identitaires. »

      Comme disait Audiart : Les cons ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît !

    4. yoniii

      hi

      il y a pourtant une solution simple

      il existe des arme qui transforme le petrole en une substance inutilisable
      donc non commerciable

      ce qui assechera d un coup l argent petrolier pour toutes l oumma

      une fois sans argent , les presssion demographique feront le reste
      emmeute de la faiml , ect

      sans argent piont d arme
      piont de technologie

      donc la civlsiation muzz regressera a un tel piont qu elle disparaitra d elle meme

      mais faut il encore avoir le courage de le faire

      biensur le petrole occidentale pourra subvenir a l occident pendant un temps plus court
      mais de toutes facon il faut abandonne l ere du petrole

      autant le atée

      biensur israel perdra ou pas l avantge de son petrol

      mais sa survie sera assurer

      un islame sans fortune et donc sans arme
      ce sera un tigre de papier

      by

    5. Arabe ecoeuree

      Il faut pas rever car ils sont puissants et soutenus par les gauchos europeens qui n ont pas compris..J ai découvert l existence d une radio Radio Beur incroyable les insultes sur la france et les francais !!! Une radio installée en terre de France …….Mes amis francais en sont juste amusés c es fou ….

    6. david

      Je suis juive sioniste et je n’ai pas d’affinités pour l’Allemagne mais le torchon de Mélenchon sur le peuple allemand est XENEPHOBE : l’Allemagne ne le poursuivra pas devant la justice: elle l’ignore. Ce qui signifie qu’elle est plus puissante, plus intelligente, plus distinguée, plus raffinée que lui (ça, ce n’est vraiment pas difficile) Il est aussi américanophobe (lire l’anecdote du tee-shirt avec le drapeau américain, drapeau, selon lui, des assassins qu’il faut brûler) et israëlophobe (là, il y a des milliers d’exemple teintés d’antisémitisme)..Ce type est un dictateur en puissance mais, heureusement, il ne sera jamais Président et même pas Premier Ministre.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap