toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Histoire et génétique: Un espagnol ou portugais sur cinq a des origines juives


Histoire et génétique: Un espagnol ou portugais sur cinq a des origines juives

L’étude du patrimoine génétique des populations juives est très intéressante. Une étude génétique révèle que le nombre de Juifs convertis de force pendant l’Inquisition, serait bien plus important que prévu. Augmentant du même coup le nombre d’Espagnols ou Portugais d’origine juive.

Tout comme pour les populations non juives, les différents groupes de la diaspora juive portent dans leurs gènes des traces précises de leur parcours. L’«avantage» pour la génétique est qu’ils font partie de ces groupes dont les habitudes socioculturelles les individualisent plus, avec un nombre de mariages «mixtes» moins nombreux que dans d’autres populations.

Les techniques génétiques modernes permettent de comparer très finement des génomes et d’obtenir des informations sur leurs «ressemblances» plus ou moins grandes.

Loading...

L’histoire juive confirmée par la génétique

Doron Behar, du Molecular Medecine Laboratory d’Haïfa en Israël, et les autres membres de l’équipe, ont ainsi pu comparer les génomes de 14 communautés juives différentes, d’abord entre eux, puis avec les génomes de 69 populations non juives d’Afrique, du Moyen-Orient, d’Europe et d’Asie.

Les communautés juives étudiées ont été, côté ashkénaze, celles du Caucase (Azerbaïdjan, Géorgie), du Moyen-Orient (Iran, Irak), du Maroc, et côté séfarade, celles de Bulgarie et de Turquie, plus des communautés en Éthiopie et en Inde.

La première conclusion de ce travail confirme ce que d’autres études avaient montré: les communautés juives sont génétiquement plus proches entre elles que des autres populations non juives. À l’exception des communautés d’Éthiopie et d’Inde où un mixage plus important semble avoir eu lieu. «Ces recherches, très sérieuses sont vraiment très intéressantes, estime Axel Kahn, biologiste et généticien, président de l’université Paris-Descartes. Elles permettent de confronter autant que faire se peut le mythe et la réalité

D’après les résultats, la diaspora juive, c’est-à-dire la dispersion à partir du Moyen-Orient, aurait commencé il y a 2 500 ans.

Un Espagnol ou Portugais sur cinq a des origines juives

Une autre étude, qui émane elle aussi de l’université de New York, s’est attachée à lire l’histoire récente de la diaspora juive à travers ses gènes. Les chercheurs ont essayé de retrouver, via les différences génétiques, des événements qui se sont produits côté européen durant les deux derniers millénaires. Et ils ont pu repérer, dans certaines communautés séfarades, l’apparition d’un «composant» génétique nord-africain, qui, d’après leurs calculs, daterait du temps où l’Espagne était occupée par les Maures venus d’Afrique du Nord, entre 711 et 1492, date de l’expulsion des Juifs d’Espagne par les «Rois Catholiques».

L’étude démontre également que toutes ces communautés juives ont des ancêtres communs qui vivaient au Moyen-Orient avant qu’ils ne migrent vers l’Europe et l’Asie. Ainsi, encore actuellement, les populations non-juives dont le génome présente le plus de points communs avec celui des communautés juives sont celles qui vivent au Moyen-Orient.

Learn Hebrew online

Une autre étude indique que, sur 55 millions que comptent l’Espagne et le Portugal il y a plus de 10 millions qui ont certainement des origines juives. Ce chiffre se base sur une étude portant sur l’ADN des habitants mâles de la péninsule ibérique. Cette forte proportion indique un niveau élevé de conversions forcées au moment de la reconquête du sud de l’Espagne par les chrétiens vers 1470, et en période d’Inquisition.

L’étude se base sur l’analyse de chromosomes Y, et a été conduite par une équipe de chercheurs et biologistes de renom dont Mark A. Jobling de l’université de Leicester en Angleterre et Francesc Calafell de l’université Pompeu Fabra de Barcelone, Lluis Quintana-Murci de l’Institut Pasteur, Karl Skorecki du Molecular Medicine Laboratory, Rambam a Haifa et …(voir la liste ci-dessous)

Les biologistes ont développé une signature de chromosomes Y pour les hommes sépharades, en étudiant les communautés juives sépharades localisées dans les endroits où les juifs ont migré après avoir été expulsé d’Espagne entre 1492 et 1496.

Loading...

Ils ont aussi caractérisé les chromosomes Y des armées arabes et berbères qui ont envahi l’Espagne en 711 après J.C à partir de données récoltées sur des populations installées maintenant au Maroc et dans le Sahara occidental.

La plupart des études européennes de la diversité génétique ont porté sur les grandes variations et les interprétations basées sur les événements de la préhistoire, mais les migrations et les invasions dans ces temps historiques pourrait également avoir eu des effets profonds sur le paysage génétique.

La péninsule ibérique fournit une région pour l’examen de l’impact démographique de ces récents événements, vu que sa recente et complexe histoire a impliqué une résidence de longue durée de deux populations très différentes ayant des origines géographiques distinctes et leurs propres spécificités culturelles et characteristiques religieuses: Musulmans nord-africains et Juifs séfarades.

Pour résoudre ce problème, nous avons analysé le chromosome Y haplotypes, qui fournit la nécessaire résolution phylogeographic chez 1140 hommes de la péninsule ibérique et des îles Baléares.
Des mélanges fondée sur le binaire et Y-STR haplotypes indiquent une forte proportion moyenne de l’ascendance d’Afrique du Nord (10,6%) et Juive Séfarade (19,8%).

Malgré d’autres sources possibles de lignées attribué a une origine juive séfarade, ces proportions attestent d’un niveau élevé de la conversion religieuse (qu’il fut volontaire ou forcé), par des épisodes historiques sociaux et religieux d’intolérance , qui a finalement abouti à l’intégration des descendants.

En accord avec l’histoire, l’analyse de partage des haplotypes et la diversité au sein des haplogroupes suggère que la composante juive séfarade est la plus ancienne.

La répartition géographique des ancêtres d’Afrique du Nord dans la péninsule ne reflète pas la première colonisation et son retrait subséquent et semblerait résulter de mouvements ultérieurs forcés de population plus marqués dans certaines régions que dans d’autres plus les effets de la dérive génétique.

Cette étude permet d’en déduire que 20% des Juifs se sont convertis de force. Mais il est utile de rappeler qu’un très grand nombre de Juifs ont étés expulsés vers 1492 ou ont péri sous les tortures et bûchers de l’Inquisition.

Donc l’idée du retour a Sion était une exigence et une justification dès cette époque suite a ce 1er holocauste.

L’Espagne a vite fait de s’excuser et avec une rapidité qui profite a l’oubli mais les espagnols restent parmi les plus antisémites d’Europe. Il est donc bon de leur rappeler que leurs gènes sont dans 20% d’origine juive.

© Moshé Anielewicz pour Europe Israël News

Liste des chercheurs qui ont participe a cette étude. On y trouve des spécialistes en génétique et en médecine moléculaire d’Angleterre, France, Espagne, Portugal et Israël. L’Institut Pasteur, le Technion, l’ Université de Leicester y sont impliques: cela ne peut que confirmer le sérieux et la véracité des résultats.

genetic1





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 11 thoughts on “Histoire et génétique: Un espagnol ou portugais sur cinq a des origines juives

    1. yoniii

      hi

      question

      nouss savons que la grande partie des population muzz au moyen orient son d ancien juifs et chretien
      mais l islamofaschisme le dissimule

      docn une etude scientifique au moyen orient
      permettraient de savoir reéllmenbt le pourcentage d ancien chretien et juifs
      convertie de force en muzz

      et ensiute d engager un processus non pas de reconversion de ses ancien jiifs et chretien muzz en nouveau juifs et chretien

      mais de permettre a ses ancien juifs et chretien de redevenir ce qu’ils ont etaient et sont toujours des juifs et chretien

      ce qui affaibliera d’un coup la demographie de l islamofaschisme de l interieure

      et donc l islamofaschisme de liu meem

      by

      combien de muzz

    2. Claude Germain V

      Bonjour .Le SUJET EST ARCHI PASSIONNANT , si l’on veut parler simplement du peuple Kabyle ou Amazigh qui habitait les cotes d’Afrique du Nord depuis l’Égypte jusqu’au Maroc et concentré plus particulièrement sur l’ Algérie …..
      Vers 200 après Jesus-Christ les peuplades Kabyle étaient converties au Christianisme et au judaïsme , environ 350 après J.C , ou autours , le plus grand des chrétiens Amazigh SAINT-AUGUSTIN le bien nommé participa a la christianisation de l’Europe et voyagea jusqu’à Rome .Je souhaite AU PEUPLE AMAZIGH UN RETOURS LE PLUS RAPIDE POSSIBLE VERS LES DEUX RELIGIONS SŒURS Christianisme et Judaïsme , religions des pères de leurs pères , d’où descendent les communautés juives d’Afrique du Nord en grande partie . Pour les chrétiens résistants de 750 apres J.C , déportation et Esclavage bien sur . Esclavage pratiqué par les musulmans sur des milliers voire millions d’individus qui continu allégrement dans beaucoup de pays africain en 2015 . Les écrits de Saint Augustin , Docteur de l’église . sont aussi volumineux que les deux bibles réunies Ancien et Nouveau Testament , dire son importance dans l’évolution du christianisme …Tout cela pour signifier que même en Kabylie ., beaucoup de mélanges entre juifs , chrétien durent se produire et remontant vers l’Europe suite aux édits d’Isabelle la Catholique depuis 450 ou presque 500 ans entre le Portugal , la France ( depuis Bayonne ) et le Nord de la France , la Belgique et surtout la Hollande , je suis désolé de vous le dire , mais combien de mélanges eurent lieu , le chiffre doit être impressionnant , puisque selon un des plus grand généalogiste Belge Gerard V le nom de ma Grand-mère paternelle avait une origine juive , nom prenant son origine dans des villages d’ Alsace , mais avec le temps s’est christianisé dans sa pratique….Cela ne m’a jamais gêné …Donc l’on peut considérer aussi qu’une grande partie de l’Europe du sud a eu même depuis le Moyen Age un sacré mélange judéo-chetien ……. Par Zeus !!!! pourquoi tant de séparations entre juifs et chrétiens ??? pourquoi ce mépris que l’ Histoire , notre Histoire aurait du abolir ???? Alors que l’union fait la force …..

    3. Claude Germain V

      @Blys…….Doucement ……………cela ne dérange personne , bien que ???
      J’ai voulu proposer a des membres de ma famille de leur faire leur genealogie , ILS n’en ont rien a F……tre comme il m’ont répondu …..
      Réponse gravissime , si vous ne connaissez vos origines même administrativement vous n’êtes rien , mais les fonctionnaires adorent cela .
      Par contre par rapport a vous même , si vous ne savez pas d’où vous venez : VOUS N’ÊTES RIEN et cela n’est pas péjoratif …..

    4. Frerejacques

      Et bien moi suis très intéressée de savoir d’où je viens !
      D’origine espagnole des deux cotés , sud de l’Espagne ,suis persuadée avoir des origines juive ,suis née catholique ,mais j’aimerais pouvoir avoir des renseignements sur mes origines comment faire ???

    5. Claude Germain V

      @Frerejacques , ding ding dong …si vous ne dormez pas , vous allez vous heurter a quelques difficultés de recherche en Espagne , il y a eu la guerre civile qui est très récente et comme dans tous conflit interne les hommes redeviennent bestials donc beaucoup d’incendies de mairie , disparitions d’archives etc.etc… Au plus de cela il y a des recherches qui nécessitent l’accord de magistrats ??? hé oui ..hélas…..beaucoup de déplacement de populations , MAIS ???? je ne vous donne qu’un conseil , ALLEZ Y !!! foncez cela va être un peu long , quelques difficultés mais cela en vaut la peine et quelle joie au bout du compte , et quelles surprises …
      Vous démarrez avec le livret de famille de vos parents , actes de naissances , mariage , livret de famille et vous allez retrouver vos grand parents et leurs origines et vous remontez TOUJOURS AVEC LE PÈRE ET LA MÈRE , ne les séparez pas …..de toutes les facons vous aboutirez OBLIGATOIREMENT DEPUIS LE TERRITOIRE FRANÇAIS A LA FRONTIÈRE ESPAGNOLE AVEC LE LIEU D’ORIGINE et de LA ??? ET BIEN ALLEZ Y FRANCHISSEZ LA FRONTIÈRE ET DESCENDEZ DANS LE SUD DE L’ESPAGNE et mille réussite a vous …..et mazel tov !!!!!!!!!

    6. Eric

      Si cet article est intéressant, d’autant que je suis en grande partie d’origine hispanique, je déplore cette étrange affirmation qui ferait des Espagnols un peuple antisémite ! Cela me semble totalement infondé et ne repose en rien sur l’histoire contemporaine.

    7. Anthony

      Les espagnols ne sont plus antisémites depuis longtemps. Même sous la dictature de Franco, la communauté juive avait pu bénéficier des seules protections en Europe. Nous pouvons affirmer qu’aucun juif n’a été déporté quand il provenait d’Espagne.
      Aujourd’hui, le pays renoue avec son histoire et je connais beaucoup d’espagnols fiers de leurs origines juives et berberes. D’ailleurs, promenez-vous à Valencia, Salamanca ou Zamora, vous croiserez une majorité de beaux méditerranéens bronzés aux cheveux noirs comme de l’autre côté de la mer, difficicle de faire la différence avec un séfarade. Et pour cause, parmi mes arrières-arrières-arrières… etc figurent des convertis provenant des anciens royaumes de Grenade ou Valencia.

    8. Eddy

      Pour les marranes et descendants de marranes comme nous qui souhaitent se battre avec nous pour que soient reconnus leur judéité mais sans se convertir, peuvent nous rejoindre,

      Commençons par entrer en contact, je propose d’abord que l’on se contact via une adresse:
      [email protected]

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *