toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Mahmoud Abbas au Vatican. Ce que le Pape lui a vraiment dit (non, il n’a pas dit « ange de la paix ») !


Mahmoud Abbas au Vatican. Ce que le Pape lui a vraiment dit (non, il n’a pas dit « ange de la paix ») !

Ceci n’est pas un scoop :

Les journalistes sont presque tous de gauche. Ils sont donc christianophobes, bouffeurs de curés, et toujours prêts à ridiculiser le Pape, l’Eglise et le Vatican.

Ceci est un scoop :

A l’inverse, quand la caution du Pape François peut servir leur propagande, ces mêmes médias qui ridiculisent les Catholiques n’hésitent pas à accepter avec déférence la haute autorité morale du souverain Pontife.

AFP, Agence de propagande France Palestine (toujours pas un scoop)

Ainsi, l’AFP (oui …je sais) a tordu le sens des mots, et a fait tenir au Pape des propos qu’il n’a pas pensé, et mis dans sa bouche des phrases qu’il n’a pas dites.

Pour le Pape, Mahmoud Abbas est un «ange de la paix»

Tous les médias se sont précipités sur une fausse traduction, et ont titré : pour le Pape, Mahmoud Abbas est un ange de la paix. Bien évidemment que le Pape n’a pas dit ça !

La ficelle était grosse, elle faisait d’une pierre deux coups :

  • si Abbas est l’ange de la paix, Israël en est forcément le démon – ce que les médias acharnés ne cessent de tenter de démontrer, et que le Pape François ne soutient pas.
  • Si le Pape « canonise » Abbas en ange, alors les crimes qu’il a commis quand il était un terroriste, et s’appelait Abu Mazen, sont effacés. Personne n’imagine le Pape exonérer un terroriste de ses crimes. Le Saint Père n’est pas Chirac, qui offrit les obsèques nationales au terroriste Arafat.

En réalité, le quotidien italien La Stampa d’où les propos ont été rapportés n’a pas du tout écrit cela.

Ce que le Pape a vraiment dit

« La rencontre a été chaleureuse, et a duré 20 minutes en privé. La délégation palestinienne était composée de onze personnes, dont le ministre des Affaires étrangères, le porte-parole du président, et le maire de Bethlehem, qui a la fin de la réunion s’est entretenu en privé avec le Secrétaire d’Etat du Vatican, le Cardinal Pietro Parolin.

Abu Mazen a offert au Pape une petite boîte contenant un rosaire de perles en bois d’olivier, et les reliques des deux nouvelles saintes « palestiniennes » (en réalité l’une est de Galilée, l’autre de Jérusalem et les deux étaient citoyennes ottomanes – la région palestinienne était une province de l’Empire Ottoman).

Le Pape a offert au président de l’Autorité palestinienne en retour une copie de l’Evangelii Gaudium, et un médaillon figurant l’Ange de la Paix qui a « détruit l’esprit diabolique de la guerre ».

Learn Hebrew online

Le pontife a alors déclaré à Abu Mazen : « Ho pensato a lei: che lei possa essere un angelo della pace» (j’ai pensé à lui, [et souhaité] que vous puissiez être un ange de la paix. »

Lorsque j’ai lu « ange de la paix », j’ai éclaté de rire. Je savais qu’il s’agissait d’un hoax.

Imaginer que le Pape ait pu prononcer ces mots alors qu’il a pris un rôle prépondérant dans la politique étrangère du Vatican, et que chaque mot, chaque geste, est regardé à la loupe, ne pouvait sortir que du cerveau tordu d’un trotskiste pour qui un mensonge mille fois répété devient la vérité.

Ce que les gauchistes approximatifs ne comprennent toujours pas, c’est qu’internet les empêche désormais de répéter mille fois leurs mensonges : ils sont vite détruits par la vérité.

Car la vérité, contrairement au mensonge, n’a pas besoin d’être répétée mille fois pour convaincre.

Les propos étaient un défi lancé par le Pape, et non un compliment

Les commentateurs honnêtes (non, pas les médias français) ont donc lu et traduit l’article de La Stampa, et ont remarqué que les propos étaient un défi lancé par le Pape, et non un compliment.

Laissons de coté le mot « ange », qui ne peut s’appliquer, de consensus universel, à celui qui donne aux terroristes des noms de rue et, au lieu d’emprisonner ses complices, leurs verse des récompenses.

Comment le Pape François, où n’importe quel diplomate en fait, pourrait-il parler d’ « ange de la paix » d’un homme qui dirige un pays en conflit, et n’a pas su trouver le chemin de la table des négociations depuis sa prise de pouvoir ? Certes il y a des précédents. Les juges du prix Nobel ont en effet donné un prix Nobel de la Paix à un homme, Barack Obama, qui n’avait jamais eu aucune fonction lui permettant d’en signer une.

Les Italiens que j’ai consultés et à qui j’ai soumis l’article de la Stampa m’ont confirmé ce que le Pape a dit à Abbas. Le pontife lui a expliqué qu’il « aimerait qu’il soit, qu’il « pourrait » être l’ange de la paix à venir avec Israël », et ce dans le but de le convaincre de négocier avec Israël.

Ce qui est très loin des propos rapportés.© Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 12 thoughts on “Mahmoud Abbas au Vatican. Ce que le Pape lui a vraiment dit (non, il n’a pas dit « ange de la paix ») !

    1. Alauda

      M. Grumberg a débusqué le lièvre. Soit ! Mais tout de même, ma propre naïveté a des raisons d’être…

    2. Jacques

      Il faut une sacrée dose d’espoir pour croire qu’Abou Mazen puisse devenir un ange de la paix, vu le passif abyssal qu’a cet homme vis-à-vis d’Israël.

      Au mieux, des propos « diplomatiques », pour dire quelque chose.
      Propos vides de sens qu’il n’aurait pas eu à prononcer s’il ne s’était pas engagé dans cette démarche absurde et dangereuse pour la paix et pour Israël (et par ricochet, pour le catholicisme, eh oui).

    3. Wemaster

      QUI SE RESSEMBLE, S’ASSEMBLE
      Il est dans la nature des choses que chaque être humain doive rechercher quelque compagnie, et l’expérience atteste la véracité du proverbe « Qui se ressemble, s’assemble ».

      L’imposture du pape emploie tantôt la tromperie, tantôt la flatterie, toujours l’usurpation. Le larron et le faux prophète devraient connaitre ces paroles :

      Es. 8 : 9, 10 : « Associez vous, peuples, et vous serez brisés… Prenez un conseil, et il n’aboutira à rien ; dites la parole, et elle n’aura pas d’effet car D.ieu est avec nous ».
      http://www.israelvivra.com/newsletter83.htm

    4. nahum

      le commentaire de grumberg n’est pas exact. reportez vous a la Stampa vatican inciter, vous y lirez entitre (je fais un copier coller » Il Papa abbraccia Abu Mazen: sia un angelo della pace » ce qui signifie le pape a embrassé abu mazen; vous êtes un ange de la paix ». merci de faire un correctif car la credibilité de vos articles est en jeu

      merci

    5. D - Europe-Israel.org Post author

      voici le commentaire de la stampa, c’est bien ce qu’écrit JP Grumberg`Jorge Mario Bergoglio ha regalato al leader palestinese, come è sua consuetudine con i Capi di Stato e di Governo, un medaglione con la figura dell’Angelo della Pace, commentando: «L’angelo della pace distrugge lo spirito cattivo della guerra. Ho pensato a lei: che lei possa essere un angelo della pace».
      http://vaticaninsider.lastampa.it/vaticano/dettaglio-articolo/articolo/palestina-palestine-palestina-vaticano-vatican-vaticano-41113/
      Le pontife a expliqué à Abbas qu’il « aimerait qu’il soit, qu’il « pourrait » être l’ange de la paix à venir avec Israël », et ce dans le but de le convaincre de négocier avec Israël. » aucun correctif donc

    6. Akerman Michel Israël

      Le pape ne lui a pas non plus rappelé son passé de négationniste, terroriste, antisémite, allié du Hamas, fouteur de merde et non élu depuis plus de 6 ans !
      Il a pourtant quelque chose pour lui : ton tas énorme d’argent offert par les généreux « donateurs » et qu’il a planqué en Suisse comme malade mental arafat, son maitre.
      Pense-t-il toujours que Jérusalem est une ville musulmane et que les Juifs doivent en être exclus comme pendant le mandat trahi par les Grands Bretons ?

    7. PAUL

      au discours de Ratisbonne du professeur Ratzinger. C’était le 13 Septembre 2006. Joseph Ratzinger, alors Benoît XVI, visitait l’Université de Ratisbonne où, par le passé, il avait enseigné. Il y a prononcé un discours mémorable, qui résonne encore aujourd’hui avec force. Il y parlait de la vocation naturelle des religions pour la justice et la paix, dont la réalisation dépend de la juste articulation entre foi et raison, l’un des thèmes majeurs de sa théologie et de son enseignement.
      Il a expliqué comment, lorsque le dialogue échoue, apparaissent les pathologies de la raison et de la religion qui les font glisser, pour finir, jusqu’au fanatisme. C’est alors que, devant la montée de l’irrationnel déguisé en fondamentalisme, il a lancé un défi aux musulmans pour condamner la violence comme moyen pour imposer la foi, sans excuser par ailleurs les chrétiens.

      Le pape Benoît XVI avait mis le doigt sur la plaie. Trois réactions sont à retenir. D’un côté, le monde médiatique et intellectuel d’Occident, qui se dit expression de tolérance et de liberté, s’est déchaîné avec une violence irrationnelle contre Ratzinger, le taxant de fanatique et de provocateur, quand en réalité il avait adressé une invitation convaincante au dialogue dans la raison. De l’autre côté, ceux qui trahissent le Coran ont lancé des condamnations incendiaires appelant à davantage de violence. Dans les deux cas, ils ont donné raison à Ratzinger. Les uns et les autres ont montré qu’ils étaient affligés des pathologies décrites dans le discours de Ratisbonne. La réaction la plus intéressante est venue de l’Islam. Un groupe important de dirigeants et d’intellectuels musulmans ont signé une lettre dans laquelle ils relevaient le défi du dialogue. Son épicentre était le Royaume de Jordanie, mais s’est rapidement étendu sous toutes les latitudes. Dans ce document, en plus de souligner leurs désaccords avec le professeur, ils ont condamné tous ceux qui prétendent imposer par la violence «des rêves utopiques dans lesquels la fin justifie les moyens ». Ils ont démontré que Ratzinger n’était pas le seul à avoir raison.

    8. Alauda

      @Paul,
      La vocation naturelle de l’islam pour la justice et la paix ressemble à ça pour les Chrétiens.
      Sourate « La Table servie » V. 72
      « Oui, ceux qui disent : »Dieu est le Messie, fils de Marie, » sont impies. Or le Messie a dit : « O fils d’Israël ! Adorez Dieu, mon Seigneur et votre Seigneur ». Dieu interdit le Paradis à quiconque attribue des associés à Dieu. Sa demeure sera le Feu. Il n’existe pas de défenseurs pour les injustes. »

      Seuls seront « bien dirigés » ceux qui embrasseront l’islam, c’est ce qu’on peut entendre dans bon nombre de pages et c’est le modèle civilisationnel du prophète lui-même. De nombreux intellectuels musulmans qui ont peu ou prou pris leur distance avec cette ligne mettent en garde contre cette faille ontologique.

    9. yaakova

      Je regrette, le pape a signé l’existence d’un état palestinien, et il a offert à Abbas un médaillon représentant l’ange de la paix, cela veut tout dire. N’essayez pas de disculper le pape, car quand on a vu sa visite soi-disant à Israël, il est allé en premier serrer dans ses bras son bon ami Abbas et a embrassé le mur qui protège les Israéliens, et a dit à ces soi-disant palestiniens qu’il était avec eux alors qu’il sait très bien que ces mêmes gens veulent la destruction d’Israël ! Ses actes reflètent bien ses intentions. Il pactise avec le diable cela est évident !
      Am Israël Haï !!!

    10. Atlan Hilda

      Si ce pape était aussi bien que cela, pourquoi n’affiche t’il pas clairement son soutien à Israël ? Qu’a t’il à s’afficher avec un antisémite notoire? Il est comme tout le monde qui est pro palestinien; il hurle avec les loups, à sa manière doucereuse. Il fait de la politique, celle à la mode en Europe. Les chrétiens devraient cesser de voir en lui un héros qu’il n’est pas. En tous les cas, les juifs ne sont pas dupes.

    11. David

      Oui Hilda , les Juifs ne seront jamais dupes face à la bêtise abyssale quels que soient ses auteurs .

      Après tout le gauchisme n’est ni le mal ni la fourberie mais plutôt l’opposé de ces attributs négatifs . Et pourtant que de malheurs causés avec l’intention de faire le bien .

      Ce gauchisme est l’enfant adultérin mais si ressemblant aussi du Christianisme :Amour, amour , amour !!!!

      Voyez donc leurs positions communes sur les migrants qui accostent en Italie avec leur chapelet coranique à la main !!!!!!

      Un Vatican 3 est à l’ordre du jour

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *