toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Révélation : Mumtaz musulman découvre que sa grand-mère est juive et entame une quête spirituelle


Révélation : Mumtaz musulman découvre que sa grand-mère est juive et entame une quête spirituelle

Mumtaz Hlooah avait toujours pensé être musulman – jusqu’à ce qu’il découvre que sa grand-mère maternelle était juive… et donc cela faisait de lui un Juif aussi ! Cette révélation soudaine et choquante l’a propulsé dans un voyage d’éveil spirituel.

Ayant été élevé comme un musulman au Koweït, Mumtaz n’a jamais rien appris du judaïsme ni de l’histoire du peuple juif et encore moins de l’histoire de l’Holocauste. Rien de positif à propos des Juifs ou d’Israël. En fait, tout ce qu’il entendait dire des Juifs n’était que des idées extrêmement négatives, en cours, à la télévision, dans les journaux… Ce fut donc sa vision des Juifs jusqu’à ce jour fatidique, de sa rencontre à l’étranger, de manière totalement « fortuite » avec un Juif religieux.

« Si vous découvrez que votre grand-mère maternelle est juive cela signifie que vous êtes effectivement juif » lui explique le Juif religieux, « peu importent les conversions aux unes et aux autres religions » . La vie de Mumtaz s’est alors totalement transformée à jamais. Croyez-le ou pas – il a épousé une jeune fille juive, vit comme un Juif orthodoxe pleinement éveillé en Israël…

Voici l’incroyable histoire de Mumtaz Hlooah. N’hésitez pas à partager cet article avec votre famille et vos amis!

Axel Rehouv’ pour Europe-Israel.org





Journaliste pigiste Franco-israelien, titulaire d'un master d'histoire du Moyen-Orient à l'université de Jérusalem



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 15 thoughts on “Révélation : Mumtaz musulman découvre que sa grand-mère est juive et entame une quête spirituelle

    1. Ixiane

      Il n’a rien d’un arabe physiquement !
      De toute façon , si on faisait l’ arbre généalogique , les musulmans fondraient comme neige au soleil . Ce sont des pauvres hères dont les ascendants ont subi la conversion forcée et le lavement de cerveau !
      et comme ils n’ont pas le droit de réfléchir sur leur religion, ils resteront ignares .

    2. Ruth Rachel

      UNE TRES BELLE HISTOIRE, SAUF le fait que:

      Si c’etait un homme ne en Europe, avec de l’heritage juif Ashkenaze (une grand-mere juive maternelle nee en Europe, qui ne parlait pas arabe…), il n’y aura pas besoin de conversion; il serait considere en tant que Baalei Teshuva (meme sans preuve de naissance, Bat Mitsvah ou Ketubah en provenance de sa famille maternelle…).

      Point.

    3. nadine

      Moi aussi Moka…
      Je crois que d’autres vont suivre… L’Eternel a promis de ramener son peuple d’Israël de toutes le nations si lointaines soient-elles…..

    4. capucine

      je lui souhaite de vivre heureux en tant que juif ! il devra surement changer
      de patronyme car juif ne peut pas s’appeler Musulman …

    5. Pellegrion

      Si nous voulons que les autres nous respectent , nous devons les respecter aussi , n’oublions pas que le peuple juif doit donné l’exemple : … je pense que Ixiane citée plus haut devrait contrôler ce qu’elle écrit car je suis sûre qu’elle comprend ce que je veux dire , en toute fraternité.

    6. abraham

      Révélation : Mumtaz musulman découvre que sa grand-mère est juive et entame une quête spirituelle

      Au cours de mes voyages, en Tunisie, au Maroc et l’Egypte, j’ai été souvent approché par des personnes, femmes et hommes, qui m’informaient que sa mère est juive, ou que son père était juif ou que ses parents ou grands-parents se sont convertis à l’islam à la suite du départ de la France ou de la Grande Bretagne de ces pays. Je ne pouvais que leur répondre : et toi qu’es-tu, il me répondait penaud musulman.

      Je relève de ces diverses rencontres, le dilemme où se trouve la personne de Mumtaz. Son récit confirme la nocivité du mariarcat intaurait en l’an 368 a.n.è par le scribe EZRA, exécutant les ordres de son maître le roi des perses. Il est impératif de revenir au PATRIARCAT que la Torah impose (Enseignement de Moïse) et à l’Amida, le texte des trois prières quotidienne que tout juif effectue. L’Amida cite nos trois Patriarcat.
      Le scribe Ezra a procédé à 5 modifications de la TORAH (Enseignement de Moïse). Les rabbins devrait se décider à étudier sérieusement le retour aux sources du judaïsme, c’est-à-dire au Patriarcat. Ils ne doivent pas avoir peur ! Peur que le château de cartes qu’ils ont bâti depuis 20 siècles ne s’écoule. Le Talmud, c’es-à-dire la somme des traditions juives l’autorise : Pourquoi attendre plus longtemps ?

    7. ZEKRI Thérèse

      Je suis entièrement d’accord avec le commentaire d’ Abraham, le 30 mai 2015 à 19 h 07. Car il y a beaucoup de souffrances occasionnées aux enfants de père juif et de mère non-juive ; ils se sentent attirés par la judaïsme, dont ils sont tout de même issus et dont ils sont rejettés. De plus, dans la Bible, le père de Jacob bénit ses petits-enfants de mère non-juive et les introduits dans le judaïsme. Et puis, il y a aussi le nom de famille d’origine juive qui devrait être maintenu dans le judaïsme, je le pense. C’est une fierté d’appartenir au peuple juif ! Et je ne pense pas que D.ieu veuille que les enfants de mère non-juive et qui ont leur père juif soient ainsi rejettés ! Je pense que cela était, peut-être, valable à une époque où on ne pouvait pas être sûr d’une paternité juive, mais de nos jours cela n’est plus, compte tenu de l’évolution de la science avec le test de paternité ! Voyez-vous, ma petite-fille a trois grands-parents juifs sur quatre et elle n’est pas juive ! Cela n’est pas logique, je pense !

    8. ZEKRI Thérèse

      Je veux faire une rectification dans mon commentaire précédent : c’est Jacob qui bénit les deux fils de Joseph : Ephraïm et Manassé, dont leur mère est non-juive et qui les considère, dès lors, comme ses deux fils, au même titre que Ruben et Siméon (Genèse 48.1-22).

      Et puis, j’ajouterai que j’ai aussi une autre petite-fille, qui a également trois grands-parents juifs sur quatre et qui, elle, est juive. Donc, j’ai une qui n’est pas juive et une autre qui est juive. C’est à réfléchir !

      Je pense aussi que les gens qui veulent persécuter le peuple juif sont jaloux de ce peuple qui est fort et qui a en lui la puissance divine ! Voilà ce que je voulais dire !

    9. Ephraïm

      A Abraham et à Thérèse ,
      votre approche du Judaïsme est semblable à tous ceux qui ignorent sa structure et s’inventent des théories en conséquence pour solutionner des situations subjectives . Le profil final du Judaïsme se trouve dans le Codex final fixé il y a plus de 800 ans par les derniers décisionnaires du Talmud . Ce Codex qui est appelé en Hébreu : la Hala’ha , c’est-à -dire en traduction littérale : le Cheminement ( selon la Volonté Divine ) réunit toutes les communautés juives depuis le Maroc à l’Allemagne , l’Irak à la Pologne , l’Iran à l’Angleterre , etc…dans le même cadre et le même consensus . Les patriarches vivaient en temps que familles , le Peuple Juif n’a commencé à exister qu’à partir de la Révélation Sinaïque il y a 3400 ans environ avec le don de la Thora ( l’Enseignement ) écrite et son explication orale : la Michna . Ce qui fait que les patriarches n’étaient pas soumis au Commandements tels que le furent les Juifs en possession de l’Injonction Divine exprimée dans la Thora , pour citer un exemple Jacob a épousé deux sœurs Rachel et Léa , chose qui est interdite depuis par le Judaïsme post-sinaïque . Et pour répondre à votre question , l’appartenance au Peuple Juif est fixée par la mère car c’est en elle que la petite goutte paternelle qui ne révèle encore rien du tout recevra LA FORME du futur enfant qui recevra son âme encore avant sa naissance , après 40 jours dans la matrice . Cette évidence est claire à tout esprit logique . Quant aux enfants nés de père juif et de mère non-juive et qui ne sont donc pas juifs , la solution , si ils le désirent , est de se convertir au Judaïsme ,point final .

    10. ZEKRI Thérèse

      Merci pour toutes ces précisions. Je pensais que l’âme était reçue dès le premier jour de la conception de l’enfant. En ce qui concerne la conversion, à partir de quel âge un enfant peut la faire, ou doit-il attendre plus tard ? Peut-on l’élever dans la religion juive en attendant sa conversion ? Je vous remercie par avance.

    11. ZEKRI Thérèse

      A Ephraïm.

      J’ai réfléchi à votre explication et je vous en remercie ; maintenant, ne me répondez pas car je vais me rapprocher d’un Rabbin pour lui demander des conseils pour ma petite-fille qui veut devenir juive. Merci beaucoup pour tout ce que vous m’avez enseigné. J’en suis très heureuse car je cherche toujours à comprendre les choses et vous m’avez éclairée là-dessus.

    12. Ephraïm

      A Thérèse ,
      Je suis très heureux de vous avoir ouvert une fenêtre sur le vrai être Juif , malgré votre requête de ne pas vous rendre réponse , votre sincérité et votre bonne volonté n’ont pu m’empêcher de le faire . Une bonne réussite et tous mes meilleurs vœux pour votre petite fille dans sa voie pour se réfugier sous les ailes de la Providence du D… d’Israël .
      Ephraïm – Jérusalem .

    13. Lesselbaum Viviane

      Magnifique témoignage. Un reproche cependant: en tant que francophone israélienne comme des milliers d’autres en Israël, j’aurai tant aimé lire un des sous-titres en français ou le transcrire sous forme d’article publié.
      Malgré le fait d’avoir ,il y a plus de 60 ans, fait qu’une année d’anglais vite oublié, ses mots, son émotion, sa découverte recèlent un immense bonheur. Mazel Tov!
      Viviane Lesselbaum

    14. abraham

      Mumtaz musulman découvre que sa grand-mère est juive et entame une quête spirituelle

      Il a de la chance puisque la consécration au judaïsme se fait par les mères, cela s’appelle le matriarcat. Il pourra faire son Alyah, contrairement à ceux et à celles dont la mère est monothéiste, mais, qui contrairement à Monsieur MUMMTAZ portent une identité juive ! Il est vrai que nous sommes un peuple paradoxale accroché aux diktat de nos colonisateurs que nous avons adoptés comme traditions !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap