toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le plan du Hamas : « Un État du Hamas » à Gaza … d’abord, en attendant la destruction de l’Etat Israël !


Le plan du Hamas : « Un État du Hamas » à Gaza … d’abord, en attendant la destruction de l’Etat Israël !

Alors que l’Administration américaine et la communauté internationale continuent à pousser pour une « solution de deux États » entre Israël et les arabes-palestiniens, le Hamas semble travailler à établir son propre État indépendant dans la bande de Gaza. Ces dernières semaines, des rapports ont paru dans un certain nombre de médias occidentaux et arabes disant en effet que les dirigeants du Hamas avaient décidé d’établir un « haut comité » pour gérer les affaires de la bande de Gaza. Les sources ont indiqué que la décision a été prise après que le Hamas ait renoncé à l’idée de parvenir à « la réconciliation nationale » avec le Fatah, faction rivale de Mahmoud Abbas.

Bien que le porte-parole du Hamas ait nié ces rapports, des sources proches de la mouvance islamiste, ont déclaré que des discussions étaient en cours avec les représentants des autres groupes palestiniens dans la bande de Gaza afin de mettre en place un « haut comité ».

Abbas et le Fatah voient la création d’un « haut comité » comme un signe de l’intention du Hamas de procéder à son projet d’établir un « Etat palestinien » dans la bande de Gaza.

Ils considèrent le prétendu plan comme un « coup sévère » à la solution à deux Etats et l’unité des Palestiniens.

Mahmoud Zahar, un dirigeant du Hamas, a confirmé la semaine dernière que son mouvement s’efforçait de transformer la bande de Gaza en un État indépendant : « Il n’y a rien de mal ou de honteux à donner un nom à la situation actuelle dans la bande de Gaza, une autorité ou une administration » a déclaré Zahar. « Si nous instaurons un émirat ou un État dans la bande de Gaza ou dans n’importe quelle autre partie de la ‘’Palestine’’ cela ne signifierait pas que nous sommes prêts à renoncer à un pouce de la ‘’Palestine’’. »

Il a plus tard expliqué que le Fatah, la faction d’Abbas qui contrôle la Judée et Samarie (« Cisjordanie »), serait exclue de l’administration proposée dans la bande de Gaza en raison de sa collusion avec l’occupation israélienne.

Les déclarations de Zahar sont venues au milieu de tensions entre le Hamas et « l’autorité palestinienne » dominée par le Fatah.

Dans les dernières semaines, les dirigeants du Hamas ont intensifié leurs critiques d’Abbas, qui a récemment célébré son 80e anniversaire et appelé à son retrait de la scène politique. Les dirigeants du Hamas ne manquent pas également l’occasion de rappeler à tous qu’Abbas n’est plus un président légitime, parce que son mandat a expiré en janvier 2009.

Salah Bardaweel, un autre haut responsable du Hamas, a déclaré qu’Abbas a agi comme s’il s’agissait d’un dictateur « qui vit dans un état d’intransigeance personnelle et refuse totalement de partager les pouvoirs. »

Certains arabes-palestiniens voient les attaques contre Abbas de la part du Hamas comme faisant partie de ses efforts pour préparer la création d’une entité distincte ou d’un « État » dans la bande de Gaza.

Aujourd’hui, il est devenu évident que le discours sur la « réconciliation nationale » et « l’unité » entre le Hamas et le Fatah ne sont pas sérieuses.

Les responsables du Hamas et du Fatah d’accord sur le fait que la scission entre la Judée et Samarie (« Cisjordanie ») et la bande de Gaza est susceptible de persister pendant de nombreuses années.

Les déclarations répétées d’Abbas selon qu’il n’y n’aurait aucun « Etat palestinien » sans la bande de Gaza reflètent rien d’autre qu’un vœu pieux de sa part. Dans son propre intérieur, Abbas sait que le Hamas ne va pas pour lui permettre de mettre les pieds dans la bande de Gaza ou de mettre en place n’importe quel équipement ou représentant.

Abbas et « l’autorité palestinienne » continuent à demander de l’aide du monde entier afin d’aider à établir un « Etat palestinien » indépendant en Judée et Samarie (« Cisjordanie »), dans la bande de Gaza et à « Jérusalem-est ». Mais ils ne disent pas exactement comment ils ont l’intention d’atteindre cet objectif, à un moment où le Hamas consolide son emprise sur la bande de Gaza et fait des plans pour la transformer en un État séparé.

Les analystes politiques arabes-palestiniens croient que c’est seulement une question de temps avant que le Hamas réussisse à s’acquitter de son schéma visant à transformer la bande de Gaza en un « État indépendant ».

« Le débat n’est donc plus de savoir s’il y a ou non un plan séparatiste pour la bande de Gaza, mais quand et comment il sera appliqué » a déclaré Hassan Asfour, un ancien ministre de « l’autorité palestinienne » affilié au Fatah. « Il est du devoir de la direction de « l’autorité palestinienne » de dire ce qu’il entend faire pour déjouer ce plan. »

S’adressant au « Président » de « l’autorité palestinienne », Asfour a ajouté : « M. Mahmoud Abbas, il ne suffit pas de parler du plan de séparation du Hamas à la télévision. Il faut trouver des façons de le déjouer. Dans le cas contraire, personne ne dira que le Hamas a « détourné » la bande de Gaza ; au lieu de cela tout le monde parlera comment les dirigeants de « l’autorité palestinienne » ont abandonné la bande de Gaza. »

Si le Hamas réalise son plan et établit son propre « État » souverain dans la bande de Gaza, la communauté internationale, principalement les États-Unis et l’Union européenne, devront composer avec le fait que la solution de deux États a finalement été réalisé ; les arabes-palestiniens se retrouveraient avec « deux États » propres, un émirat islamiste dans la bande de Gaza et un État contrôlé par OLP en Judée et Samarie (« Cisjordanie »).

Les américains et les européens devront également écouter très attentivement ce que dit le Hamas : C’est-à-dire qu’un « Etat palestinien » en Judée et Samarie (« Cisjordanie ») ou dans la bande de Gaza ou toute autre partie des territoires arabes-palestiniens, ne terminerait pas sa lutte pour détruire Israël et le remplacer par un « Etat de Palestine » plus grand.

Source : Par Khaled Abu Toameh, ©Copyright malaassot.com

 





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Le plan du Hamas : « Un État du Hamas » à Gaza … d’abord, en attendant la destruction de l’Etat Israël !

    1. Prince

      Pour les palestiniens Hamas et Fatah la Palestine leur appartiens ,ils y a eu dans les dernières conquêtes les croisades venus d’Europe ,ils ont été vaincu et chassé par Saladin ,puis l’empire ottoman ,puis les anglais tous chassés de Palestine , aujourd’hui Israël mais pour les indépendantistes palestiniens s’est aussi une question de temps il sont persuadé qu’Israël subira le même sort que les croisés .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *