toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Attentat en France: Le suspect était fiché avec l’indicateur « S » pour sûreté de l’Etat


Attentat en France: Le suspect était fiché avec l’indicateur « S » pour sûreté de l’Etat

L’auteur présumé de l’attentat en Isère ce vendredi contre une usine, était connu des services de police. Selon les propos de Bernard Cazeneuve, il a été fiché « S » en 2006, avant que cette surveillance ne soit levée en 2008.

Yassine Salhi avait sa fiche aux renseignements. Celui qui est l’auteur présumé de l’attentat de ce vendredi contre une usine Air Products était fiché « S », comme « sûreté de l’État », a indiqué le ministre de l’Intérieur à la mi-journée. L’homme avait été fiché en 2006 par les services de renseignements pour « radicalisation ». Bernard Cazeneuve a précisé que le suspect était « en lien avec la mouvance salafiste ».

Mais la fiche du présumé terroriste n’a pas été renouvelée en 2008. De fait, les fiches « S » ont une durée de vie de deux ans, si les services de renseignement ne jugent pas bon de poursuivre la surveillance.

Jean-Louis Bruguière, ancien juge antiterroriste, expliquait à BFMTV que ce dispositif de renseignement « n’emporte pas d’action judiciaire ». « Il n’y a pas d’incidence sur la justice », détaillait-il. Selon l’ancien magistrat, ce fichage « permet aux services de mettre un individu dans le radar, des individus potentiellement suspects et de pouvoir les suivre à distance ».

Fiche « S », comme Sid Ahmed Ghlam, Mohamed Merah et Mehdi Nemmouche

Concrètement, cette fiche « S » ne permet ni une arrestation ni l’expulsion d’un individu de nationalité étrangère. En revanche, elle peut donner lieu à des écoutes et à une surveillance quand les motifs s’y prêtent, mais sans être le cas en permanence. Si un individu reste en dehors des radars pendant deux ans, il peut passer entre les mailles du filet et voir sa fiche non-renouvelée.

La fiche « S » est l’une des 21 sous-fiches du « fichier des personnes recherchées », qui comportait en 2010 plus de 400.000 noms. Parmi les indicateurs de ce fichier, on peut trouver le « V » pour les évades, « R » pour « opposition à résidence en France », « IT » pour « interdiction du territoire », ou encore « S », pour sûreté de l’État, comme c’est le cas ici. Cette dernière fiche a elle même seize degrés de surveillance.

Selon Libération, Sid Ahmed Ghlam, arrêté en avril alors qu’il est suspecté d’avoir voulu commettre un attentat dans une église, était au niveau 13 de la fiche « S ». De son côté, Mohammed Merah était au niveau 5 d’après le quotidien. Concernant Yassine Salhi, on ignore pour le moment qu’elle était son niveau de fichage.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Attentat en France: Le suspect était fiché avec l’indicateur « S » pour sûreté de l’Etat

    1. Mathieu

      Les groupes extrémistes voient dans le ramadan l’occasion d’ « intensifier le jihad » dans le respect de la parole de Mohammed :

      7 juin Yemen –
      Sanaa 31 morts
      60 blessés 5 attentats simultanés : 2 voitures piégées contre des mosquées. 1 contre la maison du chef du bureau politique des Houthis. 2 explosifs devant 2 mosquées à l’heure où les fidèles commençaient la prière du soir.
      17 juin Nigeria –
      Monguno 63 morts
      45 blessés Boko Haram fait exploser des bombes dans un marché.
      17 juin Iraq –Baghdad 7 morts
      16 blessés Un « Shahid » (bombe humaine) se fait exploser au milieu d’innocents futures parties de corps humains éparpillés. 17 juin Philippines -Barangay Pamalian 4 morts Des islamistes ont tiré sur un véhicule et tué les 4 occupants. 18 juin Niger –Diffa 38 morts
      24 blessés Boko Haram a mis le feu dans deux villages, tué et brûlé 40 habitants, y compris 14 femmes et 10 enfants. 19 juin Israël –Dolev 1 mort
      3 blessés Un terroriste islamiste tire contre un groupe de touristes. Dany Gonen, un jeune israélien, succombera de ses blessures. 20 juin Somalie –
      Mogadishu 8 morts Les islamistes d’Al Shabaab ont attaqué un poste de police, tué 8 policiers, et volé 3 pick up. 19 juin Libye –
      Benghazi 5 morts 5 soldats Libyens tués par des tirs de mortiers de brigades islamistes 19 juin Burundi –
      Bujumbura 11 blessés 11 policiers ont été blessés par des islamistes armés qui ont tiré des grenades et attaqués des postes de police dans la capitale. 20 juin Yemen –Sanaa 2 morts
      6 blessés Attentat suicide dans une mosquée par deux militants de l’Etat islamique
      19 juin Iraq –Anbar 30 morts
      30 blessés Attentat suicide commis par un islamiste de 15 ans lors d’un enterrement. Chemin plus direct vers Allah. 20 juin Autriche – Graz 3 morts
      30 blessés Un musulman bosniaque lance sa voiture sur les pietons d’une rue bondée de monde, tuant 3 personnes et fauchant 30 sur son passage. 20 juin Afghanistan –Helmand 19 morts
      5 blessés Les taliban font exploser une bombe le long d’une route, tuant 19 personnes dont 9 enfants et 8 femmes. 21 juin Somalie –
      Mogadishu 4 morts 4 islamistes ont été tués après avoir fait exploser une voiture et tiré à la mitraillette dans un camp d’entrainement des services de renseignement national. Le gouvernement n’a subi aucune victime. 21 juin Israël – Jérusalem 1 mort
      1 blessé Un policier israélien a été poignardé par un islamiste Palestinien. Pronostic vital engagé pour le policier ; le terroriste touché par balles, a succombé à ses blessures. 19/ 20 juin France –
      Marseille 2 morts Un dangereux voyou en liberté a été tué par balles samedi soir à Marseille après une discussion qui a dégénéré.
      C’est le deuxième individu tué en 24 heures. 20 juin Afghanistan –
      Marjah 15 morts
      8 blessés Une famille de 15 personnes a été tuée par l’explosion de bombes halal.
      20 juin Irak – Julan 3 morts
      16 blessés 3 enfants tués des suites de tirs d’obus de mortier de l’Etat islamique.
      22 juin Afghanistan – Kaboul 7 morts
      31 blessés Les 7 terroristes qui ont tenté de ravager le parlement de Kaboul ont été tués par les forces spéciales afghanes.
      22 juin Nigeria – Maiduguri 30 morts15 blessés Au moins 30 morts et 15 blessés après qu’une femme s’est fait exploser dans un marché au poisson bondé, lors d’un double attentat suicide, l’autre à un arrêt de bus.
      21 juin Burundi –Bujumbura 4 morts Une attaque à la grenade a fait 4 morts. L’attentat remonte au 21 mais a été signalé par Reuters le 22. 22 juin Philippines – Shariff Aguak 2 morts Le groupe islamiste Bangsamoro a tué deux soldats en permission qui aidaient à réparer une école. 22 juin Nigeria –
      Gujba 10 morts
      20 blessés Une fillette djihadiste de 12 ans se fait exploser dans un marché. Les éclats de sa ceinture d’explosifs font 10 morts.
      23 juin Somalie – Mogadishu 10 morts
      7 blessés Attentat suicide à la voiture piégée contre un véhicule diplomatique de l’UAE près de l’ambassade de Turquie. 23 juin Nigeria 40 morts Attaque d’un poste de police par Boko Haram au nord est du Nigeria 23 juin Jordanie – Ramtha 1 mort
      4 blessés 1 mort et 4 blessés jordaniens par un tir de mortier à la frontière du sud Syrien.
      23 juin Irak – Balad Ruz 12 morts
      24 blessés Lors d’une rencontre tribale, deux Fedayeen se font exploser tuant au moins 12 personnes, et laissant 24 autres avec des parties du corps éparpillées dans la salle. 23 juin Syrie –
      Hassakeh 10 morts 16 blessés Deux « Shahid » ou bombes humaines se font exploser près d’un hôpital pour enfant.
      24 juin Chine – Tahtakoruk 3 morts Un musulman attaque un poste de contrôle de police au couteau et à l’explosif : au moins trois morts.
      24 juin Nigeria – Yenagoa 2 morts Des hommes armés ont tué deux policiers et kidnappé des Libanais sur un site de construction situé dans la région du Delta.
      24 juin Niger – Niamey 5 morts Des militants de Boko Haram armés, et sur des motos et des chevaux ont tué 5 personnes durant la nuit dans un village du sud du pays.
      25 juin Israël – Jérusalem 1 mort Un fermier de 70 ans, David Bar Kafra de Rehovot, a été attaqué par un groupe de travailleurs, probablement des illégaux palestiniens.
      26 juin Somalie – Leego Tôt ce matin, les militants d’Al Shabaab ont fait exploser une voiture piégée près de la base des casques bleus de l’ONU au sud de Mogadishu alors que les habitants se préparaient aux prières du vendrdi matin. L’attaque est en cours. Le nombre de victimes encore inconnu.
      26 juin Israël – territoires disputés 1 mort Un terroriste palestinien a ouvert le feu sur des troupes israéliennes à un point de contrôle anti-terroriste dont l’Europe demande la suppression. Les soldats ont riposté et éliminé cette vermine.
      25 juin Irak – Kobane 23 morts Des femmes et des enfants parmi les victimes kurdes d’une bombe embarquée dans une voiture par l’Etat islamique 25 juin Irak – Bakha Botan 23 morts 23 personnes, y compris femmes et enfants, ont été encerclés par des militants de l’Etat islamique et abattus.

      Total 387 morts
      364 blessés –

      http://www.dreuz.info/2015/06/18/liste-des-attentats-et-tueries-pendant-ramadan-cest-reparti-mise-a-jour-quotidienne/#sthash.Zz0NCcdi.hFBvc5t1.dpbs

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap