toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Téhéran en liesse au lendemain d’un accord sur le dossier nucléaire


Téhéran en liesse au lendemain d’un accord sur le dossier nucléaire

Scènes de liesse à Téhéran durant toute la nuit; l’Arabie Saoudite salue prudemment l’accord de Lausanne

ATTA KENARE/AFP

L’équipe des négociateurs iraniens a été chaleureusement accueillie vendredi matin à son retour à Téhéran, au lendemain de l’annonce à Lausanne (Suisse) d’un accord-cadre historique avec les grandes puissances sur le dossier nucléaire.

Après avoir célébré dans la nuit cet accord, qui constitue une percée majeure dans une crise de douze ans avec la communauté internationale, plusieurs dizaines de jeunes ont organisé un petit comité d’accueil au ministre des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif et son équipe d’experts et de directeurs politiques, selon l’agence de presse Isna.

Ils ont accompagné le cortège en applaudissant l’équipe iranienne, alors que M. Zarif, sourire aux lèvres, les saluait, selon les images diffusées par la télévision d’Etat.

Loading...

Dans un bref commentaire à l’aéroport de Mehrabad, M. Zarif a notamment remercié le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, ultime décisionnaire dans le dossier nucléaire, pour « son remarquable soutien pour l’équipe de négociation », a indiqué l’agence Irna.

« Vive Zarif, Vive Araghchi », scandaient les manifestants, en référence au chef de la diplomatie et l’un de ses adjoints, Abbas Araghchi.

D’autres ont félicité le président Hassan Rohani et Ali Akbar Salehi, chef de l’Organisation iranienne de l’énergie atomique (OEIA) chargé des questions techniques lors des négociations, selon Isna.

« Le public a prouvé qu’il comprenait la différence entre les traîtres et ceux qui sont au service » de la nation, a dit Saeidollah Allahbedashti, un proche du président Rohani, en faisant allusion à certains responsables conservateurs qui considèrent ce compromis comme des concessions trop importantes faites aux Occidentaux, selon Isna.

Scènes de liesse

Concerts de klaxon, piétons dansant dans les rues: l’annonce d’un accord-cadre avec les grandes puissances sur le dossier nucléaire iranien a entraîné, dans la nuit de jeudi à vendredi, des scènes de liesse à Téhéran où les habitants espèrent une suppression rapide des sanctions internationales.

ATTA KENARE (AFP)
ATTA KENARE (AFP)« Scène de liesse à Téhéran en Iran le 2 avril 2015 après l’annonce de l’accord de Lausanne »

A l’issue de huit jours de négociations marathon à Lausanne (Suisse), l’Iran et les grandes puissances du groupe 5+1 (Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne) sont parvenus à un accord-cadre pour résoudre le dossier, une étape fondamentale sur la voie d’un accord final d’ici au 30 juin.

Learn Hebrew online

Sur la très délicate question de la levée des sanctions internationales, qui étranglent l’économie iranienne, l’accord prévoit que les mesures américaines et européennes seront suspendues dès que le respect de ses engagements par l’Iran aura été certifié par le gendarme nucléaire de l’ONU. Les résolutions de l’ONU seront levées dès que l’Iran respectera tous les points clés de l’accord.

A lire sur le même sujet – Netanyahou à Obama: « L’accord avec l’Iran; une menace pour la survie d’Israël »

Quelques heures plus tard, une partie de la grande avenue Vali Asr, qui traverse la capitale iranienne du sud au nord, était bloquée par une longue file de voitures dont les conducteurs actionnaient leur klaxon. Des piétons chantaient et dansaient sur la chaussée en faisant le V de la victoire et en agitant des mouchoirs blancs.

Loading...

« Quel que soit le résultat final des négociations, nous sommes gagnants! », se réjouit Behrang Alavi, un acteur trentenaire, bloqué dans les bouchons au volant de sa voiture. L’Iran a, selon lui, prouvé sa capacité à atteindre ses objectifs par la voie diplomatique.

Selfies avec Obama

Quelques mètres plus loin, Fatemeh Hashemian, une jeune conductrice de 26 ans, souhaite qu’un accord global « efface la mauvaise image de l’Iran et que nos relations avec le monde s’améliorent ».

Sur le trottoir, Davoud Ghafari, la cinquantaine, observe ce spectacle inhabituel dans la partie nord de Téhéran, d’ordinaire calme à cette heure. Il espère que la pression des sanctions sera moindre pour la population. « Maintenant on va pouvoir vivre normalement comme le reste du monde », dit-il.

Au centre de la capitale, Hassan Khoudiarah, chauffeur de taxi de 38 ans affirme que « c’est une très bonne avancée pour nous ». Il espère également que « nous serons traités comme des amis par des personnes qui ne semblent pas nous aimer, sans nous connaître ».

D’autres, comme Reza Riahizadeh, 39 ans, sont plus nuancés sur la portée de cet accord cadre. « Rien n’est clair tant qu’on ne peut pas le voir en action », explique cet ingénieur qui a regardé l’annonce à la télévision d’Etat avec sa famille.

« Ils ont dit que c’était un accord mais les sanctions n’ont pas été levées », dit-il en faisant allusion à un premier accord intérimaire signé en novembre 2013 qui a pourtant annulé une partie des sanctions occidentales. « Ils pourraient aussi éviter de les lever cette fois-ci, personne ne le sait ».

Signe toutefois que cet accord-cadre est un moment clé des négociations, la télévision d’Etat a diffusé en direct le discours du président américain Barack Obama après l’annonce de Lausanne.

Plusieurs internautes iraniens ont posté sur Twitter des selfies pris devant leur télé, à l’heure où le président Obama saluait une entente « historique » avec Téhéran.

A lire également: Les sanctions levées si Téhéran respecte ses engagements

Sécurité régionale

De son côté, le roi Salmane d’Arabie saoudite a émis l’espoir qu’un accord final sur le programme nucléaire iranien renforce la sécurité régionale au Moyen-Orient, lors d’un entretien téléphonique avec le président américain Barack Obama, a rapporté l’agence officielle SPA.

Au cours de l’entretien jeudi soir à l’initiative de M. Obama, le souverain saoudien a « espéré que l’on parvienne à un accord final contraignant qui conduira au renforcement de la sécurité et de la stabilité dans la région et dans le monde », a précisé l’agence.

En saluant la conclusion de cet accord, M. Obama a annoncé son intention de réunir au printemps à Camp David, aux Etats-Unis, les dirigeants des monarchies du Golfe pour étudier la façon de renforcer la coopération et essayer de résoudre « les multiples conflits à l’origine de tant de souffrances et d’instabilité à travers le Moyen-Orient ».

L’Arabie saoudite est très méfiante à l’égard de l’Iran, son rival régional, redoutant notamment que ce pays n’encourage, par son programme controversé, la course à la prolifération nucléaire dans la région.

Elle accuse en outre Téhéran de soutenir les rebelles chiites Houthis au Yémen contre lesquels elle a lancé une campagne de frappes aériennes le 26 mars.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Téhéran en liesse au lendemain d’un accord sur le dossier nucléaire

    1. michel boissonneault

      par le passé hitler et staline avaient signer un pacte de non-agression et de coopération…… nous savons tous la suite car le traiter avait pas été respecter donc pour moi l’Allemagne nazie est l’iran d’aujourd’hui

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *