toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

[Vidéo] ‘Confusion totale’ au Département d’Etat quand Marie Harf essaie de revenir sur la déclaration d’Obama et la réduction à zéro du délai de réalisation d’une arme nucléaire.


[Vidéo] ‘Confusion totale’ au Département d’Etat quand Marie Harf essaie de revenir sur la déclaration d’Obama et la réduction à zéro du délai de réalisation d’une arme nucléaire.

« Une confusion totale » a régné aujourd’hui au Département d’Etat quand la porte-parole, Marie Harf, a essayé de retirer une citation du président Barack Obama en matière de délai pour le passage de l’Iran à l’arme nucléaire.’

Dans son interview avec Steve Inskeep de NPR, le président a reconnu qu’au bout de 13 ans, l’accord actuel en cours d’élaboration avec l’Iran ne fournirait pas à la communauté internationale le délai d’1 an promis, si l’Iran décidait de violer l’accord et de se doter d’une arme nucléaire.

Le Président a dit que, « au bout de 13, 14, 15 années » après l’accord, « ils auront des centrifugeuses avancées qui enrichissent l’uranium assez rapidement, et à ce moment là, les délais auront diminué pour être presque à zéro », et que la garantie d’un an d’avertissement serait fournie à la communauté internationale pour « au moins plus d’une décennie. Et qu’ensuite au bout de 13 et 14 ans, il est possible que ces temps soient beaucoup plus courts ».

Loading...

Israel Project a noté « qu’en vertu de ce scénario, il n’y aura aucun moyen d’empêcher physiquement la construction d’une arme nucléaire, et ils seront en mesure de passer au nucléaire à volonté. »

Dans la tentative de réponse du Département d’Etat aux questions concernant la déclaration faite mardi par le président, la porte-parole Marie Harf a déclaré aux journalistes que le président parlait d’un scénario hypothétique dans lequel le plan global d’action conjoint (JPOA) n’aurait pas été adopté.
Harf a affirmé que, bien que les paroles du président « aient été un peu confuses, » en réalité, « il se référait à un scénario dans lequel il n’y avait pas d’accord », ajoutant que le scénario du président était « plutôt une hypothèse, ‘sans accord, voici ce qui pourrait arriver’. Il n’indiquait pas ce qui se passerait en vertu d’un accord dans ces années-là ».

Israel Project a catégoriquement rejeté l’explication de Harf soulignant que le président n’était pas confus, comme Harf l’affirmait, mais répondait à une question de savoir si l’accord avec l’Iran était utile étant donné les concessions faites à l’Iran sur ses stocks :  « Il a rejeté l’argument des stocks, puis il a dit que la « peur la plus pertinente », pourrait concerner les dispositions devenues caduques et qui laisseraient à l’Iran toute liberté avec un délai réduit à zéro, après la 13ème année. Il n’y a pas là, de place pour une réinterprétation ».

Le groupe a proposé sa propre compréhension des paroles du président, en disant: « Il a dit qu’en ce moment même, les Iraniens ont un délai de trois mois; l’accord étend ce délai à une [période] d’1 an pour les 13 prochaines années, jusqu’au moment où le délai se rapprochera de zéro », ajoutant que le Président a alors reconnu « les négociations ont été dures – un délai de zéro après 13 années – mais il a dit qu’au moins des mesures de transparence nous auront permis de développer une image du programme iranien. »

Le groupe a ajouté, « Le Département d’Etat devra présenter une nouvelle version des commentaires du président. Sinon, ils vont être accusés d’essayer de manière flagrante d’enfumer les journalistes ».

La discussion au Département d’Etat a été initiée par Matt Lee, d’Associated Press, qui a décrit l’interview d’Obama comme « une opération plutôt inhabituelle de vente » de l’accord nucléaire.

Learn Hebrew online

Lee a ensuite souligné que dans un scénario avec un délai ramené à  zéro, les mesures de transparence permettront au monde de regarder au mieux les Iraniens construire leurs armes nucléaires.

Israel Project a déclaré que « Lee aurait pu ajouter que le Président lui-même a dit dans l’interview à NPR que le régime iranien est peu susceptible de changer, en général ou dans son engagement à l’éradication d’Israël. »

La discussion a ensuite été coupée quand une panne de courant a frappé la région.

Loading...

Regardez la vidéo où Mary Harf donne ses propres commentaires (o9:03):

Interview avec NPR : Le Président Obama a déclaré que le temps de mise en route tomberait à  zéro au bout de 10 ans après la signature  et la mise en place de l’accord. PHOTO: NPR.

Traduction Europe Israël
© Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif

Source : The Algemeiner – 7 avril 2015 – Par David Daoud







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “[Vidéo] ‘Confusion totale’ au Département d’Etat quand Marie Harf essaie de revenir sur la déclaration d’Obama et la réduction à zéro du délai de réalisation d’une arme nucléaire.

    1. michel boissonneault

      quelle bande de salaud qui est cette administration démocrate….. putain qu’ils me font C H I _ _ …. ils s’imaginent que l’iran ne sera pas une menace …. ce n’est pas si pire car ils veulent juste fabriquer des bombes atomique….bientôt ou dans 10 ans….obama est aussi dangereux que les mollah avec une attitude pareil

    2. YONIIII

      hi

      les democrate dhimmiphié ne font que leur job

      celiu d’un dhimmiphié .. traitre a sa propre civlisation …celiu d’un futur convertie a la religion de son propre ennemi …. celiu d’un auto siucidé .

      il ne faut plus partler de democrate

      iol ;faut parler de dhimmiphié a l’extreme de traitre a la cilvisatioon judeo-chretienne

      bt

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *