toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

«Après la décapitation, le prochain stade sera l’attentat à la voiture piégée»


«Après la décapitation, le prochain stade sera l’attentat à la voiture piégée»

Terrorisme : Ex-juge, Alain Marsaud est député Les Républicains. Il a dirigé le Service central de lutte antiterroriste à Paris. Il se montre inquiet d’une guerre contre un «certain islam» qui devrait durer

Tout comme Manuel Valls, l’ex-juge antiterroriste Alain Marsaud pense que la guerre contre le terrorisme est une guerre de civilisation. «Nous n’avons pas de problème avec les musulmans, nous avons un problème avec cette partie de l’islam qui fait la guerre au reste du monde.»Image: MAXPPP

Alain Marsaud est député Les Républicains. Ex-juge, il a dirigé le Service central de lutte antiterroriste à Paris. Selon lui, le processus guerrier de la France fait d’elle la principale cible des attaques terroristes. Interview

Que vous inspire l’attaque de Yassin Salhi, trois jours après les faits?

Je crois que le message délivré dimanche par le premier ministre Manuel Valls est extrêmement important et doit être entendu (ndlr: interview parue dans le JDD). Nous sommes face à une guerre totale que nous livre le terrorisme et elle va durer longtemps. Nous assistons à une surenchère dans l’horreur. C’est ainsi la première décapitation en France et en Europe.

L’Etat islamique est-il en cause?

Je ne pense pas que l’Etat islamique a commandité cet attentat, pas plus que celui de la mosquée de Koweït. L’Etat islamique revendique certains attentats par opportunisme. Par contre, du côté des auteurs, nous assistons à des phénomènes d’imitation. Après la décapitation, il y a des fortes probabilités que le prochain stade de l’horreur sera l’attentat à la voiture piégée. Une technique de terreur très utilisée dans les pays en proie à la violence terroriste. Nous devons rester extrêmement prudents.

Votre discours est très inquiétant?

Oui, nous sommes entrés dans une période d’une grande violence. Nous avions connu jusqu’à maintenant un terrorisme politique d’état. Il nous suffisait, je me permets cette simplification, d’entrer en contact avec le sponsor du terrorisme et de négocier avec lui , ou faire pression, pour abaisser la menace. Aujourd’hui, nous ne savons même pas à qui nous adresser. Les djihadistes ne répondent à aucune logique si ce n’est à celle de la terreur motivée par l’imitation lors de passages à l’acte imprévisibles.

Pourquoi la France est-elle la principale visée? D’autres pays sont en lutte contre l’islamisme radical.

La France est actuellement le pays le plus guerrier. Même davantage que les Etats-Unis. Nous sommes engagés en Irak, en Afghanistan, en Syrie indirectement mais cette nuance ne tient pas pour nos adversaires. Nous sommes engagés encore en Centrafrique, au Sahel, au Mali. On nous fait donc la guerre par réciprocité. Quand un Touareg reçoit un missile français, il est inutile d’essayer de lui expliquer les motivations de notre intervention militaire. Au niveau du ressenti, c’est «la France fait la guerre à l’islam!» Nous subissons donc les conséquences de notre politique étrangère. Ce n’est ni la Suisse ni la Hongrie qui sont visés par les terroristes inspirés par l’Etat islamique, mais bien la France.

L’Etat islamique semble avoir consolidé son implantation dans un vaste territoire…

… Oui, et cette affaire arrange bien du monde. Sauf évidemment, les chrétiens d’Orient et d’autres minorités. Et surtout les femmes qui ont des raisons d’être inquiètes pour leur statut. Il aura donc fallu un siècle pour défaire par la réalité du terrain les accords de Sykes-Picot de 1916. L’Etat islamique répond, certes avec une violence inouïe, à l’impérialisme alaouite d’un côté et chiite d’un autre. De fait, les sunnites sont en train de créer un état où ils perçoivent l’impôt et l’organisent de manière à se sentir chez eux. Ils le font évidemment avec une violence excessive. Mais je prédis que si un leader modéré, moins violent, arrivait à émerger et à prendre le pouvoir dans l’Etat islamique, il pourrait se retrouver à l’ONU dans dix ans!

Revenons à la France, la loi sur le renseignement votée cette semaine par le Parlement aurait-elle pu éviter cet attentat?

Non absolument pas. En plus de tous les défauts qu’on lui connaît, elle est très primitive. Elle fonctionne en fabriquant des profils type. Si un individu répond à un certain nombre de marqueurs par rapport aux profils estimés dangereux, on décide de le surveiller, de le suivre ou de l’arrêter. Dans l’affaire de l’Isère, le suspect avait fait l’objet d’une fiche S qui avait été ensuite désactivé, car il n’y avait pas d’élément qui permettait de poursuivre sa surveillance. Nous devons en être conscients, les prochains auteurs d’atrocités sont des voisins, des collègues de bureau ou de Pole emploi motivés par l’islam radical. On ne résout pas ce problème avec une loi.

Vous adhérez à la thèse de la guerre de civilisation?

Nous sommes bien au-delà de ce qu’avait imaginé Huntington. Nous n’avons pas de problème avec les musulmans, nous avons un problème avec cette partie de l’islam qui fait la guerre au reste du monde. Mais je suis atterré quand je constate que, vendredi dernier, dans toute la communication officielle, personne n’a prononcé le mot islam. Mais ce ne sont pas les Témoins de Jéhovah, les hindouistes, les juifs ou les bouddhistes qui nous menacent! Ne pas nommer les choses, c’est déjà une partie du problème. (TDG)

Par Xavier Alonso – La Tribune de Genève – 28.06.2015

Learn Hebrew online






Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “«Après la décapitation, le prochain stade sera l’attentat à la voiture piégée»

    1. Laurence

      Il faut nous attendre à ce que ce soit n’importe qu’ils nous attaquent

      Je suis désolée mais je n’attendrais pas tranquillement que quelqu’un vienne me violée ou autre chose, je serais armée

      Et je pense que c’est ce que tout le monde pense en lisant ces déclarations qui doivent encore etre en dessous de la vérité

    2. Yéochoua

      Voila que les langues se délient : « Nous avions connu jusqu’à maintenant un terrorisme politique d’état. Il nous suffisait, je me permets cette simplification, d’entrer en contact avec le sponsor du terrorisme et de négocier avec lui ». Et voila qui explique la politique toujours anti-israélienne de la France.
      Qui sème le vent récolte la tempête.
      Ce monsieur ne suit qu’en partie la politique de l’autruche : il croit ne pas avoir de problème avec les musulmans. Donc, il ne pense pas qu’il y ait un lien entre la présence musulmane de plus en plus massive sur le sol français et l’augmentation des attentats. Il ne pense pas que si les attentats furent plus espacés et moins violents à une certaine époque, c’était peut-être aussi dû au fait qu’il y avait moins de musulmans.
      Avant de dire qu’il n’a pas de problèmes avec les musulmans, Est-ce qu’il leur a demandé leur avis, au lieu de parler pour eux?
      Que l’on me donne un seul cas de pays musulmans où tout va bien, où la population juive a augmenté dans les cinquante dernières années, où il n’y a pas un très fort pourcentage d’habitants qui quittent leur pays pour des pays non musulmans et plus équilibrés.
      Oui, monsieur, vous avez un problème avec les musulmans qui produisent l’islamisme. Il peut y avoir des musulmans qui ne s’identifient pas avec cette violence, mais ce n’est pas ce qui changera quoi que ce soit.

    3. Pinhas

      Pour notre sécurité et celles de nos descendants il faut que la France retrouve son âme .

      Cette âme si belle , si fière et combative .

      Presque tous les jours j’entends autour de moi des gens me dire  » Mon voisin , mon neveux , mon fils , ma fille s’est converti à l’islam !!  »

      A croire qu’un virus très malsain a pénétré leur petit cerveau incultes.

      Qui trouvera le vaccin contre la rage du genre humain ?

    4. Yan

      Effectivement Yeochoua, jusqu’au bout de l’ongle certains bornés continueront de se persuader malgré les revers sanglants qui se multiplieront, par clientélisme électoral, que l’Islam n’est pas le problème, que les musulmans ne sont tous dans leur majorité que des victimes des bouchers parlant en leur nom…Même si ce député allait les consulter comme tu le suggères, la takya jouerait son plein, et de manière convenue mais sans enthousiasme particulier, certains banlieusards condamneraient les attentats d’une rare barbarie depuis les années noires du nazisme, mais quid de leurs responsables religieux, dont beaucoup sont rattachés à l’antenne des Frères Musulmans en France, l’UOIF, qui demeurent d’un assourdissant silence?!!…Quid de ces paraboles qui diffusent dans les foyers musulmans de France au quotidien la haine anti-occidentale et judéophobe?!!…Quand se décidera-t-on enfin à traquer et museler les sites djihadistes, en cessant de nous prendre pour des cons en prétendant que s’est techniquement impossible, alors qu’en Chine et dans toutes les autres dictatures non-musulmanes, il leur est IMPOSSIBLE de pénétrer le réseau Internet national?!!…La liberté d’expression pour diffuser des méthodes criminelles de masse prévaudrait-elle scandaleusement dans cette retenue de censure?

      Il faut croire que les bouddhistes, d’un naturel pacifique, ont bien compris à quel danger ils avaient à faire avec des communautés musulmanes dans leur sillage faisant du prosélytisme à outrance, et dans une certaine région de Chine, les ouïghours ont intérêt à se l’écraser ou ils se font décimer sans la moindre retenue ni le moindre état d’âme…

    5. sarah

      . « Et surtout les femmes qui ont des raisons d’être inquiètes pour leur statut. »
      L’Islam radical est le pire qui puisse arriver aux femmes et c’est en tant que femme autant qu’en tant que sioniste que je me bats contre cet Islam

      Le phénomène d’imitation ou de mimétisme est très inquiétant car le crime peut être reproduit par un musulman très pratiquant, violent et haineux mais pas forcément radicalisé au sens où on l’ entend (foi dans le djihad et départ pour une terre de djihad, en Syrie ou ailleurs). Cela peut donc toucher beaucoup plus d’extrémistes.

      Cela me rappelle en partie seulement les copycat aux USA qui reproduisent les crimes des tueurs en série poussés par eux quelquefois, sans que ces copycat avaient au départ un mental de tueurs en série (il y a quand même une différence de taille : les crimes sont à tout point semblables jusque dans le moindre détail et cela demande une intelligence diabolique).

    6. Elia

      Si 10 millions de musulmans en France et que seulement 1 % étaient extremistes islamistes qui nous veulent du mal, cela ferait 100 000 individus indétectables considérés modérés et prêts à passer à l’action
      Et s’ils étaient 10 ou 20 % ? Multipliez ça par 10 ou 20 fois.

      Mais les 80 % seraient très très modérés, ils seront même prêts à s’assimiler au nouveau régime qui serait mis en place par le soin des autres 20 % d’enragés, alors nous les 50 millions, ne pouvons que dormir tranquilles dans un sommeil de plomb !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *