toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Scandale antisémitisme: des livres anti-juifs vendus à la librairie de l’ONU à Genève !


Scandale antisémitisme: des livres anti-juifs vendus à la librairie de l’ONU à Genève !

En parcourant les rayons de la Librairie des Nations Unies à Genève, on ne peut pas manquer l’alignement soigneusement orchestré des titres des livres anti-américains et anti-israéliens, allant des «Réflexions sur la guerre d’Israël contre les Palestiniens » à « La répression de Gaza. »

la librairie de l'ONU Genève

la librairie de l’ONU Genève

Pire encore, la librairie de  l’ONU, située juste en-dessous de la salle du Conseil des droits de l’homme met bien en évidence un livre intitulé « Comment j’ai cessé d’être Juif. » de Shlomo Sand. L’auteur accuse la religion juive d’une «tradition Yahvéstique génocidaire. »

Ainsi, la tendance indubitable des livres exposés est anti-américaine, anti-Israélienne et anti-juive.

En revanche, la librairie de l’ONU ne diffuse pourtant aucun livre qui dénonce l’islamisme radical…

Rappelons la promesse du Secrétaire général de l’ONU,  Kofi Annan, à la réunion historique de l’ONU de 2004 contre l’antisémitisme: « La lutte contre l’antisémitisme doit être notre combat. Partout les Juifs doivent sentir que les Nations Unies sont aussi leur maison.  » Drôle de maison où sa librairie est dédiée à attiser la haine anti-juive…

À une époque où les Juifs à travers l’Europe sont pris pour cible par des attaques violentes et par l’incitation à la haine, il est profondément affligeant que le siège des Nations Unies en Europe pratique la promotion du livre sur « la façon de cesser d’être un Juif. »

Il est important de soulever qu’il n’y a pas d’autres livres dans la boutique qui ciblent ou qui critiquent n’importe quel autre groupe religieux ou ethnique.

Tous les jours, de nombreux visiteurs passent par la librairie des Nations Unies, y compris des jeunes étudiants qui font le tour du bâtiment de l’ONU afin d’en apprendre davantage sur les valeurs de la Charte des Nations Unies qui sont l’égalité, la tolérance et la paix.

L’ONU deviendrait-elle l’instrument de la haine anti-juive en Europe ?

Learn Hebrew online

Reproduction autorisée avec la mention suivante:

© Christian De Lablatinière pour Europe Israël News





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 40 thoughts on “Scandale antisémitisme: des livres anti-juifs vendus à la librairie de l’ONU à Genève !

    1. RAMUNCHO1i

      Il n’y a pas de quoi s’étonner compte tenu de la politique de l’ONU vis a vis d’Israél. Quand on se rappelle ce que veut dire Organisation des Nations Unies.

    2. Akerman Michel Israël

      « L’ONU deviendrait-elle l’instrument de la haine anti-juive en Europe » ?
      OUI, c’est évident et depuis très longtemps. Qui ne se souvient de Kurt Waldhaim, secrétaire général aux ordres de l’Union Soviétique de l’époque et qui connaissait son passé de nazi. C’est ce criminel qui avait permis à arafat de venir à l’Assemblée Générale avec un colt à la ceinture ! Qui a oublié le soutien au terroriste milliardaire arafat de la part de Koffi Annan ? Qui pense que le mollasson actuel a fait quoi que ce soit pour empêcher les pays ouvertement antisémites de siéger jusqu’au Conseil de Sécurité ?
      Bref la librairie de l’ONU à Genève n’est que le reflet de ce qui se passe partout où l’ONU pose des sales pattes antisémites.

    3. Hirondelle de rIvage

      Et maintenant, que faire pour denoncer cela et y remedier ? Pourquoi ne pas monter cette info dans les medias, sur les chaines de radio, que sais-je ? Faire du bruit arreter de constater et d’en rester la, sans faire quoi que ce soit pour que cela eclate au grand jour ?

    4. Pierre Régnier

      Christian De Lablatinière

      L’indignation contre la réactivation de la judéophobie et contre la volonté de détruire le nouvel Israël est totalement justifiée.

      Mais comment feriez-vous pour démontrer à Shlomo Sand qu’il n’y a rien de génocidaire dans ce qu’il appelle « la tradition Yahvéstique » ?

      Le Livre de Josué n’attribue-t-il pas très explicitement à Yahvé l’ordre très explicite de commettre un très explicite génocide ?

    5. Franky

      L’ONU deviendrait-elle l’instrument de la haine anti-juive en Europe ?
      Le point d’interrogation n’est pas nécessaire

    6. jacques

      l ‘ onu n ‘ est rien d ‘ autre qu ‘ une organisation de chefs d ‘ états capables et coupables de toutes les guerres qui existent sur terre…à leur guise ils peuvent décider d ‘ occulter des lois , des résolutions allant jusqu ‘ à tromper tous les peuples de la planète…cette onu est coupable de tous les maux assénés à ISRAËL …par exemple occculter l ‘ article 80 des nations unies , l ‘ article 6 du mandatr britannique , la conférence de san rémo de 1920… les magouilles de 1946 pour créer un état f

    7. benzimra

      Monsieur Slomo Sand c’est tres triste pour vous d’oublier votre mère , votre grand-mère qui étaient juives.
      Vous en tant que juif, vous activez l’antisémitisme que l’on croyait mort après la SHOA.
      Je vous plain vous devez être très malheureux. Mariane de Tel Aviv

    8. Philippe

      Bonjour messieurs, je pense que chacun d’entre nous devrait jeter un coup d’oeil dans le livre de Josué TURNIL. C’est plein de bon sens et cela nous montre où son les vrais défis par rapport à Israël.
      Cette terre et ce peuple servent un plan bien plus grand que celui que l’on pense!
      Bonne journée à tous!

    9. Jacques

      Pierre Régnier : Christian De Lablatinière répondra lui-même s’il passe par là.

      Pour ma part (et je pense être loin d’être le seul à penser ainsi) : l’ordre donné par D.ieu dans le livre de Josué correspondait à une situation donnée, en un lieu, un temps et des circonstances donnés. Il n’est évidemment pas à généraliser, comme vous le sous-entendez dans votre commentaire, manifestement pour mieux accuser Israël d’être un Etat génocidaire par nature – ce qui à l’évidence est faux, si on regarde l’histoire et l’actualité !… Et comme par hasard, on ne peut pas en dire autant des ennemis d’Israël et du peuple juif. Mais comme on dit, il n’y a pas pire sourd, aveugle, etc.

    10. Pierre Régnier

      Jacques

      Je n’accuse ni ne sous-entends le moins du monde qu’Israël serait « un pays génocidaire par nature ». Ce pays, où je suis allé deux fois et que j’ai beaucoup aimé est, je crois, de loin le plus démocratique et le plus pacifiquement créatif de la région.

      Je suis par ailleurs totalement d’accord avec le commentaire que vous avez déposé à la suite de l’article « Emmanuel Todd/Charlie : le 11 janvier, « les gens manifestaient contre l’islam ». Si vous ne l’avez déjà fait cliquez sur le lien que j’ai ai moi-même déposé dans mon propre commentaire – je le reproduis ci-dessous (1) – vous verrez que je suis particulièrement mobilisé contre l’islamisation de la France.

      Vous verrez que je le suis plus encore contre la forme de complicité avec les islamisateurs que constitue la définition de l’islamophobie que les tricheurs sarkhollandiens – ainsi que de nombreux journalistes et autres intellectuels – veulent faire adopter par tous.

      Ce qui est vrai AUSSI c’est que je suis très inquiété par une attitude juive qui me paraît de plus en plus présente sur les sites comme celui-ci, comme JSS.news ou Dreuz.info, bref sur des sites amis des juifs, luttant avec raison contre la nouvelle judéophobie et contre les présentations mensongères de l’état d’Israël. L’attitude qui m’inquiète est surtout présente dans les commentaires – où l’on va parfois jusqu’à souhaiter que s’exerce envers les islamistes une barbarie semblable à celle qu’exercent les pires d’entre eux – mais aussi parfois dans les articles eux-mêmes.

      Je résume. Dans ces commentaires il y a, me semble-t-il de plus en plus souvent, ce type d’affirmation : ce n’est pas l’ONU qui a accordé au peuple juif un REFUGE en créant l’état d’Israël pour protéger les survivants et les descendants des victimes de l’extermination entreprise par les nazis, C’EST DIEU QUI A DONNÉ CETTE TERRE AU PEUPLE PAR LUI PRÉFÉRÉ À TOUS LES AUTRES… certains ajoutant PARCE QUE SUPÉRIEUR AUX AUTRES. Bref réanimation d’une horreur, selon moi, celle qui fait la violence et les guerres de religions depuis trois millénaires… et qui, de surcroît, alimente le nouvel antisémitisme (qui n’en a vraiment pas besoin !)

      Or il se trouve que, depuis plus de vingt ans maintenant, je mène un combat – je suis un peu seul mais peu importe, c’est quasi-vital pour moi – pour qu’on désacralise la croyance en une violence de Dieu (ce que j’appelle la théologie criminogène) et qu’on s’en débarrasse une fois pour toutes. C’est bien, quoi qu’on en dise, cette croyance juive puis chrétienne, « limitée à l’Ancien Testament et maintenant dépassée » qui a donné naissance à la violence coranique… et qui continue de l’alimenter indirectement.

      J’ai d’abord milité pour le rejet de cette croyance dans ma religion catholique d’origine (dans mon enfance j’étais un fervent catholique). Je n’ai pas pu publier, même au lendemain du 11 septembre 2001, le manuscrit sur le sujet que j’ai proposé à 40 éditeurs. J’ai plus tard publié cet autre texte (2). Mais j’ai toujours pensé que, sans le moindre sentiment judéophobe, je devais aussi militer pour le rejet par la religion qui a créé la terrible croyance.

      Cordialement.

      (1) http://www.blog.sami-aldeeb.com/2015/03/24/mes-camarades-de-gauche-vont-ils-enfin-sindigner-pour-cette-bonne-raison/

      (2) http://www.blog.sami-aldeeb.com/2011/09/18/benoit-xvi-premier-responsable-de-la-violence-religieuse/

    11. geo

      L’Europe avec ses responsables sont à l’origine de tout ce désordre. Nous en payons aujourd’hui le prix, l’Europe devient peu à peu un terrain islamisé avec des mouvances et groupuscules djihadistes. Non seulement l’Europe à du mal à vivre face à la crise mais en plus l’OTAN y met sa petite touche anti-israéliens en acceptant la vente libre de ce livre. Ces gens deviennent de plus en plus arrogants, sachant qu’ils ne risquent rien. Une bande d’hypocrites qui se disent pour la paix.

    12. Laurence

      et vendre ces livres antisémites à l’onu lieux emblématique des nations , c’est diffuser l’antisémitisme aux yeux du monde

    13. Laurence

      Y a t il un moyen de faire retirer ces livres ?
      Il propagent l’antisémitisme au sein des nations
      Cela ne peut pas se combattre , sinon

    14. Pierre Régnier

      Laurence

      Je n’ai pas lu le livre de Shlomo Sand dont il est question plus haut mais le précédent du même auteur, que j’ai lu (Comment le peuple juif fut inventé) me paraît avoir sa place dans une bibliothèque de l’ONU, et j’en conseille même la lecture à mes proches.

      Une bibliothèque, en un lieu de recherche de la paix entre les nations comme doit être l’ONU, doit présenter les points de vue les plus divers. Ne confondons jamais les auteurs avec lesquels nous avons de grands désaccords avec des auteurs appelant à la haine, à la judéophobie, au racisme, à la xénophobie. Les livres qui contiennent explicitement cela, mais seulement eux, doivent être retirés des bibliothèques.

    15. Jacques

      M. Pierre Régnier,

      Avec un peu de retard, n’étant pas averti des réponses à mes commentaires.

      J’ai lu votre article mis en lien ci-dessus. Il semble effectivement que nous soyons d’accord sur l’islam, et même sur la loi la plus inique qu’impose ce dernier : tout apostat est passible de mort, la liberté de conscience est donc parfaitement reniée, piétinée. Contradiction absolue avec la vie en démocratie, mais aussi avec le message de la Bible (ce n’est pas un hasard si la démocratie est née dans les pays de culture judéo-chrétienne). Et scandale que de voir nos dirigeants politiques transiger sur ce point pourtant fondamental.

      Cela étant dit, je crois que vous accordez une trop grande importance aux commentaires postés ici (voire sur JSS news ou Dreuz) : la plupart du temps, ils sont réaction individuelle à une nouvelle choquante ; ils ne sont pas l’expression d’une doctrine ou d’une théologie, ils ne sont pas l’objet de prédications en chaire, ni de discours publics enflammés. Ne nous trompons pas de cible ! Comme souvent rappelé, la vraie menace aujourd’hui est l’islam, qu’on le qualifie de fondamentaliste ou non.

      Idem pour votre passage sur les motivations de la création de l’Etat d’Israël : à mes yeux, il n’est pas incompatible que ce pays ait à la fois été destiné aux Juifs de par la volonté de D.ieu, non parce qu’ils seraient supérieurs, mais parce qu’il leur faut un pays, ce qui me semble-t-il n’est pas fondamentalement injuste ; et que d’autre part ce pays ait été « donné » aux Juifs par l’ONU (c’est plus compliqué que cela : d’abord il y a San Remo, puis le mandat que la SDN confie au Royaume-Uni, puis la résolution de l’ONU, la guerre d’indépendance et ses conséquences, puis 67, etc.), bref l’action des hommes, laquelle est souvent imparfaite certes, mais quel peuple peut dire avoir toujours agi parfaitement ? Aucun, et Israël est à mes yeux un exemple dans la retenue et l’humanité dont il a fait preuve depuis des décennies dans un environnement extrêmement hostile.
      Le D.ieu de la Bible ne justifie jamais l’injustice ! C’est pourquoi Israël peut être critiqué, l’action de ses dirigeants aussi, de certains militaires aussi, etc. s’ils sont critiquables… c’est normal, la Bible parlait aussi de Juges pour trancher les litiges en Israël.
      Mais pour en juger, c’est la réalité concrète d’aujourd’hui qu’il faut regarder, pas des textes écrits dans un contexte donné dans un but donné, pour l’Israël d’il y a 3.000 ans !

      Dernière chose : la Bible ne dit pas qu’Israël est un peuple supérieur, mais le peuple élu, choisi – et choisi dans des buts précis (avant tout spirituel). C’est très différent ! Et cela ne peut jamais justifier les éventuelles injustices commises par ses enfants. Cet argument souvent utilisé par les détracteurs d’Israël, consistant à sous-entendre que le peuple juif s’auto-attribue le droit de faire ce qu’il veut au motif qu’il serait un peuple supérieur aux autres, et que cela est intolérable, est une déformation de la réalité, consécutive à une mauvaise compréhension des choses. Et ce n’est pas parce que CERTAINS Juifs arguent de cette conception faussée de « l’élection » pour dire ou faire n’importe quoi qu’il faut généraliser cette façon de penser à l’ensemble des Juifs. Attention aux généralisation !

      Cordialement.

    16. Jacques

      Pierre Régnier, suite :

      Je n’ai pas lu le de livre Shlomo Sand « Comment le peuple juif fut inventé », et selon tout ce que j’ai lu à son sujet (résumés, commentaires etc) je ne suis pas près d’acheter ce qui semble être ni plus ni moins qu’un torchon révisionniste, pardonnez-moi de vous le dire.

      L’ONU n’est jamais que le successeur de la SDN, « machin » qui ne sert à rien sinon à donner un semblant de virginité à d’horribles dictateurs, et de nos jours à pondre des résolutions hostiles à Israël, sans commune mesure, ainsi que cela a été maintes fois démontré, avec la place relative de ce minuscule pays dans le concert des nations, non plus évidemment qu’avec les supposées violations du droit international par Israël, quand dans le même temps des boucheries, massacres, pillages, tortures et autres joyeusetés sont perpétrés dans la plus totale impunité par de multiples nations adhérentes de l’ONU. Le « deux poids deux mesures » si caractéristique de l’antisémitisme, qu’il soit Onusien ou non, et si bien illustré encore par le présent article.

    17. Pierre Régnier

      Jacques

      On ne se mettra pas d’accord sur des points qui sont pour moi essentiels. Mais je vous remercie d’avoir accepté l’échange, et de l’avoir pratiqué avec intelligence et courtoisie.

    18. Beate

      L’ONU deviendrait-elle l’instrument de la haine anti-juive en Europe ?

      NON.
      L’ONU devient pas l’instrument de la haine.
      L’ONU est l’instrument de la haine anti-juive.

      https://www.youtube.com/watch?v=5kbsA7HRsoo
      « Je suis venu ici en tant qu’ami de l’État d’Israël et du peuple juif. – Je suis venu pour protester contre cette conférence de Durban qui est basée sur un ensemble de mensonges. Elle est organisée par des nations qui sont-elles-mêmes coupables des pires sortes d’oppression. Elle n’aidera pas les victimes du racisme. Elle isolera seulement et visera l’État juif. C’est un outil des ennemis d’Israël. L’ONU est devenue un outil contre Israël. Depuis plus de 50 ans, 82 pour cent des réunions d’urgence de l’Assemblée générale de l’ONU n’ont fait que condamner un État – Israël. Hitler en serait très heureux. » Simon Deng – Conférence de Durban III à New York – 2011.

      L’ONU n’a plus aucune raison d’exister. Nous ne devrions plus payer pour ces institutions nocives.

    19. gerco

      Shlomo Sand a reconnu que son livre « comment le peuple Juif fut inventé » était truffé d’erreurs historiques.
      Quant à l’ONU c’est un organe de propagante anti Juif.

    20. Pierre Régnier

      gerco

      Il serait donc bien que, dans la bibliothèque de l’ONU, un texte dans lequel Sand reconnaît ces erreurs figure à côté de son livre. Mais ça devrait être le cas pour tous les livres et ça doublerait peut-être la surface des rayons.

      Il serait beaucoup mieux que le contenu de tous les livres soit librement débattu, notamment dans les réunions de l’ONU dans lesquelles ils sont concernés.

      J’ai déjà dit combien il est grave, selon moi, que l’Ancien Testament ne puisse pas l’être sur des sites amis des juifs, et combien cette censure nuit aux juifs et à Israël.

    21. Laurence

      Quand une personne écrit un livre elle ne commet pas d’erreur ,il a reconnu quoi ?
      son livre est toujours publié sans aucune modification
      Donc ….et en plus le livre est sur les étagères de la représentation des nations

    22. robert davis

      Lamajorité des états àl’onu étant POLITIQUEMENT contre Israel ils pratiquent l’antisionisme ç-à- un antisémitisme POLITIQUE par opposition àl’antsémitisme religieux. Si la france n’avait pas intrigué et complotté contre Israel pendant 50 ans cela n’aurait pas prêté à conséquence et les pays musulmans ne seraient pas parvenu à isoler Israel. La FRANCE EST LE RESPONSABLE DE L ANTISEMITISME POLITIQUE CONTRE ISRAEL EST SEULE LA VIOLENCE PEUT ANNULER LES EFFETS DET ETAT DE FAIT. 1.L’essentiel est de supprimer l’argument des faux palos et seule leur expulsion peut venir à bout de cette polititque de dénigrement d’Israelen vue de sa destruction. Seul Israel peut faire cela s’il veut continuer à exister. Sinon à la longue il disparaitra on ne peut pas contrer indéfinimment le mensonge me semble-t-il même si la gauche disparait bientôt d’europe. 2. Pource qui est du débordement antisémite enfrance et en europe là aussi il faut de la violence, la protection policière n’est pas suffisante. Quelques roquettes dotées d’un explosif puissant faisant d’énormes dégâts est le seul argument que le gouvernement français comprenne et à saz suite ceux des autres pays d’europe dont la lâcheté est la caracteristique principe véhicule de l’antisémitisme de tous les temps. Au Moyen Age les Juifs ne poiuvaient pas répondre à la violence par la violence,aujourd’hui SI. Mais si les juifs préfèrent répondre à la violence antisémite par la couardise ils ne s’en tireront jamais.

    23. robert davis

      Laurence :le livre de cette crapule de sand n’a aucune importance. C’est un OPPORTUNISTE qui surfe sur la vague de l’antisémitisme politique que propage la france par son arrogance afin de lutter contre le « communitarisme », une batyaille qu’elle ne peut as gagner mais qu’elle continuera àpropager tant que cela ne lui coûte RIEN. Quelques roquettes suffiront pour obliger la france à cesser cette politique et à sa suite l’europe et probablement le monde. Ce jour là les sand changeront leur fusil d’épaule surtout si eux aussi sont ciblés et tués. Ce que je ne comprends pas moi, c’est que les juifs continuent à se laisser faire sans user de la violence qui est pourtant le SEUL langage que les antisémites comprennent et admettent comme légitime. Faire l’ange ou le couard et se battre contre des moulins à vent par des paroles,toujours des paroles ne sert pas à grand chose ou alors il y faudra 1000 ans!

    24. robert davis

      régnier : je ne sais si on vous l’a déjà dit mais VOUS ETES UN ERGOTEUR de la pire espèce et pratiquement semblable à ceux à qui vous reprochez de mêler Dieu à la politique ou…d’être arrogants en prétendant que les Juifs sont des élus de Dieu ou supérieurs aux autres! Avec des arguments tels que ceux ci il est facile de PARAITRE avoir raison car évidemment que si je prétends être le plus grand et plus beau du monde je passerais por un c. Mais n’est-ce pas….CE QUE FONT TOUS LES PEUPLES? Que disaient les nazis « Gott mit uns »!Les alliés aussi! On leur a reproché avec rason 1000 cruautés, exactions,crapuleries etc mais personne ne va faire procès à ceux qui prétendent avoir PLUS raison que les autres. C’est comme si vous reprochiez aux Juifs d’avoir 2 pieds et 2 mains! Consciemment ou non vous jouez le jeu des antisémites même si vous ne l’etes pas probablement. La « paix »? croyez-vous vraiment que la paix s’obtient en demandant à l’adversaire de désarmer et de tendre le cou au bourreau? si vous le croyez et je crois que vous en etes capable c’est que vous n’avez AUCUN SENS DI REALISME POLITIQUE. Dans d’autres demaines je ne sais pas, par exemple demandez vous à votre banquier de vous plumer ou mieux de plumer vos amis? « ne me plumez pas mais plumez mon amli M.Dupont3 je ne le pense pas mais alors pourquoi avez-vouscette attitude en politique SURTOUT SI C EST A D AUTRES QUE VOUS LE DEMANDEZ? Et vous vous croyez CREDIBLE? étonnez-vous si personne ne vous écoute depuis…30 ans!!!

    25. Laurence

      Robert

      Je sais que le livre de ce Sand est une crapule de la pire espèce
      Vous savez Robert , c’est pour ça que les Juifs d’Europe partent en Israel pour avoir une véritable armée , éthique et humaine, qui les defendent
      Parce que si nous attendons le gouvernement , les poules peuvent avoir des dents , les attaques terroristes continueront , malheureusement !

    26. Pierre Régnier

      robert davis

      Je ne m’étonne pas si, comme vous semblez le savoir mieux que moi, « personne ne m’écoute depuis 30 ans » et, si comme vous dites « je ne suis pas crédible » ça ne m’empêchera pas de continuer à affirmer qu’une fin durable de la violence religieuse ne peut se faire sans que soit DÉSACRALISÉE la croyance en « une bonne violence voulue par Dieu au bon endroit et au bon moment pour les bons croyants ».

      Vous illustrez parfaitement l’erreur et l’entêtement dramatiques de ceux qui, pour résister à ceux qui veulent la destruction d’Israël, proposent de copier leurs méthodes de combat PAR SENS DU RÉALISME POLITIQUE !

      Votre appel à une nouvelle guerre de religions, délibérément étendue à la France, dans la violence copiée sur celle de l’adversaire et avec les nouveaux moyens de tuer (démesurément pires que ceux utilisés dans les guerres de religions du Moyen Âge) est une folie.

      Le « SENS DU RÉALISME POLITIQUE » est précisément ce qui fonde les mensonges et la lâcheté de ceux qui se font complices de l’islamisation de la France, de l’Europe et du monde : les islamistes sont beaucoup plus nombreux et beaucoup plus riches en ressources naturelles que le petit état d’Israël, DONC BEAUCOUP PLUS INTÉRESSANTS pour ceux qui aiment ce monde de plus en plus déspiritualisé.

      Il faut lutter contre l’islamisation du monde ET pour la désacralisation de la théologie criminogène.

      Ou l’inverse.

    27. Pierre Régnier

      C’est une belle image, Laurence, mais cette Grandeur-là ne sauvera pas le petit pays si ses ennemis sont de plus en plus nombreux à vouloir utiliser leur puissance pour le détruire.

      Et ceux qui voudraient défendre le petit pays seront de moins en moins nombreux si ses habitants sont de plus en plus nombreux à approuver et adopter la conception que leurs ennemis ont de Dieu.

    28. Jacques

      31. Pierre Régnier
      « Et ceux qui voudraient défendre le petit pays seront de moins en moins nombreux si ses habitants sont de plus en plus nombreux à approuver et adopter la conception que leurs ennemis ont de Dieu. »

      Qu’est-ce qui vous fait dire, ou craindre cela ?
      Quelques commentaires sur internet ?

      Parce que la réalité du terrain elle, n’est pas du tout celle-là, et si vous vous êtes rendu en Israël, si vous vous tenez informé, vous devez le savoir :
      – en Israël même, règne la démocratie ; démocratie aussi imparfaite (encore que) que toute les autres démocraties : droit de vote pour tous les citoyens, quelle que soit leur confession religieuse ou leur origine ethnique ; droit d’expression, liberté de circuler, de travailler, d’entreprendre ; doit à l’éducation, à la santé ; justice indépendante ; et j’en passe…
      – vis à vis de ses voisins, je ne vois pas qu’Israël les menace explicitement d’extermination, à la différence de nombre de ses ennemis ; je ne vois pas non plus qu’Israël ait, « concrètement », tenté de génocider ses voisins depuis sa (re)création en 1967.

      Je crois qu’il faut arrêter de se faire des films, et regarder les choses en face : ce n’est ni l’Etat d’Israël, ni une conception biblique particulière qui tendrait soit-disant à légitimer des horreurs telles que celles pratiquées par Daesh ou autre, qui posent problème. Ce sont les ennemis d’Israël, contre lesquels ce dernier a parfaitement le droit de se défendre.
      On ne peut mettre sur le même plan un peuple qui fondamentalement aime la vie (amour de la vie qui du reste transparaît clairement tout au long de la Bible, au-delà de certains épisodes pénibles, et qui pour finir l’emporte sur le reste), et des gens, une idéologie, l’islam, qui glorifient la mort au-delà de toute mesure : mort des ‘ennemis d’Allah’, mort des fidèles en martyrs dans le cadre du Jihad, sans compter la violence récurrente qui sourd presque à chaque page du livre qui sert de référence aux musulmans.

    29. Pierre Régnier

      Jacques

      Il était inutile de me répéter « la réalité de terrain » en Israël puisque j’ai dit plus haut que je la vois moi aussi comme cela.

      Ce que je crains c’est la « conception robert davis » qui s’exprime de plus en plus souvent. Je pense qu’elle s’exprimera toujours plus, et avec de moins en moins de retenue, dans le monde déspiritualisé où nous vivons.

      Les croyants juifs, comme les croyants chrétiens, se trompent gravement quand ils pensent que la spiritualité religieuse doit rester figée dans la conception qu’ils ont de Dieu depuis 2000 ans ou plus.

      Seul un ferme rejet de la théologie criminogène, DANS LE JUDAÏSME QUI L’A CRÉÉE COMME DANS LES TROIS GRANDS MONOTHÉISMES QUI LUI ONT SUCCÉDÉ – permettra, sur le long terme, de vaincre l’islam qui l’a terriblement aggravée, avec la durable violence qui en découle et que tout le monde peut constater.

      Que le pape l’aggrave encore par une complicité de moins en moins cachée avec les islamistes « présentables » est le résultat, très logique, de la fausse repentance de l’Église catholique après son superficiel rejet de la judéophobie qu’elle avait créée et entretenue pendant plus de 15 siècles.

      Plutôt que de constater ce qu’a de terrible son dogmatisme concernant la prétendue ancienne violence « de Dieu », elle ne réfléchit que dans la honte issue de sa longue culpabilité. Celle-ci lui fait rechercher une nouvelle attitude A-SPIRITUELLE dans ce que robert davis appelle « le sens du réalisme politique ».

      http://www.blog.sami-aldeeb.com/2011/09/18/benoit-xvi-premier-responsable-de-la-violence-religieuse/

    30. Jacques

      Pierre Régnier : vous semblez croire que la violence sur cette terre découlerait uniquement, ou essentiellement, de ce que vous appelez la « théologie criminogène » contenue dans la Torah.

      Il me semble pourtant que les hommes n’ont pas attendu la Torah pour se conduire avec violence ; et que les crimes, massacres, voire génocides, viols, pillages et horreurs de toutes sortes commis depuis l’aube de l’humanité dans le monde l’ont été pour la plupart par des gens ne connaissant de la Torah ni les enseignements ni même l’existence.

      La violence est consubstantielle à la nature humaine, elle n’est pas comme vous semblez le croire le fait de la Bible, laquelle au contraire appelle à cesser cette violence ; la supposée violence que vous attribuez à D.ieu étant quant à elle en réalité la manifestation de sa Justice, bien résumée par le « oeil pour oeil, dent pour dent » (quand avant et hors de ce message, les hommes avaient/ont bien plutôt la fâcheuse tendance à s’inter-appliquer une « loi » de violence croissante, disproportionnée.
      De plus, « théologiquement » parlant, l’on ne peut confondre ce qui revient à D.ieu (sa Justice, son jugement) et ce que D.ieu demande, ou permet, aux hommes de faire.

      Pour finir, « on reconnaît l’arbre à ses fruits » : non à ses fruits imaginaires, mais à ses fruits réels. Et c’est en cela que vous vous trompez : vous ne collez pas à la réalité. Désolé, mais vous ne comprenez ni le sens du passage biblique que vous dénoncez, ni ses implications dans la vie réelle, dans l’histoire, celle que l’on observe.

      Prenez garde de ne pas faire de cette accusation que vous portez implicitement envers le peuple juif et le Livre qui lui est intimement lié une obsession : c’est ainsi que l’on glisse, sans forcément s’en rendre compte, vers l’antisémitisme.

    31. Didier

      Dans le même style que la librairie de l’onu à Genève, allez donc faire un petit tour du côté de la bibliothèque du Centre Français Romain Gary ( émanation du Consulat Général de France à Jérusalem et servant, en plein territoire israelien, d’ambassade de France en pâle-et-stine ).
      Vous pourrez y découvrir à loisir sur les têtes de gondole de jolis livres des meilleurs auteurs antisémites actuels en langue française.
      à gerber ! on dit rien !

    32. Pierre Régnier

      Vous avez raison, Jacques, les hommes n’ont pas attendu la Torah pour se conduire a

    33. Pierre Régnier

      Vous avez raison, Jacques, les hommes n’ont pas attendu la Torah pour se conduire avec violence. Mais j’attends des religions qu’elles pacifient, pas qu’elles en rajoutent.

      (ma main a eu tort, elle, de glisser sur « envoi » avant que le message ait été entièrement tapé sur le clavier)

    34. Jacques

      Pierre Régnier :

      Eh bien regardez ce que produit la Torah, pour ne prendre qu’elle (on pourrait prendre les textes évangéliques également), sur le peuple qui l’adopte : regardez comment se comportaient les peuples avant la Torah, ou « à côté » de la Torah (les nations voisines d’Israël) et comparez avec Israël.
      Des peuples qui pratiquaient l’infanticide, les crimes rituels, l’anthropophagie, l’esclavage et le trafic d’esclaves à grande échelle, l’exploitation de l’homme par l’homme. Les exemples sont si nombreux dans l’histoire, et pas seulement au Moyen-Orient, pas seulement à l’époque ancienne pré-chrétienne. En écrivant ceci je pensais aux peuples sud-américains (Incas, Aztèques…), qui sont si « tendance » aujourd’hui, mais dont les historiens sérieux ont montré à quel point la vie humaine comptait peu dans ces civilisations.
      La Torah introduit la nécessité d’aimer son prochain comme soi-même, de l’aider, d’être compatissant et miséricordieux – les textes sont tèrs nombreux, là encore, sur ce point central du message biblique ; du reste, à lire les livres de la Torah, on a régulièrement des aperçus de ce qu’était alors la vie concrète en Israël, et que même si les commandements de D.ieu n’étaient pas toujours mis en pratique (nature humaine imparfaite oblige), le niveau « d’humanité », de respect de l’autre, avaient sérieusement crû par rapport à « avant » ou à « autour », et ce n’est pas un hasard. Et l’actualité ne dément pas cela : ce n’est (exemple parmi beaucoup d’autres) pas un hasard si Israël est la seule vraie démocratie au Moyen-Orient, qui permet à toutes les « ethnies » ou confessions religieuses du pays d’avoir les mêmes droits que les autres. Cela traduit indubitablement une saine compréhension des textes bibliques par la majorité des Israéliens (compréhension consciente ou inconsciente, car nous ne sommes pas toujours conscients de l’origine des « valeurs » qui nous ont été transmises, soit par nos parents, soit par tel ou tel professeur ou ami), ce qui personnellement ne m’étonne pas du tout.

      Comme je vous l’ai écrit sous l’autre article, il est à mes yeux absolument fondamental, quand on fait un bilan, d’utiliser les deux colonnes : celle des actifs d’un côté, celle du passif de l’autre. sans quoi on se trompe, immanquablement.
      Et d’éviter de chercher la perfection sur un point d’une qualité déjà correcte, quand à côté de nombreuses choses vont beaucoup plus mal. Le mieux est l’ennemi du bien ! (surtout quand ce « mieux » vise encore et toujours une communauté qui a déjà tant souffert au cours de l’histoire, parfois sur des bases accusatoires assez semblables d’ailleurs).
      Cordialement.

    35. Pierre Régnier

      Désolé, Jacques, de n’avoir pas pu poursuivre l’échange pour des raisons indépendantes de ma volonté.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *