toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le Hezbollah tient secret le nombre de ses victimes en Syrie.


Le Hezbollah tient secret le nombre de ses victimes en Syrie.

Comme il est devenu évident au Hezbollah qu’il aurait à livrer une interminable bataille pour sauver son allié le président syrien Bachar al-Assad, il a conçu une stratégie pour dissimuler ses pertes dans la guerre civile syrienne.

Officiellement, aucun nombre de victimes du Hezbollah n’a été divulgué dans sa lutte contre les rebelles et les forces islamistes sunnites qui tentent de renverser le président syrien. Bien que devenant progressivement plus ouvert sur la nature et l’étendue de son implication dans la guerre civile en Syrie, le nombre de ses victimes reste un secret toujours jalousement gardé par le Hezbollah.

Dans la bataille de 2013 d’Al-Qusayr – dans laquelle les forces d’Assad et le Hezbollah ont tenté de capturer des villages sur les hauteurs du Golan près de la frontière avec Israël – le Hezbollah a perdu 130 combattants, le même nombre que celui revendiqué par le Hezbollah dans l’action contre Israël pendant la Seconde guerre du Liban en 2006.

Dans sa campagne prolongée à Qalamoun dans le sud de la Syrie, il y aurait 400 blessés côté Hezbollah, et la bataille y est toujours en cours, deux ans après son début. Certaines sources parlent de 1.000 combattants du Hezbollah tués dans Qalamoun.

Le portail libanais d’information Now News de Rabih Haddad dit qu’il y aurait deux raisons derrière le silence du Hezbollah: « Le parti soit ne veut pas révéler l’ampleur des pertes qu’il a subies dans la défense du régime syrien, ou il ne veut pas révéler l’énormité des chiffres par rapport au nombre de combattants tués dans le conflit ouvert avec l’ennemi israélien « , ajoutant que » peut-être les deux explications sont vraies « .

Haddad suppose que le Hezbollah a peut-être pensé que le combat contre les forces rebelles serait de courte durée, et que le chiffre de ses pertes resterait faible.

« Depuis que le nombre de pertes a dépassé les attentes, il a fallu encore davantage justifier le conflit, » a-t-il dit.

En raison de ses lourdes pertes, le groupe a également souligné les ennemis auxquels il est confronté, des apostats aux sionistes et d’autres Etats qui tentent de détruire le Hezbollah.

Il fallait un vaste réseau d’ennemis, dit Haddad, pour justifier la poursuite de la participation du Hezbollah à sa base chiite au Liban.

Les pertes du Hezbollah en Syrie sont devenues un énorme problème lorsque des comparaisons de ses pertes dans les conflits avec Israël ont été portées à l’attention.

Learn Hebrew online

« Dans les cercles pro-Hezbollah, on chuchote à mi-mots des propos sur l’étendue des pertes, et ce n’est pas seulement le nombre et les chiffres qui sont discutés, » dit Haddad. Il dit que l’image du parti  comme résistance indomptable « qui a passé 30 ans à sa promotion, a été remise en question. »

Les pertes du Hezbollah en Syrie peuvent dépasser le nombre total de pertes qu’elle a encourues contre Israël depuis le début des années 1980, a déclaré Haddad citant des sources.

En outre, alors que les combats traînent en Syrie, des questions se posent parmi les éléments pro-Hezbollah concernant la raison même de l’implication du Hezbollah en Syrie, et « pourrait peut-être succinctement s’exprimer dans une double question : ‘Qu’est-ce qui nous fait aller là ? Quel est notre problème avec eux?’ « 

Le Hezbollah a également commencé à minimiser les funérailles de ses combattants, en choisissant de les enterrer en Syrie plutôt qu’au Liban.

Une autre mesure qu’il a prises pour cacher les morts est de solliciter l’aide de mukhtars – chef d’une ville ou d’un village – dans des régions à majorité chiites au Liban. Le Hezbollah obtient des chefs de village de faux certificats de décès pour les combattants, où il est écrit que la cause du décès est des suites d’un accident.

« Dans certains de ces documents, c’était un accident de voiture, dans d’autres, un autre type d’accident », a déclaré Haddad.

Le Hezbollah cache le nombre de ses pertes en Syrie. PHOTO: Ya Libnan.

Source : The Algemeiner – 30 avril 2015 – Par David Daoud
Traduction Europe Israël

© Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *