toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Fixez bien le pendule : ce n’est pas un attentat


Fixez bien le pendule : ce n’est pas un attentat

Qui a intégré Andreas dans le personnel navigant avec une expérience minime, un dossier de dépressif et une vue à 30 % ? Soit c’est un crime médical, soit c’est un mensonge d’État.

Crasher volontairement un avion au sol avec 150 personnes à bord, quelles que soient les motivations, ce n’est déjà plus un simple suicide. Les motivations peuvent être personnelles, confessionnelles, politiques, qu’importe. Revendication ou pas, c’est une tuerie de masse. Que cela tienne de l’ordre du Temple solaire ou du 11 septembre, on est bien là aux confins de la folie humaine. Réduire ce massacre à un « suicide », c’est un peu comme ceux qui parlent d’« assassinats » pour des exécutions.

Le commandant de bord lâche le manche. Pourquoi ? Pause pipi ? Ou bien Andreas le lui avait-il demandé « off record » avant le début du vol, pour réaliser un rêve de gosse : être aux commandes pour survoler cette zone qu’il connaissait par cœur ? Il pratiquait le vol à voile depuis l’âge de 18 ans dans le coin. Avant de lâcher le manche, le commandant de bord a réalisé la check-list préalable à la descente. Andreas lui répond d’une phrase : « On verra. » Et voilà Andreas qui s’enferme seul.

Il écrase son avion à quelques minutes de vol de plusieurs sites nucléaires majeurs qui ont été survolés en 2014 par des drones mystérieux. Dans une région que lui a survolée tous les étés pendant 10 ans, jusqu’en 2013. Il descend par paliers, insensiblement, comme pour n’alerter personne. Ce qu’il avait en tête, on ne le saura probablement jamais. La boîte noire enregistrant les paramètres du vol pourrait préciser les relevés de la route suivie par l’aéronef et les commandes entrées dans le poste de pilotage. Ah zut ! pas de bol : on a retrouvé l’emballage, mais pas la boîte.

Sur le plan de vol au moment où il enclenche la descente : le site de Cadarache, droit face à lui, à quelques minutes. Il ne peut pas ne pas connaître l’endroit, lui qui a sillonné le secteur en planeur tous les étés. L’avion passe, juste avant le crash, quasiment à la verticale de ce site de stockage nucléaire, entre Aix et Digne, qui entrepose des centaines de tonnes de déchets hautement radioactifs (thorium, plutonium). Il se trouve alors à 4.500 m d’altitude, très bas mais encore trop haut pour percuter l’endroit. Pour un avion volant à 880 km/h, c’est une erreur minime… de l’ordre de 2 %. Si Cadarache était la cible, c’est raté.

Andreas G. Lubitz a été recruté avec 630 h de vol. C’est-à-dire que ce garçon a cumulé, en 6 années de pilotage, environ 3 mois d’expérience aux commandes d’un A320. On nous dit qu’il se goinfrait de médicaments psychotropes. Qu’il était suivi par un bataillon de psychiatres et de neurologues. Qu’il était en arrêt-maladie ce jour-là. Qu’il n’avait que 30 % de ses capacités visuelles : un malvoyant. Mais d’un autre côté, que rien ne pouvait laisser présager un tel acte. De deux choses l’une : ou bien l’on nous prend pour des imbéciles, ou bien les gens qui managent Germanwings sont des imbéciles.

Essayez donc d’envoyer un CV à une grande compagnie aérienne avec une expérience en vol à voile et 3 mois d’intérim… Qui a intégré Andreas dans le personnel navigant avec une expérience minime, un dossier de dépressif et une vue à 30 % ? Soit c’est un crime médical, soit c’est un mensonge d’État.

La question de sa religion, posée par la presse, est écartée d’un revers de la main par le procureur de la République. Andreas Lubitz n’était pas « répertorié comme terroriste » ; nous voilà rassurés.

En même temps, des gens qui ont déjà fait des attentats-suicides et que l’on pourrait soupçonner de récidiver, il n’y en a pas des masses. Sans doute n’avait-il pas coché la case « terroriste » à l’entretien d’embauche. Cela peut-il dire que certains autres pilotes pourraient être répertoriés comme terroristes ?

Maxime de La Devèze

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 8 thoughts on “Fixez bien le pendule : ce n’est pas un attentat

    1. Yéochoua

      Attentat ou suicide ? Curieuse question. Aurions-nous tous oublié la notion d’attentat-suicide inaugurée par l’Olp et sa clique ?

    2. colette Lermer

      Je ne suis pas une politicienne,mais j’ai la ferme conviction qu’on nous mène en bateau,la dépression est un mal silencieux et ne concerne que la personne ,exemple celebre et j’en passe Hemingway, Buffet, Van Gogh ,etc etc et tout dernièrement notre celebre Robin William .on veut nous faire croire a des sornettes et noyer le poisson .Je suis convaincue que ce massacre est un attentat,cet homme est tout simplement un kamikaze ,je suis persuadée également que son intention était de tuer un maximum d’individus il a été détourne par je ne sais quelle raison mais c’est un criminel .Un dépressif ne va jamais agir de la sorte ,style je vais me tuer et emmener tout le monde avec moi.Il a du murir ce projet depuis de longs mois avec la connivence de certains pays…………qu’il est subit un lavage de cerveau c’est sur ,il a agit de la meme manière que les pilotes du 9/11 ça vous rappelle pas quelque chose meme scénario ,non seulement on détruit les tours mais on emmené tout le monde avec nous .Pour en finir ,on pourra me dire ce qu’on voudra cet homme est un assassin et non un dépressif

    3. ben

      Bande de cons.

      Vous pretendez ne pas être des « moutons » et vous prenez tout le contenu de cet article pour argent comptant.

      Use your brain, bande de blaireaux.

    4. Alauda

      Inutile de s’énerver, les logs de recherche du « suicideur » de passagers d’avion de ligne délivrent d’autres renseignements confirmant qu’il a longuement prémédité son acte. Le coup de folie ne tient plus du tout.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *