toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Italie: L’imam Yahya Palavicini, regrette la faible implication de la majorité musulmane sur l’antisémitisme


Italie: L’imam Yahya Palavicini, regrette la faible implication de la majorité musulmane sur l’antisémitisme

Leader influent dans la communauté musulmane italienne, conseiller du ministre de l’intérieur pour les affaires islamiques et recteur de la mosquée Al-Wahid de Milan, l’imam Yahya Palavicini s’est clairement prononcé mercredi à Jérusalem contre l’anti-sémitisme.

« En tant que théologien musulman, je crois que le judaïsme, l’histoire la théologie et la doctrine juive font parti de mes racines aussi bien spirituelles mais aussi citoyennes en tant qu’européen » a t-il déclaré. Fustigeant les graves erreurs « stratégiques » des occidentaux qui, croyant soutenir des mouvements « modérés » contre les cellules radicales ont, en fait, fait le lit d’un islam fondamentaliste, l’imam Palavicini regrette également la faible implication et le silence de la majorité musulmane sur le sujet de l’antisémitisme. « Si l’antisémitisme européen augmente, explique t-il, la menace nous concerne tous, car ce sont les fondements même de la civilisation et de la religion qui sont alors mis en cause ».

Coolamnews







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 8 thoughts on “Italie: L’imam Yahya Palavicini, regrette la faible implication de la majorité musulmane sur l’antisémitisme

    1. moka

      Peu importe les regrets, l islam demeure un poison , un danger planétaire. Des sentiments de regret pour berner les pauvres kouffar et nous faire croire à un islam humaniste.Mais moi , j en ai cure ..

    2. moka

      Encore un qui essaie de nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Le coran est composé de multiples appels au meurtre des kouffars et surtout des juifs que mohamet haïssait. S il veut que les muzz s’impliquent d avantage et condamnent l antisémitisme musulman , il y a des versets insultants, rétrogrades, haineux et appels à tuer ceux ci (juifs) doivent être supprimer. Il ne font accomplir les paroles de mohamet d anéantir les juifs avant le jugement dernier. Point barre.Stop à la takiyah sans vergogne. Il ne faut pas prendre les gens pour des cons.

    3. moka

      Ce n est rien d autre qu une intimidation, technique de séduction pour disculper l islam et le faire accepter dans le but de conversion. Quand le vent tourne pour l islam, c est ainsi qu ils agissent.

    4. Roland

      « Islam modéré »…De la blague de « bobos irréalistes » pour endormir les peuples Européens. Il n’y a pas « D’Islam modéré », il y a un seul Coran qui dit de liquider le mécréant.

    5. Alauda

      Deux ou trois émissaires conciliants suffisent pour faire passer la pilule auprès des gouvernants qui les croient ou font semblant d’y croire. Si leurs dénégations de l’islam radical les met en danger, on leur offre une protection rapprochée et c’est plié.

    6. PAUL

      Terni, May 15 – A schoolboy of African origin attacked a 12-year-old-girl at a school in central Italy because she was wearing a crucifix on a neck chain, police said Friday. The boy punched the girl violently in the back at the entrance to a middle school in the town of Terni on Thursday and the girl’s mother caught the boy, who subsequently told Carabinieri paramilitary police he attacked the girl because she was wearing a crucifix, police sources said. The boy, who first attended the school some three weeks ago, had bullied the girl over the past four days, insulting her and picking on her in other ways all because she was wearing the crucifix, the sources said. Nevertheless police stopped short of charging the boy with any offense since he is a minor, the sources said.

    7. PAUL

      au pays de la Madone ;

      Italie : Des musulmans insultent la procession de la Madone

      Lu sur Novopress.info : en Italie, des jeunes musulmans ont accueilli dimanche la traditionnelle procession de la Sainte-Vierge à Conselice, dans la province de Ravenne, aux cris de « Allez-vous-en ! Allez-vous-en ! » Le maire de gauche a semble-t-il « désamorçé la polémique » en suggérant que les jeunes musulmans présentent leurs excuses. Le « vivre-ensemble » a du plomb dans l’aile

    8. PAUL

      « Allez-vous-en, allez-vous-en ! », c’est l’injonction que certains immigrés adressent désormais haut et fort aux indigènes d’Europe. Et c’est avec ce cri, « Allez-vous-en, allez-vous-en ! », que, le dimanche 10 mai, dimanche des Rogations, des musulmans ont hué la traditionnelle procession de la Sainte-Vierge à Conselice, dans la province de Ravenne en Émilie-Romagne.

      Un des participants a fait un récit précis des événements au journal local, Il Resto del Carlino. « Après la messe de 9 h 30 dans l’église de Saint-Martin, piazza Foresti, la procession est partie avec l’image de la Madone accompagnée par une centaine de fidèles, dont les enfants qui s’apprêtent à faire leur première communion. Lorsque le cortège a atteint la via Dante Alighieri, pendant le long passage de l’image sacrée, plusieurs jeunes, qui se trouvaient au rez-de-chaussée de l’immeuble qui abrite l’association de culture islamique “Attadamun”, ont entonné une sorte de chœur du type “Allez-vous-en d’ici, allez-vous-en d’ici !” ». (La formule embarrassée [« du type »] laisse entendre que le vocabulaire employé par ces jeunes musulmans a dû être nettement plus fleuri).

      « Entre l’incrédulité, poursuit le témoin, et un compréhensible embarras, visible surtout sur le visage des enfants, la procession a continué. Pour dire la vérité, il y avait des gens qui auraient voulu quitter le cortège pour aller reprendre les jeunes, mais finalement le bon sens [sic] a prévalu. »

      Face à l’émotion suscitée dans la ville, le maire de gauche Paola Pula (du Parti Démocrate de Matteo Renzi) a cherché à désamorcer la polémique. Elle a rencontré les représentants de l’association de culture islamique « Attadamun » et les a persuadés d’écrire « une lettre d’excuses aux représentants de la paroisse », « lesquels ont accueilli ce geste comme un préalable pour une relation de respect réciproque de la liberté religieuse et des règles civiles d’une communauté » (il s’agit apparemment d’une citation du curé).

      Le maire Paola Pula en a profité de son côté pour faire un petit cours de morale, en pure novlangue. « Nous souhaitons que l’on avance dans la direction positive du dialogue et de l’éducation à la connaissance réciproque, dans le respect des règles du vivre-Ensemble. Je considère le comportement adopté par les représentants des deux communautés comme la meilleure réponse à toute instrumentalisation de ce vilain épisode. »

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap