toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

[Vidéo] Accusée d’avoir brûlé un Coran, une femme est sauvagement massacrée dans une mosquée à Kaboul


[Vidéo] Accusée d’avoir brûlé un Coran, une femme est sauvagement massacrée dans une mosquée à Kaboul

Une femme accusée d’avoir brûlé le Coran a été lynchée et brûlée par la foule jeudi dans la capitale afghane. La vindicte populaire a pris la forme d’une « justice » expéditive et barbare que certains commentateurs n’ont pas hésité à justifier sur les réseaux sociaux. Filmée de bout en bout, ce déchainement de violence a provoqué une onde de choc dans le pays.

La mise à mort de cette femme de 27 ans du nom de Farkhundah a duré près de deux heures. Elle a commencé dans une mosquée située dans un quartier très habité de la capitale, à proximité de plusieurs bâtiments officiels, notamment du Palais présidentiel et du ministère de l’Intérieur. Le commandant de police de Kaboul a affirmé que les policiers étaient arrivés sur place après sa mort mais les vidéos tendent à prouver le contraire. Sur celle-ci, des policiers sont visibles dans le groupe d’émeutiers mais n’interviennent pas avant d’être rejoints par des renforts et de pouvoir éloigner la foule momentanément.

Sans qu’aucune vidéo ne permette de comprendre comment, la jeune femme se retrouvera quelques instants plus tard à nouveau aux mains de la foule en colère. La scène de lynchage qui a suivi a été filmée par plusieurs personnes. Au vu de la violence des images, France 24 a choisi de n’en diffuser que des captures d’écran. Sur un de ces enregistrements, on peut voir la femme allongée sur le ventre tabassée à coup de pierres et de bâtons par plusieurs hommes qui l’entourent jusqu’à ce que mort s’ensuive. Dans une autre vidéo, filmée plus tard, son corps est brulé sur les rives de rivière de Kaboul qui traverse la ville. La foule est encore plus nombreuse et observe le spectacle de sa réduction en cendres.

Après quelques minutes de lynchage, Farkhundah encore en vie.

Les médias locaux et les réseaux sociaux relayent dans un premier temps que la femme avait brûlé un coran. Une version démentie par le ministère afghan des Affaires religieuses pour qui les preuves sont insuffisantes. Les parents de cette femme ont déclaré dans un premier temps dans les médias locaux qu’elle était atteinte d’une maladie mentale et cherchait de l’aide auprès de religieux à la mosquée. Une version sur laquelle ils sont plus tard revenus, expliquant qu’ils voulaient la protéger.

D’après le ministère de l’Intérieur, quatre personnes suspectées d’avoir participé au meurtre ont été arrêtées. L’une d’elle avait revendiqué ce crime et s’en était félicité sur sa page Facebook.

Mariam Abou Zahab, spécialiste de l’Afghanistan et du Pakistan, n’a pas souvenir d’autres cas de femme lynchée et brûlée en public dans ce pays. Elle explique que certains cas d’hommes lynchés à mort par une foule incontrôlable sous l’effet de rumeurs d’atteinte à l’islam ont toutefois eu lieu au Pakistan voisin. Dans plusieurs de ces cas, il s’agissait de fausses accusations et de règlements de compte, précise-t-elle.

Source





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “[Vidéo] Accusée d’avoir brûlé un Coran, une femme est sauvagement massacrée dans une mosquée à Kaboul

    1. Jacques

      Et après, on s’étonne qu’ils vivent dans des conditions moyenâgeuses… les mêmes causes, la même insigne bêtise, la même ignorance crasse, le même obscurantisme religieux, la même méchanceté encouragée, le même effet « foule » (redoutable)… produisent les mêmes effets, la même barbarie, le même nihilisme. Pauvre femme !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap