toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Reconnaissance de la Palestine : Le Vatican contre les Juifs, par Giulio Meotti


Reconnaissance de la Palestine : Le Vatican contre les Juifs, par Giulio Meotti

C’est à partir de 2012 que le Vatican, sous l’égide du pape Benoît XVI, a parlé de l ‘«État de Palestine» dans ses documents officiels. Donc, la décision du Saint-Siège de reconnaître cet état inexistant ne devrait pas constituer une surprise. Mais le traité est le premier document juridique et bilatéral dans lequel le Vatican parle de «l’État de Palestine» et non plus de l ‘ »Organisation pour la Libération de la Palestine » (OLP): C’est en fait, une reconnaissance officielle. Une percée symbolique et historique.

 

La reconnaissance d’Israël par le Vatican a eu lieu au début des années quatre-vingt-dix, dans le cadre des Accords d’Oslo: Israël a fâcheusement reconnu l’OLP et l’Eglise catholique en échange a reconnu l’Etat juif vieux de plusieurs décennies. Une grave erreur, mais de nombreuses erreurs se sont produites à cette période.

Aujourd’hui, la situation est bien différente: les arabes palestiniens sont en train d’internationaliser le conflit avec Israël et cherchent à éviter de s’asseoir à la même table, tandis que le monde arabo-islamique se nourrit d’une énorme haine contre les «sionistes» et des masses de chrétiens sont chassés des terres islamiques, y compris dans des zones de l’Autorité palestinienne.

La décision du Vatican doit être lue comme une position historique contre les droits du peuple juif à sa propre terre.

Au cours des quarante ans qui ont suivi l’indépendance de l’Etat juif en 1948, le Vatican a copié la politique diplomatique des ennemis d’Israël : non-reconnaissance totale de l’Etat juif. Malgré l’acceptation par tous les pays occidentaux, y compris, dès le début, par le bloc communiste, la reconnaissance d’Israël par le Vatican n’eut lieu qu’en 1993….

Pour le Vatican, un Etat juif indépendant … et sa renaissance au pays de la Bible, est le problème théologique chrétien le plus complexe et en totale contradiction avec le dogme de l’Eglise.

Cette même Eglise qui ne reconnaissait pas Israël ouvrait des relations diplomatiques avec l’OLP, une organisation terroriste dont le but est la «libération» de la Terre sainte des Juifs qui vivent entre la Méditerranée et le Jourdain. L’Eglise n’a officiellement reconnu l’existence d’Israël que deux décennies après que l’ennemie d’Israël, l’Égypte, eût signé un traité de paix avec l’Etat juif.

Et le Vatican avait des relations diplomatiques avec plus de 130 États. Il a reconnu leur légitimité même si dans certains cas, leurs frontières étaient contestées.

Pourquoi le Vatican appliquait-il un traitement tellement différent à Israël? En raison de l’antisémitisme et de l’aversion qu’il ressentait en voyant Israël à nouveau dans la famille des nations. Pour le Vatican, un état juif indépendant portant le nom «Israël», avec Jérusalem comme capitale, et un renouveau de la vie au pays de la Bible, est le problème théologique chrétien le plus complexe et en totale contradiction avec le dogme de l’Eglise.

Et maintenant, à cause de ce même antisémitisme, le Vatican s’est empressé de reconnaître l ‘«État de Palestine», ce cheval de Troie contre le peuple juif, un outil pour démanteler l’Etat d’Israël et une entité proto-nazie  d’où tous les Juifs doivent disparaître. [«Judenrein».Ndlr]

 

Nous sommes choqués de remarquer l’empressement du pape François à reconnaître l ‘ »Etat de Palestine » avant même qu’il existe et nous rappelons l’empressement d’un autre pape à reconnaître le régime nazi seulement quatre mois après qu’il fût établi.

Ce sont là, deux déclarations de guerre morale contre le peuple juif.

Giulio Meotti, écrivain et journaliste italien dans Il Foglio. 
Traduction Europe Israël

© Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “Reconnaissance de la Palestine : Le Vatican contre les Juifs, par Giulio Meotti

    1. Jacques

      Le constat est accablant. Difficile position que celle d’un catholique voulant être ami d’Israël aujourd’hui…

    2. yael

      Le pire c’est que l’attitude du pape ne sauvera pas les chretiens du fanatisme islamique !

      Les chretiens du Moyen Orient ne tarderont pas a vouloir venir se refugier en Israel: qu’en pensera alors ce vieux gateux de pape !

    3. Charles

      L’histoire des vases communiquants: la chretiennenté en perte de vitesse voit ses églises se vider, voir être transformées en mosquées y compris en Europe
      Et pour se racheter une virginité auprès des envahisseurs, il faut taper sur les juifs. C’est la même formule qui marche depuis des millénaires. Sauf qu’aujourd’hui il est existe ISRAEL et les juifs ne sont plus mes animaux à chasser en disant que les juifs ont la gale

    4. haffner claire

      je vais redire ce que j’ai écrit à propos d’un autre article du même tonneau, vérifiez les informations avant de foncer comme des taureaux après un chiffon rouge, c’est carrément ridicule, et très triste. insulter les gens sans savoir est d’ailleurs un signe de faiblesse, chère Yael, et j’espère pour vous qu’à l’âge du Pape, vous serez aussi en forme intellectuellement que lui…ou peut-être aussi « gâteuse » pour employer votre vocabulaire. ceci dit, quand on cherche la paix, justement, on la cherche, mais Europe-Israël devrait mieux sélectionner ses articles qui présentent des verbes au conditionnel comme des informations sûres au lieu d’attiser la haine et la colère anti catholique…
      la « lachona hara » ça existe, même dans le journalisme… attention à la lèpre… voir les chapitres du Lévitique qui en traitent.
      Shavoua tov, soeur Claire

    5. yaakova

      Je conseille aux catholiques de vivement fuir cette église, ou alors de virer ce pape à deux visages ! Faire ami avec Abbas, c’est faire ami avec le diable ! Quand on pense que Abbas avait fait sa thèse sur la négation de la shoah. Mais ce pape est très intéressé par les lieux comme Nazareth et Beït-lehem. Pour ma part, c’est une trahison faite à Israël, D’ailleurs, il a dit qu’il suivait l’ONU, c’est tout dire : il se rallie à la Babylone-la-grande d’aujourd’hui ! C’est peut-être le futur calife ! (oh oh, je plaisante !)

    6. Cedric

      De toute facon il suffit de chercher un peu pour se rend compte que l’eglise catholique romaine a rien de Chretien.

    7. Elia

      Le Vatican ne lit que la Bible, ne lit pas les journaux, n’écoute pas la télé ou la radio. Ils n’ont pas le droit. S’ils n’ont pas reconnu Israel pendant des décennies, peut ne pas être de leur faute, ils n’étaient simplement pas au coran.

    8. MisterClaivoyant

      Halte au Pape! Une calamité, après tant calamités internationales. Les gros carnassiers qui contrôlent l’ONU (faute de moyens pour se bouffer entre eux) ou comme autrefois, qui s’attaquaient à tous les continents durant la colonisation et après aux empires, Russe, Ottoman, Chinois etc. De nos jours ils s’attaquent à de menu fretin. La Côte d’Ivoire, l’Irak, la Libye, l’Ukraine, le Centrafrique, Israël etc. Alors les pays lilliputiens comme San Marin ou le Vatican collaborent, avec ceux qui font de l’antisémitisme un honneur et pas une honte, si on lit bien l’histoire de la Shoah et des persécution et massacres des juifs dans le monde chrétien et musulman. Et en Europe et à l’ONU l’antisémitisme n’est pas un secret pour personne, et les islamonazis pensent même que si Israël disparaît, ce sera la Paix au Proche Orient et dans monde et l’alliance entre chrétiens et musulmans, etc. Rien de plus faut, ce n’est pas Israël qui a déstabilisé la Libye, la Syrie, l’Irak l’Ukraine, l’Afghanistan, la Somalie, ni le Yémen. «La Bête Immonde aux têtes crachant le feu de l’Apocalypse ». Aujourd’hui me semble qui est plus proche que jamais et de ces pays, ces religions et de l’ONU ne restera que des cendres maudites. C’est cela que je vois comme Nostradamus. C’est le résultat des mauvais choix géopolitiques des instances internationales. Qui est comme la bête immonde biblique aux 7 têtes qui crachent le feu. Pays qui ont la bombe atomique et qui menacent Israël, car le jour ui s’autodétruiront est de plus en plus proche. Point

    9. Sylvie

      Les vrais chrétiens ,ceux qui suivent Jésus-Christ ne feront jamais d’alliance avec les islamistes .Ils aiment Israel et les juifs:le peuple élu.
      Dieu règlera la situation, c’est Lui qui aura le dernier mot.
      Yeshua reviendra! Et se sera le point final de l’histoire!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap