toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Yarmouk : mais où sont les « amis » du peuple palestinien ?


Yarmouk : mais où sont les « amis » du peuple palestinien ?

120.000 Palestiniens ont été expulsés du camp de Yarmouk. Ceux qui s’y trouvent encore ont été assiégés, bombardés, affamés. Ils sont aujourd’hui aux mains des tueurs de Daesh. Tout cela sans la moindre réaction des organisations pro-palestiniennes.

Et voici que le monde redécouvre les horreurs du camp de réfugiés palestiniens* de Yarmouk, (banlieue sud de Damas). Il a fallu pour cela que les tueurs de « Daesh » s’en emparent et s’y livrent à leurs terrifiantes exactions.

Pourtant, ses 150.000 malheureux habitants étaient bombardés, assiégés, affamés par l’armée de Bashar El Assad et ses alliés du Hezbollah  depuis 2012.  Ce site s’en était déjà ému en mars 2014 (« Un mot pour Yarmouk ? »**).

Puis, devant l’indifférence générale, y compris chez ceux qui prétendaient défendre la cause de la Palestine, nous étions, comme eux, passé à autre chose. Un an avait passé depuis et la situation à Yarmouk avait encore empiré

Loading...

18.000 personnes s’y trouvaient toujours, celles qui n’avaient ni les moyens ni d’endroit où fuir. Dont environ 3.500 enfants. Ciblés par les bombardements et les snipers, ils survivaient sans électricité, sans eau, sans nourriture***, sans médicaments.

Tout cela, sans que les organisations pro-palestiniennes n’y trouvent rien à redire. Par contre, entre temps, elles étaient descendues en masse, à Paris, Bruxelles ou ailleurs pour s’indigner de l’opération israélienne « Bordure protectrice » contre Gaza (juillet-aout 2014) …

Rebondissement donc au début de ce mois : les djihadistes de « l’Organisation Etat islamique » et ceux du « Front al Nosra », une branche d’Al Quaïda ont attaqués à Yarmouk. En quelques jours, ils ont vaincu les forces palestiniennes qui le défendaient.

Aujourd’hui, ils contrôlent la quasi-totalité du camp et s’y livrent à leurs crimes habituels : meurtres de civils, décapitations de combattants, rapt de femmes. Un jeune Palestinien de 16 ans  affirme même avoir vu des djihadistes «jouer avec une tête coupée comme si c’était un ballon».

Mais, cette fois, contrairement à ce qui se passait auparavant, les organisations palestiniennes ont réagi. Pas tant le Hamas, qui a été pris à contre-pied, lui qui avait rejoint dès 2012 l’opposition au dictateur syrien, pour se voir attaqué par d’autres opposants.

Mais bien Mahmoud Abbas, qui avait longtemps tenté de rester neutre entre le régime syrien et ceux qui le combattaient, et qui vient de demander outre l’aide de l’ONU… celle de Bashar al Assad. Lequel se déclare prêt à armer et aider ceux qu’il tuait hier…

Autres bizarreries : le silence de la Turquie quand Daesh tue les frères de ces Palestiniens de Gaza qu’il soutenait si fortement. Ou celui du Hezbollah, qui se proclame en 1ère ligne pour « libérer la Palestine » et massacre les Palestiniens de Yarmouk

Learn Hebrew online

On peut aimer la Palestine sans aimer  un seul Palestinien. 

Bien sûr, il existe d’importantes raisons politiques qui justifient tout cela mais que, nous sommes, par nature, incapables d’appréhender. Pensez donc : avec notre sentimentalisme petit-bourgeois, nous condamnons la mort de toutes les victimes civiles.

Aussi bien celles des Israéliens victimes des roquettes du Hamas ou du Djihad islamique que celles des bombardements israéliens sur Gaza. Notre confusion idéologique est telle que nous serions même prêts à participer à la grande manifestation qui aura lieu sous peu à Bruxelles.

Loading...

Celle qui, comme pour Gaza, va protester afin de réclamer « la fin de l’agression contre Yarmouk ». A condition qu’on nous y accepte, s’entend. Sauf que nous n’aurons pas ce problème.  Aucune des innombrables organisations pro- palestinienne belges (ou françaises ndlr) ne fera quoi que ce soit.

Pas un défilé, pas une manifestation silencieuse, pas un sit-in pour Yarmouk. Ni même un débat pour juger si ce qui s’y passe relève de crimes de guerre ou de crimes contre l’humanité. En réalité, sauf erreur, il n’y a même pas eu un seul communiqué en leur faveur.

Silence radio du CNAPD, du CNCD, du Mouvement Ouvrier Chrétien ou de Solidarité socialiste. Rien chez les syndicats CSC ou FGTB. Pas un mot du Parti Communiste, du Parti du Travail de Belgique, de la Ligue communiste révolutionnaire, du  mouvement Vega, etc.

L’UPJB, qui s’apprête à commémorer ce 19 avril  le soulèvement du ghetto de Varsovie, n’a rien à dire sur les enfants morts de faim ou assassinés à Yarmouk. Et pas davantage ces  intellectuels juifs si prompts à condamner les crimes israéliens en Cisjordanie ou à Gaza.

Consternant silence, scandaleuse inaction. Les choses se passent comme si, pour toutes ces organisations, il y avait les bons morts palestiniens, ceux tués par les Israéliens et ceux de moins bonne qualité, victimes de leurs frères arabes.

Pour elles, qui sont d’abord antisionistes avant d’être pro-palestiniennes, la mort d’un gamin de Yarmouk n’a pas le même poids que celle d’un enfant de Gaza. Celle-là est symbolique des horreurs du sionisme, ce bras armé de l’impérialisme américain. La première, elle, ne fait pas sens, c’est une perte collatérale, un accident de casting, au mieux, une regrettable bavure.  On voit par là qu’il est possible de faire profession d’aimer la Palestine sans spécialement aimer les Palestiniens. Récapitulons : les ennemis des Palestiniens n’en ont rien à faire des victimes de Yarmouk. La plus grande partie de la planète non plus, qui a ses propres soucis. Les amis de la Palestine détournent pudiquement les yeux. Quitte à ricaner si nous affirmons que les sionistes de gauche (et de droite ndlr) sont les seuls à s’indigner, à condamner, à pleurer toutes les victimes innocentes : israéliennes, juives, chrétiennes, yazidies, musulmanes… Et palestiniennes, qu’elles meurent à Gaza, à Yarmouk ou ailleurs. Des petits bourgeois sentimentaux, on vous dit….

*Yarmouk a été créé en 1954 pour loger les réfugiés palestiniens de 1948. Avant 2011, le camp hébergeait 150.000 d’entre eux plus environ 100.000 Syriens ou irakiens.

**http://www.cclj.be/node/5366

***Au moins 166 personnes y sont mortes de faim. (Observatoire syrien des droits de l’homme)

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 11 thoughts on “Yarmouk : mais où sont les « amis » du peuple palestinien ?

    1. michel boissonneault

      ou est tarik ramadan , ou est soural , ou est la famille merah ou sont tous les centaines de milliers de musulmans de france qui bloque les rues en prient mohamet , ou sont tous les vendu de collabos gauchiste pro-islamique…..
      bientôt ce sera israel qui vas bombarder daesh car personne le fait…..
      c’est ironique que israel vas peux-être sauver des palestiniens agresser par d’autre muzz

    2. une arabe realiste

      c est lamentable et rien d etonnant ????? ces enfoirés que vous nommez sont des laches avides de pub et c est tellement plus facile de s attaquer à Israel … tous des pourris ….

    3. Moshé_007

      Il y a déjà bien 6 ans, j’écrivais sur les blogs qu’en finançant artificiellement cette pseudo congrégation « palestinienne » munis de documents de l’UNRWA achetés quelques centaines de dollars aux corrompus de l’ONU en place dans plusieurs capitales arabes depuis 40 ans (au bas mot), la population « palestinienne » sera anéantie justement à cause de ces rentes à vie pourrissant la situation !

      Dans tous les pays arabes où des pseudos palestiniens pour la plus grande partie, ces derniers bénéficient d’aides artificielles faussant les relations sociales et faisant de ces « nantis » des traites et des concurrents déloyaux !

      Exemple : disons l’exemple fait que bon nombre de pays interdisent plusieurs professions aux « palestiniens », prenons le cas d’un chauffeur de taxi, avec les 300 ou 400 dollars qu’il obtient par le biais des « aides aux palestiniens », il peut se permettre de baisser les prix et faire concurrence à ceux qui ne bénéficient pas de cette manne éternelle, donc il se fait butter à la première occasion et c’est ce qu’il se passe en Syrie. Les syriens ne supportent plus le fait que d’autres obtiennent des fonds et pas eux !

      Ces rentes leurs permettent de casser les prix et de rendre invivable la vie professionnelle des non « palestiniens » et les haines s’accumulent !

      Le but initial était de grossir les statistiques du nombre de « palestiniens » afin de nuire à Israël et finit par provoquer des massacres entre musulmans !

      Autre exemple : pourquoi les membres de daesh se précipitent sur les quartiers à haute concentration de « palestiniens » ?

      Eh bien, c’est pas compliqué, il veulent s’emparer de leurs papiers de l’UNRWA et de leurs cartes d’identité syriennes, très facilement falsifiables (changement de photo et c’est bon) et aller dans les banques toucher les dollars financés par les corrompus des chancelleries européennes et les contribuables !

      5 à 6 Milliards d’euros par ans rien que pour l’Europe sans parler des aides ponctuelles !

      Donc chaque « palestiniens » est devenu un cible vivante et cela uniquement grâce à la « charité » chrétienne et antisémite !

      (les juifs d’Israël ne touchent aucune forme de financement de l’ONU depuis 1948 alors qu’une bonne partie de ces juifs venaient de fuir la barbarie nazie)

    4. sarah

      C’est le nouvel antisémitisme à des degrés divers qui guide les pro-palestiniens, et même dans les hautes sphères politiques : des Dùmas, il y en a pas mal à gauche. Ils ne se font pas entendre : après tout Dumas a attendu l’âge de 80 ans pour commencer à cracher son antisémitisme parce que la soupe était encore trop bonne au PS..

      Quant aux journalistes, ils sont bien pire . Très friands de scoops, assoiffés de sang, et affamés de chair palpitante déchiquetée, ils attendent avec une gourmandise extrême non avouée les prochains enfants juifs qui se feront massacrer dans des les écoles françaises.
      Alors quand à Gaza, Israël, pour se protéger du terrorisme du Hamas, bombarde, ils espèrent qu’en nous montrant les photos d’enfants blessés ou tués toutes les minutes et en gros plan, ils déclencheront la haine dans certaines chaumières musulmanes de France et que quelques petits juifs en feront les frais à Toulouse, à Paris ou ailleurs. Très hypocritement, ils vous parleront ensuite du besoin, de la nécessité d’informer : je ne marche plus depuis longtemps devant tant de cruauté cynique.
      Sinon, pourquoi ne sont-ils pas à Karmouk où l’on tue aussi les enfants palestiniens? Où sont les images ?
      Pour moi, ils ne valent pas mieux que les journalistes de la propagande nazie des années trente. Ils essaient tout de même de ne pas trop franchir la ligne rouge mais restent sur la corde raide par peur des sanctions, non par une quelconque déontologie (je ne dirai pas compassion) envers les enfants juifs qui pourraient se faire tuer.
      Les juifs ont compris depuis longtemps : très peu ont parlé devant les caméras ou dans les radios lors de l’attentat à l’Hyper Cacher.
      Commençons par virer les journalistes de France Info et de France Inter : cela réduira le nombre de cons. Il n’y a aucun besoin de plusieurs chaînes d’info. qui tournent en boucle et qui abrutissent les esprits des français

    5. Laurence

      il y en a qui souhaite le nucléaire pour l’iran
      d’autres qui s’entrainent pour rejoindre isis
      d’autres qui veulent 2 états , dont 1 palestinien pour effacer Israel
      etc…

      Désolé , mais tous les défenseurs de la palestine ont beaucoup à faire , ils n’ont pas le temps de defendre yarmouk!

    6. Moshé_007

      Proportionnellement, il y a 10 fois moins d’islamistes dans les pays arabes qu’en France !

      Et bientôt 100 fois plus !!!

    7. michel boissonneault

      A mon Ami Moshé_007 , un gros merci pour ton explication des dons pour les palestiniens de l’ONU mais surtout a un point que j’avais jamais analyser qui est la nuisance de casser les prix avec une concurrence déloyal avec les citoyens locaux avec aucune subvention et les palos qui eux sont subventionner a outrance

    8. Moshé_007

      Oui, Michel, à force de subventionner la terreur contre Israël, ils ont enfoncés les pseudos « palestiniens » dans une merdre sans fond !

      Et comme ce plan a généré des effets antagonistes, ils deviennent fous et maintenant s’en prennent directement à Israël en s’alliant avec les derniers ennemis de l’état juif, les iraniens !!

      Du coup, les pays arabes ont radicalement changés de politique envers Israël et c’est tout gagné pour l’état juif !

    9. Pilou

      Ne cherchez pas les vrais amis des arabes dits,« palestiniens » car cette appellation n’existe pas, c’est une invention identitaire de Yasser Arafat ( Abou Ammar ) pour spolier un espace territorial israélien.

      La communauté mondiale arabe sait très bien que cette fabulation dite ( palestinienne ) ne sert que contre Israël.

      C’est arabes de, Yarmouk , dits fallacieusement ( palestiniens ) sont en réalité pour la communauté mondiale arabe, des sous-arabes, servant de revendication territoriale à deux États.

      Nous avons la démonstration sans équivoque, qu’il existe au sien de cette grande confrérie arabe, deux entités arabes.

    10. Moshé_007

      Le mot « palestinien » vient à 100% de l’hébreu !

      « Pilshtin » qui signifie « réfugié » !

    11. Amram

      Pourquoi personne ne fait rien et personne ne dit rien, c’est le genre de question qu’il faut arrêter de se poser, lorsque des arabes tuent d’autres arabes tous le monde s’en fou, il est même conseiller de ne pas se mêler, Israël ne doit surtout pas emmètre un quelconque avis sous peine que ça se retourne contre lui, alors, arrêtons de nous occupez de ce qui nous ne regarde pas.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *