toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Pauvres djihadistes français : il faut les aider à revivre en France


Pauvres djihadistes français : il faut les aider à revivre en France

OPINION

Ces criminels dont personne ne saura quels crimes épouvantables ils ont commis pendant leurs vacances guerrières au califat, Manuel Valls les traite d’individus, pas de terroristes ni même de criminels. Non, d’individus…

Un beau jour, « ils » ont décidé de tout quitter – leur famille, leur cité, leurs trafics – pour défendre l’islam et accéder ainsi directement au paradis. À l’appel et avec l’aide d’un imam que l’on désignerait, nous les mécréants, comme radical, ils sont arrivés en Syrie ou en Irak ? Enfin, non, ils ont été accueillis dans un pays sans frontière, dont le seul passeport est le livre sacré du Coran, un pays au nom fabuleux de califat islamique.

Là, pris en mains par les adeptes d’une charia implacable, ils se sont battus au nom de Mahomet le prophète. Ils ont tué, assassiné, décapité des hommes, des femmes, des enfants, des chrétiens, mais aussi des musulmans chiites, des yazidis. Ils ont éradiqué le califat de ses mécréants.

 99 d’entre eux, venus de leurs banlieues françaises, ne reviendront pas. Ils sont morts sous les obus de l’armée syrienne, sous les balles kurdes ou encore les bombes ou les missiles de la coalition occidentale. Car ces « ils », ce sont nos chères têtes brunes, jeunes gens, garçons et filles, qui se sont rendus au Moyen-Orient pour participer au djihad, à la guerre religieuse.

Pauvres jeunes gens perdus, égarés par un discours démentiel. Ne faut-il pas les excuser ? Ne sont-ils pas les brebis égarées d’un vivre ensemble que la France n’a pas réussi à leur procurer ?

Alors, notre bien-aimé et très efficace Premier ministre n’a pas hésité une seconde. À l’initiative de son ministre de l’Intérieur, il a lancé son énième plan, ses millions d’euros qui ne coûtent rien, ses fonctionnaires qui sont si peu occupés par Vigipirate et autres fantaisies que nous procure la présence, sur notre sol, de la cinquième colonne islamiste. Ces criminels dont personne ne saura quels crimes épouvantables ils ont commis pendant leurs vacances guerrières au califat, Manuel Valls les traite d’individus, pas de terroristes ni même de criminels. Non, d’individus…

Devant les magistrats antiterroristes de plusieurs pays réunis en colloque, dimanche à Paris, voici ce qu’il a déclaré : « Ces individus jeunes qui sont signalés doivent faire l’objet d’un suivi. Nous devons aussi apprendre à mieux détecter les signes avant-coureurs de ces ruptures. Dans le cadre du plan de lutte contre la radicalisation, 2.500 fonctionnaires de différents ministères sur tout le territoire ont d’ores et déjà été formés. »

Et là, grand bond en avant. Il a proposé d’explorer de nouvelles pistes. « Une structure sera créée d’ici à la fin de l’année afin de prendre en charge, sur la base du volontariat, des jeunes de retour de zones de conflit et ne faisant pas […] l’objet de poursuites judiciaires. » Précisant que cette structure sera chargée d’accueillir, à leur retour du Moyen-Orient, ces jeunes Français pour une prise en charge psychologique et un encadrement renforcé, afin qu’ils puissent retrouver toute leur place dans notre société.

Ben voyons ! On va les dorloter, leur offrir le RSA, le gîte et le couvert ; une vierge, aussi, pourquoi pas ? Alors que nous serons incapable de connaître l’étendue de leurs crimes. Et on va les réinsérer chez nous, bien gentiment. Comment un Premier ministre de la France peut-il être aussi candide ? Aussi naïf ? Et où sont les réaction politiques à ce projet farfelu et criminel ?

 Ces jeunes qui sont partis faire la guerre ne mérite qu’une chose : leur expulsion s’ils sont binationaux ou la prison en quartier d’isolement pour qu’ils puissent prendre le temps de réfléchir à leur criminel engagement.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 10 thoughts on “Pauvres djihadistes français : il faut les aider à revivre en France

    1. bouvard

      nous voterons pour la personne qui remettra LE REFERENDUM en vigueur en FRANCE ET SEULEMENT CETTE PERSONNE DEMOCRATE le reste c’est de la MERDE

    2. bouvard

      MA PAROLE CE GOUVERNEMENT DE MERDE se prend pour des curés ou quoi « quand on te frappe sur la joue gauche tends la droite » moi je ne suis pas juive mais c’est OEIL POUR OEIL DENT POUR DENT je ne suis ni ophtalmo ni dentiste non plus

    3. michel boissonneault

      c’est de la pure bétise que de respecter les occidentaux qui font le jihad….
      je suis du nombre qui demande que leur statut de citoyen d’un pays soit enlever car ils ont voulu aller au moyen-orient alors qu’ils y restent tous….le non-retour absolue pour ses fanatiques

    4. PINHAS

      Quand je lis cela j’ai la nausée .

      Le gouvernement est vraiment un collabo et si on était en 1939 je dirai le gouvernement fait alliance avec les nazis .

      Ces nazis qui sont revenus de leurs stages de tuerie , de viols etc pourquoi ne pas les accueillir en héros pendant qu’ils y sont .

      QUEL MALHEUR , QUELLE HONTE .

    5. Yéochoua

      Sûr qu’il faut beaucoup de psychologues. Les premiers seront maladroits dans leur approche et se feront sans aucun doute décapiter. Après quelques uns qui seront les victimes de leur propre science, les suivants sauront y faire et ce qu’il faut éviter de dire pour ne pas les contrarier, car on sait bien qu’il ne faut pas contrarier les fous.

    6. Alauda

      Un vrai sacerdoce que de se s’occuper de ces gens-là !
      Bon courage aux volontaires. Du côté des compagnies d’assurances, il y aura peut-être des réticences.

    7. Debout

      ….Et on ira le soir leur border les draps en leur chantant la chanson de
      Sheila :  » Donne-moi ta main et prend la mienne » !!….

      Ou peut-être : « fais dodo, t’as eu des bobos »….!!!!

      Ces mesures vont faire sans nulle doute trembler ces apprentis assassins dans leurs culottes !!!!……

    8. capucine

      quand je pense qu’il y a des mères de djihadistes qui ont accusés l’Etat de
      ne pas avoir retenu en France leurs ados ? c’est honteux !! A qui la faute ? sinon la leur !!! maintenant l’ Etat veut materner les djihadistes , on croit rêver !!! mais ils doivent rester en Syrie puisqu’ils y sont parti de leur plein gré pour se battre ..
      c’est une honte de voir ça !!!

    9. Nathan

      Je suis entièrement de l’avis de PINHAS. On se retrouve en 1940 sous gouvernement de Vichy. Ces collabos sont pire qu’eux, ils les soutiennent dans leur délire et folies extrême. Ils auront droits au social. En Égypte, ils les pendent haut et court. Cherchez l’erreur ?!!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *