toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Israel: Latifa Ibn Ziaten répond aux questions d’un journal francophone sur son voyage


Israel: Latifa Ibn Ziaten répond aux questions d’un journal francophone sur son voyage

Dix-sept  jeunes lycéens français sont arrivés le 22 avril dernier en Israël avec l’association IMAD, créée par  Latifa Ibn Ziaten, la mère du premier soldat abattu par Mohamed Merah. C’est par le biais de son association que Latifa Ibn Ziaten a organisé un voyage en Israël. La mère de la première victime de Mohamed Merah entend porter un message de paix. Et e n’est pas son premier déplacement puisque Latifa était déjà venu en Israël l’année dernière. Cette année elle a voulu faire découvrir Israël et les territoires palestiniens  à des collégiens et lycéens d’origines diverses « pour que n’existe plus un deuxième Mohamed Merah » a-t-elle confié à Tel-Avivre.com.

.

latifa a tlv

Latifa au Mc Do de TLV

.

Loading...

Le groupe des 17 jeunes lycéens français ont visité Jérusalem, le quartier juif de la vieille ville, l’Esplanade des mosquées. Ils nous ont confié qu’ils avaient fait le déplacement pour  « voir de leurs propres yeux » ce pays que les médias leur montre toujours sous le même angle, celui d’un conflit sans fin. « Peut-être que, grâce à nous  d’autres jeunes changeront leur façon de voir les choses, changeront un peu leur mentalité », témoigne une  collégienne de 15 ans à Sarcelles. Apres sa visite de Jérusalem, le groupe a pris un bus pour rejoindre Ramallah en Cisjordanie. les jeunes ont été surpris de pouvoir se promener dans une ville en plein essor. « Ramallah est une ville comme une autre, avec des cafés, des boutiques, des gens qui vaquent à leurs occupations et à leurs affaires comme en Israël, on ne sent pas de conflit » témoigne Mourad un volontaire qui encadre les jeunes gens.

les enfants

Les lycéens aux Mac Do de TLV face à la plage la Mer

.

Nous rencontrons de nouveau le groupe pour leur dernière étape le lundi 27 avril à leur arrivée à Tel Aviv. Rose une jeune fille du lycée Arthur-Rimbaud de Garges nous confie quelle a découvert un pays différent de ce que montre les médias français : « On a rencontré des gens, qui d’un coté comme de l’autre veulent la paix, nous sommes ici en tant qu’ambassadeur et en rentrant en France je témoignerais de ce que j’ai vu et entendu ». Steeve nous raconte qu’il a passé un Shabbat extraordinaire à Jérusalem dans une famille juive :  » Il nous ont accueilli avec beaucoup de chaleur, la maman a cuisiné pour 30 personnes alors qu’elle était enceinte et je peux vous dire que la table était très très bien remplie »  s’exclame Steeve avec beaucoup d’enthousiasme. Rose ajoute qu’elle a été surprise d’être aussi bien accueillie dans une famille juive alors qu’elle est catholique:  » Je me suis sentie comme  chez moi » nous dit-elle.

Latifa Ibn Ziaten, la mère du premier soldat abattu par Mohamed Merah nous a également consacré quelques minutes à Tel Aviv. Elle a nous a expliqué quel était le but de l’association qu’elle a créée après la mort de son fils et pourquoi ce voyage : « Il y a beaucoup trop d’enfants qui sont livrés à eux même dans les banlieues françaises et qui sont récupérés par le Djihad » nous dit-elle. « A chacun de mes passages dans les collèges et lycées, tous les jeunes me demandent pourquoi il y a autant de victimes en Palestine? c’est pour cela que j’ai organisé ce voyage, pour qu’ils puissent se rendre compte d’eux-mêmes de la réalité d’Israël, des territoires palestiniens, qu’ils puissent rencontrer ces deux peuples et ces deux religions ». « Ces enfants sont des ambassadeurs de la paix, on a été à Ramallah, à Jérusalem, on a vu les gens vivre ensemble, prier dans le respect de chaque religion à Jérusalem que ce soit au Mur ou sur l’esplanade des mosquées ou bien même dans les églises, ce n’est pas un problème de religion, c’est un problème politique. On a vécu un Shabbat magique chez un avocat à Jérusalem que j’ai rencontré l’année dernière, c’est un homme de « droite nationaliste » comme on dit en France, du parti de Benjamin Netanyahou, d’une extrême générosité, il nous accueilli (25 personnes) alors qu’il était en famille avec son père, sa mère, et sa femme ».

TLV : Auriez-vous aimé visiter Gaza ?

Latifa Ibn Ziaten : Oui mais je n’en ai pas eu l’occasion.

Learn Hebrew online

TLV : Pensez vous qu’Israël veuille faire la paix.

Latifa Ibn Ziaten : Oui je le crois

TLV : Pensez vous que le Hamas veuille faire la paix?

Loading...

Latifa Ibn Ziaten :  Je ne sais pas, tout est possible.

Le groupe sera reçu lundi soir 27 avril à l’ambassade de France à Tel Aviv avant de s’envoler pour la France mardi.

Source: tel-avivre.com





Journaliste pigiste Franco-israelien, titulaire d'un master d'histoire du Moyen-Orient à l'université de Jérusalem



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Israel: Latifa Ibn Ziaten répond aux questions d’un journal francophone sur son voyage

    1. Alauda

      Un sujet qui mériterait un reportage au journal télévisé.

      On ne le voit pas vraiment sur le web :

      France inter :1’15 d’enregistrement sélectionné pour une journée d’accompagnement par le journaliste… Et l’auditeur n’échappe pas à une réflexion sur le mur !

      RFI : Photo du mur en exergue ! No comment. Et puis cette monstruosité dans la page Google ; « De jeunes Français en Israël et en Palestine avec la mère de Merah (sic !) RFI‎ – Il y a 15 heures ». Est-ce le robot qui induit en erreur ?

      17 jeunes de Sarcelles auront vu « un pays différent de ce que montre les médias français ». Sauf que la différence n’apparaît pas dans les médias sauf dans cet article. CQFD

    2. VINCENT

      Quand les journaux de France feront un vrai travail d’information,on pourra peut-être penser à la paix mais pas avant et encore ce n’est qu’un souhait !

    3. Jacques

      Un double bravo à cette femme, d’abord parce qu’elle a fait l’effort de vouloirs e rendre compte de la situation réelle par elle-même, au-delà de ce que nous racontent des médias partiaux ;
      Ensuite, parce qu’elle partage ses découvertes avec des jeunes Français.
      Et aussi parce que cela vient d’une musulmane, qui aurait eu toutes les raisons de « choisir son camp » sans réfléchir !
      Donc un triple bravo, et merci, à elle.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *