toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Israël, acceptera-t-il que l’Iran se dote de missiles S-300 ?


Israël, acceptera-t-il que l’Iran se dote de missiles S-300 ?

Le président russe Vladimir Poutine a annoncé lundi qu’il levait l’embargo sur les ventes de missiles S-300 à l’Iran.

Ce système est prévu pour protéger contre les tirs de missiles, de roquettes et d’avions ennemis, il dispose de versions différentes aux capacités variées.

La vente initiale a été réalisée entre 2007-2010, mais jamais concrétisée en raison des pressions israélienne et américaine.

Mais l’information publiée lundi pourrait s’avérer ne pas être aussi dangereuse que les Russes et les Iraniens voudraient le faire croire.

Durant la période de la vente initiale, Israël a été réticent à vendre des drones et des systèmes d’armements sophistiqués à la Géorgie, ennemi régional de la Russie.

Au même moment, les Russes formaient des Iraniens, y-compris le corps d’élite des Gardiens de la Révolution, au maniement de ces systèmes sur le territoire russe.

Dès livraison du système aux Iraniens, il sera très rapidement opérationnel.

En outre, il n’est pas excessif de penser que certaines pièces du système S-300 (comme des radars ou certains matériels de contrôle) sont déjà arrivés en Iran, même si ce n’est pas encore le cas pour les lanceurs.

Il est difficile d’évaluer dans quelle mesure le système S-300 contrôlé par les Iraniens va entraver la capacité des Israéliens, des Etats-Unis ou des pays arabes d’attaquer les installations nucléaires et militaires de l’Iran.

D’abord parce qu’on ne sait pas exactement quel type de S-300 la Russie envisage de transférer à l’Iran, est-ce la gamme de missiles balistiques ou de croisière

Tout d’abord, nous ne savons pas exactement ce qui fait de la S-300 Russie envisage de transférer à l’Iran ou à sa gamme efficace pour les missiles balistiques, des roquettes ou des missiles de croisière d’une portée de plus de 150 kms.

Ensuite parce que l’aviation israélienne comme celle des Etats-Unis, tout comme la flotte américaine, se sont entraînées à Chypre, en Grèce et dans d’autres pays où la technologie russe est disponible et il est donc assez probable d’assumer que les Israéliens et les Américains sont bien versés avec les tenants et les aboutissants du système, tout comme il est raisonnable de penser qu’ils ont mis au point des dispositifs techniques pour lui échapper.

C’est la raison pour laquelle on peut raisonnablement penser que la livraison du système à l’Iran ne devrait pas entraver considérablement la capacité d’Israël, ou de tout autre pays, à lancer une opération militaire contre les installations nucléaires iraniennes, pour la simple et bonne raison que les tactiques actuelles de déploiement ont été conçues en prenant en compte le système S-300.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap