toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Bizarre pour le Peuple de la Mémoire que cette façon de célébrer l’anniversaire d’un assassinat…


Bizarre pour le Peuple de la Mémoire que cette façon de célébrer l’anniversaire d’un assassinat…

OPINION

Pourquoi Israël a-t-il libéré ce jeudi 25 juin, Hassan Youssef, l’un des fondateurs du Hamas arrêté il y a un an (avec 381 de ses coreligionnaires) parce que soupçonné, en l’occurrence, d’être partie prenante dans la mort des trois jeunes étudiants israéliens, assassinés en juin 2014 ?

Pourquoi Israël libère-t-il ce terroriste soupçonné d’être l’assassin, quasiment un an, jour pour jour, après l’assassinat de ces trois adolescents ?

Hassan Youssef, l’un des fondateurs du Hamas

Hassan Youssef, l’un
des fondateurs du Hamas

Petit rappel des faits : Trois étudiants israéliens, Naftali Frenkel, 16 ans, Gilad Shaar, 16 ans et Eyal Yifrah, 19 ans, tous trois scolarisés dans un établissement talmudique de Cisjordanie avaient été enlevés le 12 juin 2014 alors qu’ils faisaient de l’autostop pour rentrer chez eux. Leurs corps avaient été retrouvés quelques jours plus tard, le 30 juin en début de soirée, inhumés à la va-vite sous un tas de pierres au nord-ouest de Hébron, plus précisément près de la localité de Halhoul.

A l’époque les israéliens avaient été fort touchés par cet ignominieux assassinat. On se souvient entre autres de ces étudiantes du même âge que les trois victimes qui priaient en leur hommage devant le Mur des Lamentations à Jérusalem. Elles aussi avaient fait entendre leur voix pour exprimer leur confiance en leurs élus et leur armée afin que justice soit rendue…

Alors que penser de cette libération ?

Contactée au sujet de cette libération, survenue après un an seulement de détention administrative, l’armée israélienne n’aurait pas donné suite pour l’instant si l’on en croit un communiqué de l’AFP. Même si l’on sait que « la détention administrative est une pratique héritée de l’époque du mandat britannique (1920-1948), qui permet de maintenir une personne en détention sans inculpation ni jugement, en vertu d’ordonnances militaires renouvelables », pourquoi l’avoir libéré, lui, Hassan Youssef, et pourquoi pratiquement le jour anniversaire du crime perpétré contre Naftali Frenkel, Gilad Shaar et Eyal Yifrah ?

Une double interrogation suffisamment grave pour prétendre recevoir impérativement une double réponse circonstanciée. Ce qui ne saurait manquer.

© Bely pour Europe Israël News





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap