toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Djihad : une nouvelle structure pour prendre en charge les jeunes « de retour de zones de conflit ».


Djihad : une nouvelle structure pour prendre en charge les jeunes « de retour de zones de conflit ».

Le Premier ministre a annoncé mercredi la création « d’ici la fin de l’année » d’une structure destinée à prendre en charge les jeunes « de retour de zones de conflit » ne faisant pas l’objet de poursuites judiciaires.

« Depuis un an, grâce à nos initiatives, près de 1 900 signalements ont été reçus, dont un quart concerne des mineurs et – fait notable souvent oublié – plus de 40 % de jeunes femmes », a déclaré Manuel Valls.

Il dressait, lors des rencontres internationales des magistrats antiterroristes qui se tiennent à Parisdepuis lundi, le bilan du plan de lutte contre la radicalisation (plateforme téléphonique, site internet dédié). « Ces individus jeunes qui sont signalés doivent faire l’objet d’un suivi. Nous devons aussi apprendre à mieux détecter les signes avant-coureurs de ces ruptures. Dans le cadre du plan de lutte contre la radicalisation, 2 500 fonctionnaires de différents ministères sur tout le territoire ont d’ores et déjà été formés », a-t-il rappelé.

Loading...

Encadrement renforcé

Souhaitant « aller plus loin et explorer de nouvelles pistes », Manuel Valls a annoncé qu’une structure serait « créée d’ici la fin de l’année afin de prendre en charge, sur la base du volontariat, des jeunes de retour de zones de conflit et ne faisant pas […] l’objet de poursuites judiciaires ». « Par un accompagnement individualisé, une prise en charge psychologique et un encadrement renforcé, ces jeunes devraient retrouver toute leur place dans notre société », a-t-il ajouté, précisant qu’une telle structure lui a été proposée par le ministre de l’Intérieur. Selon le chef du gouvernement, « 1 605 Français ou résidents en France sont actuellement recensés pour leur implication dans [des] filières terroristes. Parmi ceux-ci, on estime que 445 se trouvent actuellement en Syrie. 99 y sont morts. »

Défendant à nouveau la loi sur le renseignement qui doit être votée mardi à l’Assemblée, il a assuré qu’elle s’attache à « préserver un juste équilibre entre la protection des personnes, vis-à-vis notamment de la menace terroriste, et la protection les libertés garanties par la Constitution ».

Source





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Djihad : une nouvelle structure pour prendre en charge les jeunes « de retour de zones de conflit ».

    1. madeleine

      Le Qatar se frotte les mains. Il réussit — une fois de plus — à utiliser et berner les politiques français. En achetant 23 avions Rafale à la France (combien, au passage, d’argent pour Hollande et sa clique) le Qatar qui, ne l’oublions pas, a créé et finance le Califat islamique (DAESH) obtient la mise en place de « centres d’accueil » en France pour les assassins qui reviennent de Syrie et d’Irak où ils ont fait le « djihad ». On aura tout vu, tout entendu avec des demeurés au pouvoir. Les caisses sont vides, le chômage augmente chaque jour, qui va payer pour ces centres d’accueil ? les contribuables français bien sûr. La place de ces assassins est en prison. Assez de c.ies Monsieur Hollande et votre clique de guignols ! ou une guerre civile aura lieu en France. Il vous faut dégager ! Dehors !

    2. sarah

      Valls dcevrait écouter David Benicjhu un juge anti-terroriste qui a écrit un livre avec deux autres juges.
      Il a dit que la déradicalisartuiion était IMPOSSIBLE. Il dit qu’o,n peuit à lza rigueur limiter la radicalisation mais qu’une fois qu’on s’est radic

    3. sarah

      Valls devrait écouter David Benichou un juge anti-terroriste qui a écrit un livre avec deux autres juges.
      Il a dit que la déradicalisation était IMPOSSIBLE. Il dit qu’on peut à la rigueur limiter la radicalisation mais qu’une fois qu’un jeune musulman s’est radicalisé, le chemin inverse est illusoire.
      Mais, ai mètre carré, c’est dans les différents gouvernements d’Hollande qu’on compte le plus d’imbéciles.

    4. sarah

      Je n’ai pas lu de tweet compatissant quand Merah a explosé les crânes de Myriam, Arié et Gabriel de la part de Méluche, Montebouse, etc..;
      Par contere, pour les petits palos morts par la faute du Hamas qui les utilisent comme boucliers humains, j’en ai lu des tonnes.
      Un exemple, celui de Montebouse : « Le droit à la sécurité n’implique pas le droit au massacre. Il est temps de faire prévaloir le droit international sur l’impunité » Par contre, pas de Droit International pour les algériens du FLN dont il est fier qui ont violé et éventré nos petites filles et nos femmes en 1962 pendant sa baby shower: ils finissent leurs jours tranquilles en Algérie ou en France.

    5. madeleine

      Valls et Hollande : pauvres c.s ! pauvres types ! il faudrait un 1789 bis pour éradiquer tous ces bâtards !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *