toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

1,267 israéliens ont été tué par les terroristes arabes depuis septembre 2000. Grâce à la barrière de sécurité ce chiffre est tombé presque à zéro


1,267 israéliens ont été tué par les terroristes arabes depuis septembre 2000. Grâce à la barrière de sécurité ce chiffre est tombé presque à zéro

Ces chiffres peu connus sont bien souvent écartés lors des « comptabilisations » macabres qui surviennent peu après la fin d’un conflit israélo-arabe. Depuis l’an 2000 pourtant, les israéliens sont victimes d’une ultra violence distillés à petite dose. Étalée sur 15 ans, l’intifada du quotidien est un fléau aux conséquences dramatiques. Est ce que cette violence conditionne inconsciemment les israéliens à être victime de la folie palestinienne?

Peu de réactions
L’absence de franches représailles permet aux palestiniens de renforcer l’idée que les israéliens ne répliquent pas à la violence. Cette réaction israélienne est dictée par la morale qui admet l’inutilité du cycle de la violence mais est aussi dictée par la crainte des réactions internationales largement pro-arabes quand il s’agit de prendre position contre Israël.

Les conséquences de l’intifada du quotidien
Vladmir Poutine aurait rasé l’intégralité des territoires et villages arabes au vue de l’hyper violence qu’il a appliqué aux attentats tchétchènes, mais Israël a préféré se murer derrière la barrière de sécurité.

Loading...

La barrière de sécurité érigée en 2003 a réduit drastiquement le nombre de victimes de la folie palestinienne. Mais peut-on se réjouir de la méthode employée?

??????????????????????????????????????

La meilleure défense c’est l’attaque
Cet adage populaire décrit bien les solutions à employer si Israel ne faisait pas l’objet d’une obsession internationale sous influence du lobby pétrolier. Dans les années 60, toute attaque des fedayins égyptiens (jihadistes) engendraient de véritables réactions de la part d’Israel.

C’est sous l’impulsion de De Gaulle, après l’embargo sur les armes durant la guerre de 1967, qu’Israël a réalisé être tributaire de la volonté des grandes puissances.

Comment mettre fin à l’intifada du quotidien?
Question complexe sachant que des partisans de l’intifada vivent aussi à l’intérieur d’Israël. La politique gouvernementale semble vouloir intégrer et éduquer les arabes de l’intérieur et créer une rupture avec les arabes des territoires. Cela ne semble pas mettre fin aux velléités arabes.

L’ancien ministre des affaires étrangères d’Israël a proposé un échange de territoire avec les palestiniens, incluant dans l’échange des villages arabes israeliens hostiles à l’Etat juif en échange de villages juifs en judée Samarie.

La gauche travailliste préconise aujourd’hui un divorce plutôt qu’une paix sans préciser la mise en oeuvre de ce divorce. Le Likoud renforce les lignes de tensions et les lignes d’accommodation avec les palestiniens n’offrant pas d’évidentes perspectives. Le parti de Naftali Bennett souhaite quand à lui intégrer une grande partie des territoires disputés à l’Etat d’Israël en offrant la nationalité aux arabes de Judée Samarie vivant en Zone A et B, un calcul risqué.

Une option plus internationale idéale serait d’intéresser les palestiniens à devenir jordaniens ou égyptiens en compensation des juifs chassés des pays arabes, une sorte d’échange de population post-exode sur le modèle des millions d’indiens et de pakistanais qui se sont déplacés en 1949 ou encore les centaines de milliers de turcs et de grecs déplacés dans les années 50.

Selon les statistiques publiées par l’Agence de Sécurité d’Israël à la fin de 2013, depuis le début de la deuxième Intifada, 1227 personnes ont été tuées par le terrorisme palestinien et 8549 ont été blessés.

Learn Hebrew online

Or Imbar pour Tel-avivre.com





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *