toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Sur le Net, l’info « dissidente » et « subversive » devient vecteur d’antisémitisme


Sur le Net, l’info « dissidente » et « subversive » devient vecteur d’antisémitisme

La loi Gayssot entendait punir la négation de la réalité matérielle de la Shoah. Cet antisémitisme-là est désormais dépassé. Désormais, être antijuif sur le Net passe par le conspirationnisme et l’antisionisme radical. L’extrême-droite n’en a plus l’exclusivité.

L’impact de l’antisémitisme sur Internet peut s’évaluer par les statistiques. Il faut alors regarder leur place dans le classement des sites français le plus fiable, celui d’alexa.com, qui mesure leur fréquentation. On voit alors, sans surprise, que c’est le complotisme dans sa version soralo-dieudonniste qui fait le plus recette. Les sites « spécialisés » les plus consultés sont “quenelplus” et “Egalité et Réconciliation”, respectivement classés au 318è et 348è rang des 500 sites français. Certains en déduiront que ces sites sont confidentiels.

Erreur : ils sont davantage regardés que celui de France-Inter, des Inrockuptibles, que Slate et Mediapart. La troisième personnalité la plus en vue du milieu complotiste, Thierry Meyssan, affirme que le site du Réseau Voltaire qu’il dirige, recevait en 2011 plus de 700.000 visiteurs uniques chaque mois, ce qui est considérable.

Loading...

Pour ce qui concerne les vidéos, nous avons fait un test : nous avons regardé la liste des 60 les plus vues sur You Tube le 1er mars. En 43è position arrive un « reportage » d’Apocalypse France (un site « dieudo-conspi-antisioniste ») visant à démontrer que l’attentat contre Charlie Hebdo est une action sous faux drapeau et en 60è position, une déclaration de Tariq Ramadan, présentée sur la chaîne « Partie de la vérité », sur le même sujet et dans la même optique. Sur You Tube toujours, certaines vidéos de Dieudonné totalisent plus de 1 million de vues et Alain Soral, qui a atteint le même niveau sur l’affaire Charlie, attire en général entre 100.000 et 150.000 regards. Cela laisse très loin derrière les petites célébrités de l’ultra-droite antisémite : Florian Rouanet et Hervé Ryssen, proches de l’œuvre française ; Boris Le Lay animateur du site Breizh Atao ou Daniel Conversano, qui dit incarner « le fascisme à l’état brut ».

Génération post-négationniste

Il ne faut pas les ignorer pour autant. Ils incarnent en effet la génération post-négationniste. Alors que la législation antiraciste de 1990 avait été votée pour contrecarrer Robert Faurisson et ses émules, les négationnistes apparaissent désormais dépassés. Leurs sites et leurs vidéos sont vieillots, ennuyeux et répétitifs : http://robertfaurisson.blogspot.fr ou la page de Vincent Reynouard, http://www.phdnm.org, ne parlent plus qu’aux fidèles vieillissants de cette idéologie.

Leurs défauts ? D’une part être devenus des « négationnistes institutionnels » accrochés à la publication de livres et de brochures indigestes, parce qu’ils ne sont pas des produits de la génération réseaux sociaux. D’autre part, être une secte fermée : les post-négationnistes eux, acceptent de partager leur obsession anti-juive avec tout le monde et ne cherchent en rien à dissimuler leur antisémitisme, ils l’assument.

Pour s’en rendre compte, allez voir les pages de Meta TV et d’Independenza TV par exemple. Meta TV, animée par l’ancien rappeur noir dionysien Tepa, peut ainsi inviter des partisans de la supériorité de la race blanche, des islamo-gauchistes et des néo-fascistes. Tout le monde accourt et se serre la main, sitôt qu’il s’agit de dénoncer les juifs et Israël comme cause de tous les maux. Ainsi fonctionne la sphère de la « réinformation », de la « dissidence » sur Internet. Son mot d’ordre : proposer, comme l’affirme le site Panamza, une « information subversive ». Lutter contre la « subversion » étant devenu un mot codé pour « voir des juifs partout ».

L’islamisme djihadiste met en ligne des sites et vidéos de plus en plus professionnels à destination du public francophone, comme l’Etat islamique avec son magazine en ligne Dar al Islam et son agence de presse Al Hayat (compte Twitter au même nom). Malgré les attaques des Anonymous après les attentats de janvier 2015, des sites parfois anciens, comme Ansar al Haqq, continuent à servir de « porte d’entrée » aux soutiens du djihad.

Learn Hebrew online

Mais il n’est pas indispensable d’appeler au djihad pour diffuser une véritable obsession des « sionistes » via des sites musulmans : Islam et Info mêlent ainsi complotisme, sentiment identitaire (« l’info par des musulmans pour des musulmans »), victimisation (l’islamophobie serait partout).

La vraie bataille se livre sans doute toutefois sur les milliers de comptes Twitter et de pages Facebook ou de commentaire en commentaire, l’antisionisme dérive vers la volonté de mettre fin à l’existence de l’Etat juif, de la nazifier. Faites l’essai en tapant sur Google : « Stop Israël », « Israeli War crimes » ou simplement : http://blogs.mediapart.fr/blog/pierre-magne/010814/israel-est-un-pays-neo-nazi. Le nombre des pages du même acabit donne une idée de l’ampleur des moyens humains et juridiques nécessaires pour assainir la « toile ».

Actuj

Loading...





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Sur le Net, l’info « dissidente » et « subversive » devient vecteur d’antisémitisme

    1. Nemo

      Qu’est-ce que ce gouvernement d’incapables attend pour mettre ces deux nuisances sous les barreaux ?

    2. Shalom

      Pas d’accord Nemo. C’est vain penser que la police peut supprimer l’antisémitisme.

      Il faut nous y faire. Nous savons maintenant que nous avions fait des illusions sur la fin de l’antisémitisme. Il est là de nouveau. D’après le professeur Wistrich il est plus fort qu’ à l’affaire Dreyfus c’est à dire comme jamais. Je pense qu’il a raison.

      Nous devons nous accoutumer vivre avec cet antisémitisme qui protège de l’assimilation depuis des millénaires et qui aujourd’hui incite les nôtres à faire alyah. Il faut accepter ça.

      Ils nous aiment pas. D’ailleurs nous on les aime pas aussi. Soyons honnêtes et admettons. Nous sommes de nouveau à la situation normale. En fait ils ont toujours ressenti l’absence (apparente) d’antisémitisme comme preuve de domination juive sur eux. Ils se disent: si ces lobbys sont capables obtenir des lois pour protéger les Juifs, c’est bien preuve de la domination juive. Et ils ne supportent pas cette idée. C’est pourquoi le succès de tous ces gens.

      L’antisémitisme disparaitra seulement si nous cessons d’être juifs, c’est à dire messianiques. Si nous cessons vouloir réparer le monde (à notre mode qui plaît pas aux goyim) ils cessent de nous haïr. Mais justement nous ne cessons pas jamais. Nous voudrons toujours rassembler les étincelles et enlever les écorces. Ca ils supporteront jamais.

      Abandonnez. Vous aggraverez les choses.

      Ciao !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *