toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

« Allahou Akbar » : Canal+ fait soumission, le Gorafi prête allégeance.


« Allahou Akbar » : Canal+ fait soumission, le Gorafi prête allégeance.

OPINION

C’est qu’elle dérape sans l’air d’y toucher et plus souvent qu’à son tour, la chaine cryptée ; surtout lorsqu’elle ne l’est pas. C’est lors des émissions « en clair », non-cryptées, que se réalise le gros des recettes publicitaires, vu que les abonnés payants sont réticents à se faire gaver de réclames. Tout y est permit donc, dieu audimat et racolage règnent en maîtres, visant évidemment le tout-venant : certes la ménagère de moins de 50 ans et son beauf de mari ; mais aussi, pourquoi les oublier, la smala du neuf-trois et ses sœurs. C’est qu’ils connaissent leur clientèle, les bobonimenteurs de Canalpute.

Non que ce soit nouveau ; votre humble serviteur s’est déjà retrouvé en admiration devant l’art des glissades tendancieuses, parfois limite antisémites, lors de ces plages horaires. Par deux fois la palme d’honneur revenait à « La Nouvelle Emission » d’Ali Baddou : au risque de me réciter voir, sur ces mêmes colonnes, les textes récents intitulés « Fraudeurs du fisc forcément juifs » et « Ali Baba et les idiots utiles ».

On n’abandonne donc pas une recette gagnante ni on ne crache sur les retombées de caresser qui de droit dans le sens du poil. C’est ainsi que le jeudi 16 avril, lors de l’émission vespérale « Le Grand Journal » animée par Antoine Déconne (toujours le « Gérard Languedepute » de sa jeunesse, cela lui vient naturellement, nul besoin de maquillage) la séquence « Gorafi » du dénommé Pablo Mira n’a eu de cesse que de traiter d’urgence le conflit dit « israélo-palestinien ».

Loading...

(voir la vidéo en fin d’article)

Comme ces sombres crétins n’ont dans la tête que deux petites boites préfabriquées portant des étiquettes pré-imprimées marquées « Gentils » et « Méchants », devinez qui fut casé où…

Et peu importe si les Kouachi, Coulibaly, Nemmouche et Merah (liste hélas non exhaustive), tueurs de juifs, de journalistes, de policiers et de militaires français, n’avaient, au nom de l’Islam, que la défense des pauvres palestiniens à la bouche. Que pèsent quelques gouttes d’huiles sur ce feu qui embrase la France face à trois points d’audimat ?

Apprécions d’ailleurs l’effort à sa juste valeur. Depuis que cette séquence « Gorafi » existe chez Déconne, jamais ne s’est-elle intéressé à ce qui se passe à l’étranger. Jamais jusqu’au jeudi 16 avril ni gouvernement ni chef d’Etat étranger n’eurent l’heur de leurs giclées de vitriol ; c’est donc Israël et son Premier Ministre qui en récoltent la primeur.

C’est à croire que le problème dit « israélo-palestinien » qui préoccupe Canalpute subitement toutes affaires cessantes est le plus grave sur terre.

Sans doute plus grave que la dynastie Ubu régnant sur la Corée du Nord en brandissant des ogives nucléaires à la face du monde… Vu que le Gorafi n’en parle pas.

Learn Hebrew online

Sans doute plus grave que le sort réservé par ceux-que-vous savez aux chrétiens d’Orient, placés devant le choix de la valise ou du cercueil. Sans oublier ceux d’Afrique, du Kenya, du Nigeria, du Soudan et d’ailleurs, là où le choix est encore plus sommaire…. Vu que le Gorafi n’en parle pas.

Sans doute plus grave que les migrants qui périssent par milliers en méditerranée, poussés à l’exile par des printemps arabes devenus hivers islamiques ; quitte à nous apporter la contagion en atterrissant sur nos rivages…. Vu que le Gorafi n’en parle pas.

Il est bien plus facile pour le bobo justicier de plateau télé de battre sa coulpe sur la poitrine d’autrui que sur la sienne. Parler, par exemple, de la France qui recolonise, manu militari, ses anciennes possessions impériales au Sahel ; moyennant de milliers de soldats qui s’y enlisent en faisant les pompiers pyromanes. Faute à la boite de Pandore ouverte en 2011 par des apprentis-sorciers parisiens à Benghazi et à Tripoli, déversant ses métastases sur toute la région de Bamako à Bruxelles. Ouverte pour cause certes: puisque la Libye de Kadhafi, comme chacun sait, l’avait bien cherché en bombardant Toulon de missiles « Qassam »…

Loading...

Cela non plus, les colporteurs de pub de Canalpute n’en parlent, ni du reste ; préoccupés en première priorité par la seule et unique cause qui vaille : la « palestinienne » ; et par le seul et unique coupable automatiquement désigné par ces mercenaires de la morale mercantile: Israël et son Premier Ministre démocratiquement élu.

Que le véritable conflit dans la région soit étranger à Israël, à savoir la fracture millénaire entre sunnites et chi’ites dont les victimes se comptent par centaines de milliers depuis quatre ans, sans oublier les millions de blessés et de réfugiés, bien qu’évident ne sera jamais dit par un Gorafi ni par un Déconne de peur d’énerver qui vous savez.

Que le sort des « palestiniens » soit largement dû à l’incompétence, la corruption et l’irrédentisme totalitaire et djihadiste de leurs dirigeants est interdit d’antenne. Pas suicidaires, les ricaneurs professionnels de Canalpute ; pas envie de faire face un jour à la gueule d’un Kalach’.

Effectivement il y a un avant et un après Charlie ; après, on prête allégeance ; on déverse son vitriol exclusivement sur Israël, on se rachète une conduite auprès de qui-vous-savez et une place au paradis d’Allah.

L’unique lieu au Proche Orient où le chaos islamisant n’a pas droit de cité étant Israël, la sécurité et la dignité des citoyens, dont les arabes chrétiens et musulmans, y est bien mieux assurée qu’ailleurs.  Mais cela aussi est interdit d’antenne, n’entrant pas dans le politiquement correct ambiant recevable, croit Canalpute, par sa clientèle.

Et puis, NO JEWS NO NEWS. Pester contre les faits d’armes chimiques des Assad et ceux, plus physiques, de Daech, parler de l’Arabie Saoudite, citadelle des droits de l’Homme, pourrait ne pas emporter l’adhésion de certains spectateurs susceptibles, horreur suprême, de zapper. Voire de rendre visite à la rédaction vêtus de ceintures d’explosifs.

En revanche, en Israël il y a de JEWS ; pour l’audimat c’est plus efficace que des filles à poil ; un saltimbanque sur le plateau de Canalpute vendrait père et mère pour remplir trois minutes d’antenne entre deux pubs, d’autant que c’est sans risque : les soutiens de Netanyahou, citoyens respectueux du droit, portent plutôt de ceintures en croco.

Michel Houellebecq n’a rien inventé : la soumission c’est maintenant.

Reproduction autorisée avec la mention suivante:

© Kalman Schnur pour Europe Israël News – avril 2015





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “« Allahou Akbar » : Canal+ fait soumission, le Gorafi prête allégeance.

    1. Jacques

      Il faut voir la vidéo… cracher sur Netanyahu est donc devenu le sport national selon ces courageux, mais pas téméraires saltimbanques de Canal plus.

      Incroyable de dénigrer à ce point un Etat, ses gouvernants et finalement, son peuple. Le fait de faire passer ce message calomniateur sous couvert d’humour est peut-être encore plus redoutable.
      Ces gens sont vraiment pourris jusqu’à la moelle.
      D’ailleurs ils sont vraiment borderline avec la caricature du drapeau « palestinien » et les papillotes – on dirait des caricatures des années 30.

    2. Shlomo

      En parler c’est donner de l’importance.
      Moins vous en parlerez, moins on y prêtera attention.

    3. Global

      Hélas, Shlomo, votre solution flatte la paresse (dont la mienne…) mais est aussi simple qu’inéfficace.
      Ne rien faire est tentant.
      Le discours fréquent sur cette chaine est écouté p^ris au sérieux par les apprentis Coulibay à venir; cela les motive a

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *