toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Royaume-Uni : Les extrémistes islamiques veulent-ils prendre le contrôle des écoles publiques de Birmingham ?


Royaume-Uni : Les extrémistes islamiques veulent-ils prendre le contrôle des écoles publiques de Birmingham ?

Birmingham, deuxième ville la plus importante du Royaume Uni, est aussi la ville qui présente la plus forte proportion de musulmans du pays. L’an dernier des extrémistes islamiques ont été accusés de vouloir faire main basse sur les écoles publiques de la ville.

Cette opération surnommée « Cheval de Troie » [et non « Cheval de Troyes » comme indiqué par le journaliste de France24 – NDLR], a relancé la polémique relative à l’intégration des musulmans au Royaume-Uni.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 11 thoughts on “Royaume-Uni : Les extrémistes islamiques veulent-ils prendre le contrôle des écoles publiques de Birmingham ?

    1. moka

      Ils l ont bien mérité. A force de couvrir des nids de cobras ont fini par se faire mordre même si l intention était de les protéger.

    2. Astéromix

      Endormie par le terrible psychotrope « padamalgam 75 mg » l’Europe se fait bouffer. C’est à en pleurer. Et certains Anglais ne nous ont pas aidés, c’est évident. Ca fait des décennies que le cheval de Troie (pour le coup, le cheval de Birmingham) fait la navette, le ventre plein de gens hostiles, entre un monde irrémédiablement tourné vers le passé et le monde moderne, et voilà le résultat. Ceux qui mettaient en garde les responsables politiques – il y a une vingtaine d’années – ont eu la vie dure dès le début, ils ont été montréS du doigt, accusés de n’importe quoi, exposés aux jérémiades médiatiques et voilà le résultat… Mais à quoi s’attendaient-ils d’autre tous ces fins destructeurs de l’occident logés aux meilleures enseignes de cette société qu’ils ont contribué à casser en mille morceaux? Ils n’ont fait ça que pour le fric? Que pour quelques suffrages mal placés? Non, pitié! …

    3. Aheroplane

      C’est la politique Européenne qui favorise l’immigration de pauvres petits musulmans maltraités dans leurs pays et viennent nous demander l’asile … et une fois installer ils se comportent comme dans les pays qu’ils ont quittés. Dommage que l’asile ne soit pas ceux des fous car ils sont fous, complètement ravagés.

    4. Jacques

      Il faut appeler un chat un chat : le problème, c’est l’islam.

      L’islam et ses contre-valeurs : polygamie, la femme ne vaut que la moitié d’un homme en justice, apostasie punie de mort, intolérance violente envers les non-musulmans, violence de la « justice » : mains coupées, lapidations etc.
      Sans parler du fatalisme omniprésent, de l’opposition à toute réflexion libre, à la créativité, donc du niveau économique, sanitaire… désastreux en milieu musulman !

      Le problème, c’est l’islam et les Anglais comme les autres Européens ont eu grand tort de le laisser se développer en leur sein ! Que ce soit à l’école ou ailleurs, les lendemains difficiles sont là. La solution sera la même qu’à Poitiers en 732, et dans les années et décennies qui suivirent.

    5. Jacques

      Et ces musulmans « modérés » telle cette dame originaire du Pakistan et semblant bien intégrée, ne savent pas que demain, du milieu d’eux se lèveront des prédicateurs fondamentalistes, qui voudront imposer un retour à la charia… et qu’y pourront-ils, ces musulmans « modérés » ? Rien, car ils auront le Coran contre eux ! Ils se feront mettre au pas comme tant d’autres avant eux, sans parler de leur pays d’accueil qui en fera les frais. En réfléchissant un peu, ils devraient pourtant le savoir…

    6. marco

      Asteromix ,,entre autres ,la chanson des beatles « get back »etait destinee au « Le Pen « de l epoque ,,ces beatles et autres Jimmi Savile annoblis par la reine de la perfide albion . »le sort de ce pays m importe peut .

    7. Laurence

      C’est à coté de la France , c’est ça le problème
      Aprés les prédications dans la rue , ils en arrivent là
      C’est pas bon signe l’islam grossi de + en +

    8. Ghyslaine

      Et nous ? On laisse faire alors ce n’est pas mieux ! J’ai cru que la montée de l’islam etait un problème de la gauche et puis je me suis rendue compte que la droite AUSSI fermait les yeux et même faisait rentrer autant de musulmans sur notre sol alors moi qui crains ces fous de dieu d’un autre âge depuis, je vote FN pour toutes ces raisons !!!!

    9. georges

      Les anglais et leur reine sont comme dans un état second, inerte, sans volonté pour rejeter ces fous assassins, dangereux pour nos démocraties. Que font nos politiques devant tous ces dingues? au moins Israël ne se laisse pas faire. La preuve que l’islam n’est pas modéré, ça n’existe pas, ce n’est que fabulation de la part de nos dirigeants naïfs vivant dans le déni.

    10. Laurence

      Non Georges la Reine est là et n’est pas soumise , je ne me souviens plus ce qui s’était passer avec qui elle n’avait pas voulu qu’un islamiste mette le pied sur le sol anglais

      Et j’avais dit chapeau Madame!

    11. michel boissonneault

      la seul solution est l’expulsion de l’occident des muzz car il y a incompatibilité de vivre avec cette religion préhistorique

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *