toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Beur FM/Les zinformés : deux thèmes phares tournent en boucle, l’islamophobie et le conflit israélo-palestinien


Beur FM/Les zinformés : deux thèmes phares tournent en boucle, l’islamophobie et le conflit israélo-palestinien


« Les zinformés », vous connaissez ? Tous les soirs de la semaine, entre 20 h 30 et 22 heures, sur Beur FM, les invités de cette émission débattent de l’actualité sous la houlette de l’animateur Abdelkrim Branine. Chefs d’entreprise issus de la diversité, avocats, jeunes élus au verbe haut, membres distingués du Parti des indigènes de la République ou des Indivisibles…, chacun y va de son commentaire sur les événements du jour et de la veille.

Dans cette émission, deux thèmes phares semblent tourner en boucle : l’islamophobie et le conflit israélo-palestinien.

Parfois, aussi, on y tient en toute impunité, loin des oreilles des bonnes âmes chatouilleuses, des propos qui – comment dire ? – laissent pantois…

Jeudi 2 avril, par exemple. Sans que personne s’en émeuve outre mesure, l’adjoint au maire UDI de Livry-Gargan, Salem Aïdoudi, s’est lâché sur Charlie Hebdo. Évoquant les tensions au sein de la rédaction autour de questions d’argent, l’élu se lâche : « Charlie montre son vrai visage. Ce sont des rats. » Intervention de l’animateur, qui tente de tempérer : « Il y a deux Charlie… ». L’intéressé persiste : « Non, il n’y a qu’un Charlie, pour moi cela reste des rats d’égout. » Sur le plateau, aucun des invités ne réagit.

Loading...

« Les zinformés » sont devenus un véritable phénomène de société. L’émission, qui vise principalement les Français musulmans ou de culture musulmane et qui se présente comme une alternative pour tous ceux qui se pensent au mieux oubliés par les médias mainstream, au pis stigmatisés par ces derniers, bénéficie d’une grande popularité dans les « quartiers ».

Quand on ne s’y émeut pas que l’Etat poursuive les Français partis faire le djihad en Syrie avec l’Etat islamique et pas ceux partis faire leur service dans l’armée israélienne, on y traite le patron de l’Express, Christophe Barbier, de « cochon », comme l’a récemment fait Mourad Ghazli, ancien judoka, élu UDI, qui en a également profité pour « mettre une quenelle à Yann Barthès ».

Quant à Aurélien Denizeau, « historien blogueur », il a expliqué, le 3 avril, qu’il était moins choqué quand Jean-Marie Le Pen qualifiait les chambres à gaz de « point de détail de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale » que quand sa fille prenait la défense de la Ligue de défense juive.

Il y a, en tout cas, assez peu de points communs, sinon aucun, entre Radio Beur, née en 1983 après la marche des Beurs, et Beur FM, aujourd’hui.

Selon Mohand Dehmous, un des animateurs historiques de la station, la fracture entre Radio Beur et Beur FM se résume en quelques mots : « Nous faisions une radio française à destination des populations migratoires, c’est devenu une radio arabo-musulmane. ».

Vladimir De Gmeline

Source

Learn Hebrew online






Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Beur FM/Les zinformés : deux thèmes phares tournent en boucle, l’islamophobie et le conflit israélo-palestinien

    1. michel boissonneault

      j’adore ce groupe de propagandiste car indirectement il aide Israel et je m’explique : plus que les muzz qui sont Hezbollah , fatah , al-quaida , al-sunna , hamas vont violer et tuer des chrétiens Durant ce temp aucun politicien ou militaire juif autorise ses gestes odieux donc pour moi les muzz dans les médias actuelement ont l’avantage mais plus les années vont avancer plus les gens logique prendront leurs distance de l’islam…..EX:
      les nazies avaient le momentum de 1931 a 1945 mais après cela fut notre tour

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *